Simon van der Meer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Simon van der Meer (24 novembre 1925 à La Haye, Pays-Bas et mort le 4 mars 2011[1]) est un physicien néerlandais. Il est colauréat avec Carlo Rubbia du prix Nobel de physique de 1984[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est colauréat avec Carlo Rubbia du prix Nobel de physique de 1984 « pour leurs contributions décisives au grand projet[note 1], ce qui a permis la découverte des particules W et Z, transmetteurs de l'interaction faible[2] ». C'est l'un des délais les plus courts entre une découverte et cette récompense.

Il meurt le 4 mars 2011 à 85 ans.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Il s'agit d'un collisionneur protons-antiprotons et du détecteur des bosons W et Z[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (nl) Annonce sur NOS Nieuws
  2. a et b (en) « for their decisive contributions to the large project, which led to the discovery of the field particles W and Z, communicators of weak interaction » in Personnel de rédaction, « The Nobel Prize in Physics 1984 », Fondation Nobel, 2010. Consulté le 23 juin 2010
  3. (en) Armin Hermann, John Krige, Lanfranco Belloni et European Organization for Nuclear Research, History of CERN, volume 3, North Holland,‎ 1996, 674 p. (ISBN 978-0444896551, lire en ligne), p. 208

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • (en) Autobiographie sur le site de la Fondation Nobel (la page propose plusieurs liens relatifs à la remise du prix, dont un document rédigé par le lauréat — le Nobel Lecture — qui détaille ses apports)