Inspecteur la Bavure

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Inspecteur la Bavure

Réalisation Claude Zidi
Scénario Claude Zidi
Jean Bouchard
Acteurs principaux
Sociétés de production Renn Productions
France 3 Cinéma
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie policière
Sortie 1980
Durée 100 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Inspecteur la Bavure est une comédie policière sortie en 1980 de Claude Zidi, avec Coluche et Gérard Depardieu.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Fils d'un héros de la police abattu par Pierrot le fou, Michel Clément (Coluche) est loin d'égaler son père. Encouragé par sa mère (Marthe Villalonga) à suivre les traces paternelles, il obtient de justesse son diplôme d'inspecteur de police (par indulgence du jury) et se retrouve stagiaire à la PJPP (Police Judiciaire de la Préfecture de Police). Là, sa maladresse lui cause de nombreux problèmes, mais malgré cela, Michel rêve d'arrêter l'ennemi public no 1, l'impitoyable Roger Morzini (Gérard Depardieu). Celui-ci, trouvant son visage bien trop connu, subit une opération de chirurgie esthétique.

Une journaliste ambitieuse, Marie-Anne Prossant (Dominique Lavanant), fille d'un riche industriel, nargue Morzini en réclamant une interview de lui, ce qui lui vaut d'être mise sous protection policière. Michel Clément assurera officiellement et visiblement cette tâche pour détourner l'attention, tandis que des policiers plus compétents assureront cette sécurité cachés, attendant que Morzini s'attaque à elle pour l'arrêter.

Morzini, rendu méconnaissable par son opération, se fait passer pour un écrivain auteur de romans policiers dénommé Antoine Collard et se lie dʼamitié avec Michel, lequel, en toute naïveté, va lui révéler tous les secrets de la police pour ne pas être capturé.

Prétextant faire des recherches pour son prochain roman, Morzini réussit à abuser de la naïveté de Michel pour approcher Marie-Anne Prossant et lʼenlever, au nez et à la barbe des policiers, qui surveillent pendant ce temps Michel dans sa voiture. Morzini, qui a emmené son otage dans une maison abandonnée, réclame une rançon au père de Marie-Anne Prossant. Les policiers arrêtent Michel, soupçonné dʼêtre le complice de Morzini. Ils sʼarrangent pour que celui-ci sʼéchappe du commissariat afin de le suivre, à lʼaide dʼun émetteur quʼils ont dissimulé dans la doublure de son costume. Mais Michel se rendra compte de la présence de lʼémetteur et donnera ses habits à un clochard, ce qui fera échouer la filature.

Avec quelques amis, Michel prend les choses en main et kidnappe la mère de Morzini. Celle-ci le tuyaute sur lʼendroit où se trouve probablement son fils. Michel sʼy rend et confronte Morzini, qui refuse de relâcher son otage. Michel décide alors dʼattaquer la maison à lʼaide dʼun bulldozer et libère lui-même Marie-Anne Prossant.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]