Gare de Nîmes-Pont-du-Gard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Nîmes-Pont-du-Gard
Image illustrative de l’article Gare de Nîmes-Pont-du-Gard
Le bâtiment voyageurs.
Localisation
Pays France
Communes Manduel
Redessan
Adresse Chemin de Jonquières,
Mas Larrier – Connelle Nord
30129 Manduel
Coordonnées géographiques 43° 49′ 01″ nord, 4° 30′ 28″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Code UIC 87703975
Services TGV inOui et Ouigo
TER
Caractéristiques
Ligne(s) Les Angles à Lattes (LGV)
Tarascon à Sète-Ville
Voies 4 (2 sur LGV
+ 2 sur ligne classique)
Quais 4 (2 sur LGV
+ 2 sur ligne classique)
Historique
Mise en service
Architecte AREP
Correspondances
Bus Tango Express Gares 

La gare de Nîmes-Pont-du-Gard, initialement appelée gare de Nîmes - Manduel - Redessan par la Société nationale des chemins de fer français (SNCF)[1], est une gare ferroviaire française. Ses emprises sont établies sur les territoires des communes de Manduel et de Redessan, à environ 14 kilomètres de Nîmes et 25 km du pont du Gard (par la route), dans le département du Gard, en région Occitanie.

Mise en service le , elle est implantée à la croisée du contournement de Nîmes et de Montpellier (ligne nouvelle ouverte en 2017) et de la ligne de Tarascon à Sète-Ville (ligne classique), ce qui permet une desserte aussi bien en TGV qu'en TER (avec correspondances entre ces trains).

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

La gare de Nîmes-Pont-du-Gard est située au point kilométrique (PK) 27,166[2] du contournement ferroviaire de Nîmes et de Montpellier (où elle précède la gare de Montpellier-Sud-de-France), au croisement, par un passage supérieur, de la ligne de Tarascon à Sète-Ville (à son PK 14,3)[1]. Sur la dernière, ses quais sont établis entre les gares ouvertes de Beaucaire (s'intercale, dans cette direction, celle fermée de Jonquières-Saint-Vincent) et de Nîmes (s'intercalent, vers cette dernière, celles également fermées de Manduel - Redessan et de Grezan).

Histoire[modifier | modifier le code]

Aperçu du chantier, en .

Après un chantier commencé en 2017, la mise en service de cette gare est réalisée le (bien qu'aucun train ne la desserve pendant les cinq premiers jours de son exploitation, en raison d'une grève[3]), soit un délai de construction abaissé de trois à deux ans[4] ; elle est conçue par l'AREP[5].

Lors des travaux, le plan de voies initial sur le contournement de Nîmes et de Montpellier a été modifié, afin de réduire le budget total (83 millions d'euros au lieu de 95) ; les deux voies centrales passantes ayant été désactivées, les circulations ferroviaires concernées empruntent systématiquement les deux voies latérales (disposant chacune d'un quai) depuis le [4]. Par ailleurs, en mars de la même année, le tribunal administratif de Nîmes a rejeté les requêtes contre les arrêtés préfectoraux concernant le projet, qui avaient été formulées par l'association ASPIC (s'opposant à la déclaration d'utilité publique) et par France Nature Environnement (contre l'autorisation environnementale)[6].

Le site est en outre intégré dans la future zone Magna Porta, projet de Nîmes Métropole qui comprend la réhabilitation du mas Larrier (en y créant notamment un restaurant et un espace de vente de produits du terroir)[7]. Ce dernier est un ancien bâtiment agricole, situé à proximité immédiate de la gare[8].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

La gare dispose d'un bâtiment voyageurs (comportant notamment une boutique Relay), ouvert tous les jours[9]. Elle est équipée d'automates pour l'achat de titres de transport (mais d'aucun guichet)[10].

Desserte[modifier | modifier le code]

La gare est desservie par[11],[12] :

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Plusieurs parkings, ainsi qu'un parc à vélos, sont disponibles à proximité de la gare. En outre, il est possible de prendre un taxi[12].

Par ailleurs, la ligne 33 (dite « express Gares ») du réseau urbain Tango dessert cette gare ; elle permet, en complément des TER, de rejoindre la gare de Nîmes (en centre-ville)[13].

Galerie de photographies[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Bernard Collardey, « Le CNM et ses deux gares vont tourner à plein régime le  », sur railpassion.fr, (consulté le 23 août 2020).
  2. SNCF Réseau, « Liste des gares : Nîmes-Pont du Gard », sur SNCF Open Data, [cf. l'onglet des informations] (consulté le 19 janvier 2021).
  3. Joane Mériot, « Gard : le premier TGV est parti ce vendredi matin de la gare de Manduel », sur france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie, (consulté le 23 août 2020).
  4. a et b Jean-Pierre Souche, « Gard : la nouvelle gare TGV Nîmes-Pont du Gard sera prête à l’heure », sur midilibre.fr, (consulté le 23 août 2020).
  5. « NÎMES PONT-DU-GARD », sur arep.fr (consulté le 23 août 2020).
  6. Abdel Samari, « NÎMES Le tribunal administratif rejette deux contentieux concernant la future gare TGV Nîmes-Pont du Gard », sur objectifgard.com, (consulté le 23 août 2020).
  7. Hubert Vialatte, « Gare TGV de Nîmes Pont-du-Gard : le projet du Mas Larrier prend forme », sur lesechos.fr, 27 – (consulté le 23 août 2020).
  8. « Votre gare : Nîmes Pont du Gard : Le Mas Larrier - Travaux de réhabilitation », sur garesetconnexions.sncf, (consulté le 23 août 2020).
  9. « Votre gare : Nîmes Pont du Gard : Boutiques et restauration », sur garesetconnexions.sncf (consulté le 23 août 2020).
  10. « Votre gare : Nîmes Pont du Gard : Services », sur garesetconnexions.sncf (consulté le 23 août 2020).
  11. « Nouvelle gare Nîmes Pont du Gard », sur oui.sncf, page mise à jour le (consulté le 18 janvier 2021).
  12. a et b « Votre gare : Nîmes Pont du Gard : Transports et horaires », sur garesetconnexions.sncf (consulté le 28 août 2020).
  13. « Express Gares (L33) », sur tangobus.fr (consulté le 28 août 2020).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]


Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Paris-Gare-de-Lyon Paris-Gare-de-Lyon
ou Valence-TGV
TGV inOui Montpellier-Sud-de-France Montpellier-Sud-de-France
ou Béziers
ou Perpignan
Bruxelles-Midi
ou Lille-Europe
ou Luxembourg
ou Nantes
Valence-TGV TGV inOui Montpellier-Sud-de-France Montpellier-Sud-de-France
Lyon-Part-Dieu Valence-TGV TGV inOui Montpellier-Sud-de-France Toulouse-Matabiau
Paris-Gare-de-Lyon Paris-Gare-de-Lyon
ou Valence-TGV
Ouigo Montpellier-Sud-de-France Montpellier-Sud-de-France
Tourcoing Valence-TGV Ouigo Montpellier-Sud-de-France Montpellier-Sud-de-France
Lille-Flandres Lyon-Saint-Exupéry-TGV Ouigo Montpellier-Sud-de-France Montpellier-Sud-de-France
Lyon-Perrache Lyon-Perrache Ouigo Montpellier-Sud-de-France Montpellier-Sud-de-France
Marseille-Saint-Charles Tarascon TER Occitanie Nîmes Montpellier-Saint-Roch
ou Béziers
ou Narbonne
Avignon-Centre Beaucaire TER Occitanie Nîmes Nîmes
ou Sète
ou Narbonne
ou Perpignan
ou Cerbère
ou Portbou
Avignon-Centre Tarascon
ou Beaucaire
TER Occitanie Nîmes Montpellier-Saint-Roch