Sayat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sayat
Vue de Sayat en 2004.
Vue de Sayat en 2004.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne
Département Puy-de-Dôme
Arrondissement Clermont-Ferrand
Canton Cébazat
Intercommunalité Volvic Sources et Volcans
Maire
Mandat
Nicolas Weinmeister
2014-2020
Code postal 63530
Code commune 63417
Démographie
Population
municipale
2 155 hab. (2012)
Densité 260 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 49′ 38″ N 3° 03′ 12″ E / 45.8272, 3.053345° 49′ 38″ Nord 3° 03′ 12″ Est / 45.8272, 3.0533
Altitude Min. 390 m – Max. 818 m
Superficie 8,29 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme

Voir sur la carte administrative du Puy-de-Dôme
City locator 14.svg
Sayat

Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme

Voir sur la carte topographique du Puy-de-Dôme
City locator 14.svg
Sayat

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Sayat

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Sayat
Liens
Site web http://www.sayat.fr

Sayat est une commune française, située dans le département du Puy-de-Dôme en région d'Auvergne. Elle fait partie de l'aire urbaine de Clermont-Ferrand.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La ville est située à 5,8 km au nord-nord-ouest de Clermont-Ferrand[1].

Le village d'Argnat fait partie de la commune de Sayat.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Elle est limitrophe avec 5 communes[2],[3] :

Communes limitrophes de Sayat
Malauzat, Volvic
Chanat-la-Mouteyre Sayat Blanzat
Durtol

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par le Bédat[3].

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Voies routières[modifier | modifier le code]

Le centre de la ville est desservi par les routes départementales 762 et 764. À l'ouest, la route départementale 943 relie l'agglomération clermontoise à Volvic (Le Cratère), tandis que la RD 450 rejoint la RD 15 en direction de Malauzat[3].

La RD 762 dessert aussi le village d'Argnat.

Transport ferroviaire[modifier | modifier le code]

La ligne d'Eygurande - Merlines à Clermont-Ferrand passe à l'ouest de la commune, près d'Argnat[3]. Les gares ferroviaires les plus proches sont Durtol - Nohanent et Volvic et permettent de rejoindre Clermont-Ferrand en TER Auvergne.

Transport en commun[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par la ligne 32 du réseau T2C, reliant la place Gaillard, à Clermont-Ferrand, à Sayat Bel Air ou à Argnat Le Mas via Nohanent. Un service de transport à la demande est assuré aux heures creuses, permettant une correspondance avec le tramway à l'arrêt Gaillard ou la ligne C aux arrêts Tamaris ou Chambre de Commerce[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Autrefois, Sayat faisait partie de « Saint-Vincent-les-Blanzat » qui était constitué de Blanzat et de Sayat. Finalement, en 1776, les Sayatois décidèrent de construire leur propre église ; ainsi, à la Révolution, ils purent avoir leur propre commune. Les travaux durèrent deux ans et l'église fut achevée en 1789. La municipalité s'appelait « Saint-Vincent et Sayat » en 1793[5].

On y trouve aujourd'hui le château de Féligonde qui fut à une époque une maison forte appartenant à Antoine de Brion en 1606, puis transformé et restauré sous Louis XIII.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Découpage administratif[modifier | modifier le code]

De 1793 à 1801, Sayat faisait partie du canton de Cébazat, de celui de Clermont-Ferrand-Est depuis 1801 et du canton de Gerzat de 1982 à 2015[5]. Depuis fin mars 2015, à la suite des élections départementales, la commune est rattachée canton de Cébazat[6].

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Le maire sortant ne s'est pas représenté. Aux élections municipales de 2014, Nicolas Weinmeister a été élu au premier avec 74,23 % des voix. Le taux de participation est de 73,12 %[7].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2014 Robert Couzon DVD  
mars 2014 en cours Nicolas Weinmeister[8] DVD  

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 2 155 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
644 400 649 700 765 1 115 1 109 1 144 1 139
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 167 1 183 1 153 1 164 1 148 1 105 1 111 1 108 1 106
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 047 1 019 966 818 869 859 846 848 901
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
1 038 1 215 1 733 1 996 2 208 2 256 2 281 2 258 2 184
2012 - - - - - - - -
2 155 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2004[9].)
Histogramme de l'évolution démographique


Économie[modifier | modifier le code]

  • La société Hermès possède, à Sayat, depuis 1990, un atelier de production qui emploie 200 salariés[10].
  • La maison d'édition De Borée (fondée en 1989) a son siège à Sayat.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Moulin à huile et à farine
  • À Argnat : église, lavoir ; voir aussi :

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

La totalité du territoire de la commune de Sayat est comprise dans le parc naturel régional des volcans d'Auvergne, conformément au décret no 2013-520 du 19 juin 2013[11].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • L'abbé Annet Cohade a été curé à Argnat. Il est enterré au cimetière de Vernines, dans la tombe de son neveu : Jean Beaudonnat (1873-1957), et de son petit-neveu : Joseph Beaudonnat (1903-2002).
  • Albert Paulin, député SFIO du Puy-de-Dôme, vice-président de la Chambre des députés, conseiller général du canton de Clermont-Ferrand-Est.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Orthodromie entre Sayat et Clermont-Ferrand », sur Lion 1906.
  2. « Sayat », sur Lion 1906, pour le placement des communes dans le tableau des communes limitrophes.
  3. a, b, c et d Carte de Sayat sur Géoportail (couches des photographies aériennes, de la carte IGN et des limites administratives).
  4. « Service transport à la demande régulier », Votre trajet, sur t2c.fr (consulté le 24 avril 2015).
  5. a, b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Décret no 2014-210 du 21 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département du Puy-de-Dôme
  7. Résultats des élections municipales de 2014 sur le site du ministère de l'Intérieur.
  8. Liste des maires 2014, site de la préfecture du Puy-de-Dôme (consulté le 23 juin 2014).
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2012.
  10. Quotidien La Montagne, 13 février 2012
  11. « Décret no 2013-520 du 19 juin 2013 portant classement du parc naturel régional des Volcans d'Auvergne (région Auvergne) », sur Légifrance (consulté le 24 avril 2015).