Le Crest

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Crest.
Le Crest
Vue sur Le Crest.
Vue sur Le Crest.
Blason de Le Crest
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Puy-de-Dôme
Arrondissement Clermont-Ferrand
Canton Les Martres-de-Veyre
Intercommunalité Mond'Arverne Communauté
Maire
Mandat
Gérard Perrodin
2014-2020
Code postal 63450
Code commune 63126
Démographie
Gentilé Crestois
Population
municipale
1 308 hab. (2014)
Densité 191 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 41′ 07″ nord, 3° 07′ 39″ est
Altitude 608 m (min. : 366 m) (max. : 653 m)
Superficie 6,84 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme

Voir sur la carte administrative du Puy-de-Dôme
City locator 14.svg
Le Crest

Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme

Voir sur la carte topographique du Puy-de-Dôme
City locator 14.svg
Le Crest

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Le Crest

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Le Crest

Le Crest est une commune française située dans le département du Puy-de-Dôme, en région Auvergne-Rhône-Alpes. Elle fait partie de l'aire urbaine de Clermont-Ferrand.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Le Crest est une commune située au sud de Clermont-Ferrand.

Elle est limitrophe avec six communes[1].

Communes limitrophes du Crest
Chanonat La Roche-Blanche Orcet
Crest
Saint-Amant-Tallende Tallende Veyre-Monton

Transports[modifier | modifier le code]

La commune est traversée à l'est par l'autoroute A75 reliant Clermont-Ferrand à Béziers. Elle possède, sur son territoire, un échangeur (numéro 5), accessible dans les deux sens par la route départementale 213 reliant la RD 978 et la RD 52 au sud d'Orcet vers l'est à Saint-Amant-Tallende et Aydat vers l'ouest[1].

La route départementale 3 relie Chanonat à l'ouest-nord-ouest au centre du village, puis continue vers le sud-ouest en direction de Saint-Amant-Tallende en croisant la RD 213. Du centre du village, la RD 786 va croiser la RD 213 près de l'autoroute, avant de continuer vers Monton et Veyre-Monton ; une RD 52d continue au nord vers La Roche-Blanche. Une partie de la RD 213 traverse la commune, à l'est, puis au sud ; la RD 795 permet d'accéder à Tallende[1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

La commune a pris le nom de Le Crit sous l'an II[2]. Son nom est issu de l'auvergnat crê [kʁɛ] qui signifie crête, sommet, cime[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Dès la première moitié du XIe siècle et jusque dans les années 1700, Le Crest était une place forte ceinte de trois puissants remparts successifs comme le montre le dessin de Guillaume Revel daté de 1450[4]. La famille des seigneurs du Crest s'éteignit vers le milieu du XIIIe siècle[5].

En 2006, des fouilles archéologiques ont permis d'indiquer que le site était habité au néolithique final soit 5 000 ans avant notre ère[6].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2008 mars 2014 Jean-François Carriot    
mars 2014 en cours Gérard Perrodin[7]    

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Le Crest a fait partie du canton de La Roche en 1793, puis du canton de Veyre-Monton (d'abord nommé Veyre) en 1801[2]. À la suite d'un décret de 2014 portant délimitation des cantons dans le département, prenant effet après les élections départementales de 2015, la commune est désormais rattachée au canton des Martres-de-Veyre[8].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[10],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 308 habitants, en augmentation de 4,81 % par rapport à 2009 (Puy-de-Dôme : 2,3 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 134 1 159 1 390 1 379 1 268 1 077 1 029 981 964
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
905 850 805 823 819 839 817 810 784
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
656 621 575 490 488 457 439 352 367
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
415 386 507 763 937 1 128 1 191 1 308 1 308
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Le Crest dépend de l'académie de Clermont-Ferrand. Elle gère l'école élémentaire publique La Croix-Saint-Verny, située sur la route de Veyre-Monton, où 94 élèves sont scolarisés[12].

Hors dérogations à la carte scolaire, les collégiens se rendent aux Martres-de-Veyre[13], et les lycéens à Clermont-Ferrand[14] :

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • La Tour de Crest,
  • Maisons solaires de l'architecte local Jean Marc Massot bâtie dans les années 1970.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Culture populaire[modifier | modifier le code]

Un roman de Samuel Gance paru en janvier 2013, Anton ou la trajectoire d'un père, retrace la vie d'aventures du père Anton Docher, soldat et missionnaire né au Crest en 1852. Il se déroule pour une bonne part dans le village[16] et décrit la vie des vignerons du XIXe siècle.

Les activités de la Résistance pendant la Seconde Guerre mondiale censées se dérouler à Le Crest ont été le sujet en 1989 de la troisième série télévisée britannique Wish Me Luck (en).

Héraldique[modifier | modifier le code]

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Carte du Crest sur Géoportail.
  2. a, b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Karl-Heinz Reichel, Grand dictionnaire général auvergnat-français, Nonette, Créer, , 878 p. (ISBN 2-8481-9021-3, lire en ligne), p.215
  4. Georges Bernage, Courtillé et Marc Mégemont, La basse Auvergne médiévale, p. 28.
  5. Gabriel Fournier, Châteaux, villages et villes d'Auvergne au XVe siècle d'après l'Armorial de Guillaume Revel, Arts et Métiers Graphiques, , p. 59.
  6. « Rapport d'activité » [PDF], INRAP, , p. 113.
  7. Liste des maires 2014, site de la préfecture du Puy-de-Dôme (consulté le 23 juin 2014).
  8. Décret no 2014-210 du 21 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département du Puy-de-Dôme.
  9. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  12. « École élémentaire publique La Croix Saint Verny », Ministère de l'Éducation nationale (consulté le 26 novembre 2015).
  13. « SECTORISATION - DEPARTEMENT du PUY-DE-DÔME » [PDF], Direction des services départementaux de l'Éducation nationale du Puy-de-Dôme, (consulté le 19 août 2016).
  14. « Sectorisation des lycées - Département du Puy-de-Dôme » [PDF], Direction des services départementaux de l'Éducation nationale du Puy-de-Dôme, (consulté le 19 août 2016).
  15. (en) Keleher and Chant, The Padre of Isleta, Sunstone Press, , p. 24.
  16. Samuel Gance, Anton ou la trajectoire d'un père, L'Harmattan, , p. 1-52 et 101-110.