Willem (auteur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pierre Bourgeade et Willem en séance de dédicace à la librairie L'Arbre à lettres, janvier 2008, Paris

Bernhard Willem Holtrop, dit Willem, est un dessinateur satirique néerlandais né à Ermelo aux Pays-Bas le 2 avril 1941. Il réside en France depuis 1968. En 2013, il devient le premier Néerlandais à obtenir le Grand Prix de la ville d'Angoulême.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fréquente l'École Beaux-Arts (aux Pays-Bas) de 1962 à 1967. Il fait partie du mouvement provo et fonde en 1966 un journal satirique God, Nederland & Oranje, qui fait l'objet d’une saisie après la publication d’un dessin de la reine Juliana en prostituée. La plupart des 9 numéros parus où s'illustrent entre autres Roland Topor et le futur cinéaste Picha subissent le même sort. Il débarque en France en 1968.

Il commence à dessiner à l'Enragé (en Mai 1968). Il participe aux premier numéros de l'Hebdo-Hara-Kiri qui devient Charlie-Hebdo. Il fait sa rubrique Revue de Presse et Chez les esthètes. Les textes de ses bandes, rédigés directement en français, langue que le dessinateur maîtrise alors imparfaitement, contiennent à l'époque de très nombreuses fautes de grammaire et de syntaxe, que la rédaction trouve amusant de laisser telles quelles et qui deviendront l'une de ses marques de fabrique. Lui-même tient, par une forme de coquetterie, à ne pas faire corriger ses textes[1].

Son style se distingue par l'usage d'une imagerie parfois violente, alliée à une satire politique et sociale cinglante.

Il participe à Charlie Mensuel et finit par en être le rédacteur en chef, où il s'applique à transformer cette revue en un tremplin pour les jeunes dessinateurs.

Il collabore à Libération dès 1981, et rejoint l'équipe de Charlie-Hebdo nouvelle formule.

En 2013, il devient le premier Néerlandais à obtenir le Grand Prix de la ville d'Angoulême[2], et à 71 ans et 9 mois, le plus âgé depuis Pellos.

Distinctions et récompenses[modifier | modifier le code]

Bibliographie française[modifier | modifier le code]

Illustrations[modifier | modifier le code]

  • Plaisir d'esthète, Le dernier terrain vague, 1982.
  • Bastard, en collaboration avec S. Clay Wilson (1 page chacun), Futuropolis, 1984.
  • N'oublions jamais, éditions du Square, 1985.
  • Willem, Futuropolis, collection 30x40, 1987
  • Appétits,Le dernier terrain vague, 1989.
  • Willem-Images, Fondation de l'imagerie d'Epinal, 1990.
  • Euromania, Futuropolis, 1992.
  • Eurofolio, Yves Royer, 1992.
  • Alphabet Capone, Cornélius, 1993.
  • Quais Baltiques, éditions Mille et une nuits, collection "Les petits libres", 1994
  • Forty Dirty Drawings, La Byrouth des épices, 1994.
  • Deadlines, Jean-Pierre Faur éditeur, 1998.
  • Par la bande, texte de Daniel Varenne, Demoures, 1999.
  • Ailleurs, Cornélius, collection Blaise, 2002.
  • Provo, la tornade blanche, texte d'Yves Frémion, Agnès Vienot éditeur, 2001.
  • Aventures innavouables, Item, 2003.
  • Un hiver au musée de l'érotisme, avec Medi Holtrop, Paris, 2004.
  • Hier et nu, Ragage, 2005.

Bandes Dessinées & Dessins de presses[modifier | modifier le code]

  • Chez les obsédés, Éditions du Square, coll. « Série bête et méchante », 1971.
  • Les Aventures de Tom Blanc, Éditions du Square, coll. « Série bête et méchante », 1972.
  • Drames de famille, Éditions du Square, coll. « Série bête et méchante » n°24, 1973.
  • Jack l'éventreur en vacances, Éditions du Square, coll. « Série bête et méchante » n°30, 1974.
  • Surprise, 5 numéros, Éditions du Square, 1976.
  • Le Crime, ça paie !, Gallimard, coll. « Folio » n°631, 1974.
  • La Crise illustrée, Éditions du Square, coll. « Série bête et méchante » n°39, 1975.
  • Taisez-vous l'ennemi écoute, Éditions du Square, coll. « Série bête et méchante » n°49, 1976.
  • Les Aventures du Prince Bernhard, Éditions du Square, coll. « Série bête et méchante » n°52, 1977.
  • Romances et Mélodrames, Éditions du Square, coll. « Série bête et méchante » n°56, 1977.
  • Terreur aveugle, éditions du Square, 1979.
  • Gloire coloniale et autres récits exotiques, Square/ Albin Michel, 1981.
  • Le tour du monde de Ric et Claire, livre pour enfant, dessin Joost Swarte, Futuropolis, 1982.
  • Complet !, Les Humanoïdes associés, 1983.
  • Les crimes innommables, Albim Michel, 1983.
  • L'amour sera toujours vainqueur, Les Humanoïdes associés, 1984;
  • Rats Hamburger 1, Futuropolis, collection X, 1985.
  • Rats Hamburger 2, Futuropolis, collection X, 1985.
  • Plus mort que moi tu meurs, Futuropolis, collection X, 1986.
  • Willem à Libération, Albin Michel, 1988.
  • Retouches, Comixland, 1989.
  • 7 jours qui ébranlèrent le monde, Car rien n'a d'importance, 1990.
  • Le monde en images, Albin Michel, coll. l'Echo des savanes, 1991.
  • Plutôt crever !', Car rien n'a d'importance, 1993.
  • Bonne année, flip-book, Libération, 1993.
  • Odeurs de campagne, Charlie hebdo HS, 1995.
  • Poignées d'amour, Cornélius, collection Pierre, 1995.
  • Anal Symphonies, Cornélius, collection Pierre, 1996.
  • Ca va être votre fête !, Cornélius, collection Raoul, 1996.
  • Tout va bien, Albin Michel, 1997.
  • Eliminations, Les Requins Marteaux, 1999.
  • Le Cabinet du Docteur Holtrop, Humus & Dumerchez, 1999.
  • Le Feuilleton du Siècle, Cornélius, Collection Pierre, 2000.
  • La Droite Part en Couilles, Bichro, 2000.
  • Tout est politique, l'Oeil électrique, 2001.
  • La Paix dans le Monde, L'Atalante, collection "Comme un accordéon", 2002.
  • Merci Ben Laden, Les requins marteaux, collection "Carrément", 2002.
  • Destruction massive, Les requins marteaux, collection "Carrément", 2003.
  • Cœur de chien, L'Association, collection "Mimolette", 2004.
  • Les aventures de l'art, Cornélius, collection "Pierre", 2004.
  • Appétit, ré-édition augmentée, Humeurs, 2005
  • Sarko l'Increvable, Les requins marteaux, collection "Carrément", 2005.
  • Lui, Eux, et ... Les Autres, Editions du Layeur, 2006
  • Dick Talon Nazillon, Charlie hebdo HS, 2007.
  • Dégueulasse, Editions Les Echappés, 2013.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Véronique Bonnet, Frontières de la francophonie, francophonie sans frontières, Université Paris-Nord. Centre d'études littéraires francophones et comparées, 2002, page 44
  2. [1], Le Monde, 3 février 2013