Gratte-ciel stalinien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cyrillic letter Dzhe.svg Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

55° 42′ 11″ N 37° 31′ 49″ E / 55.70306, 37.53028 ()

Emplacement des « Sept Sœurs » (en rouge) et du palais du Triomphe (en bleu).

Les gratte-ciel staliniens sont un ensemble d'édifices construits au lendemain de la Seconde Guerre mondiale à l'initiative de Joseph Staline. Celui-ci projeta l'édification de huit gratte-ciel à Moscou afin de symboliser les huit cents ans de la capitale (1147-1947). Sept furent finalement construits de 1952 à 1955, ils sont surnommés les "Sept Sœurs de Moscou".

Hors de la capitale russe, quatre autres gratte-ciel furent édifiés : à Varsovie en Pologne, à Prague en Tchécoslovaquie, à Riga en Lettonie et à Shanghai en Chine.

Enfin, les années 2000 virent émerger un style « néostalinien », aboutissant à la construction de nouveau gratte-ciel et notamment à l'édification à Moscou du palais du Triomphe, « la huitième sœur de Staline ».

Historique[modifier | modifier le code]

Après la victoire de l'Union soviétique sur l'Allemagne nazie, Staline lança l'ambitieux plan des Vyssotnyé Zdania (Высотные здания), aussi appelés Vyssotki (Высотки). En russe, les deux appellations font référence au mot vyssoko qui veut dire « haut ». À l'origine, huit gratte-ciel étaient prévus, symbolisant les huit cents ans de la capitale (1147-1947) : les sept gratte-ciel moscovites actuels et un qui n'a jamais été construit, l'immeuble Zariadié imaginé par Dmitri Nikolaïévitch Tchetchouline.

Hors de Moscou, le seul édifice comparable, en termes de gigantisme, fut édifié à Varsovie selon les plans de l'architecte Lev Roudnev. Nommé Palais de la culture et de la science, il fut achevé en 1954.

D'autres gratte-ciel staliniens furent également construits hors de la capitale russe, mais dans des proportions plus réduites. Par exemple, un bâtiment a été érigé à Bucarest (Roumanie) dans les années 1950 ; appelé Casa Scânteii (« la maison de la presse »), il abritait les rédactions de plusieurs organes de la presse communiste, dont Scînteia (L'Étincelle) - l'organe officieux du Parti ouvrier roumain, devenu après 1965 le Parti communiste roumain. La statue monumentale de Lénine dominant l'esplanade d'accès vers le bâtiment a été démolie juste après la chute du régime communiste en 1991.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Manhattan Municipal Building à New York

Leur aspect si caractéristique en fait des symboles de la capitale russe. Ils furent construits dans un style éclectique qui s'inspire à la fois du baroque des tours du Kremlin, du gothique et de celui des gratte-ciel américains des années 1930. On qualifie parfois ce style, typique de l'architecture stalinienne massive et pompeuse, de « gothique stalinien ».

Ces bâtiments sont conçus pour exalter la supériorité du communisme et à en fournir une image grandiose et jubilatoire - on se défend de s'inspirer des gratte-ciel américains, modèle honni, quoique l'inspiration architecturale du Manhattan Municipal Building soit évidente. Alors que le capitalisme construit des édifices verticaux pour des raisons purement économiques — économiser l'emprise au sol pour maximiser la rentabilité de ses gratte-ciel —, le socialisme doit prendre le contrepied et mettre l'architecture au service du peuple.

Les formes massives sont variées, mais des caractéristiques sont constantes, telle la flèche élevée qui surmonte la tour la plus haute - sur demande expresse de Staline, les structures verticales marquées par les alignements des fenêtres, la forme générale pyramidale avec tours étagées en hauteur, la décoration sculptée ou peinte, colossale, faisant appel aux poncifs du réalisme socialiste. On aime aussi à les parer de colonnades ou de pilastres titanesques (« le peuple a droit aux colonnes ! »[réf. nécessaire]). L'emplacement des bâtiments, au croisement des axes radiaux et des boulevards, était destiné à structurer l'espace urbain.

Les immeubles d'habitation pouvaient contenir jusqu'à 800 appartements pour loger 3 550 personnes ; ils étaient destinés à loger luxueusement les apparatchiks communistes et à leur fournir sur place tous les services : magasins, restaurants, garderies, salons de coiffure, etc. Cette conception inspirée par l'idéologie n'est pas sans rappeler celle du familistère : l'utopie devient réalité.

Liste des bâtiments[modifier | modifier le code]

Les « Sept Sœurs » moscovites[modifier | modifier le code]

Nom Nom en russe Hauteur Étages Station de métro adjacente Année de construction Photographie
Bâtiment principal de l'Université Lomonossov à Moscou (Université de Moscou) Главное здание Московского государственного университета (МГУ) 240 m 36 Ouniversitet 1953 Moskva MGU 2.jpg
Hôtel Ukraine Гостиница « Украина » 198 m 29 Kievskaïa 1955 Hôtel Ukraine.JPG
Ministère des Affaires étrangères Министерство иностранных дел России (МИД) 172 m 27 Smolenskaïa 1953 Ministry of Foreign Affairs building in Moscow, Russian Federation.jpg
Immeuble d'habitation sur la berge Kotelnitcheskaïa Жилой дом на Котельнической набережной 176 m 26 Taganskaïa 1952 Kotelnicheskaya Tower 00.jpg
Tour du ministère soviétique de l'industrie lourde Административно-жилое здание 133 m 24 Krasnye vorota 1953 Moscow, Dushkin's Tower.jpg
Immeuble d'habitation sur la place Koudrinskaïa Жилой дом на Кудринской площади 160 m 22 Krasnopresnenskaïa 1954 6682 - Moscow - Konyushkovskaya ulitsa(detail).jpg
Hôtel Leningrad Гостиница « Ленинградская » 136 m 17 Komsomolskaïa 1953 Leningradskaja002.JPG

Hors de Moscou[modifier | modifier le code]

Pays Ville Nom Hauteur Étages Station de métro adjacente Année de construction Photographie
Pologne Varsovie Palais de la culture et de la science (Pałac Kultury i Nauki (PKiN)) 188 m 42 Centrum 1955 Russian cake - Warsaw . Pastel ruso. Varsovia..jpg
République tchèque Prague Hôtel Crowne Plaza 88 m 16 Dejvická 1952-1954 Dejvice - Hotel Crowne Plaza Prague.jpg
Lettonie Riga Palais de la Culture et de la Science (Riga) 108 m 21  ? 1955
Chine Shanghai Shanghai Exhibition Center 110 m 17  ? 1959 Shanghai10.JPG

Le style néostalinien[modifier | modifier le code]

Cette architecture naguère passée de mode, mais symbolique de la ville de Moscou a parfois été remise à la mode dans les années 2000 avec la réalisation de quelques gratte-ciel qui s'inspirent du style stalinien avec notamment la présence d'une grande flèche centrale.

  • L'Edelweiss construite à Moscou et terminée en 2003. Elle abrite 444 logements et comprend deux flèches. L'immeuble a été surnommé la 8° sœur de Staline s'ajoutant aux 7 sœurs des années 1950
  • Le palais du Triomphe (Триумф-Палас) construit à Moscou et terminé en 2005 qui était fin 2009 le deuxième plus haut immeuble d'Europe. L'immeuble de logement de grand standing a parfois également été surnommé la 8° sœur de Staline.
  • Le Triumph of Astana à Astana au Kazakhstan construit en 2006 a également été conçu dans un style qui correspond au style stalinien. C'est également un immeuble de logement. Sa hauteur est de 142 mètres.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]