Saint-Victor-la-Rivière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Victor et Rivière.
Saint-Victor-la-Rivière
Vue sur le village et l'église.
Vue sur le village et l'église.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Puy-de-Dôme
Arrondissement Issoire
Canton Le Sancy
Intercommunalité Communauté de communes du Massif du Sancy
Maire
Mandat
Johan Jaclard
2017-2020
Code postal 63790
Code commune 63401
Démographie
Population
municipale
246 hab. (2015 en augmentation de 1,23 % par rapport à 2010)
Densité 13 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 33′ 09″ nord, 2° 56′ 30″ est
Altitude Min. 780 m
Max. 1 276 m
Superficie 18,89 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes

Voir sur la carte administrative de la zone Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Saint-Victor-la-Rivière

Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme

Voir sur la carte topographique du Puy-de-Dôme
City locator 14.svg
Saint-Victor-la-Rivière

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Victor-la-Rivière

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Victor-la-Rivière

Saint-Victor-la-Rivière est une commune française située dans le département du Puy-de-Dôme, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Son territoire est situé au cœur de la chaînes des Monts Dore et du Parc naturel régional des volcans d'Auvergne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation et description[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

La commune de Saint-Victor-la-Rivière est située dans le Massif central, à l'est de la chaîne des monts Dore dans le département du Puy-de-Dôme, l'arrondissement d'Issoire et le canton du Sancy.

Le bourg central du village est situé à 28 km de Clermont-Ferrand, préfecture du département, 150 km de Lyon, préfecture de la région et 372 km de Paris[1]. La commune est située également à 38 km de la ville de Mont-Dore, siège de la communauté de communes, et située au pied du Puy de Sancy, alors qu'elle est à moins de 10 km de cette même commune à vol d'oiseau.

Description[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'un petit village de moyenne montagne à vocation agricole comprenant un bourg central d'origine très ancienne et de nombreux hameaux périphériques et dont les instances locales tentent, depuis quelques décennies, d'exploiter le site à des fins touristiques.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Saint-Victor-la-Rivière est limitrophe de cinq autres communes. Au sud-est, le territoire communal est distant d'une trentaine de mètres de celui de Saint-Pierre-Colamine.

Carte de Saint-Victor-la-Rivière et ses communes avoisinantes.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Contrairement à ce que son nom peut laisser supposer, aucune rivière ne traverse la commune. L'explication la plus probable est qu'il s'agit d'une déformation du mot auvergnat ribeyre qui désigne une zone humide marécageuse, comme il en existe dans plusieurs vallées de la commune, et notamment à Jassat[2].

Plusieurs ruisseaux baignent le territoire communal : deux affluents de la Couze Chambon, un affluent de rive gauche de l'Allier et un sous-affluent de la Loire. :

  • le ruisseau du Treuil[3],
  • le ruisseau de Courbanges, ou la Planchette[4],

ainsi qu'un affluent de la Couze Pavin : le ruisseau de Malvoissière, ainsi que son propre affluent, le ruisseau de Pré de Font, dont l'écoulement est fortement lié à la fonte nivale où aux pluies saisonnières.

Géologie[modifier | modifier le code]

Au lieu-dit de la Roche Romaine, situé au pied du Puy de Bessoles, des coulées de basalte datant du Miocène ont été identifiées[5].

Climat[modifier | modifier le code]

Article connexe : Climat du Puy-de-Dôme.

Située sur un plateau sur le versant oriental du Sancy, la commune a un climat qui reste lié à des températures plutôt basses avec une amplitude entre l'été et l'hiver modérée par l'influence océanique.

Tableau des températures[modifier | modifier le code]

  • Températures minimales et maximales enregistrées en 2015 à Saint-Victor-la-Rivière.
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc.
Température minimale moyenne (°C) −1 0,3 3,5 6 9,3 13,3 16,7 15,3 9,5 7,5 6,5 −4,9
Température maximale moyenne (°C) 8,7 7,4 13,5 18,8 22 26,6 31,1 28 20,8 15,5 15,3 13,8
Source : Climat de Saint-Victor-la-rivière en 2015 sur linternaute.com, d'après Météo France.


Voies routières et transports[modifier | modifier le code]

Selon le plan IGN publié sur le site Géoportail[6], le territoire communal est parcouru par cinq routes départementales (RD) :

  • la RD 5 qui relie Aydat (hameau de Verneuge) à Besse-et-Saint-Anastaise (la Croix de Combe),
  • la RD 36 qui relie le bourg (par la RD 635) au bourg de Besse-et-Saint-Anastaise,
  • la RD 618 qui relie Murol au hameau de Courbanges (cascade du Cheix),
  • la RD 619 qui relie le hameau de Bessoles à Valbeleix,
  • la RD 635 qui relie le bourg à la RD 36.

Il existe également de nombreuses routes communales qui relient le bourg à ses hameaux.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Hameaux, lieux-dits et écarts[modifier | modifier le code]

La commune de Saint-Victor-la-Rivière, située en zone montagneuse entre les villages de Murol et de Besse-et-Saint-Anastaise se compose d'un bourg central et de plusieurs hameaux, ainsi que de nombreux lieux-dits et écarts[7].

  • Bessolles
  • Chatelguizon
  • Chomeilles
  • Courbanges
  • Jassat
  • le Breuil
  • le Verdier
  • Maisse
  • Roche Romaine
  • l'Argellier
  • Pont de la Gazelle
  • la Chamonière
  • les Costes
  • Moulin chez Jacques
  • Moulin du Verdier

Histoire[modifier | modifier le code]

Préhistoire et Antiquité[modifier | modifier le code]

Préhistoire[modifier | modifier le code]

La présence humaine dans le secteur oriental de la chaîne des Puys est attestée dans les abris sous roche vers 20 000 à 15 000 av. J.-C., au-dessus du hameau de Thônes-le-Vieux dans la commune voisine de Grandeyrolles, où plus de 200 pièces archéologiques ont été mises au jour.

Durant le Néolithique, ce même secteur des Dômes est fortement occupé comme peut l'indiquer la présence de nombreux mégalithes, même si aucune structure de ce type n'a été découverte sur le territoire communal, mais sur le territoire voisin de la commune de Murol[8].

Antiquité[modifier | modifier le code]

Le site de la Roche Romaine a été occupé à l'époque gallo-romaine, des cases dites celtiques sont encore visibles de nos jours[9].

Du Moyen Âge aux temps modernes[modifier | modifier le code]

Époque contemporaine[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Après les élections municipales de 2014, le conseil municipal de Saint-Victor-la-Rivière est constitué d'un maire, de deux adjoints et de huit conseillers municipaux. Trois commissions communales ont par ailleurs été créées par ce conseil municipal et concernent les bâtiments, l'eau et assainissement, ainsi que la voirie[10]. La commune ayant intégré la communauté de communes du Massif du Sancy le [11], elle y compte deux représentants.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
         
2008 septembre 2017 (décès[12]) Jean Houillon[Note 1]  ? puis UDI Fonctionnaire territorial
5e vice-président de la communauté de communes du Massif du Sancy[13]
novembre 2017 en cours Johan Jaclard    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[14]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[15].

En 2015, la commune comptait 246 habitants[Note 2], en augmentation de 1,23 % par rapport à 2010 (Puy-de-Dôme : +2,4 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
701 752 716 756 783 773 799 785 766
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
709 647 648 635 619 605 604 560 553
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
538 525 503 428 516 387 376 308 323
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
238 218 180 183 199 216 219 246 246
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[16] puis Insee à partir de 2006[17].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges de Saint-Victor-la-Rivière en 2014 en pourcentage[18]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,7 
90 ans et plus
0,0 
7,5 
75 à 89 ans
8,8 
23,1 
60 à 74 ans
18,4 
23,1 
45 à 59 ans
26,3 
16,4 
30 à 44 ans
16,7 
14,2 
15 à 29 ans
13,2 
14,9 
0 à 14 ans
16,7 

Économie[modifier | modifier le code]

Le secteur agricole[modifier | modifier le code]

La commune héberge sur son territoire de nombreux élevages de bovins[19].

Le secteur touristique[modifier | modifier le code]

La commune héberge sur son territoire un terrain de camping pour caravanes et véhicules de loisirs, près du hameau de Jassat[20].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Victor.

L'église Saint-Victor[modifier | modifier le code]

Juchée sur un rocher de basalte, l'église Saint-Victor date pour sa partie principale du XIIe siècle. Cet édifice religieux, de rite catholique et dont la nef principale mesure 20 m, est inscrit au titre des monuments historiques depuis 1962[21].

À cet édifice roman, des constructions postérieures ont été ajoutées : deux travées à voûte d'ogives ont été bâties au XVe siècle. Une chapelle supplémentaire et la tour d'accès au clocher ont été construites au XVIe siècle[22].

Une cuve baptismale du XIIe siècle est présente à proximité de la porte d'entrée. Une pierre d'autel datant de la même période a été retrouvée lors de travaux de restauration. Des décors peints durant les XIIe, XVIe et XVIIe siècles ont également été découverts lors de travaux identiques. L'église recèle également une cloche datée de l'an 1533, objet classé au titre des monuments historiques[23].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Saint-Victor-la-Rivière et ses environs au cinéma[modifier | modifier le code]

  • 1955 : Gas-oil de Gilles Grangier : certain plans du tournage de ce film avec Jean Gabin ont été effectués sur la RD5, route qui monte sur le plateau dans les environs immédiats de la commune.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Décédé en fonctions.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Site annuaire mairie, page sur les distances entre Saint-Victor et les grandes villes françaises
  2. Site Sancy.com, page sur Saint-Victor la rivière
  3. Sandre, « Fiche cours d'eau (K2676900) », consulté le 17 janvier 2018.
  4. Sandre, « Fiche cours d'eau - le Courbanges (K2675500) », consulté le 17 janvier 2018.
  5. Site Sancy.com, page sur le Puy de Bessoles
  6. Site géoportail
  7. Saint-Victor-la-Rivière sur Géoportail (consulté le 17 janvier 2018)..
  8. Site du Musée archéologique de Murol.
  9. La roche romaine, Site Sancy.com, consulté le 21 janvier 2018.
  10. « Le maire et ses adjoints ont été élus - Saint-Victor-la-Rivière», La Montagne, 7 avril 2014.
  11. « Infos pratiques », Communauté de communes du Massif du Sancy (consulté le 1er septembre 2013).
  12. Élections municipales partielles, site de la préfecture du Puy-de-Dôme (consulté le 26 janvier 2018).
  13. [PDF] Lionel Gay (dir.), « Un Conseil Communautaire renouvelé », Sancy Mag, Communauté de communes du Massif du Sancy, no 19,‎ , p. 4-6 (lire en ligne).
  14. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  15. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  16. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  17. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  18. « POP T3 - Population par sexe et âge en 2014 », Insee
  19. Site annuaire agriculture, page sélection bovine de Saint-Victor-la-Rivière
  20. page sur le camping de la Ribeyre, Site societe.com.
  21. « Église Saint-Victor », notice no PA00092400, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 21 janvier 2018.
  22. Église de Saint-Victor-la Rivière, Site Sancy.com, consulté le 21 janvier 2018.
  23. « cloche », notice no PM63000912, base Palissy, ministère français de la Culture, consultée le 24 janvier 2018.