Gare de Tarbes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tarbes
Image illustrative de l'article Gare de Tarbes
Bâtiment voyageurs et entrée de la gare.
Localisation
Pays France
Commune Tarbes
Adresse 25, avenue Maréchal Joffre
65000 Tarbes
Coordonnées géographiques 43° 14′ 25″ nord, 0° 04′ 10″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Services TGV
Intercités
TER Midi-Pyrénées et Aquitaine
Fret SNCF
Caractéristiques
Ligne(s) Toulouse à Bayonne
Morcenx à Bagnères-de-Bigorre
Voies 5 (+ voies de service)
Quais 3 (dont deux centraux)
Transit annuel 519 646 voyageurs (2014)
Altitude 261 m
Historique
Mise en service 24 septembre 1859
Correspondances
Bus et cars Voir à Intermodalité

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Tarbes

Géolocalisation sur la carte : Occitanie

(Voir situation sur carte : Occitanie)
Tarbes

Géolocalisation sur la carte : Hautes-Pyrénées

(Voir situation sur carte : Hautes-Pyrénées)
Tarbes

La gare de Tarbes est une gare ferroviaire française des lignes de Toulouse à Bayonne et de Morcenx à Bagnères-de-Bigorre, située à proximité du centre ville de Tarbes, préfecture du département des Hautes-Pyrénées, en région Occitanie.

Elle est mise en service en 1859 par la Compagnie des chemins de fer du Midi et du Canal latéral à la Garonne.

C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) desservie par le TGV, des trains de grandes lignes et des trains régionaux TER Midi-Pyrénées.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 304 mètres d'altitude, la gare de Tarbes, qui dépend de la région ferroviaire de Toulouse, est située au point kilométrique (PK) 156,293[1] de la ligne de Toulouse à Bayonne, entre les gares ouvertes de Tournay et d'Ossun. Gare de bifurcation, elle est située au PK 245,665 de la ligne de Morcenx à Bagnères-de-Bigorre (partiellement exploitée pour le Fret) entre les gares de Bazet - Oursbelille (fermée) et de Séméac (fermée).

Elle est équipée de trois quais : le quai 1 dispose d'une longueur utile de 375 m pour la voie A, le quai 2 (central) d'une longueur utile de 418 m pour les voies B et C et le quai 3 (central) d'une longueur utile de 479 m pour les voies D et E[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

La Compagnie des chemins de fer du Midi et du Canal latéral à la Garonne met en service la gare de Tarbes, lors de l'ouverture de la section de Riscle à Tarbes le 24 septembre 1859[3].

Le bâtiment voyageurs de la gare de Tarbes, vers 1900
Le bâtiment voyageurs de la gare de Tarbes, vers 1900.

La section de Tarbes à Lourdes est mise en service le 20 avril 1866[4], et Tarbes devient une gare de bifurcation lors de l'ouverture des deux sections de Montréjeau à Tarbes et Lourdes à Pau, qui permettent la mise en service de la ligne de Toulouse à Bayonne, le 20 juin 1967[5].

L'ancien atelier d'entretien des voitures Corail, fermé en 1992 (puis utilisé par une association de restauration de voitures anciennes jusque dans les années 2010) et situé non loin de la gare en direction de Mont-de-Marsan, est victime d'un incendie en janvier 2016[6],[7].

En 2014, selon les estimations de la SNCF, la fréquentation annuelle de la gare était de 519 646 voyageurs[8].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Gare[9] SNCF, elle dispose d'un bâtiment voyageurs, avec guichet, ouvert tous les jours. Elle est équipée d'automates pour l'achat de titres de transport. Gare « Accès Plus » elle propose des aménagements, des équipements et des services pour les personnes à la mobilité réduite.

Desserte[modifier | modifier le code]

Tarbes, est une gare nationale desservie : par le TGV, relation Paris-Montparnasse - Bordeaux-Saint-Jean - Tarbes ; par des trains Intercités, relations : Toulouse-Matabiau - Hendaye et Bordeaux-Saint-Jean - Tarbes ; et par des train Intercités de nuit, relations : Paris-Austerlitz - Tarbes et Genève-Cornavin - Tarbes - Hendaye (le week-end et en période estivale).

C'est également une gare régionale desservie[9] par des trains TER Midi-Pyrénées, relations : Toulouse-Matabiau - Muret - Saint-Gaudens - Montréjeau - Tarbes - Lourdes - Pau, et par des trains TER Aquitaine, relations : Tarbes - Pau - Bayonne - Hendaye et Bordeaux-Saint-Jean - Dax - Pau - Tarbes.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Un parc pour les vélos et un parking pour les véhicules sont aménagés[9].

Des bus urbains desservent la gare : réseau Alezan (lignes 2, 4, 5, 14, navette centre-ville et navette étudiants) et réseau Maligne (lignes 1, 2, 3, 4). Une gare routière permet des correspondances avec des autocars à tarification SNCF, relations : Tarbes - Lannemezan - Arreau - Saint-Lary-Soulan - Piau-Engaly, Tarbes - Bagnères-de-Bigorre - La Mongie, Tarbes - Mont-de-Marsan - Dax, et Tarbes - Miélan - Auch.

Service des marchandises[modifier | modifier le code]

Cette gare est ouverte au service du fret[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Livre : Nouvelle géographie ferroviaire de la France, par Gérard Blier, tome 2, planche n° 52.
  2. Site rff.fr, Document de référence du réseau : annexes 7 : autres installations, 2012 p. 80/89 lire (consulté le 21 novembre 2011).
  3. François Palau, Maguy Palau, Le rail en France: 1858-1863, F. et M. Palau, 2001, p. 85 ; extrait (consulté le 21 novembre 2011).
  4. France, comité des travaux historiques et scientifiques, Actes du Congrès national des sociétés savantes : Section d'histoire moderne et contemporaine, Volume 83, Impr. nationale, 1958, p. 394 ; extrait (consulté le 26 novembre 2011).
  5. Site christophe.lachenal.free.fr, Gare SNCF de Tarbes : historique ; lire (consulté le 21 novembre 2011.
  6. Cyrille Marqué, « Un incendie ravage l'ancien bâtiment d'entretien SNCF », sur ladepeche.fr,‎ (consulté le 15 janvier 2016) : « Le feu a ravagé 1 000 des 2 000 m2 du bâtiment désaffecté tout en longueur ».
  7. Ce bâtiment est situé à cet emplacement : 43° 14′ 52″ N, 0° 03′ 17″ E.
  8. « Fréquentation en gares en 2014 – Tarbes », sur SNCF Open Data,‎ traitement du 26 avril 2016 (onglet informations) (consulté le 3 novembre 2016).
  9. a, b et c Site SNCF Ter Midi-Pyrénées, Informations pratiques sur les gares et arrêts : Gare de Tarbes lire (consulté le 21 novembre 2011).
  10. Site Fret SNCF : la gare de Tarbes

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]



Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Terminus Terminus TGV Lourdes Paris-Montparnasse
Toulouse-Matabiau Saint-Gaudens
ou Montréjeau - Gourdan-Polignan
ou Lannemezan
Intercités Lourdes Bayonne
ou Hendaye
Paris-Austerlitz Montréjeau - Gourdan-Polignan Intercités de nuit Lourdes Hendaye
ou Irun
Toulouse-Matabiau Tournay TER Midi-Pyrénées Terminus
ou Ossun
ou Lourdes
Terminus
ou Lourdes
ou Pau
Terminus Terminus TER Aquitaine Ossun Bayonne
Terminus Terminus TER Aquitaine Lourdes Dax
ou Bordeaux-Saint-Jean