Yoichiro Nambu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Yoichiro Nambu

Description de cette image, également commentée ci-après

Yoichiro Nambu en 2005

Naissance 18 janvier 1921
Tokyo (Japon)
Nationalité Drapeau : États-Unis américaine
Champs Physique atomique
Institutions Université de Chicago
Diplôme Université de Tokyo
Renommé pour Ses travaux sur la brisure spontanée de symétrie
Distinctions Prix Nobel de physique en 2008

Yoichiro Nambu (南部 陽一郎, Nanbu Yōichiro?)[1], né le 18 janvier 1921 à Tokyo, est un physicien américain d'origine japonaise considéré comme l'un des fondateurs de la théorie des cordes. Il est corécipiendaire du prix Nobel de physique en 2008 avec Makoto Kobayashi et Toshihide Maskawa[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Yoichiro Nambu est diplômé de l'université de Tokyo (maitrise en 1942), il y obtient son doctorat en 1952. Il nommé professeur de physique associé à l'université d'Osaka en 1949, puis professeur en 1950. Il est invité à étudier aux États-Unis par l'Institute for Advanced Study de Princeton en 1952. Il rejoint ensuite en 1954 l'université de Chicago où il devient professeur en 1958[3]. De 1974 à 1977, il y dirige le département de physique. Il en prend sa retraite en 1991, en conservant le titre de professeur émérite de l'Institut Enrico-Fermi. Il a été naturalisé citoyen américain en 1970[4].

Apport scientifique[modifier | modifier le code]

Yoichiro Nambu a remporté de nombreux honneurs et prix, dont le prix Robert Oppenheimer, la National Medal of Science des États-Unis, le prix japonais de l'Ordre de la Culture, la médaille Max-Planck, le prix Wolf en physique, la médaille Franklin en physique, le prix Dirac et le prix Sakurai.

Il est lauréat de la moitié du prix Nobel de physique de 2008 (l'autre moitié a été remise à Makoto Kobayashi et à Toshihide Maskawa) « pour la découverte du mécanisme de brisure spontanée de symétrie en physique subatomique[2] ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Yoichiro Nambu étant de nationalité américaine, le titre de l'article ne suit pas les règles de transcription du japonais sur Wikipédia.
  2. a et b (en) « for the discovery of the mechanism of spontaneous broken symmetry in subatomic physics » in Personnel de rédaction, « The Nobel Prize in Physics 2008 », Fondation Nobel, 2010. Consulté le 1er juillet 2010
  3. (en) Chicago Tribune (October 8, 2008) "University of Chicago physicist Yoichiro Nambu wins Nobel Prize"
  4. (en) Matt Moore, Karl Ritter, with Mari Yamaguchi and Herbert G. McCann, « Chicago Professor Shares Nobel Prize In Physics », Associated Press and National Public Radio,‎ 2008-10-07

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (en) Autobiographie sur le site de la Fondation Nobel (la page propose plusieurs liens relatifs à la remise du prix, dont un document rédigé par le lauréat — le Nobel Lecture — qui détaille ses apports)