Charbonnières-les-Varennes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Charbonnières et Varennes.
Charbonnières-les-Varennes
Église en 2010.
Église en 2010.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Puy-de-Dôme
Arrondissement Riom
Canton Saint-Ours
Intercommunalité Communauté de communes Riom Limagne et Volcans
Maire
Mandat
Gérard Chansard
2014-2020
Code postal 63410
Code commune 63092
Démographie
Gentilé Coupaux
Population
municipale
1 662 hab. (2014)
Densité 52 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 54′ 31″ nord, 3° 00′ 02″ est
Altitude Min. 496 m
Max. 964 m
Superficie 32,12 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme

Voir sur la carte administrative du Puy-de-Dôme
City locator 14.svg
Charbonnières-les-Varennes

Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme

Voir sur la carte topographique du Puy-de-Dôme
City locator 14.svg
Charbonnières-les-Varennes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Charbonnières-les-Varennes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Charbonnières-les-Varennes
Liens
Site web www.charbonniereslesvarennes.fr

Charbonnières-les-Varennes est une commune française, située dans le département du Puy-de-Dôme en région d'Auvergne-Rhône-Alpes. Elle fait partie de l'aire urbaine de Clermont-Ferrand et du parc naturel régional des volcans d'Auvergne. Ses habitants sont appelés les Coupaux.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

À 6 km de Volvic et 25 de Clermont-Ferrand, Charbonnières-les-Varennes est une commune très vaste s'étendant sur 3 200 hectares. Située en pays des Combrailles, Charbonnières-les-Varennes offre un milieu naturel de moyenne montagne.

Elle fait partie de la Communauté de communes Riom Limagne et Volcans et du pays du Grand Clermont.

Avant la nouvelle délimitation des cantons de 2014, Charbonnières-les-Varennes était rattachée au canton de Manzat.

Lieux-dits et écarts[modifier | modifier le code]

Charbonnières-les-Varennes est une commune bicéphale. Deux « bourgs » la constituent. Le village de Paugnat (ancienne section) est doté d'une église, d'une école et de commerces. Le bourg de Charbonnières-les-Varennes est également doté d'une église et d'une école. En plus de la mairie, on y trouve un bureau de poste et un commerce.

La commune regroupe 17 villages et hameaux : Beaunit, Bois des Fayes, Puy des Littes, Bois Latia, Douhady, Dourioux, Facemeunier, Grelières, La Félidas, la MazIère, la Suchère, la Védrine, le Bourgnon, le Bouix, le Pradet, les Brossons, les Cheyres, les Grands Tournants, Monchebrou, Montaclier, Paugnat, Puy de Champ-Vallée, Puy de la Goulie, Puy de Monceau, Puy de Paugnat, Puy de Saint-Priest, Puy des Bannières, Puy des Marais, Puy Desmarest, Puy de Verrières, Saint-Joseph, Suc de Beaunit, Suc de Villeneuve, Sucq des Filles, Verrières, Veygoux, Villeneuve.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Sept communes sont limitrophes[1] :

Communes limitrophes de Charbonnières-les-Varennes
Manzat Loubeyrat
Pulvérières Charbonnières-les-Varennes Enval,
Châtel-Guyon
Saint-Ours Volvic

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par l'Ambène[1].

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Le territoire communal est traversé par les routes départementales 16 (axe de Loubeyrat à Volvic ; il existe aussi une RD 16B à Paugnat), 90 (de Saint-Georges-de-Mons à Volvic), 138 (vers Enval) et 455. L'autoroute A89 passe à l'ouest de la commune, l'accès le plus proche est à Manzat ou à Pontgibaud[1].

Enfin, elle est au carrefour de deux lignes ferroviaires, l'une, inexploitée, de Lapeyrouse à Volvic, l'autre, ouverte au trafic voyageurs, d'Eygurande - Merlines à Clermont-Ferrand. La gare la plus proche est située à Volvic[1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

La commune a connu deux autres noms, Charbonnières en 1793 puis Charbonnières-lès-Varennes en 1801.

Charbonnières-Les-Varennes se nommait Carboneries jusqu’en 1263. Il faisait partie des quartes châtellenies relevant de la terre de Tournoel et de montrognon.

Charbonnières désignait un lieu ou se fabriquait du charbon de bois.

Varennes signifie terre à sable qui favorise le développement des haies, taillis employés dans la fabrication du charbon de bois.  C’est une région peu fertile. Autrefois ce charbon se vendait aux foires de Riom.

Histoire[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mars 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
  • 945 : Construction de l’eglise du bourg.
  • 1792 : a commune appartient au canton de Volvic
  • 21 mai 1815  : Election du maire.
  • 1815  : La commune appartient au canton de Manzat
  • 1857  : Construction de la route du bourg à pauniat
  • 1880   : Première école de filles et de garçons
  • 1885   : Construction du nouveau cimetière du bourg
  • 1852  : Changement de la cloche du bourg (Augmentation des impôts sur 2 ans pour financer une partie)
  • 1854  : Découverte des écoles clandestines par l’academie (des classes mixtes).
  • 1892    : Création de la section de vote de Paugnat (4 élus pour paugnat et 12 pour le reste de la commune)
  • 1912  : Construction de l’ecole au bourg (actuellement la mairie) – Ecole Payante.
  • 1922  : Arrivée du bureau de Poste et de la cabine téléphonique dans celui-ci.
  • 6 Juin 1931   : Première mise sous tension de l’electricité du bourg le jour de la fête.
  • 1933   : Projet de barrage soit à hauteur de Beauvaleix soit a Hauteur de la Gunchere.
  • 1936  : Abandon du projet du barrage.
  • 25 mai 1939  : Volvic met en place un captage d’eau sur la commune en acceptant de fournir de l’eau à Paugnat.
  • 1946  : Création du captage de greliere.
  • 1977   : Seulement 11 particuliers possèdent un abonnement au téléphone.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Réuni le 28 mars 2014, le conseil municipal a réélu le maire sortant Gérard Chansard à l'issue des élections municipales de 2014 et a désigné cinq adjoints[CV 1], trois conseillers délégués et dix conseillers municipaux[CV 2].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
maire en 1938[2]  ? Joseph Leyrit   Agriculteur
février 1994 mars 2008 Christian Marchal SE  
mars 2008 en cours
(au 9 avril 2014)
Gérard Chansard[3] DVD[4]  

Finances locales[modifier | modifier le code]

Les données sont comparées avec la moyenne de la strate des communes de 500 à 2 000 habitants, ainsi qu'à l'intercommunalité à laquelle est rattachée la commune :

Finances de la commune (2013)
en euros par habitant Charbonnières-les-Varennes[5] Moyenne de la strate[5] Volvic Sources et Volcans[5]
Produits de fonctionnement 737 € 758 € 357 €
Charges de fonctionnement 629 € 611 € 297 €
Ressources d'investissement 198 € 404 € 177 €
Emplois d'investissement 278 € 417 € 175 €
Capacité d'autofinancement 128 € 156 € 81 €
Endettement 726 € 601 € 48 €

En 2013, la commune de Charbonnières-les-Varennes possédait des valeurs d'investissement très inférieures à la moyenne de la strate. Elle est également plus endettée. Les produits de fonctionnement s'élevaient à 1,164 million d'euros et les charges à 993 000 euros. En investissement, ces montants sont respectivement, en ressources et en emplois, de 313 000 et de 439 000 euros.

Le budget primitif 2015, voté lors de la séance du conseil municipal du 9 avril 2015, s'élève, à l'euro près, à 1 397 207 € en fonctionnement et à 1 107 891 € en investissement[CV 3].

Jumelage[modifier | modifier le code]

La commune n'est pas jumelée.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[7],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 662 habitants, en augmentation de 9,49 % par rapport à 2009 (Puy-de-Dôme : 2,3 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 327 1 204 1 289 1 349 1 318 1 331 1 277 1 483 1 551
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 535 1 501 1 609 1 569 1 570 1 659 1 675 1 660 1 681
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 597 1 609 1 558 1 448 1 326 1 222 1 185 986 923
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
875 838 895 909 1 177 1 215 1 318 1 518 1 662
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Les 1 638 habitants de la commune (recensement 2014)[réf. nécessaire] sont répartis dans les hameaux tels que :

  • le Bourg (218)
  • Paugnat (707)
  • Beaunit (80)
  • Dourioux (27)
  • la Mazière (41)
  • le Bouy (33)
  • Villeneuve (14)
  • Grelière (38)
  • Verrières (59)
  • le Bourgnon (26)
  • la Védrine (55)
  • les Brossons (77)
  • Douhady (185)
  • Facemeunier (63)
  • autres (15)

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune dépend de l'académie de Clermont-Ferrand.

Deux écoles sont présentes sur la commune, une dans le bourg et une dans le hameau de Paugnat[10].

Les collégiens se rendent à Volvic[11] et les lycéens à Riom, au lycée Virlogeux pour les filières générales et STMG ou au lycée Pierre-Joël-Bonté pour la filière STI2D[12].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Sites touristiques[modifier | modifier le code]

Carte postale ancienne représentant le manoir de Veygoux, demeure natale du Général Desaix.
Manoir de Veygoux.

Le manoir de Veygoux, construit au XVIIe siècle, a accueilli l'enfance du général Desaix, fidèle compagnon de Napoléon Bonaparte. Il accueille aujourd'hui un musée, propose des événements et des espaces de réception.

Le moulin d'Edmond, ancien moulin à farine transformé par la suite en minoterie dans les années 30. Le moulin d'Edmond est un lieu privé ouvert à la visite gratuitement trois week-end dans l'année.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Site de la mairie[modifier | modifier le code]

Autres sources[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Carte de Charbonnières-les-Varennes sur le Géoportail (couches des limites administratives, des cartes IGN et des photographies aériennes).
  2. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k2636889/f3.item.r=canton.zoom
  3. « Liste des Maires du Puy-de-Dôme » [PDF], Préfecture du Puy-de-Dôme, (consulté le 28 septembre 2014).
  4. Résultats des élections municipales et communautaires 2014 - Charbonnières-les-Varennes, sur le site internet du Ministère de l'Intérieur (consulté le 13 juillet 2014).
  5. a, b et c « Les comptes des communes et des groupements à fiscalité propre », sur le site de la Direction générale des collectivités locales (DGCL) (consulté le 19 mai 2015) ; rechercher « Puy-de-Dôme » / « C » / « Charbonnières-les-Varennes ».
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  10. Annuaire des établissements scolaires de Charbonnières-les-Varennes sur le site du ministère de l'Éducation nationale.
  11. « SECTORISATION - DEPARTEMENT du PUY-DE-DÔME » [PDF], Direction des services départementaux de l'Éducation nationale du Puy-de-Dôme, (consulté le 21 août 2016).
  12. « Sectorisation des lycées - Département du Puy-de-Dôme » [PDF], Direction des services départementaux de l'Éducation nationale du Puy-de-Dôme, (consulté le 21 août 2016).