Wolfgang Ketterle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Wolfgang Ketterle.

Wolfgang Ketterle (21 octobre 1957 à Heidelberg, Allemagne) est un physicien allemand. Il est colauréat avec Eric Cornell et Carl Wieman du prix Nobel de physique de 2001[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est diplômé en 1986 de l'université Ludwig-Maximilian de Munich et de l'Institut Max-Planck d'optique quantique à Garching près de Munich. Il est professeur de physique au Massachusetts Institute of Technology (MIT). En 2001, il a reçu avec Eric Cornell et Carl Wieman le prix Nobel de physique « pour avoir réussi à créer une condensation de Bose-Einstein dans des gaz dilués d'atomes alcalins, et pour les premières études fondamentales des propriétés des condensats[1] ».

Ses activités de recherches sont centrées sur le refroidissement par laser et le piègeage des atomes froids. Il a aussi découvert la superfluidité dans les gaz à « haute température » (relativement aux températures habituelles d'obtention de la superfluidité, très basses).

Au début des années 2000, il est parvenu à observer une signature de la superfluidité dans un gaz ultrafroid d'atomes de lithium. Ainsi, dans certaines situations, des atomes fermioniques acquièrent un comportement bosonique, contrairement à ce que prédit le principe de Pauli.

En 2010, il enseigne au Massachusetts Institute of Technology.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « for the achievement of Bose-Einstein condensation in dilute gases of alkali atoms, and for early fundamental studies of the properties of the condensates » in Personnel de rédaction, « The Nobel Prize in Physics 2001 », Fondation Nobel, 2010. Consulté le 29 juin 2010

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (en) Autobiographie sur le site de la Fondation Nobel (la page propose plusieurs liens relatifs à la remise du prix, dont un document rédigé par le lauréat — le Nobel Lecture — qui détaille ses apports)