Musée national de la Marine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Musée de la Marine.
Musée national de la Marine
Aile Passy du palais de Chaillot à Paris vu depuis la tour Eiffel.
Aile Passy du palais de Chaillot à Paris vu depuis la tour Eiffel.
Informations géographiques
Pays Drapeau de la France France
Ville Paris
Adresse Palais de Chaillot
17, place du Trocadéro
75116 Paris
Coordonnées 48° 51′ 43″ N 2° 17′ 15″ E / 48.862, 2.287548° 51′ 43″ Nord 2° 17′ 15″ Est / 48.862, 2.2875  
Informations générales
Date d’inauguration 1752 (amateurs),
27 décembre 1827 (grand public),
15 août 1943 (Palais de Chaillot)
Collections Maquettes de navire
Peintures
Instruments de marine
Armes et uniformes
Informations visiteurs
Site web www.musee-marine.fr

Le musée national de la Marine est issu d'une collection offerte au roi Louis XV par Henri Louis Duhamel du Monceau installée au Louvre de 1752 à 1793, puis de 1827 à 1939. La collection permanente du musée est exposée depuis 1943 dans l'aile Passy du Palais de Chaillot à Paris, mais des annexes se trouvent à Brest, Port-Louis, Rochefort et Toulon.

Le musée traite aujourd'hui de toutes les marines à travers ses collections et ses expositions temporaires.

Le musée national de la marine participe à la stratégie nationale pour la mer et les océans[1] en s'intégrant dans la première priorité de cette stratégie, appelée « investir dans l'avenir » qui suppose d'« éduquer et former aux métiers de la mer » et de « susciter chez les français la passion de la mer ».

Le musée de la marine de Paris[modifier | modifier le code]

Le musée de la Marine à Paris présente principalement des modèles de navires de toutes les époques, notamment de navires de guerre à voile des XVIIe siècle, XVIIIe siècle et XIXe siècle.

Collections[modifier | modifier le code]

  • Peintures navales
  • Armes et uniformes de la marine
  • Instruments de marine

On y trouve également deux œuvres majeures:

Histoire et origines du musée[modifier | modifier le code]

À partir de 1661, Colbert devient l'un des principaux ministres de Louis XIV. Il cumule de nombreuses charges, dont celle de secrétaire d'État de la Marine et décide de donner à Louis XIV une marine puissante. Pour enregistrer les progrès de la construction navale, il ordonne aux intendants des arsenaux de réaliser des maquettes au 1/12 et au 1/20 de chacun des cinq rangs de vaisseaux, dont certaines antérieures à 1710 subsistent. Ces maquettes sont souvent dispersées mais constituent une première archive de l'histoire maritime française.

Henri-Louis Duhamel du Monceau (1700-1782), botaniste et ingénieur est nommé au poste d'inspecteur des constructions navales en 1739. Comme conseiller technique du ministre de la marine, il veut réformer la Marine par l'enseignement et offre en 1748 à Louis XV sa collection de modèles de navires et de machines d'arsenaux. Installée en 1752 au premier étage du Louvre, près de la salle de l'académie des Sciences, la collection prend le nom de "Salle de Marine" et sert aux travaux pratiques des élèves de l'école qu'il installe et qui doit transformer la marine française de l'époque : l'Ecole des ingénieurs-constructeurs, ancêtre de l'ENSTA ParisTech. Elle est ouverte aussi aux amateurs d'objets techniques ou de beaux objets, à la manière d'un cabinet de curiosités. Le fonds du musée est alors constitué mais il n'est officiellement créé par décret que le 27 décembre 1827, soit après les musées des Arsenaux de Toulon (1814), Rochefort (1822) et Brest (1826), ce qui en fait le plus ancien musée national de la marine au monde après le Musée central de la Marine de Guerre de Saint-Pétersbourg fondé en 1805. Le musée reste au Louvre jusqu'à la décision de son déménagement en 1938 dans l'aile Passy du palais de Chaillot, construite pour l'Exposition internationale de 1937, où il ouvre finalement en 1943. En 2014, un financement de 50 millions d'euros est débloqué pour la rénovation du musée parisien prévue en 2016[2].

Galerie[modifier | modifier le code]

Le réseau des musées de la Marine[modifier | modifier le code]

Le musée de la Marine à Brest[modifier | modifier le code]

Château de Brest.

Le musée de la marine est installé dans les murs du Château de Brest, monument le plus ancien de la ville et jouxte la préfecture maritime. Il présente entre autres une intéressante collection de proues en bois, quelques maquettes, un sous-marin de poche de type Seehund.

De nombreuses pièces sont consacrées plus spécifiquement à l'histoire maritime et militaire de la ville.

Le musée de la Marine à Port-Louis[modifier | modifier le code]

Entrée de la citadelle de Port-Louis.

Le musée se situe au cœur de la citadelle construite par Vauban, avec le musée de la Compagnie des Indes.

Il présente de nombreuses pièces issues de fouilles d'épaves sous-marines ainsi qu'un espace dédié entièrement à l'histoire du sauvetage en mer.

Le musée de la Marine à Rochefort[modifier | modifier le code]

Le musée est logé dans l'hôtel de Cheusses, un hôtel particulier du XVIIe siècle nommé d'après Jacques Henri de Cheusses, seigneur de la ville. Il s'agit d'un des plus vieux bâtiments de Rochefort, qui a logé successivement commandants, intendants et commissaires de la Marine. Le musée national de la Marine en fait l'acquisition en 1978.

Il renferme dans ses collections de nombreuses maquettes de bateau.

Le musée de la Marine à Toulon[modifier | modifier le code]

Musée de la Marine de Toulon.

Installé place Monsenergue, à côté de la tour de l’horloge de l’arsenal, le musée présente notamment une très importante collection de maquettes de bateaux.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. livre bleu : la stratégie nationale pour la mer et les océans http://www.sgmer.gouv.fr/IMG/pdf/2009-12-08_-_Livre_bleu.pdf
  2. http://www.lemarin.fr/articles/detail/items/musee-de-la-marine-un-financement-exceptionnel-de-50-millions-deuros-pour-sa-renovation.html

Liens externes[modifier | modifier le code]