Paderborn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Paderborn
Blason de Paderborn
Héraldique
Drapeau de Paderborn
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Flag of North Rhine-Westphalia (state).svg Rhénanie-du-Nord-Westphalie
District
(Regierungsbezirk)
Detmold
Arrondissement
(Landkreis)
Paderborn
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
8
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Heinz Paus
2009-2014
Partis au pouvoir CDU
Code postal 33041 - 33106
(ancien: 4790)
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
05 7 74 032
Indicatif téléphonique (0)5251, (0)5252, (0)5254, (0)5293
Immatriculation PB
Démographie
Population 143 174 hab. (31 décembre 2011)
Densité 798 hab./km2
Géographie
Coordonnées 51° 43′ 00″ N 8° 46′ 00″ E / 51.716667, 8.76666751° 43′ 00″ Nord 8° 46′ 00″ Est / 51.716667, 8.766667  
Altitude Min. 94 m – Max. 347 m
Superficie 17 938 ha = 179,38 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte administrative d'Allemagne
City locator 14.svg
Paderborn

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Paderborn
Liens
Site web www.paderborn.de

Paderborn, le chef lieu de l'arrondissement de Paderborn, est une ville d'Allemagne, peuplée de plus de 140 000 habitants, située à l'est du land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, dans la région Westphalie-de-l'Est-Lippe, à la source même de la rivière Pader.

Cette ville dispose d'une université, l'Université de Paderborn, et de plusieurs centres de haute technologie. En conséquence, le revenu moyen par habitant y est élevé, 21 532 par hab/an (rapporté à l’arrondissement, en 2000).

Municipalité[modifier | modifier le code]

La municipalité est formée de huit quartiers ou anciens villages, Schloss Neuhaus, Elsen, Wewer, Sande, Marienloh, Dahl, Neuenbeken, Benhausen, en plus de la ville même.

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Origine : née selon la légende de 200 sources qui jaillissent au cœur même de la ville, la Pader, après un cours de seulement 4 km se jette dans le Lippe. Ce qui en fait la rivière la plus courte d'Allemagne. Charlemagne grand amateur de bains venait y « prendre les eaux ».
  • Paderborn fut le siège de plusieurs conciles au VIIIe siècle (en 777, 786)[1].
  • La ville, Paderbon ou Paderborn, et son diocèse furent officiellement fondés en 799 lors de la rencontre entre Charlemagne et Léon III, venu s'y réfugier pour fuir les persécutions que lui font subir a Rome les neveux du pape Adrien Ier[réf. nécessaire]. Juste retour des choses, l'année suivante, en 800, le pape couronne, à Rome, Carolus Magnus, comme Empereur d'Occident… La cathédrale Saint-Liboire est le siège de ce diocèse.
  • En 836, au IXe siècle, la ville accueillit les reliques de saint Liboire (Heiliger Liborius), évêque du Mans. Ces deux villes conclurent alors un « pacte d’éternelle fraternité », qui a gardé toute sa vigueur et qui peut être ainsi considéré non seulement comme l’un des plus anciens traités transfrontaliers, mais aussi comme le premier jumelage (officiel) de deux villes européennes.
  • Pendant la Révolution française, l'évêque du Mans serait venu à Paderborn.
  • L'abbé Franz Stock, aumônier des prisons pendant la Seconde Guerre mondiale, a fait ses études de philosophie et de théologie à Paderborn de 1926 à 1932.
  • En juillet 2005, Paderborn est l'un des sites qui ont accueilli les Journées mondiales de la jeunesse (JMJ).

Monuments[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

La ville de Paderborn est jumelée avec[2] :

Jumelage historique Le Mans-Paderborn[modifier | modifier le code]

La statue de saint Liboire à Paderborn

Depuis plus de 1 000 ans, les villes de Paderborn et du Mans partagent une amitié privilégiée. Le premier événement fondateur de cette histoire remonte à 836, date à laquelle les reliques de Saint Liboire (évêque du Mans de l'époque) ont été transférées à Paderborn. Depuis, Saint Liboire est le saint patron de la ville et de la cathédrale de Paderborn, mais aussi le saint patron commun des deux villes qui leur a permis de tisser des liens si étroits[3].

Les événements de la Seconde Guerre mondiale n'ont pas terni les relations entre les deux villes et ont même renforcé le sentiment commun de vouloir reconstruire cette amitié qui les liait depuis l'an 836. Ainsi, cette amitié franco-allemande devient officielle le 3 juin 1967 avec la signature d'un accord de jumelage par les maires respectifs des deux villes : Christoph Tölle (Paderborn) et Jacques Maury (Le Mans). Saint Liboire reste le symbole emblématique de cette amitié et est fêté tous les 27 juillet à Paderborn (Libori Fest)[4] par les diocèses du Mans et de Paderborn. Au-delà des différentes cérémonies religieuses qui y ont lieu, cette date marque le début d'un grand nombre de festivités au sein de la ville pour une durée de 9 jours. Chaque année, les différents stands, installés sur plus de 2,5 km, et autres attractions attirent plus d'un million de visiteurs dans la ville.

Aujourd'hui, les échanges entre les deux villes ne sont plus uniquement à caractère religieux mais également scolaire et universitaire. Par exemple, le lycée Bellevue du Mans et le Pelizaeus Gymnasium de Paderborn[5] organisent chaque année, et ce depuis 30 ans, des échanges scolaires dans le but de faire découvrir aux lycéens une nouvelle ville, une nouvelle culture mais avant tout l'histoire qui lie les deux villes jumelées.

Depuis septembre 2004, les deux villes ont également mis en place un cursus binational entre leur université : Études européennes/Europäische Studien[6]. La première année d'étude se fait dans la ville respective des étudiants, suivie de deux années au cours desquelles les dix étudiants allemands et les dix étudiants français découvrent tour à tour un nouveau pays, une nouvelle ville mais surtout une nouvelle manière de vivre. À l'issue de ces deux années d'études communes, les étudiants obtiennent une licence binationale reconnue aussi bien en Allemagne qu'en France. Cette initiative leur permet d'approfondir l'apprentissage de la langue étrangère et de s'enrichir sur le plan personnel.

De cette manière, Paderborn et Le Mans essaient de faire perdurer leur amitié au travers de la jeunesse afin que cette amitié, actuellement considérée comme la plus ancienne d'Europe, perdure encore pendant de nombreuses années.

Personnages célèbres[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sites en français[modifier | modifier le code]

Sites en allemand[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Charles-Louis Richard, Bibliothèque sacrée, ou Dictionnaire universel, historique, dogmatique, canonique, géographique et chronologique des sciences ecclésiastiques, Méquignon,‎ 1824, p. 398
  2. Städtepartnerschaft
  3. (de) Jumelage Paderborn-Le Mans
  4. (de) Informations à propos de la Libori Fest
  5. Site du Pelizaeus Gymnasium
  6. (de) Page d'accueil de la formation (Site de l'Université de Paderborn)