William Shockley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Shockley.

William Shockley

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

William Shockley

Naissance 13 février 1910
Londres (Angleterre)
Décès 12 août 1989 (à 79 ans)
Nationalité Drapeau : États-Unis américaine
Champs Physique
Renommé pour Invention du transistor
Distinctions Prix Nobel de physique 1956

William Bradford Shockley (13 février 191012 août 1989) est un physicien américain. Sa tentative de commercialisation d'un nouveau type de transistor dans les années 1950 et 1960 fut directement à l'origine de la création de la Silicon Valley. Lui, John Bardeen et Walter Houser Brattain sont colauréats du prix Nobel de physique de 1956 « pour leurs recherches sur les semiconducteurs et leur découverte de l'effet transistor[1] ».

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Londres en Angleterre, de parents américains, et ayant grandi en Californie, il obtint son B.S. au California Institute of Technology en 1932 et son doctorat au MIT en 1936. Notamment, le titre de sa thèse de doctorat était Calcul des fonctions d'onde électronique dans des cristaux de chlorure de sodium. Après avoir obtenu son doctorat, il rejoignit immédiatement un groupe de recherche dirigé par C. J. Davisson au Bell Labs dans le New Jersey, et commença à gravir les échelons hiérarchiques.

Après les années 1960, Shockley fut professeur à Stanford et devint également un fervent avocat de l'eugénisme. Ses vues sur les Noirs américains, qu'il jugeait héréditairement avoir un quotient intellectuel moyen inférieur à celui des Blancs, lui valurent en particulier de nombreuses critiques et accusations de racisme scientifique[2].

Shockley fut désigné par le Time Magazine comme l'une des 100 personnes les plus influentes du XXe siècle.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « for their researches on semiconductors and their discovery of the transistor effect » in Personnel de rédaction, « The Nobel Prize in Physics 1956 », Fondation Nobel, 2010. Consulté le 16 juin 2010
  2. http://www1.hollins.edu/faculty/richter/327/AbsentCreation.htm Much to the disgust of his colleagues, Shockley began espousing -- both in scientific papers and in interviews -- the theory that black people are genetically inferior to whites. He advocated paying people who had low IQs or genetically transmitted diseases to submit to sterilization.

Liens externes[modifier | modifier le code]