Kronenbourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kronenburg.

Kronenbourg

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Logo de la marque Kronenbourg présent sur les bouteilles

Brasseur Brasseries Kronenbourg
Pays Drapeau de la France France
Date de création 1947
Couleur blonde
Céréales orge
Degré d'alcool 4,2 % vol.
Packagings bouteilles de 25, 33 ou 75 cℓ
boîtes de 33 ou 50 cℓ

La bière Kronenbourg est la marque phare des Brasseries Kronenbourg basée à Strasbourg en Alsace et filiale du groupe danois Carlsberg. Elle est la bière la plus consommée en France, une bière sur cinq vendue en France étant une Kronenbourg[1]. Elle est produite à Strasbourg puis Obernai en Alsace.

Histoire[modifier | modifier le code]

Une bouteille de bière d'Alsace Kronenbourg.

En 1922, les brasseries Hatt créent une nouvelle marque de bière, la Tigre Bock, suite au rachat d'un restaurant strasbourgeois du même nom. La marque est relancée en 1947 sous le nom de Kronenbourg, d'après le quartier de Cronenbourg, à Strasbourg, dans lequel s'est installé la brasserie au début du XIXe siècle avec un K de consonance allemande pour s'inspirer de la qualité des bières allemandes, ou bien plus probablement parce que durant l'annexion de l'Alsace-Lorraine par l'Empire allemand de 1871 à 1919, la langue officielle était l'allemand et le quartier de Cronenbourg en allemand s'écrivait avec un K. La bière, vendue dans des bouteilles encapsulées de 33 cℓ - une nouveauté pour l'époque -, connait un grand succès. La bière en boîte métallique est développée en 1952. À ce moment, Kronenbourg est la marque de bière la plus vendue en France.

À partir des années 2000, la marque se diversifie. En 2000 est créée la "Kronenbourg Pur Malt", sans alcool, tandis qu'en 2008 est lancée la "Kronenbourg 7,2%". L'entreprise cherche aussi à redorer le blason de la marque et propose en 2011 la "Kronenbourg Fleuron d'Alsace", puis, en 2014, une bière aromatisée baptisée "K by Kronenbourg"[2].

Ingrédients[modifier | modifier le code]

Cette bière contient, par ordre d'importance, du malt d'orge, malt de blé et blé.

Kronenbourg dans le folklore populaire[modifier | modifier le code]

Étant une des bières les plus populaires en France, la Kronenbourg, appelée familièrement la Kro, a suscité quelques éléments de folklore :

  • Les abdos Kro, version française du Bierbauch allemand et du beerpouch anglais, désignent un ventre proéminent attribué à une consommation excessive de bière.
  • L'adjudant Kronenbourg, personnage du dessinateur Cabu, est l'archétype du militaire alcoolique aux idées courtes et bien arrêtées. Cabu a réellement connu un adjudant nommé Kronenbourg durant son service militaire en Algérie.

« J'ai deux amours
La Kanterbräu, la Kronenbourg
La Kanterbräu pour le boulot
La Kronenbourg pour tous les jours »

Les étudiants belges, très critiques vis-à-vis de ce qu'ils estiment être de pâles copies amères de la Jupiler, ont parodié cette chanson qui est devenue

« J'ai deux amours,
la Kanterbräu, la Kronenbourg.
La Kanterbräu pour faire dodo,
la Kronenbourg pour faire l'amour[3] »

ou encore

« J'ai deux amours,
La Jupiler, la Kronenbourg.
La Jupiler pour boire un verre,
La Kronenbourg pour faire l'amour »

Une variante rend hommage à diverses bières :

« Pour être fort, buvez de la Pelforth
Et pour faire la gueule, buvez Champigneulles,
En plus de la Kanterbräu pour faire dodo
Et de boire Kronenbourg pour faire l'amour. »

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Géo Marchal, « La brasserie Hatt à Cronenbourg », in La Vie en Alsace, février 1934, no 2, p. 38-42

Liens externes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]