Hymne national de la Russie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Государственный гимн Российской Федерации (ru)

Gossoudarstvennyï gimn Rossiïskoï Federatsii (ru)
Hymne national de la Fédération de Russie

Partition de l'hymne
Partition de l'hymne

Hymne national de Drapeau de la Russie Russie
Paroles Sergueï Mikhalkov
Musique Aleksandr Vassilievitch Aleksandrov
1938
Adopté en 2000
Fichiers audio
Gimn (Chorale)
Des difficultés à utiliser ces médias ? Des difficultés à utiliser ces médias ?

L'Hymne national de la Fédération de Russie (en russe : Государственный гимн Российской Федерации, Gossoudarstvennyï gimn Rossiïskoï Federatsii) est l'actuel hymne national de la Russie.

Il a été adopté le par le président Vladimir Poutine en remplacement de la Chanson patriotique qui était utilisée depuis 1990.

Historique[modifier | modifier le code]

La musique est une adaptation de l'hymne de l'Union soviétique datant de 1944 et composée par Aleksandr Aleksandrov. Cette musique fut originellement celle de l'hymne du Parti bolchévique depuis 1938, et partiellement d'une chanson appelée Jit' stalo loutchtche (La vie est meilleure). Elle remplaçait à l'époque l'Internationale, qui était en vigueur depuis 1917.

Après l'éclatement de l'URSS, l'hymne national de la Russie fut la Chanson patriotique de Mikhaïl Glinka, qui ne possédait pas de paroles officielles. Il était un des rares hymnes au monde à ne pas avoir de paroles. De 1991 à 2000, le comité de l'hymne national reçut plus de 6 000 propositions de paroles, la plupart sur la musique de la Chanson patriotique, d'autres sur la musique d'Aleksandrov. Mais cet hymne fut impopulaire et le Parti communiste de la Fédération de Russie voulait que l'ancien hymne soviétique soit restauré. Lorsqu'en 2000, le Kremlin, sous l'impulsion du président Vladimir Poutine, décida de revenir à la musique d'Aleksandrov, ce fut une nouvelle proposition de paroles de Sergueï Mikhalkov, qui avait déjà écrit les paroles de l'hymne de l'Union soviétique, qui fut retenue et retravaillée en collaboration avec le Kremlin. Les références à Lénine et au communisme furent supprimées ainsi que l'idée d'une union indestructible entre les différentes républiques soviétiques. Les nouvelles paroles insistent davantage sur la grandeur et les richesses du pays.

La remise de l'hymne soviétique fut vivement controversée en Russie durant toutes les années 2000. L'ancien président Boris Eltsine était contre la remise de cet hymne, qu'il avait lui-même remplacé en 1990 par la Chanson patriotique. Pour le gouvernement russe néanmoins, l'hymne représente « une représentation historique du pays, un symbole de patriotisme »[1]. Lorsque Boris Eltsine fut enterré, cet hymne fut néanmoins joué, comme à l'époque des leaders soviétiques, tels que Brejnev, Andropov, ou Tchernenko. D'autres pays de l'ex-URSS ont également gardé ou remis l'ancien hymne de la période soviétique, tels que le Tadjikistan (Surudi milli), la Biélorussie (My Bielaroussy), ou l'Ouzbékistan (hymne national de l'Ouzbékistan).

En 2010, le Parti communiste russe demande le changement de l'hymne, en enlevant notamment les références faites à la religion et à « Dieu »[2].

Utilisations et législation[modifier | modifier le code]

Les paroles de l'hymne sur un timbre postal en 2001.

Si un musicien peut choisir de ne jouer que la musique seule lors d'occasions privées ou officieuses, les paroles de l'hymne national russe doivent officiellement être chantées, avec ou sans musique (mais en respectant l'air). L'hymne peut être joué lors d'occasions solennelles ou de célébrations, mais il accompagne obligatoirement l'inauguration du Président, l'ouverture et la fermeture des sessions parlementaires de la Douma, de chaque Conseil de la Fédération, ainsi que de toutes les cérémonies officielles de l'État. L'hymne est également joué lors du début et de la fin des programmes télévisés et radiophoniques, ou, si les programmes sont diffusés en continu, à minuit et à 6h00. Il peut être joué lors d'événements sportifs en Russie ou à l'étranger, selon le protocole de l'événement en question. Lors de la diffusion de l'hymne national, tous les hommes et femmes doivent se découvrir la tête et se tourner vers le drapeau russe, si présent, comme le veut la tradition. Les personnes en uniforme doivent également faire un salut militaire lorsque l'hymne est joué.

Selon la loi russe sur le droit d'auteur, les symboles nationaux - dont l'hymne national - sont libres de droits d'auteurs[3], et peuvent donc librement être diffusés et modifiés, dans la limite du respect dû à ces emblèmes[4].

Paroles officielles[modifier | modifier le code]

Hymne national de la Fédération de Russie
Paroles officielles en russe Transcription Traduction en français
Première strophe

Россия — священная наша держава,
Россия — любимая наша страна.
Могучая воля, великая слава —
Твоё достоянье на все времена!

Rossia — sviachtchennaïa nacha derjava,
Rossia — lioubimaïa nacha strana.
Mogoutchaïa volia, velikaïa slava —
Tvoïo dostoïan'é na vse vremena!

Russie est notre puissance sacrée,
Russie est notre pays bien-aimé.
Forte volonté, grande gloire
Sont ton héritage à jamais !

Припев: Pripev: Refrain :

Славься, Отечество наше свободное,
Братских народов союз вековой,
Предками данная мудрость народная!
Славься, страна! Мы гордимся тобой!

Slavsia, Otietchestvo nache svobodnoïe,
Bratskikh narodov soïouz vekovoï,
Predkami dannaïa moudrost' narodnaïa!
Slavsia, strana! My gordimsia toboï!

Sois glorieuse, notre libre Patrie,
Alliance éternelle de peuples frères !
Sagesse de nos ancêtres !
Sois glorieux, notre pays ! Nous sommes fiers de toi !

Deuxième strophe

От южных морей до полярного края
Раскинулись наши леса и поля.
Одна ты на свете! Одна ты такая —
Хранимая Богом родная земля!

Ot ioujnykh moreï do poliarnogo kraïa
Raskinoulis' nachi lesa i polia.
Odna ty na svete! Odna ty takaïa —
Khranimaïa Bogom rodnaïa zemlia!

Des mers du sud au cercle polaire
S'épanouissent nos forêts et nos champs.
Tu es seule au monde ! Tu es unique !
Terre natale gardée par Dieu.

Припев Pripev Refrain
Troisième strophe

Широкий простор для мечты и для жизни
Грядущие нам открывают года.
Нам силу даёт наша верность Отчизне.
Так было, так есть и так будет всегда!

Chiroki prostor dlia metchty i dlia jizni
Gryadouchtchie nam otkryvaïout goda.
Nam silou daïot nacha vernost' Ottchizne.
Tak bylo, tak est' i tak boudiet vsegda!

Espaces étendus pour les rêves et la vie
Nous ouvrent l'avenir.
Notre fidélité à la Patrie nous rend forts.
Ce fut ainsi, c'est ainsi, et ce sera toujours ainsi !

Припев Pripev Refrain

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [1]
  2. [2]
  3. (ru) Loi sur les Droits d'Auteur et le Voisinage
  4. (ru) Respect défini par la Loi sur les emblèmes nationaux.

Liens externes[modifier | modifier le code]