Paris Première

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Image illustrative de l'article Paris Première

Création
Propriétaire Groupe M6
Slogan « Paris-Première, vous pouvez rallumer la télé! »
Format d'image 16:9, 576i et 1080i
Langue Français
Pays Drapeau de la France France
Statut Généraliste nationale privée
Siège social Neuilly-sur-Seine
Site Web www.paris-premiere.fr
Diffusion
Diffusion TNT, satellite, câble, IPTV et Web.

Paris Première est une chaîne de télévision généraliste nationale française privée et payante. Depuis 2001, la chaîne appartient au Groupe M6.

Histoire[modifier | modifier le code]

Paris Première est lancée le à 19 heures sur le canal no 8 du réseau câblé parisien, à l'initiative de la Mairie de Paris et du groupe propriétaire du réseau Lyonnaise des Eaux, afin de diffuser la première chaîne locale d'Île-de-France. Ses deux lignes conductrices sont basées sur une programmation alternative et complémentaire par rapport aux chaînes nationales avec des longs-métrages diffusés à 18h15, 21h ou 22h45 ainsi que des spectacles. Associée avec le palais omnisports de Paris-Bercy, Paris Première en retransmets les événements, en simultané et souvent en direct.

Années 1990[modifier | modifier le code]

Après un statut d'économie mixte, Paris Première est transformée en société anonyme en 1991 et commence à être diffusé par câble au-delà de la capitale, devenant de fait, la chaîne nationale française diffusée par câble. Abandonnant son format local pour s'orienter vers une antenne plus culturellle, Paris Première propose alors notamment « Sélect'O », une émission quotidienne de 26 minutes sur l'actualité des spectacles et « Premières loges », animée par Marie-Charlotte Lanta et Jean-Marc Froissard. En 1992, une nouvelle émission se consacre à la mode, intitulée « Paris Modes » animé par Marie-Christiane Marek. En 1993, Paris Première rejoint le bouquet CanalSatellite et exploite ses premiers écrans publicitaires à l'antenne. En 1994, Jean-Edern Hallier installe le rendez-vous « Jean Edern's Club » où se retrouve le « tout Paris » littéraire et politique.

L'arrivée en 1995 de Paul Amar, évincé du JT de France 2, qui anime l'émission quotidienne 20h00 Paris Première et de Thierry Ardisson qui présente Paris Dernière donne à la chaîne un nouveau départ qui se concrétise par un nouvel habillage de l'antenne : La télé qui a l'esprit plus large que le petit écran. Franz-Olivier Giesbert succède à Jean-Edern Hallier, décédé en 1996, en lançant le Gai Savoir sans grand succès. Aure Atika présente Nova Magazine en collaboration avec la radio éponyme.

Dès septembre 1997, l'émission quotidienne de l'actualité culturelle, Rive droite / Rive gauche, seul JT de la culture français, est présenté chaque soir par Thierry Ardisson, Philippe Tesson, Frédéric Beigbeder et Élisabeth Quin. Paris Dernière revient en octobre 1998 avec Frédéric Taddéi et Paris Première diffuse ses programmes 24h/24h. Frédéric Beigbeder fait des chroniques concernant les sorties littéraires. En 1999, la chaîne lance Recto Verso présentée par Paul Amar et diffuse l'émission américaine de James Lipton Inside the Actors Studio.

Années 2000[modifier | modifier le code]

En 2000, Paris Première rejoint le réseau TPS et ouvre son site web. Jean-Luc Delarue présente Toast, émission consacrée aux tendances citadines. Vincent Mc Doom devient quotidiennement « speakerine ». En 2001, Frédéric Beigbeder présente Des livres et moi.

En 2002, Paris Première accueille Michel Field qui présente l'émission littéraire Field dans ta chambre, puis Field devant le poste et Édouard Baer qui présente Aphrodisia. Thierry Ardisson anime 93, faubourg Saint-Honoré.

La chaine est diffusée au Québec dés le 19 juin 2002 avec Euronews et Planète.

Le 7 mai 2004, alors que le groupe AB souhaitait racheter la chaine, le groupe M6 rachète la chaîne qui s'installe dans ses locaux à Neuilly-sur-Seine en septembre 2004. Paris Première accueille Philippe Gildas qui présente Vous prendrez bien un peu de recul et Ariane Massenet qui présente Petites confidences entre amis.

En 2005, Paris Première accueille Laurent Ruquier qui présente l'émission Ça balance à Paris et Priscilla Telmon qui présente Grands documentaires IMAX.

Le 6 juillet 2006, Paris Première est la première chaîne du câble et du satellite, à la suite de TPS, à proposer un service de Vidéo à la demande (VOD). Le 18 septembre, Paris Première change d'habillage sous la direction artistique de Anne Caminade (Agence Sloo) : au programme, une ambiance épurée et dynamique aux couleurs (orange, noir et blanc) de la chaîne.

De nouveaux présentateurs arrivent en 2006 : Laurent Baffie (Ding Dong), Pierre Lescure (Ça balance à Paris), Xavier de Moulins (Paris Dernière), Alexandra Golovanoff (La mode, la mode, la mode) et Mélissa Theuriau (2, 3 jours avec moi).

De septembre 2007 à juin 2008, 93, faubourg Saint-Honoré évolue en Paris croisière, le lieu étant alors le yacht Excellence voguant sur la Seine, le maitre de maison changeant toutes les semaines[1].

Depuis 2009, Paris première est disponible sur la TNT gratuite en clair de 18h30 à 20h30. La même année, Tom Novembre fait son apparition sur la chaîne en animant Otto, une émission consacrée à l'art contemporain.

Années 2010[modifier | modifier le code]

À la rentrée de septembre 2010, certaines émissions changent d'animateur : Éric Naulleau, anciennement chroniqueur, reprend la présentation de Ça balance à Paris, Xavier de Moulins cède sa place à Philippe Besson aux commandes de Paris Dernière et Elisabeth Quin anime sa propre émission cinématographique : CinéQuin. Pierre Lescure, ayant cédé sa place à Naulleau, lance son émission Lescure : tôt ou tard.

Après l'arrêt de Pif Paf, Philippe Vandel anime Le comité de la carte et Xavier de Moulins, suite à son départ de Paris Dernière présente Mon beau miroir. Les deux émissions sont retirées de l'antenne quelque mois après leur lancement.

À partir de septembre 2011, Éric Zemmour devient animateur sur la chaîne, en compagnie d'Éric Naulleau. Ils animent dès lors en duo une émission hebdomadaire de deuxième partie de soirée, Zemmour et Naulleau[2]. Guillaume Durand rejoint également la chaîne pour y animer Rive Droite, une émission dans la lignée de 93, faubourg Saint-Honoré.

Le 20 septembre 2011, Paris Première fête ses 25 ans au Grand Palais, à cette l'occasion, elle a demandé à 25 artistes comme Karl Lagerfeld, Daniel Buren, Jean-Charles de Castelbajac, Jean-Michel Othoniel ou encore Marjane Satrapi de réaliser 25 œuvres d'art sur 8 grandes thématiques de la chaîne : la culture, le cinéma, la nuit, l'art de vivre, le spectacle vivant, le sport, la mode et l'humour[3].

En 2012, la chaîne est diffusée en Haute Définition[4] et Paris Première a prévu d'étendre ses programmes en clair en rajoutant une seconde partie le week-end de 09h00 à 12h00 sur la TNT Gratuite et chez la plupart des fournisseurs d'accès à internet. La chaîne avait prévu de basculer de la TNT Payante à la TNT gratuite mais cette transition a été refusée par le CSA.

Depuis septembre 2012, le concept de 93, faubourg Saint-Honoré est repris dans l'émission 17e sans ascenseur présenté par Laurent Baffie.

En novembre 2012, Paris Première intègre les locaux de M6[5].

Le vendredi 11 janvier 2013, la chaîne lance une vidéo sur ses programmes de 2013 et change de slogan[6].

En 2014, le souhait de la chaîne est de passer en TNT gratuite à tout prix, une raison expliquée par le directeur du Groupe M6, Nicolas de Tavernost, Paris Première est sur un modèle économique instable : la TNT Payante et risque à terme de disparaître. Paris Première « ce sera un peu plus d'Aïda et un peu moins de Nabilla sur la TNT gratuite ! » selon lui. Le groupe M6 annonce en février 2014 une demande auprès du CSA pour le passage de la chaîne sur la TNT gratuite[7].

Identité Visuelle[modifier | modifier le code]

Depuis le 26 août 2012, Paris Première change complètement d'habillage antenne.

Logos[modifier | modifier le code]

Slogans[modifier | modifier le code]

  • 1986 - 1995 : "la télé qui donne envie de sortir"
  • 1995 - 2004 : « La télé qui a l'esprit plus large que le petit écran »
  • 2004 - 2014 : « Vous pouvez rallumer la télé »

Organisation[modifier | modifier le code]

Diffusion[modifier | modifier le code]

Paris Première est diffusée majoritairement en crypté et en clair via 3 plages quotidiennes par le satellite Astra 1 à destination des abonnés à Canalsat. Toutefois depuis l'été 2012, les plages quotidiennes en clair par satellite se sont élargies et la chaîne est accessible sans surcoût pour en plus les abonnés à Canal + le Bouquet.

En mode filaire elle est distribuée par les FAI et les réseaux câbles aux abonnés.

Les plages en clair de la chaîne ne sont pas diffusées par tous les FAI, à l'instar de Free (la chaine est payante). La chaine incluse dans la Neufbox TV de SFR.

Paris Premiere souhaite rejoindre la TNT gratuite, après un refus du CSA elle a introduit un recours devant le Conseil d'État[9]. Dans l'hypothèse d'un second refus, elle pourrait quitter le réseau terrestre hertzien et se concentrer sur la TNS (Télévision Numérique Satellite), sur les réseaux filaires et les réseaux sans fil 3 et 4G LTE.

Paris Première est diffusé en HD sur certains réseaux.

Dirigeants[modifier | modifier le code]

Président Directeur Général :

Président Directeur Général adjoint :

Directrice des Programmes :

Directeur Editorial :

  • Anaïs Bouton : 2005 - 2012
  • Jonathan Curiel : 2012 -

Directeur de la Publicité : Florence Brame

Directeur de la Communication : Guillaume Turin

Directeur des Productions : Muriel Peyrot

Directeur adjoint chargé des Sports et des Opérations Spéciales : Fabrice Clément

Responsable de la Communication : Sophie Michard

Capital[modifier | modifier le code]

Le capital Paris Première est de 1 271 136 euros depuis le 28 juin 2001, détenu à 100 % par le Groupe M6 qui a racheté les 89,34 % détenus par le groupe Suez le 7 mai 2004, suite au désengagement de ce dernier en janvier 2004.

Siège[modifier | modifier le code]

La chaîne est installée à Neuilly-sur-Seine dans les locaux du Groupe M6, 89, avenue Charles-de-Gaulle .

Programme[modifier | modifier le code]

Paris Première se veut une chaîne généraliste haut de gamme qui s'intéresse principalement à l'activité culturelle. Le public visé est essentiellement les CSP+ (catégories socio-professionnelles supérieures), même si la chaîne essaye depuis 2006 d'élargir son audience.

Émissions[modifier | modifier le code]

Catégorie correspondante : Émissions diffusées sur Paris Première.

La chaîne programme aussi des captations de pièces de théâtre populaires :

Paris Première programme aussi :

Séries[modifier | modifier le code]

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

  • 5 au 8 octobre 2001 : Hot Bird TV Awards : Prix de la meilleure chaîne thématique dans la catégorie « Culture ».
  • 25 octobre 2001 : La 11e Nuit des Yeux d’Or : le Prix Web de l’Actualité Francophone
  • 27 octobre 2001 : 7 d'Or : Paul Amar, élu le meilleur animateur des chaînes du câble et des satellites.
  • 2001 : Prix de la meilleure Bande-Annonce Paris Première au Festival Epona.
  • 26 mars 2002 : Ithème de l’Homme préféré à l’écran (vote des téléspectateurs) : Thierry Ardisson.
  • 26 mars 2002 : Ithème de l’Opération spéciale (vote des professionnels) : Aïda au Stade de France.
  • 2005 : "Meilleure chaîne du câble et du satellite".
  • 2005 : "Meilleure émission du câble et du satellite" : 93, faubourg Saint-Honoré.
  • Club Audiovisuel du Sénat : Prix du Laurier International pour l’émission quotidienne Actors Studio, présentée par James Lipton.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]