Grotte de Baume-Latrone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Grotte de Baume-Latrone
Coordonnées 43° 55′ 49″ nord, 4° 20′ 04″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Languedoc-Roussillon
Département Gard
Vallée Gorges du Gardon
Localité voisine Sainte-Anastasie
Signe particulier Grotte ornée
Occupation humaine Vers 32 000 ans avant le présent - Période de l'Aurignacien

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Grotte de Baume-Latrone

La grotte de Baume-Latrone est un site archéologique situé sur la commune de Sainte-Anastasie dans le Gard. La grotte renferme entre autres des dessins de mammouths et d'un félin datant du Paléolithique supérieur. L'étude stylistique ainsi qu'une datation suggèrent un âge très ancien, autour de 32 740 ans (soit 37 464 ans en années calibrées). Les représentations de la grotte figureraient ainsi parmi les plus anciennes actuellement connues dans le monde.

Historique des recherches[modifier | modifier le code]

Vue des gorges du Gardon dans le secteur de la baume

La grotte de Baume-Latrone est connue de longue date par les archéologues du département [1]. À la fin du XIXe siècle, elle a fait l'objet de fouilles dans le porche d'entrée. Des niveaux exclusivement néolithiques y ont été mis en évidence. En 1940, à la suite d'une désobstruction, des dessins du Paléolithique supérieur sont découverts dans un réseau profond [2]. Plusieurs chercheurs vont alors se succéder dans l'étude de cette cavité. En raison de son style unique dans l'art paléolithique, la grotte n'avait pu faire l'objet de comparaisons fructueuses. Elle fut notamment attribuée à l'Aurignacien, au Gravettien ou au Solutréen.

La Baume-Latrone a été classée Monument Historique en 1941 (arrêté du 19 mai 1941)[3],[4].

La reprise en 2009 de l'étude de la cavité par une équipe pluridisciplinaire menée par Marc Azéma a permis de mettre en évidence des rapprochements techniques, stylistiques et thématiques avec l'art de la grotte Chauvet (Ardèche) datée de l'Aurignacien [5]. On y retrouve par exemple la représentation des défenses de mammouths s'écartant de part et d'autre de la trompe.

Datation[modifier | modifier le code]

En 2012, un charbon de bois récolté au pied des dessins a été daté de 32 740 ans avant le présent [6]. Cette datation très ancienne apporte un argument supplémentaire pour attribuer cet ensemble à l'Aurignacien, comme les œuvres de la grotte Chauvet. La grotte de Baume-Latrone constituerait donc l'un des plus anciens sites d'art préhistorique du monde.

Art pariétal[modifier | modifier le code]

Les dessins ont été réalisés par la technique dite polydigitale, c'est-à-dire avec l'extrémité des doigts enduits de colorant, technique unique dans l'art pariétal paléolithique. Les artistes ont utilisé de 2 à 4 doigts pour produire un trait plus ou moins épais à l'aide d'une argile brune.

Selon les chercheurs, la scène évoque l'attaque d'un groupe de mammouths par un félin. Le dessin très stylisé des figures constitue par ailleurs l'originalité de cet art. Certains mammouths ne sont évoqués que par leur silhouette générale en fer à cheval, complétée par un appendice figurant la trompe. L'une des figures considérée comme un cheval avec un arc de cercle figuré au bout des naseaux est désormais interprétée comme un probable rhinocéros par analogie avec la manière unique de représenter les oreilles sur les rhinocéros de la Grotte Chauvet et à la grotte d'Aldène.

D'autres représentations complètent l'ensemble : des figures gravées, des tracés polydigitaux réalisés sur la paroi meuble sans apport de colorant, comme à la Grotte Chauvet, et des mains positives réalisées par application de colorant sur la paroi.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Le Paléolithique », in Le Gard, de la Préhistoire à nos jours, dir. Raymond Huard, éd. Bordessoules, 2003.
  2. « La grotte de Baume-Latrone, Henri Begouen, Mémoires de la Société archéologique du Midi de la France, 1943 »
  3. Notice no PA00103191, base Mérimée, ministère français de la Culture
  4. « La Baume-Latrone (Gard) », sur Centre de Recherche et d'Etudes pour l'Art Préhistorique (consulté le 30 août 2015)
  5. « La grotte de Baume-Latrone, [[Archéologia]], no 508, mars 2013. »
  6. M. Azéma, B. Gély, R. Bourrillon, Ph. Galant, « L’art paléolithique de la Baume Latrone (France, Gard) : nouveaux éléments de datation », Inora (International Newsletter on Rock Art) n°64, novembre 2012 http://www.creap.fr/pdfs/Azema-et-al-Baume-Latrone-Inora2012.pdf

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]