David J. Gross

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gross.

David J. Gross

Description de cette image, également commentée ci-après

David J. Gross

Naissance 19 février 1941 (73 ans)
Washington (États-Unis)
Domicile États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Champs Physique
Institutions Université de Californie
Université Harvard
Université de Princeton
Renommé pour Liberté asymptotique
Distinctions Nobel prize medal.svg Prix Nobel de physique (2004)
Médaille Dirac (1988)

David Jonathan Gross (19 février 1941 à Washington) est un physicien américain travaillant, en 2010, principalement en théorie des cordes. Il a partagé en 2004 le prix Nobel de physique avec ses deux anciens étudiants Frank Wilczek et David Politzer pour leur découverte commune de la liberté asymptotique dans la chromodynamique quantique[1], théorie qu'ils ont également introduite.

Il est également coinventeur de la théorie des cordes hétérotique en compagnie de Jeffrey Harvey, Emil Martinec et Ryan Rohm.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gross a reçu son baccalauréat universitaire et le master à l'université hébraïque de Jérusalem, Israël, en 1962. Il a reçu son doctorat en physique à l'université de Californie, Berkeley en 1966 sous la direction de Geoffrey Chew puis il devient professeur à l'université de Princeton, poste qu'il a occupé jusqu'en 1997.

En 1973, Gross, avec son premier étudiant, Frank Wilczek, à l'université de Princeton, a découvert la liberté asymptotique pour expliquer le confinement de quarks. Elle a été découverte indépendamment par David Politzer. Les trois sont co-lauréats du prix Nobel de physique de 2004 « pour leur découverte de la liberté asymptotique dans la théorie de l'interaction forte[1] ».

Gross, avec Jeff Harvey, Emil Martinec et Ryan Rohm, a aussi créé la théorie des cordes hétérotique.

Distinctions et récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « for the discovery of asymptotic freedom in the theory of the strong interaction » in Personnel de rédaction, « The Nobel Prize in Physics 2004 », Fondation Nobel, 2010. Consulté le 30 juin 2010

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]