Dogon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne la langue dogon. Pour le peuple dogon, voir Dogons.
Dogon
Parlée au Burkina Faso, Mali
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-2 nic[1]
ISO 639-5 alv[1]
IETF alv[1]

Le dogon (dogosso en langue dogon) est la langue parlée par les Dogons. Selon des chiffres avancés par Vladimir Plungian en 1995[2], la langue dogon serait parlée par environ 600 000 personnes, principalement au Mali, mais aussi au Burkina Faso. Il s'agit en fait de plus de quinze dialectes (non-intercompréhensibles), avec de nombreuses variantes dialectales selon les villages. Un effort de normalisation est en cours. Les trois dialectes considérés les plus archaïques sont le jámsay, le tombo sò et le tòro sò.

Le dogon fait partie de la grande famille des langues nigéro-congolaises, mais sa place au sein de ce groupe est incertaine.

Le Tomon Kan est parlé par une grande majorité des Dogons des cercles de Bankass, une partie de Bandiagara, Tominian, Mopti (Somandougou) et une partie du Burkina. Des Dogons se sont installés aussi en Côte d'Ivoire.

Il y a aussi des Dogons qui parlent le sigi so[3], une langue secrète, parlée par les membres de la société Awa (société des masques) lors des cérémonies religieuses.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c code générique
  2. Voir bibliographie.
  3. Michel Leiris, La langue secrète des Dogons de Sanga (Soudan français), Institut d'ethnologie, Paris, 1948, 530 p.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (bm) Emè Dògò ginu sò pèybe, ènwènrènbe unkò, DNAFLA, Bamako, 1982, 28 p.
  • (en) Heath, Jeffrey Heath, A grammar of Jamsay, Mouton de Gruyter, Berlin, New York, 2008 (ISBN 9783110201130)
  • Geneviève Calame-Griaule, Ethnologie et langage : la parole chez les Dogon, Gallimard, Paris, 1965, 589 p. (édition ne varietur établie par l'auteur, Limoges, Editions Lambert-Lucas, 2009)
  • Geneviève Calame-Griaule, Dictionnaire dogon, dialecte tòro : langue et civilisation, Klincksieck, Paris, 1968, 332 p.
  • Denis Amadine Douyon, Parlons dogon. Langue et culture « toroso » d'Ireli (Mali), L'Harmattan, Paris, 2010, 256 p. (ISBN 9782296135444)
  • Vladimir Plungian, Dogon, LINCOM Europa, Munich, Newcastle, 1995, 47 p. (ISBN 3929075466)
  • Éléments de terminologie dogon, DNAFLA, Bamako, 1984, 84 p.
  • Lexique dogon-français, Ministère de l'Éducation nationale, DNAFLA, Bamako, 1986, 144 p.
  • François Claerhout, Claude Cathala et William Sanz Songho – Dogon des Trois Collines 2008, 243 p.
  • Marcel Griaule, Dieu d'eau, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1975, 224 p.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]