Culture russe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cyrillic letter Dzhe.svg Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

La culture russe désigne l’ensemble des productions artistiques (au sens large) ayant vu le jour en Russie ou nées d’auteurs russophones. En raison de l’immensité de son territoire, de son décentrement géographique, de son développement culturel tardif et de l’autoristarisme de ses régimes politiques, la Russie a donné naissance à des œuvres culturelles originales, dont certaines ont marqué bien au-delà de ses frontières : les romans de Fiodor Dostoïevski ou ceux de Léon Tolstoï, le théâtre d’Anton Tchekhov, la musique de Piotr Ilitch Tchaïkovski, d’Igor Stravinski, la peinture de Vassily Kandinsky ou de Marc Chagall

Les deux guerres mondiales et l’expérience soviétique ont profondément bouleversé la vie culturelle russe au XXe siècle. Outre l'exil d'une partie de son intelligentsia, la Révolution russe a provoqué un « gel » puis un « dégel » culturel qui ont affecté la société dans son ensemble. Conduite sous la férule du Parti communiste, inspirée par le « réalisme socialiste », la culture soviétique a toutefois été marquée par des œuvres comme Le Don paisible de Mikhaïl Cholokhov ou celle d’Alexandre Soljénitsyne[1], celle du compositeur Dmitri Chostakovitch ou certaines réalisations du cinéma soviétique, comme Le Cuirassé Potemkine de Sergueï Eisenstein

L’effondrement du régime soviétique en 1991 a provoqué un nouveau choc culturel et social, et placé le monde russe devant ses interrogations traditionnelles : suivre la voie occidentale ou tenter un développement spécifique.

Par ailleurs, un système de formation extrêmement exigeant a permis l'éclosion de nombreux talents artistiques de premier plan, reconnus internationalement, à commencer par les compagnies de ballet du Théâtre Bolchoï ou du Mariinsky.

Sommaire

Caractéristiques générales[modifier | modifier le code]

Traditions culturelles russes[modifier | modifier le code]

Jours fériés[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Nouvel an orthodoxe et Jours fériés en Russie.
Date Nom français Nom local Remarques
1er janvier Nouvel an Новый год
7 janvier Noël (orthodoxe) Рождество Христово
13 janvier Nouvel an « ancien » (julien) Старый новый год N'est plus férié
23 février Fête du Défenseur de la Patrie День Защитника Отечества ancienne Fête de l’Armée rouge, aujourd’hui fête des hommes
8 mars Journée internationale des femmes Международный женский день
1er mai Fête du printemps et du travail (le Pervomaï) Праздник весны и труда (Первомай)
9 mai Fête de la victoire de la Grande guerre patriotique (1941-1945) День Победы в Великой Отечественной войне Célébrée le 9 mai à cause de la différence de fuseau horaire entre Berlin et Moscou (la capitulation nazie eut lieu dans la nuit à Berlin).
12 juin Jour de Russie (Fête de la Souveraineté de la Fédération de Russie) День России (День суверенитета РФ) Le 12 juin 1990, le Parlement russe démocratiquement élu proclama l’indépendance de la Russie vis-à-vis de l’Union soviétique.
4 novembre Fête de l’unité nationale День национального единства
7 novembre Fête de Réconciliation (Anniversaire de la Révolution russe 1917) День согласия и примирения non férié
12 décembre Jour de Constitution День Конституции non férié depuis 2005[réf. nécessaire]
Ded Moroz à Veliki Oustioug

Outre ces jours fériés, il existe un grand nombre de fêtes de corporations (Профессиональные праздники). Ces jours ne sont pas chômés, mais les plus importants sont célébrés officiellement:

  • 12 avril : jour de la cosmonautique
  • 28 mai : jour des gardes-frontières
  • 5 octobre : jour des enseignants
  • 10 novembre : jour de la police…

Histoire et origine[modifier | modifier le code]

La culture russe est une culture liée à d'autres influences culturelles, religieuses et artistiques.

Histoire[modifier | modifier le code]

Moyen Âge

(988) Adoption du christianisme.
(1001-1100) Influence artistique et idéologique de l'Empire byzantin.
(1237-1240) Batu envahit la Russie, impose l'autoritarisme au sein du pays.
(1480) Origine de l'État russe souverain.

XVIIIe siècle

L'occidentalisation de la culture russe à travers des réformes de Pierre Ier de Russie[2]

XIXe siècle

(1801-1914) La noblesse, la bourgeoisie et la classe élevée parlaient le français, comme une langue maternelle.

L'âge d'Or de la littérature russe.

XXe siècle

(1914-1932) Avant-garde russe.
(1917-1932) Architecture constructiviste.
(1932–1953) Période de l'architecture stalinienne (Gratte-ciel stalinien)
(1953-1991) Période Postconstructivisme, il apparaît une culture plus libre et ouverte.

Folklore, la culture populaire[modifier | modifier le code]

La langue russe dans le monde[modifier | modifier le code]

Le monde russophone

Le russe est une des langues slaves orientales, et a 145 millions locuteurs l'employant comme leur langue maternelle, 135 millions comme deuxième langue, soit un total de 280 millions de locuteurs russophones.

La langue a un statut politique à travers le monde, elle est l'une des six langues utilisées par l'ONU, elle est reconnue pour les Organisations internationales, la Communauté des États indépendants et l'Organisation de coopération de Shanghai. Elle est la langue officielle de Russie mais aussi en :

Patrimoine culturel[modifier | modifier le code]

Le patrimoine culturel mondial d'après l'UNESCO[3] :

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Symboles nationaux[modifier | modifier le code]

Art[modifier | modifier le code]

Musique et danse[modifier | modifier le code]

Musique russe et russophone[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : chanson russe et musique russe.

Musique classique[modifier | modifier le code]

La musique classique en Russie s'est développée tardivement, cependant depuis le XIXe siècle, elle a connu un développement dans tous les genres traditionnels de la musique classique. La Révolution russe de 1917 et le réalisme socialiste soviétique ont amplifié sa singularité et l'ont confrontée à une problématique spécifique. Très liée aux ballets, elle s'est répandu dans le monde entier notamment avec les œuvres tel que Le Lac des cygnes ou Casse-noisette de Tchaïkovski.

Danse[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Ballet russe.
Valse des flocons de neige de Casse-noisette.

En Russie, il y a deux types de danses : les danses traditionnelles, dont le Khorovod et la Troïka, et la danse classique.

C'est Tchaïkovski qui composa les ballets russes les plus connus comme Le Lac des cygnes, Casse-noisette et La Belle au bois dormant. Au début du XXe siècle, les danseurs russes Anna Pavlova et Vaslav Nijinski devinrent célèbres et les déplacements à l’étranger des Ballets russes influencèrent fortement le développement de la danse dans le monde. Le ballet soviétique a préservé les traditions du XIXe siècle et les écoles de chorégraphie de l’Union soviétique ont fait naître de grandes étoiles, comme Maïa Plissetskaïa, Rudolf Noureev et Mikhaïl Barychnikov. Le corps du ballet du Théâtre Bolchoï à Moscou ou celui du Mariinsky à Saint-Pétersbourg sont universellement admirés.

Théâtre et cinéma[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Théâtre russe.

Le théâtre russe a de grandes pièces ou œuvres classiques grâces comme Boris Godounov (1825) d'Alexandre Pouchkine, Le Revizor de Nicolas Gogol, La Mouette et La Cerisaie d'Anton Tchekhov, celles-ci montées par Constantin Stanislavski.


La Russie compte plus de 500 théâtres, dont 138 sont à Moscou (y compris les 68 théâtres professionnels)[4], les théâtres les plus connus sont le Bolchoï, Ossobniak, Théâtre Mariinsky, etc.

Cinéma[modifier | modifier le code]

L’affiche originale de Stenka Razine, premier film russe, 1908.
Avant le XXIe siècle[modifier | modifier le code]

Le cinéma a souvent été considéré comme une forme de divertissement populaire. La production cinématographique en Russie a eu dès 1917 un rôle culturel éminent : immédiatement après la révolution de 1917, le cinéma soviétique a exploré les possibilités et les limites du montage avec par exemple des films comme Le Cuirassé Potemkine. Le régime utilisait cet art pour éduquer les masses, mais il le fit avec des formes nouvelles et une grande créativité. Des réalisateurs soviétiques comme Sergueï Eisenstein et Andreï Tarkovski marquèrent leur époque et eurent une grande influence sur les cinéastes contemporains. Eisenstein fut l’élève du metteur en scène et théoricien Lev Koulechov qui mit au point les principes du montage cinématographique dans la première école du cinéma créée au monde, l’institut du cinéma de l’Union à Moscou. En 1932, Staline promulgua le « réalisme socialiste » comme fondement de l’art soviétique. Ceci freina la créativité mais beaucoup d’œuvres produites à cette époque sont des réussites artistiques comme Tchapaev, Quand passent les cigognes et la Ballade du soldat.

XXIe siècle[modifier | modifier le code]

Le cinéma soviétique fut en crise entre les années 1980 et 1990. Les réalisateurs russes n’étaient plus obligés d’affronter la censure, mais les réductions des subventions d’État ne leur permettaient de produire qu’un nombre réduit de films. Le début du XXIe siècle quant à lui se caractérisa par un accroissement des entrées en salle et en conséquence une prospérité accrue de l’industrie cinématographique.

Littérature et poésie[modifier | modifier le code]

La littérature russe a exercé une grande influence sur l’histoire de la Russie dès le siècle des Lumières, avec des écrivains comme Nikolaï Novikov et Mikhaïl Lomonossov. Au XIXe siècle, la littérature russe a connu un « Âge d'or », différencié par l'Âge d'or de poésie et l'Âge d'or de roman

Littérature russe[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Littérature russe.
Mikhaïl Lomonossov, premier poète[5].

Parmi les poètes et écrivains russes les plus célèbres figurent Fiodor Dostoïevski, Nicolas Gogol, Tolstoï ou Ivan Tourgueniev, la fin du siècle d'Or étant marquée par la figure du dramaturge Anton Tchekhov. Les écrivains les plus marquants de la période soviétique sont Boris Pasternak, Alexandre Soljenitsyne, Vladimir Maïakovski, Mikhaïl Cholokhov et les poètes Evgueni Evtouchenko et Andreï Voznessenski.

Poésie[modifier | modifier le code]
Article détaillé : Poésie en Russie.

L'Âge d'or de la poésie prend son essor avec Alexandre Pouchkine, à partir de 1800 jusqu'à 1850 à Saint-Pétersbourg, il est considéré comme l’un des fondateurs de la littérature moderne russe et est parfois surnommé le « Shakespeare russe ».

Conte et roman russe[modifier | modifier le code]
Articles détaillés : roman russe et conte russe.

L'Âge d'or du roman prend son essor avec Léon Tolstoï et Fiodor Dostoïevski, « les géants de la littérature russe », de 1850 à 1880. Les romans de Tolstoï, de Dostoïevski, d'Sergueï Aksakov, de Tourgueniev ont donné vie au réalisme russe différent du réalisme français.

Humour[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : humour russe et Tchastouchka.

La Russie doit beaucoup de son esprit à la grande flexibilité et la richesse de la langue russe, ce qui permet des calembours et des associations inattendues. Comme avec n'importe quelle autre nation, ses gammes de blagues s'étend sur une vaste portée : de l'obscène et au jeu de mot stupide à la satire politique. Les blagues russes (en), qui est la forme la plus populaire de l'humour russe, sont de courtes histoires fictives ou des dialogues avec une pointe.

Beaux-Arts[modifier | modifier le code]

Peinture[modifier | modifier le code]

Article détaillé : peinture russe.

Sculpture[modifier | modifier le code]

Architecture[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Architecture russe.

Photographie[modifier | modifier le code]

Philosophie, croyance et religion[modifier | modifier le code]

Philosophie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste de philosophes russes.
Les philosophes Pavel Florensky et Sergueï Boulgakov, une peinture de Mikhail Nesterov (1917)
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Certains écrivains russes, comme Tolstoï et Dostoïevski[réf. nécessaire], sont aussi connus comme philosophes, tandis que d'autres sont plus connus pour leurs œuvres philosophiques. La philosophie russe s'est épanouie au XIXe siècle, quand elle a été définie par l'opposition entre l'occidentalisme vouant la Russie à suive le modèle occidental politique et économique, et le slavophilisme insistant sur le développement de la Russie avec sa civilisation propre. Ce dernier groupe comprend Nikolaï Danilevski et Konstantin Leontiev, les fondateurs de l'eurasisme.

Dans son développement, la philosophie russe a toujours été marquée profondément par la littérature et l'intérêt de la créativité, la société, la politique, le nationalisme, le cosmisme et la religion.[réf. nécessaire] Les philosophes notables du XIXe siècle et du début du XXe siècle sont Vladimir Soloviev, Sergueï Boulgakov,Pavel Florensky et Vladimir Vernadsky. Au XXe siècle, la philosophie russe a été dominée par marxisme-léninisme.[réf. nécessaire]

Religion[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Église orthodoxe russe.
Article détaillé : Islam en Russie.

La Russie compterait en 2014, environ 90 % de croyants (dont 82,7 % de chrétiens) et environ 10 % d'athées ou d'indécis.

Gastronomie et cuisine[modifier | modifier le code]

Gastronomie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Cuisine russe.

Sports[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Sport en Russie.

Vêtement, mode et luxe[modifier | modifier le code]

Luxe[modifier | modifier le code]

Manifestations et expressions culturelles[modifier | modifier le code]

Cirque[modifier | modifier le code]

Article détaillé : cirque russe.

Musées[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des musées russes.

Le Musée de l'Ermitage à Saint-Pétersbourg est classé par l'UNESCO avec des tableaux de Picasso, de Léonard de Vinci, de Velazquez, de Renoir, de Raphaël, de Gauguin, de Claude Monet, de Vincent van Gogh et d'autres artistes. Il est le plus grand musée du monde.

Expressions culturelles[modifier | modifier le code]

Expressions de la culture régionale[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Subdivision de la Russie.

La culture russe dans le monde[modifier | modifier le code]

Rôle de l'État[modifier | modifier le code]

Ministère de la culture[modifier | modifier le code]

Éducation en Russie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Système éducatif russe.

Ministère des Affaires étrangères[modifier | modifier le code]

Diffusion de la culture russe[modifier | modifier le code]

Les russophones[modifier | modifier le code]

Article détaillé : russophone.

Bibliothèques et lieux de culture[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Tous deux récipiendaire du prix Nobel de littérature, respectivement en 1965 et 1970.
  2. Pierre Ier remplacera le titre de Tsar par le titre d'Empereur.
  3. « patrimoine culturel d'après l'UNESCO »
  4. http://www.colisee.org/article.php?id_article=382
  5. Mikhaïl Lomonossov réforma la versification russe avec les Lettres sur les règles de la versification russe

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Littérature russe[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Littérature russe.
  • Efim Etkind, Georges Nivat, Ilya Serman et Vittorio Strada, Histoire de la littérature russe, t. 4 : Le XXe siècle. L'Âge d'argent, Paris, Fayard,‎ 1987, 782 p. (ISBN 978-2-213-01892-8, LCCN 88146549)
  • Efim Etkind, Georges Nivat, Ilya Serman et Vittorio Strada, Histoire de la littérature russe, t. 5 : Le XXe siècle. La Révolution et les années vingt, Paris, Fayard,‎ 1988, 999 p. (ISBN 978-2-213-01960-4)
  • Efim Etkind, Georges Nivat, Ilya Serman et Vittorio Strada, Histoire de la littérature russe, t. 6 : Le XXe siècle. Gels et dégels, Paris, Fayard,‎ 1990, 1091 p. (ISBN 978-2-213-01950-5, OCLC 716462807)
  • Efim Etkind, Georges Nivat, Ilya Serman et Vittorio Strada, Histoire de la littérature russe, t. 1 : Des origines aux lumières, Paris, Fayard,‎ 1992, 895 p. (ISBN 978-2-213-01985-7, LCCN 88146549)
  • Efim Etkind, Georges Nivat, Ilya Serman et Vittorio Strada, Histoire de la littérature russe, t. 2 : Le XIXe siècle. L'époque de Pouchkine et de Gogol, Paris, Fayard,‎ 1996, 1290 p. (ISBN 9782213019874[à vérifier : isbn invalide])
  • Efim Etkind, Georges Nivat, Ilya Serman et Vittorio Strada, Histoire de la littérature russe, t. 3 : Le XIXe siècle. Le temps du roman, Paris, Fayard,‎ 2005, 1553 p. (ISBN 978-2-213-01987-1, LCCN 88146549)
  • (de) J. HOLTHUSEN, Russische Gegenwartsliteratur, Berne, Munich,‎ 1963-1968
  • (de) V. SETSCHKAREFF, Geschichte der russischen literatur, Bonn,‎ 1949
  • (de) W. KASACK, Lexikon der russischen Literatur ab 1917, Kröner, Stuttgart,‎ 1976
  • (de) W. LETTENBAUER, Russische Literaturgeschichte, Wiesbaden,‎ 1958
  • (en) D. ČIŽEVSKIJ, History of Russian Literature from Eleventh Century to the End of the Baroque, New York,‎ 1960
  • (en) E. Brown, Russian Literature since the Revolution,‎ 1963
  • (en) S. Mirsky, A History of Russian Literature from the Earliest Times to the Death of Dostoievski, New York,‎ 1927
  • (en) Contemporary Russian Literature (1881-1925), Londres,‎ 1926
  • Michel Aucouturier, Écrivains soviétiques, Paris, Larousse,‎ 1978
  • Emmanuel WAEGEMANS, Histoire de la littérature russe de 1700 à nos jours, Toulouse, Presses Universitaires du Mirail (P.U.M),‎ 2003
  • J. Bonamour, La Littérature russe, Paris, P.U.F, coll. « Que sais-je ? »,‎ 1992
  • (ru) D. S. Lihačev, Développement de la littérature russe du Xe au XVIIe siècle [« Razvitie russkoj literatury X-XVII Vekov »], Leningrad,‎ 1973
  • A. Prechac, La Littérature soviétique, P.U.F., coll. « Que sais-je ? »,‎ 1977
  • G. Struve, Histoire de la littérature soviétique, Paris, Chêne,‎ 1978

La littérature russe émigrée[modifier | modifier le code]

  • (ru) A. Alekseev, Literatura russkogo zarubež'ja, Saint-Pétersbourg,‎ 1993
  • (ru) Besedy o russkoj zarubevnoj literature, Paris,‎ 1967
  • (ru) L. Foster, Bibliografija russkoj zarubežnoj literatury (1918-1968), t. t. I et II, Boston,‎ 1970
  • (ru) V. Kostikov, Ne budem proklinat' izgnanie, puti i sud'by russkoj emigracii, Moscou, année=1990
  • (en) M. Raeff, Russia Abroad, a Cultural History of the Russian Emigration 1919-1939, New York,‎ 1990
  • (ru) Russkaja literatura v emigracii,‎ 1972
    recueil d'articles sous la direction de N. Poltarackogo, Pittsburgh
  • (ru) Russkij Berlin 1921-1923. Po materialam arhiva B.I. Nikolaevskogo v Guverovskom Institute, Paris, Y.M.C.A.-Press,‎ 1983
  • (ru) G. Struve, Russkaja literatura v izgnanii, New York 1956.,‎ 1920-1980
    L'Institut d'études slaves de Paris publie une série de bibliographies des « écrivains russes en France » (Aldanov, Berdiaev, Serge Boulgakov, Chestov, Chmelev, Sémion Frank, Gazdanov, Hippius, Nicolas Losski, Ossorguine, Remizov, Tsvetaeva, Zaïtsev), ainsi que des Cahiers de l'émigration russe (Nabokov, en 1993). Le même Institut a fait paraître L'Émigration russe en Europe, catalogue collectif des périodiques en langue russe, par T. Ossorguine-Bakounine et A. M. Volkoff (2 t.), et L'Émigration russe : revues et recueils

La littérature postsoviétique[modifier | modifier le code]

Le roman et le récit[modifier | modifier le code]

  • E. GALTSOVA, « Le Nouveau Roman russe », in Critique, no 644-645, Minuit, Paris, 2001.
  • (ru) V. KURICYN, Russkij literaturnyj postmodernizm (Le Postmodernisme russe), O.G.I, Moscou, 2000
  • (ru) G. NEFAGINA, Russkaja proza vtoroj poloviny 80-h-nacala 90-h godov XX veka (La Prose russe de la seconde moitié des années 1980 et du début des années 1990), Èkonompress, Minsk, 1998
  • (ru) I. S. SKOROPANOVA, Russkaja postmodernistskaja literatura (La Littérature postmoderniste russe), Flinta-Nauka, Moscou, 1999.
  • (en) D. BROWN, The Last Years of Soviet Russian Literature. Prose Fiction 1975-1991, Cambridge University Press, Cambridge, 1993

M. N. EPSTEIN, A. A. GENIS & S. M. VLADIV-GLOVER, Russian Postmodernism. New Perspectives on Post-Soviet Culture, Berghan Books, New York-Oxford, 1999

S. LAIRD, Voices of Russian Literature. Interviews with Ten Contemporary Writers, Oxford University Press, Oxford, 1999

N. N. SCHNEIDMAN, Russian Literature 1988-1994. The End of an Era, University of Toronto press, Toronto-Buffalo-Londres, 1995.

La poésie[modifier | modifier le code]

En français Revue LRS, no 15-16, Spécial jeune littérature, poèmes présentés et traduits par C. Zeytounian-Beloüs, C. Brémeau et H. Henry

Panorama poétique de la Russie moderne, J. Darras dir., introd. O. Siverskaïa, trad. V. Lossky, H. Henry, J. Darras et L. Robel, Le Cri & Jacques Darras, Bruxelles, 1998

L. RUBINSTEIN, Poésie sur fiches, trad. H. Henry et P. Alferi, Cahiers de Royaumont, 1993

La Poésie russe contemporaine, 26 poètes de Saint-Pétersbourg présentés et traduits par H. Henry. Dossier Poésie 1, no 28, Le Cherche-Midi, Paris, décembre 2001.

L'écriture théâtrale[modifier | modifier le code]

Article détaillé : théâtre russe.

Recueils[modifier | modifier le code]

Alexandre Vampilov, Les Cahiers de la Maison Antoine-Vitez, Climats, Montpellier, 1996

Théâtre russe contemporain, Actes Sud-Papiers, Arles, 1997

Théâtre contemporain russe, Les Solitaires intempestifs, Besançon, 2001.

Numéros de revues[modifier | modifier le code]

Théâtre/Public, Gennevilliers, no 116, 1994

no 130-131, 1996

no 133, 1997

Ubu, no 22-23, 2001.

Revues et recueils russes[modifier | modifier le code]

Dramaturg (Dramaturge), Sovremennaja dramaturgija (Dramaturgie contemporaine), Sjuûety (Sujets), Moscou

Majskie čtenia (Lectures en mai), Togliatti)

Arabeski (Arabesques), Ural (Oural), Ekaterinbourg.

Art[modifier | modifier le code]

L'art dans l'ancienne Russie[modifier | modifier le code]

D. AJNALOV, Geschichte der russischen Monumentalkunst zur Zeit des Grossfürstentums Moskau, Berlin-Leipzig, 1932

Geschichte der russischen Monumentalkunst der vormoskovitischen Zeit, Berlin-Leipzig, 1932

M. M. ALLENOV et al., L'Art russe, Citadelles, Paris, 1991

M. ALPATOV, « Découvertes et recherches en U.R.S.S., depuis 1940. III. Art médiéval », in Information d'histoire de l'art, nov.-décembre 1961

Trésors de l'art russe, Paris, 1967

Histoire de l'art russe, Flammarion, Paris, 1983

M. ALPATOV & N. BRUNOV, Geschichte der altrussischen Kunst, 2 vol., Augsburg, 1932, rééd. New York, 1970

J. BLANKOFF, L'Art de la Russie ancienne, Bruxelles, 1963

D. R. BRUXTON, Russian Medieval Architecture, Cambridge (G.-B.), 1934

M. FARBMANN, Masterpieces of Russian Painting, Londres, 1930

Geschichte der russischen Kunst, 3 vol., Dresde, depuis 1957

G. H. HAMILTON, The Art and Architecture of Russia, Londres, 1954

Icônes anciennes de Russie, U.N.E.S.C.O., 1958

V. LAZAREV, Old Russian Murals and Mosaics, Londres, 1966

V. MARCADÉ, Le Renouveau de l'art pictural russe, 1863-1914, L'Âge d'homme, Lausanne, 1972

P. MOURATOV, Les Icônes russes, Paris, 1927

D. ONASCH, Ikonen, Berlin, 1961

K. ONASCH, Die Ikonenmalerei, Leipzig, 1968

L. RÉAU, L'Art russe, des origines à Pierre le Grand, 2 vol., Paris, 1921-1922, rééd. Gérard, 1968

L'Art russe, Paris, 1945

M.-P. SALÉ & É. PAPET dir., L’Art russe dans la seconde moitié du XIXe siècle, catal. expos., Musée d’Orsay, Paris, 2005

D. TALBOT RICE, Russian Art, Londres, 1949

E. TRUBEZKOI, Die religiöse Weltanschauung der altrussischen Ikonenmalerei, Paderborn, 1927

O. WULFF & M. ALPATOV, Denkmäler der Ikonenmalerei, Dresde, 1925.

L'art russe occidentalisé[modifier | modifier le code]

M. ALLENOV, N. DMITRIEVA & O. MEDVEDKOVA, L'Art russe, Citadelles-Mazenod, Paris, 1991

W. BERELOWITCH & O. MEDVEDKOVA, Histoire de Saint-Pétersbourg, Fayard, Paris, 1996

La France et la Russie au siècle des Lumières, catal. expos., Grand Palais, Paris, 1986-1987

L. HAUTECŒUR, L'Architecture classique à Saint-Pétersbourg à la fin du XVIIIe siècle, Bibliothèque de l'Institut français de Saint-Pétersbourg, vol. II, Paris, 1912

La Peinture russe à l'époque romantique. Catal. expos., Grand Palais, Paris, 1976

L. RÉAU, L'Art russe, 3 vol., Marabout-Université, Paris, 1968

L'Art russe de Pierre le Grand à nos jours, Paris, 1922

D. SARABIANOV, Russian Art. From Neoclassicism to the Avant-Garde. Painting, Sculpture, Architecture, Thames & Hudson, New York, 1990.

L'avant-garde[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Avant-garde russe.

J. BACKSTEIN & B. DE BAERE, Angels of History : Moscow Conceptualism and its Influence, catal. expos., MuHKA, Anvers, Fonds Mercator, Bruxelles, 2005

J. BERGER, Art et révolution (Art and Revolution, 1968), trad. J. Bernard, Paris, 1970

S. O. CHAN-MAGOMEDOV, Pioniere der Sowjetischen Architektur, V.E.B. Verlag der Kunst, Dresde, 1983

V. CHAZANOVA, Sovietskaja Arkhitektura pervekh let posle Oktjabria (L'Architecture soviétique des premières années après octobre), Moscou, 1970

O. CHVIDKOVSKI, Building in the U.S.S.R., Londres, 1971

L. FONTAINE, La « Déprofessionalisation » de l'art en Union soviétique au lendemain de la révolution, mémoire de maîtrise, faculté de Vincennes, 1968-1969

C. FRIOUX, Maïakovski par lui-même, Paris, 1961

A. GAN, Konstruktivizm (Le Constructivisme), Tver', 1922

C. GRAY, L'Avant-Garde russe dans l'art moderne, 1863-1922 (Great Experiment : Russian Art, 1863-1922, 1962), trad. B. Dominov, Lausanne, s.d.

HAYWARD GALLERY, Art in Revolution, catal. expos. de Londres, Londres, 1971

R. I. HIGER, Puti arkhitekturnoj mysli (Les Chemins de la pensée architecturale), Moscou, 1933

A. KOLLONTAÏ, Novoja Moral' i rabočij klas (La Nouvelle Morale et la classe ouvrière), Moscou, 1919

Sem'ja v kommunisetičeskom Stroje (La Famille et l'État communiste), Moscou, 1920

A. KOPP, Ville et révolution. Architecture et urbanisme soviétiques des années vingt, Paris, 1967

« L'Art de gauche comme instrument de transformation sociale », in Espaces et sociétés, no 1, 1971

Changer la vie, changer la ville, Paris, 1972

L'Architecture de la période stalinienne, Presses univ. de Grenoble, 1978, rééd. E.N.S. des Beaux-Arts, Paris, 1985

Architecture et mode de vie, Presses univ. de Grenoble, 1979

Quand le moderne n'était pas un style mais une cause, E.N.S. des Beaux-Arts, 1988

Y. LARINE, Stroitel'stvo socialisma i kollektivizacija byta (L'Édification du socialisme et la collectivisation du mode de vie), Moscou, 1929

Žilišče i byt (Le Logement et le mode de vie), Moscou, 1931

S. LISSITZKY-KUPPERS, El Lissitzky, Dresde, 1967, Londres, 1968

A. LOUNATCHARSKI, Théâtre et révolution, 1917-1933, Préf. E. Copferman, Paris, 1971

V. S. MANINE, L'Art russe 1900-1935, Sers, Paris, 1989

V. MEYERHOLD, Pisma, reči, soveščanie, 1891-1917, 1917-1939 (Lettres, discours, discussions), Moscou, 1968

N. MILIOUTINE, Sotzgorod. Problemy stroitel'stva socialističeskikh gorodov (Sotzgorod. Les problèmes de l'édification des villes socialistes), Moscou, 1930

K. MILLET, La Politique du mâle, Paris, 1971

H. READ, Constructivism. The Art of N. Gabo and A. Pevsner, New York, 1948

G. RICKEY, Constructivism, New York, 1968

Russia ! : Nine Hundred Years of Masterpieces and Master Collections, catal. expos., Guggenheim Museum, New York, 2005

L. SABSOVITCH, Goroda buduščevo (Les Villes de l'avenir), Moscou, 1929

Socialističeskii Goroda (Les Villes socialistes), Moscou, 1930

D. V. SARABANOV, L'Art russe. Du néoclassicisme à l'avant-garde, Albin Michel, Paris, 1991

N. TARABOVKINE, Le Dernier Tableau, Ivrea, Paris, 1972

L. TROTSKI, Littérature et révolution (Literatura i revoljucija, 1922), trad. P. Frank & C. Ligny, Paris, 1964

O Problemakh byta (Les Questions du mode de vie), Moscou, 1922

L. VOLKOV-LANIT, Alexandre Rodtchenko, Moscou, 1968.Action poétique, no 48, 1971

Architectural Design, no spéc., Londres, févr. 1970

L'Architecture d'aujourd'hui, no 147, no spéc. sur l'architecture soviétique, 1969

Iskusstvo v masse (L'Art dans les masses), revue d'art proche du proletkult, Moscou, années vingt

Lef (Levyj Front iskusstva, Front gauche de l'art), Moscou, 1921-1926

Sovremennaja Arkhitektura (L'Architecture contemporaine), revue de l'Union des architectes contemporains (O.C.A.), Moscou, 1926-1931.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Cinéma russe et soviétique.

« Cinéma soviétique », no spéc. Cahiers du cinéma, 1990

Film URSS, 5 volumes, Nuovocinema, Pesaro-Marsilio Editori, Venise, 1980-1987

F. ALBERA dir., Les Formalistes russes et le cinéma – Poétique du film, Nathan, Paris, 1996

A. KHERROUBI dir., Le Studio Mejrabpom, Musée d'Orsay-Réunion des musées nationaux, Paris, 1996

N. LEBEDEV, Il cinema muto sovietico, Giulio Einaudi editore, Turin, 1962

J. LEYDA, Kino, A History of the Russian and Soviet Film, George Allen and Unwin, Londres, 1960, Kino, L'Âge d'homme, Lausanne, 1976

M. MARTIN, Le Cinéma soviétique de Khrouchtchev à Gorbatchev, ibid., 1993

J. L. PASSEK dir., Le Cinéma russe et soviétique, L'Equerre-Centre Georges-Pompidou, Paris, 1981

J. RADVANYI dir., Le Cinéma géorgien, Centre Georges-Pompidou, 1988

Le Cinéma d'Asie centrale soviétique, ibid., 1991

Le Cinéma arménien, ibid., 1993

L. et J. SCHNITZER, Histoire du cinéma soviétique 1919-1940, Pygmalion, Paris, 1979

L. et J. SCHNITZER, M. MARTIN, Le Cinéma soviétique par ceux qui l'ont fait, Éditeurs français réunis, Paris, 1966

R. TAYLOR & I. CHRISTIE, dir., The Film Factory, Russian and Soviet Cinema in Documents 1896-1939, Routledge and Kegan Paul, Londres 1988

Inside the Film Factory, New Approaches to Russian and Soviet Cinema, Routledge, Londres-New York 1991

Y. TSIVIAN, Early Cinema in Russia, ibid., 1994.

Théâtre[modifier | modifier le code]

Écrits de metteurs en scène[modifier | modifier le code]

I. LIOUBIMOV, Le Feu sacré, Fayard, Paris, 1985

V. MEYERHOLD, Écrits sur le théâtre, 4 vol., ibid., 1973, 1975, 1980, 1992

K. STANISLAVSKI, Ma vie dans l'art, L'Âge d'homme, coll. Th 20, Lausanne, 1980

A. TAÏROV, Le Théâtre libéré, ibid., 1974

M. TCHEKHOV, Être acteur : technique du comédien, Pygmalion, Paris, 1983

G. TOVSTONOGOV, Quarante ans de mise en scène, Éditions du Progrès, Moscou, 1976 ; Anatoli Vassiliev, maître de stage, Lansman, Carnières, 1997.

Études[modifier | modifier le code]

C. AMIARD-CHEVREL, Le Théâtre artistique de Moscou (1898-1917), Éditions du C.N.R.S., Paris, 1979

Les Symbolistes russes et le théâtre, l'Âge d'homme, coll. Th 20, Lausanne, 1994

M.-C. AUTANT-MATHIEU, Le Théâtre soviétique durant le dégel, C.N.R.S. Éditions, Paris, 1996

H. CARTER, The New Spirit in the Russian Theater, Londres, 1929

R. FÜLLOP-MILLER & J. GREGOR, The Russian Theater, Londres, 1930

C. HAMON-SIRÉJOLS, Le Constructivisme au théâtre, Éditions du C.N.R.S., Paris, 1992

H. MARSHALL, The Picturial History of the Russian Theater, Crown, New York, 1977

B. PICON-VALLIN, « Histoire d'un cheval, mise en scène de Georgui Tovstonogov », in Les Voies de la création théâtrale, vol. XII, Éditions du C.N.R.S., 1984

« Amère revanche des corps à l'Est 1970-1985 », in Le Corps en jeu, Éditions du C.N.R.S.

Meyerhold, Les Voies de la création théâtrale, vol. 17, Éditions du C.N.R.S., 1990

« Renouveau ou crise du théâtre en Russie », in Universalia 1993, Encyclopædia Universalis, 1993

« Lev Dodine : une traversée de l'histoire », in Universalia 1995, ibid., 1995

B. PICON-VALLIN dir., Lioubimov. La Taganka, Les Voies de la Création Théâtrale, vol. 20, C.N.R.S. Éditions, 1997

K. RUDNITSKI, Théâtre russe et soviétique, Éditions du Regard, Paris, 1988

A. SMELIANSKI, Le Théâtre soviétique, Agence Novosti, Moscou, 1986

Is Conrad Bulgakov Dead ?, Methuer-Routledge, Londres-New York, 1994

Le Théâtre d'agit-prop de 1917 à 1932, T. I et II L'U.R.S.S., L'Âge d'homme, 1977

Les Conférences d'une saison russe, Actes sud-Papiers, Apprendre 2 et 3, Arles, 1995

MKhAT : Sto let / Moscou Art Theater : one Hundred Years, 2 vol., Éditions MKhAT, Moscou, 1998

Théâtre/Public, no 116, Gennevilliers, mars-avril 1994, dossier sur le théâtre russe

Art press, 1989, numéro hors série sur le théâtre, avec un dossier sur le théâtre russe

B. ZAKHAVA, E. Vakhtangov et son école, Éd. Progrès, Moscou, 1973.

Musique[modifier | modifier le code]

Article détaillé : musique russe.

G. E. ABRAHAM, Borodin, Londres, 1927

Balakirev and Tchaikovsky, Londres, 1935

On Russian Music (1939), Reprint Services, Irvine (Calif.), 1988

B. ASSAFIEF, Russkaja Musyka, Leningrad, 1930

V. BELAJEW, A. K. Glazounov, 3 vol., Berlin, 1921

D. BROWN, M. Glinka, Oxford Univ. Press, Londres, 1974

M. D. CALVOCORESSI, Glinka, Paris, 1913

M. D. CALVOCORESSI & G. E. H. ABRAHAM, Masters of Russian Music, Londres, 1936

J. M. CHARTON, Les Années françaises de S. Rachmaninov, La Revue moderne, Paris, 1970

M. COOPER, Russian Opera, Londres, 1951

C. CUI, La Musique en Russie, Paris, 1881

J. CULSHAW, S. Rachmaninov, Londres, 1949

H. DANUSER, H. GERLACH & J. KÖCHEL, Sowjetische Musik in Licht der Perestroika, Laaber, Laaber, 1990

E. GARDEN, Balakirev, Faber and Faber, Londres, 1967

A. GRONOWICZ, S. Rachmaninov, New York, 1946

A. HABETS, Alexandre Borodine, Paris, 1893

M.-R. HOFMANN, Un siècle d'opéra russe, Paris, 1946

M. IVANOV, Istorja russkoj musyki, Petrograd, 1915

V. KARATYGUINE, Scriabine, Petrograd, 1915

Y. KELDYSCH, Istorja russkoj musyki, Moscou, 1948

M. KELKEL, A. Scriabine, H. Champion, Paris, 1978

K. LAUX, Musik in Russland und in der Sowjetunion, Berlin, 1958

COMTESSE DE MERCY-ARGENTEAU, César Cui, Paris, 1888

V. MOROSAN, One Thousand Years of Russian Sacred Music, 988-1988, Musica Russica, Madison (Conn.), 1991

R. NEWMARCH, L'Opéra russe, Alcan, Paris, 1922

T. POPOVA, Russkie narodnye pesni, Moscou, 1960

A. POUGIN, Essai historique sur la musique en Russie, Bocca, Turin, 1897

rééd. Paris, 1903

L. SABANEYEV, Modern Russian Composers (1927), Da Capo, New York, 1975

B. DE SCHLOEZER, Scriabine, Berlin, 1930, trad. franç. Cinq Continents, Paris, 1975

L. SITSKY, Music of Repressed Russian Avant-garde 1900-1929, Greenwood, Westport, 1994

A. SOKHOR, A. P. Borodine, Muzyka, Moscou, 1965

A. J. SWAN, Scriabine, John Lane, Londres, 1923

A. WEHRMEYER, Studien zum russischen Musikdenken um 1920, Lang, Francfort-sur-le-Main, 1991.

Autres[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :


Liens externes[modifier | modifier le code]