James Chadwick

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chadwick.

James Chadwick

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

James Chadwick c. 1945

Naissance 20 octobre 1891
Manchester (Angleterre)
Décès 24 juillet 1974 (à 82 ans)
Cambridge (Angleterre)
Nationalité Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Champs Physicien
Institutions Université de Cambridge
Renommé pour Neutron
Projet Manhattan
Distinctions Prix Nobel de physique (1935)
Knight Bachelor
Ordre des compagnons d'honneur
Médaille Franklin

Sir James Chadwick (20 octobre 1891 à Manchester - 24 juillet 1974 à Cambridge) est un physicien britannique. Il est principalement connu pour la découverte d'une particule élémentaire importante, le neutron, en 1932, pour laquelle il reçut le prix Nobel de physique de 1935[1]. Cette découverte a mené directement à la fission nucléaire et à la bombe atomique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il se présente à l'Université de Manchester en 1907 dans le but de devenir un mathématicien, mais il se retrouve, par accident, entouré d'étudiants pour l'inscription à une majeure en physique. Trop gêné pour avouer son erreur, il reste dans la file et a ainsi commencé une carrière prolifique comme physicien. Il travaille, entre autres, sous l'œil attentif d'Ernest Rutherford durant ses deux dernières années à cette université. En 1913, il reçoit sa licence ès sciences et quitte la ville pour se rendre en Allemagne où il travaille avec le professeur Hans Geiger.

Durant la Première Guerre mondiale, Chadwick est arrêté en Allemagne et emprisonné dans une écurie qui sert de camp d'internement. Libéré à la fin de la guerre, il retourne immédiatement au Royaume-Uni afin de mener des recherches encore une fois sous les ordres du professeur Rutherford à l'Université de Cambridge. Entretemps, ce dernier a expérimenté plusieurs approches et spécule qu'il doit exister une particule subatomique sans charge électrique. Chadwick entreprend donc une série d'expérimentations. Il est élu membre émérite de Gonville de 1921 à 1925. Il devient assistant directeur de recherche dans les laboratoires de Cavendish en 1923. En 1925 il épouse Aillen Stewart-Brown de Liverpool. Ils ont ensemble des jumelles et vivent à Denbigh dans le nord du Pays de Galles. En 1927, il est élu membre émérite à la Royal Society, qui lui décerne la médaille Hughes en 1932.

Lors d'une expérience en 1932, Chadwick, qui bombardait du béryllium avec des particules α, remarqua une radiation inconnue qui éjecte des protons du noyau. Chadwick en conclut que ces radiations étaient composées de particules de masse approximativement égale au proton mais sans charge électrique, les neutrons. Cette découverte était l'une des plus importantes en physique expérimentale.

En 1935, il devient enseignant à l'Université de Liverpool. Chadwick a été le premier au Royaume-Uni à concevoir la possibilité de développer la bombe atomique. Entre 1943 et 1945, il passe la majeure partie de son temps aux États-Unis, principalement dans le Laboratoire national de Los Alamos, où est conçue la première bombe nucléaire (projet Manhattan).

Il est nommé chevalier en 1945[2], devenant ainsi Sir James Chadwick, et fait membre de l'Ordre des compagnons d'honneur en 1970[3]. Il est lauréat de la médaille Copley en 1950 et de la médaille Franklin en 1951.

Il a travaillé à Cambridge avec deux scientifiques français Hans von Halban et Lew Kowarski qui permettront à la France d'avoir la bombe[4].

Il meurt à l'âge de 82 ans. On peut le considérer comme l'un des physiciens s'étant le plus distingué durant le XXe siècle. Lady Chadwick est décédée en 1986.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « for the discovery of the neutron » in Personnel de rédaction, « The Nobel Prize in Physics 1935 », Fondation Nobel, 2010. Consulté le 15 juin 2010
  2. London Gazette : no 37354, p. 5605, 16-11-1945
  3. (en) List of Members of the Order of the Companions of Honour
  4. (en) Nuclear reactor secrets revealed, BBC, 1er juin 2007 : « The envelopes contain the work of two French scientists, Hans Von Halban and Lew Kowarski, who worked in the Cavendish laboratory in Cambridge. The documents detail experiments on nuclear fission, covering the components needed to make a nuclear reactor, how to create plutonium from uranium, and methods to stabilise nuclear chain reactions. »

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (en) Biographie sur le site de la Fondation Nobel (la page propose plusieurs liens relatifs à la remise du prix, dont un document rédigé par le lauréat — le Nobel Lecture — qui détaille ses apports)