Evgueni Evtouchenko

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Evgueni Evtouchenko en 2009.

Evgueni Evtouchenko (en russe : Евге́ний Алекса́ндрович Евтуше́нко), né le 18 juillet 1932 (82 ans)[1] à Zima, oblast d'Irkoutsk (RSFS de Russie), est un poète russe, qui se distingua également comme acteur et réalisateur de cinéma. Représentant emblématique de la génération du dégel intellectuel après la mort de Staline, il fut l'une des premières voix humanistes à s'élever en Union soviétique pour défendre la liberté individuelle.

Biographie et panorama de l'œuvre[modifier | modifier le code]

Il fait publier ses écrits à partir de 1949, étudie à partir de 1951 à l'Institut pédagogique Gorki, et publie son premier recueil, Les Éclaireurs, en 1952.

Critiques de sa poésie[modifier | modifier le code]

Positions politiques[modifier | modifier le code]

Il est remarqué pour son ton indépendant, dénonçant les atrocités nazies de Babi Yar dans un poème du même nom, qui aussi est l'origine de la symphonie nº 13 de Chostakovitch, aussi bien que les persécutions du régime soviétique, ou plus récemment les exactions du régime russe en Tchétchénie : selon l'un de ses vers, « En Russie, un poète est plus qu'un poète »[2].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Born date in russian.
  2. Paul Falzon, « L’homme du jour Evgueni Evtouchenko », L'Humanité, 18 juillet 2003.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Autobiogaphie précoce, traduit du russe et préfacé par K.S. Karol, René Juillard, Paris, 1963, XII-175 p., relié, in-16
  • Katia Granoff, Anthologie de la poésie russe, 4e éd., Paris, Gallimard, collection « Poésie », 1993
  • Les baies sauvages de Sibérie, roman, dont la traduction en français a été éditée chez Plon en 1982. Une histoire morcelée en une galerie de portraits en rapport avec sa région natale, illustration du dégel des années 1960.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :