TER Occitanie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
TER Occitanie
Image illustrative de l'article TER Occitanie

Image illustrative de l'article TER Occitanie
Un train TER dans la gare toulousaine des Ramassiers.

Situation Occitanie
Type Transport express régional
Entrée en service
Longueur du réseau 2 514 km
Lignes 20 ferroviaires
43 d'autocars
Gares 274[1]
Rames Matériel roulant du TER Occitanie
Fréquentation 56 000 voyageurs par jour[1]
Écartement des rails 1 435 mm
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Site internet www.ter.sncf.com/occitanie
Réseaux connexes Intercités, TGV

Le TER Occitanie est le réseau de lignes TER qui couvre la région administrative Occitanie, autorité organisatrice de transports depuis le . Ce réseau est le résultat de la fusion des anciens réseaux TER Midi-Pyrénées et TER Languedoc-Roussillon propres aux anciennes régions.

Le TER Occitanie a connu en , avec les anciens réseaux TER, une fréquentation de 21 millions de voyageurs sur les 543 trains des 20 lignes ferroviaires et 43 lignes par autocar du réseau, circulant sur un réseau ferroviaire de 2 514 km et entre 274 gares et points d'arrêt. Le nombre de voyageurs par moyenne journalière est de 56 000 environ, ce qui équivaut à 3,66 voyages par habitant et par an[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le réseau est apparu après la fusion des deux régions administratives du Midi-Pyrénées et du Languedoc-Roussillon, le .

Avant la fusion des régions[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : TER Midi-Pyrénées et TER Languedoc-Roussillon.

États Généraux du Rail et de l'Intermodalité[modifier | modifier le code]

Dès , la toute nouvelle région Occitanie organise les États Généraux du Rail et de l'Intermodalité, une concertation territoriale lancée afin de recueillir de définir une ligne à suivre claire pour les années à venir concernant le ferroviaire et les déplacements en transport en commun dans la région.

Ces états généraux ont recueilli de nombreuses contributions[2] entre avril et juillet 2016, et ont fait l'objet d'une restitution en décembre de la même année.

Plusieurs points sont ressortis de la concertation, et constituent des chantiers pour la région[2],[3] :

  • Amélioration de la "qualité de service". En 2016, les TER Occitanie sont plus souvent en retard, en moyenne, par rapport au reste de la France[4], une attente principale des usagers étant la ponctualité du service, la région souhaite travailler sur ce point. Un autre souhait est celui de l'amélioration des correspondances entre TER et autocars, mais aussi un meilleur service en gare et dans les trains.
  • L'harmonisation de la tarification. Des tarifs "plus lisibles", et "mieux positionnés" par rapport à d'autres services, comme le TGV ou le co-voiturage. Il est également prévu, pour 2020, une offre "intermodale", regroupant tous les transports de la région (TER, transports interurbains, etc).
  • La sauvegarde de lignes fragiles, et une adaptation de l'offre. Autrement dit, remettre à niveau les infrastructures des petites lignes en mauvais état, augmenter la fréquence, et créer de nouvelles haltes, par exemple en bord de plage pour une desserte durant l'été.
  • Une meilleure accessibilité des gares et trains pour les usagers à mobilité réduite, malvoyants ou malentendants.
  • Investir dans les lignes grande-vitesse, pour désengorger les lignes classiques et permettre d'y faire circuler plus de TER.
  • Organiser des transports à la demande et supprimer les doublons entre les offres ferroviaires et routières lorsqu'elles existent, et ce, afin de rationnaliser les coûts.
  • Créer de nouveaux pôles d'échanges multimodaux.
  • Meilleure coordination entre les trains Intercités et TER.

Il en est également ressorti les points suivants, même s'ils ne sont pas directement liés aux services TER :

  • La relance du fret ferroviaire.
  • Poursuite de la concertation avec les partenaires de transport.

Relations TER[modifier | modifier le code]

Ligne Caractéristiques
1 TOULOUSE-MATABIAU ↔ Montastruc-la-Conseillère ↔ SAINT-SULPICE-SUR-TARN
Longueur
26 km
Durée
30 min
Nb. arrêts
7
Soirée / Dimanche - Férié
Fait / Fait
Horaires
5 h 33 - 22 h 56
Réseau
TER Occitanie
2 TOULOUSE-MATABIAU ↔ Saint-Sulpice-sur-Tarn ↔ Gaillac ↔ Albi-Ville ↔ RODEZ
Longueur
157,9 km
Durée
2 h 15 min
Nb. arrêts
18
Soirée / Dimanche - Férié
Fait / Fait
Horaires
5 h 20 - 21 h 07
Réseau
TER Occitanie
3 TOULOUSE-MATABIAU ↔ Gaillac ↔ Villefranche-de-Rouergue ↔ Figeac ↔ AURILLAC
Longueur
223,9 km
Durée
3 h 35 min
Nb. arrêts
20
Soirée / Dimanche - Férié
Fait / Fait
Horaires
5 h 51 - 21 h 17
Réseau
TER Auvergne-Rhône-Alpes / TER Occitanie
4 ALBI-VILLE ↔ Gaillac ↔ Villefranche-de-Rouergue ↔ FIGEAC
Longueur
Durée
2 h 17 min
Nb. arrêts
12
Soirée / Dimanche - Férié
Fait / Fait
Horaires
5 h 38 - 22 h 21
Réseau
TER Occitanie
5 DECAZEVILLE ↔ Aubin ↔ VILLEFRANCHE-DE-ROUERGUE
Longueur
Durée
56 min
Nb. arrêts
12
Soirée / Dimanche - Férié
Fait / Fait
Horaires
5 h 32 - 20 h 58
Réseau
TER Occitanie
6 TOULOUSE-MATABIAU ↔ Narbonne ↔ Béziers ↔ Montpellier-Saint-Roch ↔ Nîmes ↔ Arles ↔ MARSEILLE-SAINT-CHARLES
Longueur
Durée
4 h 57 min
Nb. arrêts
14
Soirée / Dimanche - Férié
Fait / Fait
Horaires
6 h 15 - 19 h 18
Réseau
TER Occitanie / TER Provence-Alpes-Côte d'Azur

Tarification[modifier | modifier le code]

Matériel roulant[modifier | modifier le code]

Le parc roulant du TER Occitanie est exclusivement hérité des dotations TER des anciennes régions Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon.

Synthèse du parc au 19 janvier 2018

Séries Nombre de caisses STF SMP STF SOC STF SLR Totale
BB 7200 10 10
B 81500 3 ou 4 caisses 18 9 27
B 83500 4 caisses (M) 18 18
X 72500 2 caisses 8 8
X 73500 mono-caisse 27 11 38
Z 100 2 à 3 caisses 13 13
Z 150 3 caisses 2 2
Z 7300 2 caisses 26 26
Z 7500 2 caisses 3 3
Z 27500 3 ou 4 caisses 19 37 56
Z 54900 4 caisses 11 11
Z 56300 6 caisses 6 6

Au premier trimestre 2018, le parc du matériel roulant de la région est constitué de 218 engins.
Le parc est géré par trois supervisions techniques de flotte (STF)[5]

Certaines relations TER sont également effectuées avec des voitures Corail.

Pelliculage[modifier | modifier le code]

Les trains du réseau TER Occitanie sont, pour la plupart, pelliculés aux couleurs des anciennes régions Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon.

Projets à venir[modifier | modifier le code]

La ligne de Montréjeau à Luchon, où les circulations sont suspendues depuis novembre 2014 à cause d'un mauvais état des voies, devrait être restaurée[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « La carte du réseau », sur La Région Occitanie (consulté le 31 janvier 2017) et « Journal de la région Occitanie N°5 (Janvier 2017) », sur La Région Occitanie (consulté le 31 janvier 2017). La région compte 5 730 753 habitants pour une superficie de 72 724 km2.
  2. a et b « Bilan de la concertation », sur La Région Occitanie (consulté le 31 janvier 2017).
  3. [PDF] « La plaquette « Le rail et l’intermodalité dans votre région - 10 chantiers pour demain » », sur La Région Occitanie (consulté le 31 janvier 2017).
  4. « Trains régionaux : la carte de France des retards », sur Le Monde (consulté le 31 janvier 2017).
  5. http://trainsso.pagesperso-orange.fr/page9.html).
  6. Véronique Bavencove, « Exclusif : la ligne SNCF Montréjeau-Luchon va rouvrir », La Dépêche du Midi,‎ (lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]