Ambulants

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Ambulants ou Itinérants (en russe : Передвижники, Peredvijniki) est le terme donné au mouvement réaliste apparu en Russie en 1863 et qui exista jusqu'aux années 1890, en réaction contre l'enseignement, les sujets et les méthodes de l'Académie impériale des beaux-arts de Saint-Pétersbourg[1].

Les expositions itinérantes dans les grandes villes russes avaient aussi un but pédagogique, et la volonté de rendre l'art plus accessible à un vaste public.

Les peintres ambulants pratiquaient essentiellement une peinture de genre à caractère social et historique : le portrait, le paysage russe et peu de natures mortes. Contemporain des Herzen, Tchernychevski, Tourgueniev, Dostoïevski, Tolstoï, les Ambulants s'intéressèrent à la condition du peuple russe et mirent en évidence les inégalités criantes à l'époque. Les plus radicaux d'entre eux développèrent ensuite ce qui fut connu sous le nom de réalisme critique[2].

Quelques représentants des Ambulants[modifier | modifier le code]

Quelques œuvres caractéristiques[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le livre Les Ambulants, les maîtres du réalisme russe, fin du XIXe -début du XXe siècle par Elena Nesterova, éditions Aurora, Saint-Pétersbourg et éditions Parkstone, Bournemouth a servi à ajouter des noms d'artistes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Renseignements complémentaires pris sur les pages Wikipédia en Russe et en Anglais
  1. Cyrille Makhroff, coauteur du Dictionnaire de l'émigration russe.
  2. Peter Leek, La peinture russe, Parkstone Press.