Saulzet-le-Froid

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saulzet-le-Froid
Vue générale de la commune chef-lieu.
Vue générale de la commune chef-lieu.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Puy-de-Dôme
Arrondissement Clermont-Ferrand
Canton Orcines
Intercommunalité Mond'Arverne Communauté
Maire
Mandat
Patrick Pellissier
2014-2020
Code postal 63970
Code commune 63407
Démographie
Population
municipale
262 hab. (2014)
Densité 9,3 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 38′ 33″ nord, 2° 55′ 11″ est
Altitude Min. 957 m – Max. 1 529 m
Superficie 28,21 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme

Voir sur la carte administrative du Puy-de-Dôme
City locator 14.svg
Saulzet-le-Froid

Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme

Voir sur la carte topographique du Puy-de-Dôme
City locator 14.svg
Saulzet-le-Froid

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saulzet-le-Froid

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saulzet-le-Froid
Saulzet le Froid.

Saulzet-le-Froid est une commune française, située dans le département du Puy-de-Dôme en région Auvergne-Rhône-Alpes, à 19,9 km de Clermont-Ferrand. Cette commune est située dans le parc naturel régional des volcans d'Auvergne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune est située sur un plateau entre la chaîne des Puys au nord et les Monts Dore au Sud et appartient au parc naturel régional des volcans d'Auvergne. La Veyre, naissant de la confluence de deux cours d'eau qui sont le Labadeau et la Narse, traverse Saulzet-le-Froid et poursuit son trajet vers le lac d'Aydat.

Plusieurs hameaux s'ajoutent au bourg de Saulzet : Espinasse, la Martre, Pessade, Souverand, et Zanières.

Sept communes sont limitrophes de Saulzet-le-Froid[1] :

Communes limitrophes de Saulzet-le-Froid
Vernines Aurières Aydat
Saulzet-le-Froid
Mont-Dore Murol,
Chambon-sur-Lac
Le Vernet-Sainte-Marguerite

Transports[modifier | modifier le code]

Le village de Saulzet-le-Froid est traversé au nord par la route départementale 983 (ancienne route nationale 683), reliant Randanne (commune d'Aurières) au Mont-Dore et passant par le lieu-dit « La Maison Bleue » (commune de Saulzet-le-Froid)[1].

Le territoire communal est également desservi par les routes départementales 5 (liaison de Royat à Besse-et-Saint-Anastaise), 74 (passant par Zanières et Saulzet), 790 (passant Saulzet et Espinasse) et 789 (vers La Martre).

Autrefois, Saulzet était traversé par la voie romaine reliant probablement Clermont-Ferrand au Mont-Dore et à Besse (l'intersection se situant aux alentours de Mareuge (commune du Vernet-Sainte-Marguerite). Les traces de cette voie sont encore visibles dans les près, jouxtant le hameau de Zanières, où d'ailleurs se trouvent les ruines d'une ancienne auberge dénommée « La Baraque ».[réf. nécessaire]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Jusqu'en mars 2015, la commune faisait partie du canton de Saint-Amant-Tallende ; à la suite du redécoupage des cantons du département, elle est rattachée au canton d'Orcines[2].

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
 ? An XII Ligier Veyssière    
1815 1830 François Mazuel    
1830 1847 Jean Pomier   Adjoint au maire François Mazuel
1847 1874 Léger Roux    
1874 1881 Jean-Baptiste Pellisier   Adjoint au maire Henri Mazuel
1881 1884 Henri Mazuel    
1884 1896 Joseph Mazuel    
1896 1906 Léger Roux    
1906 1920 Joseph Villot    
2008 en cours Patrick Pellissier[3]   réélu pour le mandat 2014-2020

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[5],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 262 habitants, en augmentation de 1,55 % par rapport à 2009 (Puy-de-Dôme : 2,3 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
640 574 629 741 699 697 681 687 696
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
658 652 626 660 712 701 703 659 632
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
642 614 561 510 476 436 400 365 373
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
370 307 264 252 228 231 253 266 262
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Saulzet-le-Froid fait encore partie des rares communes en France où les conscrits assurent une fête du village accompagnée de bals et de diverses activités.

Économie[modifier | modifier le code]

L'essentiel de l'activité est agricole (production de lait, fabrication de gentiane (Gentiane Sauvage Jean Roudaire) et fabrication du fromage saint-nectaire).

La commune mise également beaucoup sur le tourisme avec notamment plus d'une dizaine de gîtes ruraux, trois restaurants et bars (deux à Pessade et un à Zanières) et une station de ski de fond à Pessade.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Eglise de l'Assomption
    Narse d'Espinasse avec ligularia sibirica. Saulzet-le-Froid. Puy-de-Dôme
    La commune comporte une église, appartenant à la paroisse Saint-Ephrem-de-la-Serre, qui renferme une sainte-vierge.
  • La religion catholique est fortement présente comme peuvent en témoigner les dix-sept croix que l'on peut retrouver sur l'ensemble de la commune.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Carte de Saulzet-le-Froid sur le site Géoportail de l'IGN (consulté le 23 novembre 2016).
  2. Décret no 2014-210 du 21 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département du Puy-de-Dôme.
  3. Liste des maires 2014, site de la préfecture du Puy-de-Dôme (consulté le 23 juin 2014).
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .