Gas-oil (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Gas-oil
Réalisation Gilles Grangier
Scénario Michel Audiard
Jacques Marcerou
d'après le roman de
Georges Bayle
Acteurs principaux
Sociétés de production Intermondia Films
Pays de production Drapeau de la France France
Genre film policier
Durée 92 minutes
Sortie 1955


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Gas-oil est un film réalisé par Gilles Grangier, sorti en 1955.

Résumé[modifier | modifier le code]

Alors qu'il fait nuit noire et qu'il pleut à verse, le camion de Jean Chappe roule sur un corps étendu sur la chaussée, à côté de sa voiture. Cet homme avait participé quelques heures auparavant à un braquage sanglant. Ses complices retrouvent Jean et tentent de l'intimider, pensant qu'il a récupéré le butin du braquage lors de l'accident.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage s'est déroulé du au .

Lieux de tournage :

Bien que le panneau de la commune de Retournac apparaisse dans le film et que le nom de Retournac soit plusieurs fois cité (Jeanne Moreau tenant le rôle de l'institutrice de l'école communale de Retournac)[1], la scène de l'école a été tournée à Guerville dans les Yvelines[2]. Retournac n'étant pas cité dans le roman Du raisin dans le gaz-oil de Georges Bayle, il semblerait qu'un membre de l'équipe de tournage ait dû vouloir rendre hommage à la commune.[réf. nécessaire]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Gas-oil marque la première collaboration cinématographique entre Jean Gabin et Michel Audiard. Le film ne contient cependant aucun des éléments qui feront plus tard la réputation de ce duo : ni prestance seigneuriale pour l'un, ni répliques mémorables pour l'autre.

Le film montre une véritable collection de poids-lourds d'époque, dont le Willème LD 610 conduit par Jean Gabin. Autre rareté dans un film noir, on peut voir de nombreux paysages ruraux, dans une France encore très paysanne, aux routes étroites. La scène de l'arrivée à Paris, notamment, montre au spectateur du XXIe siècle des routes et rues, et un rythme de déplacement, aujourd'hui révolus.

Critique TV[modifier | modifier le code]

Pour le magazine Télé 7 jours, « Grangier à la mise en scène, Audiard aux dialogues, sur l'écran Jean Gabin et Jeanne Moreau : une très bonne série noire française. »[3]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Haute-Loire : quand Jeanne Moreau était institutrice à Retournac », sur Francebleu.fr, (consulté le )
  2. (en) « Liste des lieux de tournage du film Gas-oil », sur Base de données cinématographiques Internet Movie Database (consulté le )
  3. Télé 7 jours n° 1377, du 18 au 24 octobre 1986, p. 84

Liens externes[modifier | modifier le code]