Eugene Wigner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Eugene Wigner en 1963.

Eugene Paul Wigner (17 novembre 19021er janvier 1995) est un physicien théoricien hongrois naturalisé américain.

En 1963, Wigner, Maria Goeppert-Mayer et Hans Daniel Jensen partagèrent le prix Nobel de physique pour leur travail sur l'explication de la structure du noyau atomique et son développement de la théorie de mécanique quantique concernant la nature du proton et du neutron[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Werner Heisenberg et Eugene Wigner en 1928.

Né Wigner Jenő Pál à Budapest dans une famille de la classe moyenne supérieure, d'un père descendant de juif-allemand (Wigner serait dérivé de l'allemand Wiegner, qui signifie « fabricant de berceau »), il fit ses études à l'Université technique de Berlin. Il intégra le corps professoral de l'université de Princeton en 1930 et devint citoyen américain en 1937. Il fut l'un des cinq scientifiques à informer le président Franklin D. Roosevelt en 1939 de l'utilisation militaire possible de l'énergie atomique. Durant la Seconde Guerre mondiale, il participa à la conception des réacteurs au plutonium.

Il est lauréat de la moitié du prix Nobel de physique de 1963 (l'autre moitié a été remise à Maria Goeppert-Mayer et à Hans Daniel Jensen) « pour ses contributions à la théorie du noyau atomique et des particules élémentaires, particulièrement grâce à la découverte et à l'application de principes fondamentaux de symétrie[1] ». Il est également récompensé du Prix Enrico Fermi en 1958.

Il participe au comité JASON qui conseille le gouvernement lors de la guerre du Viêt-Nam (répondant, lors d'un colloque à Trieste en septembre 1972, recensé par Le Monde, à ses critiques, il dit alors être « flatté par [ces] accusations ») [2].

Wigner est à l'origine de l'interprétation de la conscience dans le problème de la mesure en mécanique quantique. Son épouse est décédée en 1977.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « for his contributions to the theory of the atomic nucleus and the elementary particles, particularly through the discovery and application of fundamental symmetry principles » in Personnel de rédaction, « The Nobel Prize in Physics 1963 », Fondation Nobel, 2010. Consulté le 17 juin 2010
  2. Comité Berkeley SESPA, Jan Brown, Martin Brown, Chandler Davis, Charlie Schwartz, Jeff Stokes, Honey Well, Joe Woodard Science Against the People. The Story of Jason - The Elite Group Of Academic Scientists Who, As Technical Consultants To The Pentagon, Have Developed The Latest Weapon Against Peoples' Liberation Struggles: "Automated Warfare", décembre 1972

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Abraham Pais, The genius of science - A portrait gallery of twentieth-century physicists, Oxford University Press, 2000 (ISBN 0-19-850614-7)

Liens externes[modifier | modifier le code]