Droit de réponse (émission de télévision)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Droit de réponse est une émission de débats télévisés polémiques en direct, de Michel Polac réalisée par Maurice Dugowson et diffusée sur TF1 entre le 12 décembre 1981 et septembre 1987.

Histoire[modifier | modifier le code]

Droit de réponse était réputée pour le franc-parler de ses échanges et son atmosphère souvent tabagique (le tabac n'était pas encore à l'époque, début des années 1980, interdit de plateau). À la télévision française elle est considérée « émission pionnière en matière de polémique-spectacle ou de clash, en langage moderne »[1].

Les dessinateurs Siné, Plantu, Wiaz, Georges Wolinski ou Cabu étaient régulièrement invités pour illustrer en direct l'émission à l'aide d'une palette graphique.

L'émission a finalement été supprimée de l'antenne, à la suite de nombreuses plaintes de familles françaises, de membres du gouvernement de l'époque, et d'un dessin de Wiaz passé à l'antenne à la suite du rachat de TF1 par Bouygues, sous-titré : Une maison de maçon, un pont de maçon, une télé de m...[2].

Des extraits sont disponibles sur le site de l'Institut national de l'audiovisuel.

Intervenants réguliers[modifier | modifier le code]

Parmi les intervenants réguliers de l'émission figuraient également les journalistes Dominique Jamet, Claude Cabanes, Jean-François Kahn, Jean-Marcel Bouguereau, Noël Copin, Thomas Ferenczi, Pierre Bénichou, ou encore Laure Adler.

Invités[modifier | modifier le code]

La première émission était consacrée à la littérature dite populaire, avec pour invités Gérard Depardieu, Coluche, Gérard de Villiers, Edgar Morin.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Mort de Michel Polac, celui par qui le scandale arrive », L'Humanité,‎ 8 août 2012 (consulté le 12 janvier 2013)
  2. (fr) « Michel Polac : dernier souffle du premier télépolémiste », Le Nouvel Observateur,‎ 7 août 2012 (consulté le 12 janvier 2013)

Articles connexes[modifier | modifier le code]