Sayat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sayat
Sayat
Vue de Sayat en 2004.
Blason de Sayat
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Puy-de-Dôme
Arrondissement Riom
Intercommunalité Communauté d'agglomération Riom Limagne et Volcans
Maire
Mandat
Nicolas Weinmeister
2020-2026
Code postal 63530
Code commune 63417
Démographie
Population
municipale
2 387 hab. (2018 en augmentation de 9,14 % par rapport à 2013)
Densité 288 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 49′ 38″ nord, 3° 03′ 12″ est
Altitude Min. 390 m
Max. 818 m
Superficie 8,29 km2
Type Commune urbaine
Aire d'attraction Clermont-Ferrand
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Cébazat
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Sayat
Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme
Voir sur la carte topographique du Puy-de-Dôme
City locator 14.svg
Sayat
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Sayat
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Sayat
Liens
Site web sayat.fr

Sayat (Salhat en occitan) est une commune française située dans le département du Puy-de-Dôme, en région Auvergne-Rhône-Alpes. Elle fait partie de l'aire urbaine de Clermont-Ferrand.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La ville est située à 5,8 km au nord-nord-ouest de Clermont-Ferrand[1].

Le village d'Argnat fait partie de la commune de Sayat. Ce dernier donne son nom à un bassin hydraulique[2].

Cinq communes jouxtent Sayat[3] :

Communes limitrophes de Sayat
Malauzat, Volvic
Chanat-la-Mouteyre Sayat Blanzat
Durtol

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par le Bédat[3], l'Adrienne et le Cordoulet.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Voies routières[modifier | modifier le code]

Le centre de la ville est desservi par les routes départementales 762 et 764. À l'ouest, la route départementale 943 relie l'agglomération clermontoise à Volvic (Le Cratère), tandis que la RD 450 rejoint la RD 15 en direction de Malauzat[3].

Le village d'Argnat est traversé par la RD 762. Une RD 776 relie la RD 943 à Chanat-la-Mouteyre[3].

Transport ferroviaire[modifier | modifier le code]

La ligne d'Eygurande - Merlines à Clermont-Ferrand passe à l'ouest de la commune, près d'Argnat[3]. Les gares ferroviaires les plus proches sont Durtol - Nohanent et Volvic et permettent de rejoindre Clermont-Ferrand en TER Auvergne.

Transport en commun[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par la ligne 32 du réseau T2C, reliant la place Gaillard, à Clermont-Ferrand, à Sayat Bel Air ou à Argnat Le Mas via Nohanent. Un service de transport à la demande est assuré aux heures creuses, permettant une correspondance avec le tramway à l'arrêt Gaillard ou la ligne C aux arrêts Tamaris ou Chambre de Commerce[4].

Depuis le , à la suite de la transformation de la communauté de communes Riom Limagne et Volcans en communauté d'agglomération, Sayat n'adhère plus au SMTC et ne fait donc plus partie de son ressort territorial. La ligne 32, dans un souci de continuité de service, restera tout de même maintenue sur cette commune jusqu'au 31 décembre 2018 dans l'attente d'une solution plus pérenne ; en revanche, les services de transport à la demande régulier et pour personnes à mobilité réduite sont supprimés dès le 1er janvier[5],[6]. Au , il était envisagé par le SMTC de prolonger la ligne 10 à Nohanent. Leur incapacité de mettre en service le prolongement de la ligne 10 à cette date a contraint le SMTC à maintenir la ligne 32 jusqu'au 31 août 2019 ; Sayat a demandé s'il pouvait bénéficier de ce prolongement, ce qui a été approuvé par accord de principe. La ligne 32 devrait rester maintenue dans les conditions actuelles jusqu'au 31 août 2019. Pour septembre 2019, plusieurs solutions sont envisagées : une ligne reliant Sayat à Nohanent ou Durtol pour effectuer une correspondance avec la ligne 10 ou jusqu'à Tamaris pour une correspondance avec la ligne C ou comme actuellement jusqu'à Gaillard pour une correspondance avec le tramway[7].

Depuis le , Sayat est desservie par le transport à la demande du réseau RLV Mobilités de Riom Limagne et Volcans : la ligne TAD 1 permet de se rendre à la gare de Volvic, Volvic ou Espace Mozac, où sont possibles des correspondances avec les lignes régulières du réseau[8].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Sayat est une commune urbaine, car elle fait partie des communes denses ou de densité intermédiaire, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[9],[10],[11].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Clermont-Ferrand, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 209 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[12],[13].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (43,2 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (47,1 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : forêts (32 %), zones agricoles hétérogènes (19,9 %), zones urbanisées (18,1 %), prairies (13 %), milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (6,7 %), cultures permanentes (6,3 %), terres arables (4 %)[14].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[15].

Histoire[modifier | modifier le code]

Autrefois, Sayat faisait partie de « Saint-Vincent-les-Blanzat » qui était constitué de Blanzat et de Sayat. Finalement, en 1776, les Sayatois décidèrent de construire leur propre église ; ainsi, à la Révolution, ils purent avoir leur propre commune. Les travaux durèrent deux ans et l'église fut achevée en 1789. La municipalité s'appelait « Saint-Vincent et Sayat » en 1793[16].

On y trouve aujourd'hui le château de Féligonde qui fut à une époque une maison forte appartenant à Antoine de Brion en 1606, puis transformé et restauré sous Louis XIII.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Découpage territorial[modifier | modifier le code]

Sayat faisait partie, en 1793, du district de Clermont-Ferrand et du canton de Cébazat, puis en 1801 de l'arrondissement de Clermont-Ferrand et du canton de Clermont-Ferrand-Est. En 1982, le découpage cantonal autour de Clermont-Ferrand est modifié ; Sayat est rattachée au canton de Gerzat[17],[16] jusqu'en 2015.

À la suite du redécoupage des cantons du département de 2014, la commune est rattachée au canton de Cébazat[18].

Les limites territoriales des cinq arrondissements du Puy-de-Dôme ont été modifiées afin que chaque nouvel établissement public de coopération intercommunale à fiscalité propre soit rattaché à un seul arrondissement au [19]. La communauté d'agglomération Riom Limagne et Volcans est rattachée à l'arrondissement de Riom ; ainsi, Sayat est passée le de l'arrondissement de Clermont-Ferrand à celui de Riom[20].

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Le maire sortant ne s'est pas représenté. Aux élections municipales de 2014, Nicolas Weinmeister a été élu au premier avec 74,23 % des voix. Le taux de participation est de 73,12 %[21].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
Robert Couzon[22] DVD
(Centriste)
Ingénieur agronome, premier adjoint (1977-1983)[23]
2e vice-président de la CC Volvic Sources et Volcans
En cours
(au )
Nicolas Weinmeister[24],[25] DVD Chargé d'études
3e vice-président de la CC puis CA Riom Limagne et Volcans
chargé de la mobilité (2017-2020)[26]
Réélu pour le mandat 2020-2026

Instances judiciaires[modifier | modifier le code]

Au niveau judiciaire, Sayat dépend de la cour d'appel de Riom et des tribunaux judiciaire et de commerce de Clermont-Ferrand[27].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[28]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[29].

En 2018, la commune comptait 2 387 habitants[Note 3], en augmentation de 9,14 % par rapport à 2013 (Puy-de-Dôme : +2,82 %, France hors Mayotte : +1,78 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
6444006497007651 1151 1091 1441 139
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 1671 1831 1531 1641 1481 1051 1111 1081 106
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 0471 019966818869859846848901
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
1 0381 2151 7331 9962 2082 2562 2812 1842 252
2018 - - - - - - - -
2 387--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[16] puis Insee à partir de 2006[30].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Sayat dépend de l'académie de Clermont-Ferrand.

Il existe une école maternelle et une école élémentaire publiques à Sayat, ainsi qu'une école maternelle à Argnat[S 1].

Les élèves poursuivent leur scolarité au collège Victor-Hugo, à Volvic[S 1],[31], puis à Clermont-Ferrand :

  • au lycée Ambroise-Brugière[S 1] pour les filières générales et STMG[32] ;
  • aux lycées Lafayette ou Roger-Claustres pour la filière STI2D[32].

Sports et loisirs[modifier | modifier le code]

Sayat a été ville de passage de la 13e étape du Tour de France 2020, reliant Châtel-Guyon au Puy Mary, le [S 2].

Économie[modifier | modifier le code]

  • Le groupe Hermès possède, à Sayat, depuis 2004, un atelier de production qui emploie environ deux cents salariés[33][réf. non conforme],[34] et prévoit d'implanter un deuxième site sur le territoire communautaire de Riom Limagne et Volcans en 2023[35].
  • La maison d'édition De Borée (fondée en 1989) a son siège à Sayat.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Moulin à huile et à farine
  • À Argnat : église, lavoir ; voir aussi :

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

La totalité du territoire de la commune de Sayat est comprise dans le parc naturel régional des volcans d'Auvergne, conformément au décret no 2013-520 du 19 juin 2013[36].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • L'abbé Annet Cohade a été curé à Argnat. Il est enterré au cimetière de Vernines, dans la tombe de son neveu : Jean Beaudonnat (1873-1957), et de son petit-neveu : Joseph Beaudonnat (1903-2002).
  • Albert Paulin, député SFIO du Puy-de-Dôme, vice-président de la Chambre des députés, conseiller général du canton de Clermont-Ferrand-Est.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Sayat Blason
Tranché, au premier de gueules à la tête de chien d'argent colletée d'or et tenant dans sa gueule un pain du même, à la bande ondée brochant sur la partition, à la crosse d'or brochant en pal sur le tout, au chef d'or chargé d'une fleur de lys d'azur accostée de deux mouchetures d'hermine de sable.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  • Site de la mairie :
  1. a b et c « Scolaire » (consulté le ).
  2. « Tour de France », (consulté le ).
  • Autres sources :
  1. « Orthodromie entre Sayat et Clermont-Ferrand », sur Lion 1906.
  2. Guillaume Bertrand, De la pluie à l'eau souterraine. Apport du traçage naturel (ions majeurs, isotopes) à l'étude du fonctionnement des aquifères volcaniques. (Bassin d'Argnat, Auvergne, France) (Thèse de doctorat en hydrologie), Clermont-Ferrand, Université Blaise-Pascal, (lire en ligne).
  3. a b c d et e Carte de Sayat sur le site Géoportail de l'IGN (consulté le 18 novembre 2016).
  4. « Service transport à la demande régulier », Votre trajet, sur t2c.fr (consulté le ).
  5. « Transports en commun - Orientations budgétaires au menu du syndicat de l’agglo clermontoise, hier soir », sur lamontagne.fr, (consulté le ).
  6. « Transport à la demande sur Sayat et Saint-Beauzire », sur http://www.t2c.fr (consulté le ).
  7. « Transports en commun : Ligne 32, transports scolaires… le point sur la situation », Lettre d'information, no 2,‎ , p. 6 (4 sur le PDF) (lire en ligne [PDF], consulté le ).
  8. « RLV Mobilités 2018-2019 : Mon Guide Bus » [PDF], sur rlv-mobilites.fr (consulté le ).
  9. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  10. « Commune urbaine - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  11. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  12. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Clermont-Ferrand », sur insee.fr (consulté le ).
  13. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  14. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  15. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  16. a b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  17. « Décret no 82-122 du 2 février 1982 portant modification et création de cantons dans le département du Puy-de-Dôme », sur Légifrance, Journal officiel de la République française, (consulté le ), p. 459.
  18. Décret no 2014-210 du 21 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département du Puy-de-Dôme.
  19. « Modification des limites territoriales des arrondissements du Puy-de-Dôme au  », sur puy-de-dome.gouv.fr, Préfecture du Puy-de-Dôme, (consulté le ).
  20. Préfecture de la région Auvergne-Rhône-Alpes, « Arrêté no 16-536 du 21 décembre 2016 portant sur les modifications des limites territoriales des cinq arrondissements du Puy-de-Dôme » [PDF], Recueil des actes administratifs no 63-2016-065, sur puy-de-dome.gouv.fr, Préfecture du Puy-de-Dôme, (consulté le ), p. 211-214.
  21. Résultats des élections municipales de 2014 sur le site du ministère de l'Intérieur.
  22. « À un an du scrutin, la majorité organise la succession, la gauche recense ses forces », La Montagne,‎ (lire en ligne).
  23. [PDF] [1]
  24. « Liste des Maires du Puy-de-Dôme » [PDF], Préfecture du Puy-de-Dôme, (consulté le ).
  25. « Liste des Maires du Puy-de-Dôme », sur amr63.asso.fr, Association des maires ruraux du Puy-de-Dôme (consulté le ).
  26. « Frédéric Bonnichon élu à la tête de Riom, Limagne et Volcans », La Montagne,‎ , p. 11 (éditions du Puy-de-Dôme).
  27. « Liste des juridictions compétentes pour une commune », sur annuaires.justice.gouv.fr, Ministère de la Justice (consulté le ).
  28. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  29. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  30. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  31. « SECTORISATION - DEPARTEMENT du PUY-DE-DÔME » [PDF], Direction des services départementaux de l'Éducation nationale du Puy-de-Dôme, (consulté le ).
  32. a et b « Sectorisation des lycées - Département du Puy-de-Dôme » [PDF], Direction des services départementaux de l'Éducation nationale du Puy-de-Dôme, (consulté le ).
  33. La Montagne, 13 février 2012.
  34. « Hermès a posé ses valises à Sayat », Le Progrès, .
  35. Claudie Hamon, « Puy-de-Dôme : Hermès va implanter une nouvelle maroquinerie sur le territoire Riom Limagne et Volcans », sur francebleu.fr, France Bleu Pays d'Auvergne, (consulté le ).
  36. « Décret no 2013-520 du 19 juin 2013 portant classement du parc naturel régional des Volcans d'Auvergne (région Auvergne) », sur Légifrance (consulté le ).