Arnaud d'Hauterives

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arnaud d'Hauterives en 1996.

Arnaud d'Hauterives est un peintre français, né en 1933, membre de l'Institut.

Biographie[modifier | modifier le code]

Arnaud d’Hauterives s’inscrit à l’École des beaux-arts de Reims.

Il entre en 1955 à l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris, dans les ateliers de Legueult pour la peinture, et de Goerg pour la gravure.

Premier Grand Prix de Rome en 1957, il réside quatre ans à la Villa Médicis, sous la direction de Jacques Ibert puis de Balthus avec qui il se lie d’amitié.

De 1964 à 1966, il séjourne à la Casa de Velázquez à Madrid.

Ses voyages ont fait découvrir à Arnaud d’Hauterives la mer, qui occupe une grande place dans son œuvre, et il devient en 1981 Peintre de la Marine.

Arnaud d’Hauterives expose dans le monde entier : en Russie, en Espagne, à Taïwan, à Johannesburg, en Allemagne, à Rio, à Pékin, et bien entendu en France.

Son œuvre est présente dans plusieurs musées français (collections de l’État, Musée de la marine, Musées de Fontainebleau et de Chalon-sur-Saône) et étrangers (Musée des Beaux-Arts de La Nouvelle-Orléans – États-Unis), ainsi que dans de nombreuses collections privées (États-Unis, Canada, Pays-Bas, Belgique, Suède, Allemagne, Australie, Brésil, Afrique du Sud, Colombie, Kenya, Gabon et Côte d’Ivoire).

Élu membre de la section de peinture de l’Académie des beaux-arts le 13 juin 1984 au fauteuil de Jean Souverbie, il est Président de cette Compagnie en 1987, 1991 et 1996, année où il est élu Secrétaire perpétuel, succédant à l’architecte Bernard Zehrfuss. Il a particulièrement œuvré à l'entrée de la photographie au sein de l'institution qui s'est concrétisée par la création de la section de photographie en 2005 [1].

En 1986, Arnaud d’Hauterives est nommé Conservateur du musée Marmottan. La gestion de ce musée fait l'objet d'une polémique concernant la vente d'une partie de ses collections[2].

Il est membre d'honneur de l'Observatoire du patrimoine religieux (OPR), une association multiconfessionnelle qui œuvre à la préservation et au rayonnement du patrimoine cultuel français.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]