Jack Kilby

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jack St. Clair Kilby (8 novembre 1923 à Jefferson City, Missouri, États-Unis - 20 juin 2005 à Dallas, Texas) était un ingénieur en électronique américain. Il est surtout connu pour l'invention du circuit intégré en 1958, alors qu'il travaillait pour Texas Instruments, presque simultanément avec Robert Noyce, de Fairchild Semiconductor. Il est lauréat de la moitié du prix Nobel de physique de 2000[1]. Il est également lauréat du prix de Kyoto en 1993.

Biographie[modifier | modifier le code]

Vivant à Great Bend au Kansas, il est diplômé de l'école Great Bend High School.

En 1947, il a reçu un Bachelor of Science en génie électrique de l'université de l'Illinois. Peu après il a obtenu un Master of Science à l'université du Wisconsin en 1950, tout en travaillant pour la société Centralab à Milwaukee.

Pendant l'été de 1958, travaillant pour Texas Instruments, il s'attaqua au problème de la « tyrannie des nombres » et conclut que la solution proviendrait de circuits intégrés. C'est le 12 septembre de cette même année qu'il présente aux officiels de la société le fruit de son travail. Il leur montre un morceau de germanium, appuie sur un interrupteur, et l'oscilloscope affiche une sinusoïde, preuve de la viabilité de sa solution. Une demande de brevet intitulée Solid Circuit made of Germanium, le premier circuit intégré, était remplie le 6 février 1959, lançant une industrie qui pèse, en 2005, plus de mille milliards de dollars américains[2].

De 1978 à 1985, il enseigne, en tant que professeur émérite, à l'Université Texas A&M. Il est lauréat de la moitié du prix Nobel de physique de 2000 (l'autre moitié a été remise à Jores Alferov et à Herbert Kroemer) « pour des travaux de base dans les technologies de l'information et des communications [...] pour sa participation à l'invention du circuit intégré[1] ».

Inventions[modifier | modifier le code]

En plus du circuit intégré, Kilby est l'inventeur de la calculatrice de poche, commercialisée par Texas en 1972 et de l'imprimante thermique utilisée dans les caisses enregistreuses. Au total, il y a 60 brevets à son nom.

Le Prix Kilby (en) est un prix qui a été créé en l'honneur des héros et héroïnes méconnus et qui ont fait d'importantes contributions à la société grâce à la science, la technologie, l'innovation, l'invention, et à l'éducation. Créé par le Comité High Tech de la Chambre de Commerce de Dallas[3], il a été nommé ainsi en 1990 pour attirer l'attention sur le travail d'un inventeur oublié, Jack Kilby[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « for basic work on information and communication technology [...] for his part in the invention of the integrated circuit » in Personnel de rédaction, « The Nobel Prize in Physics 2000 », Fondation Nobel, 2010. Consulté le 28 juin 2010
  2. (en) Personnel de rédaction, « The Chip that Jack Built », Texas Instruments,‎ 2010 (consulté le 29 juin 2010)
  3. (en) Truman F. Cook dans le Dallas Morning News, 22 mars 2006
  4. Kilby Awards Overview

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (en) Biographie sur le site de Texas Instruments
  • (en) Autobiographie sur le site de la Fondation Nobel (la page propose plusieurs liens relatifs à la remise du prix, dont un document rédigé par le lauréat — le Nobel Lecture — qui détaille ses apports)