Août 1989

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Août 1989
Nombre de jours 31
Premier jour Mardi 1er août 1989
2e jour de la semaine 31
Dernier jour Jeudi 31 août 1989
4e jour de la semaine 35

Calendrier
août 1989
Sem Lu Ma Me Je Ve Sa Di
31   1er 2 3 4 5 6
32 7 8 9 10 11 12 13
33 14 15 16 17 18 19 20
34 21 22 23 24 25 26 27 
35 28 29 30 31      
1989Années 1980XXe siècle

Mois précédent et suivant
Précédent Juillet 1989 Septembre 1989 Suivant
Août précédent et suivant
Précédent Août 1988 Août 1990 Suivant

Chronologies par zone géographique
Chronologies thématiques

Événements[modifier | modifier le code]

  • Colombie : plus de cinq mille juges du pays font grève fin août pour dénoncer et protester contre l'insécurité et aux menaces auxquels ils sont soumis. Depuis le début de l'année près de 200 d'entre eux ont été assassinés par les narco-trafiquants afin de les soumettre à leur volonté, « plata o plomo » (de l'argent ou du plomb).

Mardi [modifier | modifier le code]

Mercredi [modifier | modifier le code]

Jeudi [modifier | modifier le code]

Vendredi [modifier | modifier le code]

  • France : Brahim Abdou, imam et président de l’association culturelle islamique de Cavaillon dans le Vaucluse, menace le maire RPR, d’appeler ses deux mille fidèles à entamer une grève des impôts locaux, pour obtenir de lui la construction immédiate d’une mosquée.

Samedi [modifier | modifier le code]

  • Bolivie : le Parlement élit Jaime Paz Zamora, comme président de la République. Il était arrivé troisième lors de l’élection présidentielle le 7 mai dernier, mais cette élection résulte d'un accord politique avec l'Action démocratique nationaliste du général Hugo Banzer.
  • France :
    • Corse : à Corte, réunion des Journées internationales de la décolonisation jusqu'au 6 août. Le FLNC menace de reprendre les attentats.
    • Aude : de violents orages (24 centimètres d’eau en 24 heures, majoritairement tombés en 3 heures) provoquent d’importantes inondations à Narbonne[1].

Dimanche [modifier | modifier le code]

  • Cuba : « Suicide » du colonel Rafael Alvarez Cueto, un officier supérieur du ministère de l’Intérieur.
  • France : mort d’Hubert Beuve-Méry à l’âge de 87 ans, il fut le fondateur de journal Le Monde.

Lundi [modifier | modifier le code]

Mardi [modifier | modifier le code]

Mercredi [modifier | modifier le code]

  • Bulgarie : le Secrétaire général de l’OTAN publie une déclaration sur la situation de la minorité de souche turque en Bulgarie et appelle le gouvernement bulgare à respecter les minorités.
  • États-Unis : nomination du général Colin Powell au poste de chef d’État-major général des armées. Il s’agit d’un métis-noir, d’origine jamaïcaine, ancien conseiller du président Ronald Reagan pour les affaires de Sécurité nationale. Âgé de 52 ans, c’est le plus jeune général nommé à ce poste prestigieux occupé pendant la Seconde Guerre mondiale par le général Marshall.
  • Guyane française : départ de la base de Kourou de la 33e fusée Ariane avec 2 missions : La mise sur orbite réussit de TVSAT-2, satellite de télévision ouest-allemand et le lancement pour la mise sur orbite du premier satellite européen d’astronomie « Hipparcos » qui est un échec à cause de la panne du moteur.
  • Japon : Toshiki Kaifu, nouveau président du Parti libéral démocrate, est élu premier ministre par la Diète. Il fut ministre de l’Éducation nationale.
  • Liban : attentat à la voiture piégée contre un convoi israélien, près de Qlaïaa, revendiqué par la Hezbollah en représailles à la capture, le 28 juillet par un commando israélien, du cheikh Obeid.

Jeudi [modifier | modifier le code]

  • France : le Conseil supérieur de l'audiovisuel nomme Philippe Guilhaume, président de la société commune Antenne 2 - FR3. il était auparavant PDG de la SFP.
  • Pologne :
    • Dans le cadre de l’accord de Genève, le cardinal-archevêque de Cracovie, Mgr Franciszek Macharski dénonce la « violente campagne d’insinuations » et les « agressions offensantes ». Il annonce la suspension du projet d’édification du centre d’études judéo-chrétien, qui devait accompagner le déménagement des religieuses d’Auschwitz pour un nouveau carmel, selon l’accord de 1987. Voir l’affaire du carmel d'Auschwitz.
    • Le père Stanislaw Musial, chargé des relations avec le judaïsme, annonce que le nouveau carmel qui devait accueillir les religieuses du carmel d'Auschwitz, situé en bordure de l’ancien camp de concentration, ne serait achevé que dans huit ans.
    • Soutenu par le cardinal Decoutray, primat des Gaules, et par l’ensemble des organisations juives, le président du Congrès juif européen, Théo Klein en appelle au pape.
  • Union soviétique : le gouvernement soviétique annonce que les agriculteurs auront désormais la possibilité d’être payés partiellement en devises étrangères.

Vendredi [modifier | modifier le code]

Samedi [modifier | modifier le code]

Dimanche [modifier | modifier le code]

Lundi [modifier | modifier le code]

  • Afrique du Sud : le président Pieter Botha, très affaibli par la maladie, démissionne, ce qui met un terme à plusieurs mois de crise ouverte. L’intérim est assuré par son adversaire, le chef du Parti national Frederik de Klerk soutenu par le gouvernement et son parti.
  • Liban : la France fait appareiller la frégate « Duquesne » pour le Liban, elle sera suivi le 17 août par le porte-avions « Foch ».
  • Ulster : à Londonderry, nouvelle parade des catholiques pour marquer le vingtième anniversaire de l’entrée des troupes britanniques en Ulster.
  • Union soviétique : le gouvernement soviétique rend aux juifs russes la liberté d’émigrer vers Israël. Les départs pourraient atteindre vingt mille personnes par mois et ne dépendent que des capacités d’accueil, mais les dirigeants israéliens assurent que le pays n’aura aucune difficulté à financer l’insertion des juifs russes dans une économie qui manque de main d'œuvre et qui attire en masse les capitaux de la diaspora attirés par le développement des industries de pointe construites sur le «gisement de matière grise le plus concentré du monde».

Mardi [modifier | modifier le code]

Mercredi [modifier | modifier le code]

  • Colombie : un juge de la Cour suprême et un commandant de police sont abattus par les narco-trafiquants.
  • France :
    • Le président François Mitterrand choisit l’architecte français Dominique Perrault pour réaliser le projet de Très grande bibliothèque dont la direction est confiée au journaliste Dominique Jamet.
    • Le président François Mitterrand s’entretient au palais de l'Élysée, sur le malaise de la gendarmerie, avec le ministre de la Défense, Jean-Pierre Chevènement, le ministre de l’Intérieur, Pierre Joxe et le chef d’état-major des Armées, le général Schmitt.
    • L’ancien ministre de la Défense Charles Hernu, déclare dans le journal Le Quotidien de Paris, au sujet du malaise dans la gendarmerie : « Les gendarmes se sentent de moins en moins reconnus dans leur dignité. Après les évènements de Nouvelle-Calédonie, l’opinion ne s’est pas assez rendu compte que les gendarmes avaient laissé leurs vies là-bas. La Nation, dans son ensemble, ne s’est pas montrée suffisamment reconnaissante... Voilà le fond des choses. C’est à partir de là qu’il faut maintenant trouver des solutions... »
  • Iran : l’hodjatolestan Mehdi Karoulei est élu à la présidence du Majlis (parlement iranien).

Jeudi [modifier | modifier le code]

Vendredi [modifier | modifier le code]

  • Colombie : le sénateur Luis Carlos Galán, favori de l'élection présidentielle de 1990, est abattu d'une rafale de fusil mitrailleur sur ordre des parrains du cartel de Medellín. Le président Virgilio Barco déclare la « guerre totale » contre les narco-trafiquants du cartel de Medellín. Le gouvernement ordonne la saisit de nombreuses propriétés appartenant aux caïds du cartel de Medellin et la fermeture des frontières pour empêcher leur fuite. Ceux-ci riposteront, dans les semaines suivantes, par une multiplication des attentats. Ils feront dynamiter le siège des partis libéral et conservateur et multiplieront les menaces de mort

Samedi [modifier | modifier le code]

  • Afghanistan : le gouvernement annonce la mort d’un Français et l’arrestation d’un kinésithérapeute français de 35 ans, Henri Xavier Lemire.
  • Autriche - Hongrie : à l'occasion du piquenique paneuropéen organisé conjointement par l'opposition hongroise et par le Mouvement paneuropéen du prince Otto von Habsburg, près de la ville hongroise de Sopron, cinq cents Allemands de l'Est forcent la frontière avec l'Autriche pour s'enfuir.
  • Espagne : grand rassemblement de 350 000 pèlerins, à Saint-Jacques-de-Compostelle, autour du pape Jean-Paul II, et en présence de quelque 150 cardinaux et évêques, dont les cardinaux français Lustiger et Decourtray.
  • France : dans le cadre du « malaise de la gendarmerie », le ministre de la Défense, Jean-Pierre Chevènement effectue deux visites surprises dans des gendarmeries de l’Oise à Estrées-Saint-Denis et à Pont-Sainte-Maxence.
  • Hongrie : à l’occasion d’un vaste pique-nique, organisé près de Sopron par l’opposition hongroise et le Mouvement paneuropéen du prince Otto de Habsbourg, plus de cinq cents Allemands de l’Est, en jogging, forcent la frontière austro-hongroise. Les Hongrois, quant à eux, ne quittent pas leur pays, ils partent à l’ouest faire des achats, mais reviennent chez eux, car ils ont maintenant l’espoir d’une démocratisation politique de leur pays, et d’une libéralisation économique, et profitent d’une identité nationale forte qui les a sauvés de la dictature idéologique communiste.
  • Iran : l’ancien ministre de l’Intérieur, Ali Akbar Mohtachemi est évincé du pouvoir car partisan d’une nouvelle révolution islamiste trop radicale.
  • Liban :
    • Le général chrétien Michel Aoun réclame à la France une intervention militaire : « Nous venons de perdre beaucoup d’hommes et de matériels ».
    • Le gouvernement français confirme l’envoi d’une force navale, une « force humanitaire et de sauvegarde » selon le président François Mitterrand. Cette annonce déchaîne les menaces du président syrien Hafez el-Assad.
  • Pologne : nomination du nouveau Premier ministre, Tadeusz Mazowiecki, membre de la direction de Solidarność et conseiller de Lech Wałęsa. C’est le premier chef de gouvernement non communiste depuis 42 ans (1947). Ses buts principaux sont une ouverture immédiate vers l’Ouest et l’introduction du capitalisme pour les petites et moyennes entreprises.
  • Union européenne : des soldats anglais et néerlandais réalisent l'abordage du bateau de Radio Caroline, voir ici.

Dimanche [modifier | modifier le code]

  • Bulgarie : l’émigration de masse des bulgares turcophones vers la Turquie depuis l’ouverture des frontières entre les deux pays, le 1er juin dernier, commence à engendrer des effets pervers sur l’économie du pays. Beaucoup de ces émigrés sont des ouvriers qualifiés et des techniciens qui pensent avoir tout à gagner à quitter la Bulgarie et espèrent une vie matérielle meilleure. Mais ces départs provoquent la désorganisation de l’économie bulgare, et la mobilisation civile des retraités et des inactifs est décrétée pour combler les postes vacants.
  • Colombie : bilan d'un week-end d'opérations contre les narco-trafiquants du cartel de Medellín : 678 armes à feu, 1161 véhicules, 62 avions, 18 hélicoptères, 30 yachts, 13 motos, 142 villas, 120 kilos de cocaïne (l'équivalent d'une année de consommation de drogue des États-Unis), 4 tonnes de pâte de coca, et 11 000 suspects. Cependant les 80 plus importants chefs ont réussi à prendre la fuite.
  • Hongrie : une vaste de procession en l’honneur de saint Étienne rassemble plusieurs dizaines de milliers de personnes à Budapest. Il s’agit de la première grande procession religieuse depuis plus de quarante années.
  • Turquie : à la suite de l’ouverture de frontières de la Bulgarie, depuis le 1er juin dernier, l’exode de réfugiés est si massif, que la Turquie a dû fermer ses frontières, même si elle s’est dit prête à accepter la totalité des réfugiés. Beaucoup des réfugiés arrivés jusqu’à ce jour sont des ouvriers qualifiés et des techniciens. Un accord avec la Bulgarie est recherché pour mettre en place un système de visa afin de maîtriser le flux des arrivants.

Lundi [modifier | modifier le code]

  • Allemagne : le chancelier Helmut Kohl limoge le secrétaire général de la CDU, Heiner Geissler et le remplace par Volker Rühe.
  • France :
  • Pologne :
    • À la suite d'un long entretien téléphonique entre Gorbatchev et Rakowski, le chef du parti communiste polonais, le POUP a pris un certain nombre de décisions historiques :
      • condamnation à l’unanimité par la Diète polonaise du Pacte germano-soviétique ;
      • participation des communistes au gouvernement du premier ministre catholique Tadeusz Mazowiecki ;
      • Investiture du gouvernement avec l’apport des 150 voix des parlementaires communistes ;
      • Paroles élogieuses prononcées par le général Kiszczak, membre du bureau politique du PC polonais, qui déclare : « Cette évolution était prévisible, mais je pensais qu’elle prendrait plusieurs années... Tadeusz est une personnalité remarquable, sage, forte, nous le soutiendrons. »
    • Tadeusz Mazowiecki, de son côté, déclare : « Nous comprenons l’importance du Pacte de Varsovie, et nous le respecterons. »
  • Sénégal : le président sénégalais Abdou Diouf décide de rompre les relations diplomatiques avec la Mauritanie.
  • Tchécoslovaquie : grande manifestation à Prague pour marquer le 21e anniversaire de l’intervention des forces du pacte de Varsovie. Les forces de police dispersent la manifestation et procèdent à l’arrestation de quelque 400 personnes.

Mardi [modifier | modifier le code]

Mercredi [modifier | modifier le code]

  • France : dans le cadre du « malaise de la gendarmerie », tenue d’une table ronde entre le gouvernement et 87 représentants des gendarmes (tirés au sort sur 4 000 volontaires) avec à la clé : promesses de crédits supplémentaires, revalorisation de certaines primes, création de 4 000 nouveaux emplois, remplacement d’un nouveau directeur général de la gendarmerie, Charles Barbeau, en remplacement de Régis Mourier.
  • Pays baltes : à l’occasion du 50e anniversaire du Pacte germano-soviétique, plus d’un million de personnes manifestent dans les trois pays Baltes (Estonie, Lettonie, Lituanie).
  • Russie (ex-Union soviétique) : manifestations organisées par l’association Paix et Liberté, à l’occasion de l’anniversaire du Pacte germano-soviétique. À Moscou, 2 000 personnes manifestent sur la place Puskin. 75 personnes sont arrêtées par la police et battues.

Jeudi [modifier | modifier le code]

Vendredi [modifier | modifier le code]

Samedi [modifier | modifier le code]

Dimanche [modifier | modifier le code]

Lundi [modifier | modifier le code]

  • Afrique du Sud : le président Frederik de Klerk est en déplacement en Zambie, où il s’entretient avec de hauts responsables africains, comme Jonas Savimbi, chef de l’UNITA angolaise, le président de la Zambie, Kenneth Kaunda, dont le pays abrite l’état-major et plusieurs camps de l’ANC (Congrès national africain). Il y rencontre en secret les représentants de l’ANC, mais aussi des diplomates soviétiques qui lui disent, en substance : « Le règlement de vos affaires intérieures ne nous concerne pas… on peut s’entendre ».
  • Cambodge : session ministérielle terminant la conférence internationale, qui se soldera, le 30 août par un nouveau constat d’échec.
  • États-Unis : premier lancement d’un satellite par un société privée.
  • Pays baltes : à la suite des menaces du PC Soviétique, les dirigeants des trois pays Baltes affirment que leur revendication de souveraineté ne constitue pas une remise en cause de leur appartenance à l’Union soviétique.
  • Union soviétique : le gouvernement soviétique décide d’envoyer des troupes en Azerbaïdjan et en Arménie.

Mardi [modifier | modifier le code]

  • Colombie : le gouvernement oppose une fin de non recevoir aux offres de négociations du cartel de Medellín qui ont été faites sous la menace d’une « guerre totale ».
  • France :
    • Dans le cade du « malaise de la gendarmerie », le ministre de la Défense, Jean-Pierre Chevènement estime que derrière la crise, se profile « une campagne orchestrée par une partie de la droite et de l’extrême-droite ».
    • Décret ministériel limitant la hausse des loyers en région parisienne.
  • Iran : le parlement iranien vote l’investiture du gouvernement présenté par le nouveau président de la République Hachemi Rafsandjani.
  • Japon : les banques Mitsui et Taiyo Kobe fusionnent pour donner naissance au deuxième groupe bancaire mondial derrière le japonais Dai Ichi Kangyo

Mercredi [modifier | modifier le code]

Jeudi [modifier | modifier le code]

  • France : le président de la Compagnie industrielle, Jean-Marc Vernes renonce à riposter à l'OPA du groupe Suez contre son groupe.
  • Tchad - Libye : à Alger, signature d’un accord cadre en vue du règlement pacifique du contentieux territorial sur la bande d'Aozou.
  • Moldavie (ex-Union soviétique) : le Soviet suprême de la RSS de Moldavie décrète le Moldave comme langue officielle, appliquée dans la vie politique, économique, sociale et culturelle, et fonctionnant sur la base de l'alphabet latin. La langue russe devient la langue des relations interethniques.

Naissances[modifier | modifier le code]

Décès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Déluge sur Narbonne, Météo-France.
  2. Article sur la commémoration de sa mort sur le site du quotidien de presse écrite Le Dauphiné Libéré publié le 2 novembre 2011
  3. (en)The Political Psychology of Globalization, Catarina Kinnvall et Paul Nesbitt-Larking, Oxford University Press, 2011, page 125

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]