Richard E. Taylor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Richard Taylor et Taylor.

Richard Edward Taylor (2 novembre 1929 à Medicine Hat, Alberta, Canada) est un physicien canadien. Lui, Henry Way Kendall et Jerome Isaac Friedman sont colauréats du prix Nobel de physique de 1990[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il passe son Bachelor of Science en 1950 et son Master en 1952 à l'Université de l'Alberta puis son doctorat à l'université Stanford.

Taylor, Jerome Isaac Friedman et Henry Way Kendall ont reçu conjointemen le prix Nobel de physique de 1990 « pour leurs recherches pionnières portant sur l'étude de la diffusion profondément inélastique des électrons sur des protons et des neutrons liés, qui a été d'une importance essentielle pour le modèle des quarks en physique des particules[1] ».

Taylor est membre de plusieurs sociétés savantes, entre autres, la Société américaine de physique, l'Association américaine pour l'avancement de la science, la Société royale du Canada, la Royal Society de Londres, l'Académie nationale des sciences des États-Unis.

Distinctions et récompenses[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « for their pioneering investigations concerning deep inelastic scattering of electrons on protons and bound neutrons, which have been of essential importance for the development of the quark model in particle physics » in Personnel de rédaction, « The Nobel Prize in Physics 1990 », Fondation Nobel, 2010. Consulté le 25 juin 2010

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (en) Autobiographie sur le site de la Fondation Nobel (la page propose plusieurs liens relatifs à la remise du prix, dont un document rédigé par le lauréat — le Nobel Lecture — qui détaille ses apports)