VélôToulouse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
VélôToulouse
Image illustrative de l'article VélôToulouse

Image illustrative de l'article VélôToulouse

Situation Toulouse, Drapeau de la France France
Type Vélos en libre-service
Entrée en service
Stations 283
Exploitant JCDecaux
Réseaux connexes Tisséo

VélôToulouse, est un système de location de vélos en libre-service mis en place sur la ville de Toulouse. Ce service est disponible depuis le , il est géré par JCDecaux, et plus spécifiquement par sa filiale, Cyclocity.

À l'ouverture, 600 vélos étaient disponibles dans 60 stations. 135 stations et 1 470 vélos sont en libre-service, en , dans le périmètre du grand centre-ville. La mairie de Toulouse annonce pour la suite la mise en place de 10 nouvelles stations par semaine, jusqu'à arriver à 283 stations[1] et plus de 2 400 vélos[2].

Il existe 4 types de d'abonnement :

  • annuel ;
  • mensuel ;
  • hebdomadaire ;
  • ou à la journée (24 h).

La première ½ heure d'utilisation gratuite, puis il y une tarification par tranche horaire :

  • entre ½ heure et 1 heure ;
  • entre 1 heure et 2 heures ;
  • au-delà de 2 h : tarification par heure suivante.

Pour les abonnements au mois ou à l'année, la demande s'effectue par courrier (formulaire disponible à l'accueil de l'hôtel de ville, dans les mairies de quartier, à l'office de Tourisme...) ou via le site Internet de VélôToulouse. L'abonnement à la semaine ou le ticket 24 h se prennent directement aux bornes des stations à l'aide d'une carte bancaire.

Le système, qui était à l'origine disponible de 5 h 30 à 2 h du matin pour la location d’un vélo et 24h/24 pour sa remise, est, depuis juillet 2011[3] ouvert à la location 24h/24.

En 2013, 30 stations supplémentaires sont installées et 300 vélos supplémentaires sont disponibles, ce qui porte à 283 le nombre de stations ouvertes et à 2 600 le nombre de vélos disponibles[4].

Certains vélos, à force d'usure / vandalisme deviennent inutilisables. Les usagers ont instauré un « code » pour les identifier, en retournant la selle afin d'indiquer que le vélo à un problème.

Les abonnements « Pastel Tisséo » et « montoulouse » à 20 €/an permettent une utilisation rapide du vélo (scan carte + code a taper + sélection du vélo disponible).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Comment ça marche ? », sur www.velo.toulouse.fr (consulté le 11 juillet 2017).
  2. « Un geste pour l'environnement », sur www.velo.toulouse.fr, (consulté le 11 juillet 2017).
  3. « VélôToulouse continue de faire peau neuve », sur www.velo.toulouse.fr (consulté le 11 juillet 2017).
  4. « La carte des nouvelles stations VélôToulouse », sur La Dépêche du Midi, (consulté le 11 juillet 2017).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :