Ilia Frank

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ilia Frank
(Илья́ Миха́йлович Франк)

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Ilia Mikhaïlovitch Frank en 1958

Naissance 10 octobre 1908
Saint-Pétersbourg
Drapeau de l'Empire russe Empire russe
Décès 22 juin 1990 (à 81 ans)
Moscou, RSFS de Russie
Drapeau de l'URSS Union soviétique
Nationalité Drapeau de la Russie russe → Drapeau de l'URSS soviétique
Champs Physique nucléaire
Institutions Université d'État de Moscou
Académie des sciences d'URSS
Diplôme Université d'État de Moscou
Renommé pour Effet Vavilov-Čerenkov
Distinctions Prix Nobel de physique (1958)

Ilia Mikhaïlovitch Frank (en russe : Илья Михайлович Франк), né le 10 octobre 1908 à Saint-Pétersbourg et décédé le 22 juin 1990 à Moscou, est un physicien soviétique. Il est colauréat avec Pavel Tcherenkov et Igor Tamm du prix Nobel de physique de 1958 « pour la découverte et l'interprétation de l'effet Tcherenkov[1] ».

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils du professeur de mathématiques Mikhaïl Lioudvigovitch Frank et de son épouse Ielizaveta Mikhaïlovna Gratsianova. Après des études à l'université d'État de Moscou, il rejoint en 1930 l'équipe du professeur Alexandre Terenine à Leningrad, puis l'Institut de physique Lebedev de l'Académie des sciences d'URSS en 1934. Il reçoit son doctorat en 1935 et devient professeur en 1944. En 1941, il est chargé de la direction du laboratoire du noyau atomique, à quoi s'ajoute en 1957 la direction du laboratoire des neutrons de l'institut pour la recherche nucléaire.

Frank se marie en 1937 avec l'historienne Ella Abramovna Beilikhis. Ils ont un fils, Alexandre.

Travaux[modifier | modifier le code]

Après de premières expériences sur la photoluminescence et la photochimie, il commence en 1934 ses travaux en physique nucléaire auprès de Dmitri Skobeltsyne. Parmi ses contributions les plus significatives, on peut citer ses études de la création de paires de particules par des rayons gamma, de la mesure et de l'utilisation par ce type de rayonnement, ainsi que les bases théoriques de la compréhension de l'effet Tcherenkov.

Frank reçoit le prix Nobel de physique en 1958, en compagnie de Pavel Tcherenkov et Igor Tamm, « pour la découverte et l'interprétation de l'effet Tcherenkov[1] ».

Distinctions et récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « for the discovery and the interpretation of the Cherenkov effect » in Personnel de rédaction, « The Nobel Prize in Physics 1958 », Fondation Nobel, 2010. Consulté le 17 juin 2010

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (en) Biographie sur le site de la Fondation Nobel (la page propose plusieurs liens relatifs à la remise du prix, dont un document rédigé par le lauréat — le Nobel Lecture — qui détaille ses apports)