Ligne 1 du tramway de Montpellier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ligne 1.
Ligne 1 du tramway de Montpellier
Rame Alstom Citadis 401 à la station Place de France
Rame Alstom Citadis 401 à la station Place de France
Carte

Réseau Transports de l'agglomération de Montpellier
Ouverture
Dernière extension
Dernière modification
Terminus Mosson
Odysseum
Exploitant Transports de l'agglomération de Montpellier
Conduite (système) Conducteur
Matériel utilisé Alstom Citadis 401
Alstom Citadis 402
Dépôt d’attache Les Hirondelles
Points d’arrêt 30
Longueur 15,7 km
Temps de parcours 50 min
Distance moyenne entre points d’arrêt 545 m
Communes desservies Montpellier
(Hérault)
Drapeau de la France France
Jours de fonctionnement LMaMeJVSD
Fréquentation
(moy. par an)
45 990 000
Lignes connexes (2)(3)(4)
Vue intérieure d'une rame de la ligne 1.
Jonction des 2 lignes (ici la ligne 2 en travaux) sur le parvis de la gare.
Station de Tramway de la ligne 1.

La ligne 1 du tramway de Montpellier, longue de 15,7 km, en service depuis le 30 juin 2000, circule sur le territoire de la commune de Montpellier (intra-muros). Elle se parcourt en 50 minutes d'un terminus à l'autre.

Elle est électrifiée en 750 volts courant continu. 500 millions de passagers cumulés ont utilisé la ligne 1 entre son ouverture en juin 2000 et mars 2017[1]. Elle est alors la ligne de tramway la plus fréquentée de France avec 126 000 voyageurs quotidiens pour 75 000 voyageurs quotidiens initialement projetés[2],[3]. Son record d'affluence quotidienne est effectué le vendredi 6 octobre 2006 avec 139 000 validations de titres de transport[4].

L'aménagement urbain de la ligne a été réalisé par l'architecte urbaniste Antoine Garcia-Diaz (quais, stations, revêtements, plantations, mobiliers urbains).

Histoire[modifier | modifier le code]

Ayant fait définitivement le choix du tramway au début des années 1990, le District de Montpellier lance concrètement le projet en 1995 en votant le budget. La déclaration d'utilité publique est prononcée en 1997.

La première ligne doit relier La Paillade à l'ouest au nouveau quartier d'activités Odysseum à l'est, en desservant des quartiers importants de la ville : Euromédecine, Hôpitaux-Facultés, l'Écusson, la gare SNCF et la gare routière, et Antigone où sont construits une piscine olympique et une médiathèque centrale. Les désaccords vont porter sur la traversée de l'Écusson : les commerçants s'opposent au passage sur le boulevard du Jeu-de-Paume, une des principales artères automobiles, et les rues Foch et de la Loge dans la vieille ville sont piétonnes. Finalement, c'est un passage sous l'allée de la Citadelle puis sur la place de la Comédie qui est proposé et adopté, malgré les réticences des cafetiers dont les terrasses vont être coupées en deux par les rames.

Les grands travaux sont achevés en moins d'un an, en septembre 1999, et l'inauguration a lieu le . La ligne comporte alors 26 stations, entre Mosson et Odysseum.

Certaines stations n'entrent en service que plus tard : pour la station Millénaire et pour la station Malbosc. La station Odysseum est renommée Place de France en 2009, et la ligne est prolongée d'une station jusqu'au nouveau terminus prenant le nom d'Odysseum.

La station Mondial 98 est ouverte en 2010, portant le nombre total de stations à 30.

En 2011, l'Hôtel de ville de Montpellier ayant été transféré de la place Francis Ponge à la place Georges Frêche, l'ancienne station Hôtel de Ville est renommée Du Guesclin et la station Moularès en Moularès Hôtel de ville.

En juillet 2016, suite au bouclage de la ligne 4 de tramway lui permettant de faire le tour de l'Écusson, la station Place Albert 1er est renommée en Place Albert 1er-Saint Charles, pour ne pas la confondre avec la nouvelle station Albert 1er-Cathédrale de la ligne 4.

Tracé[modifier | modifier le code]

      Stations Latitude
Longitude
Communes desservies Correspondances
  o   Mosson 43° 36′ 58,51″ N, 3° 49′ 10,89″ E Montpellier (M)(3) P+Tram
(M)(25)(34)(M)(M)(M)(M)(M)(M)(M)(M)
  o   Stade de la Mosson 43° 37′ 16,29″ N, 3° 49′ 02,55″ E Montpellier
  o   Halles de la Paillade

43° 37′ 39,28″ N, 3° 49′ 02,98″ E

Montpellier (M)(19)
  o   Saint-Paul 43° 37′ 50,33″ N, 3° 49′ 15,93″ E Montpellier (M)(19)
  o   Hauts de Massane 43° 38′ 10,88″ N, 3° 49′ 21,6″ E Montpellier (M)(7)(19)
  o   Euromédecine 43° 38′ 20,37″ N, 3° 49′ 39,67″ E Montpellier P+Tram
(M)(6)(24)(M)
(M)
  o   Malbosc 43° 38′ 04,57″ N, 3° 49′ 59,6″ E Montpellier (M)(24)
(M)
(M)
  o   Château d'Ô 43° 37′ 53,81″ N, 3° 50′ 35,04″ E Montpellier (M)(6)(7)
  o   Occitanie 43° 38′ 04,5″ N, 3° 50′ 54,81″ E Montpellier P+Tram
(M)(6)(23)(M)(M)(M)(M)
(M)
(M)
  o   Hôpital Lapeyronie 43° 37′ 53,97″ N, 3° 51′ 09,36″ E Montpellier
  o   Universités des Sciences et des Lettres 43° 37′ 44,91″ N, 3° 51′ 41,61″ E Montpellier (M)(13)
(M)
(M)
  o   Saint-Éloi 43° 37′ 37,24″ N, 3° 51′ 56,57″ E Montpellier (M)(10)(13)(15)(22)(M)
(M)
(M)
  o   Boutonnet 43° 37′ 21,33″ N, 3° 52′ 05,22″ E Montpellier (M)
  o   Stade Philippidès 43° 37′ 08,29″ N, 3° 52′ 10,19″ E Montpellier
  o   Place Albert 1er-Saint Charles 43° 36′ 59,46″ N, 3° 52′ 26,71″ E Montpellier (M)(4)
(M)
(M)
  o   Louis Blanc 43° 36′ 53,1″ N, 3° 52′ 41,28″ E Montpellier (M)(4)
(M)
  o   Corum 43° 36′ 51,03″ N, 3° 52′ 54,52″ E Montpellier (M)(2)(4)
(M)
(M)
  o   Comédie 43° 36′ 30,19″ N, 3° 52′ 47,2″ E Montpellier (M)(2)
(M)
(M)
  o   Gare Saint-Roch 43° 36′ 17,43″ N, 3° 52′ 50,04″ E Montpellier (M)(2)(3)(4)
(M)(6)(7)(8)(11)(12)
(M)(M)(M)(M)(M)
(M)(M)(M)
(M)
(M)
  o   Du Guesclin 43° 36′ 25,7″ N, 3° 52′ 59,61″ E Montpellier (M)
  o   Antigone 43° 36′ 30,92″ N, 3° 53′ 11,89″ E Montpellier (M)
  o   Léon Blum 43° 36′ 32,18″ N, 3° 53′ 24,66″ E Montpellier (M)(14)
(M)
  o   Place de l'Europe 43° 36′ 26,58″ N, 3° 53′ 38,27″ E Montpellier (M)(4)
(M)(9)(37)(M)
(M)
(M)
  o   Rives du Lez 43° 36′ 15,21″ N, 3° 53′ 41,6″ E Montpellier (M)(3)(4)
(M)
  o   Moularès Hôtel de ville

43° 36′ 02,25″ N, 3° 53′ 43,87″ E

Montpellier (M)(3)(4)
(M)
(M)
  o   Port Marianne 43° 36′ 05,5″ N, 3° 53′ 57,79″ E Montpellier (M)(3)
(M)
(M)
  o   Mondial 1998

43° 36′ 10,01″ N, 3° 54′ 14,66″ E

Montpellier
  o   Millénaire 43° 36′ 12,15″ N, 3° 54′ 35,83″ E Montpellier (M)(15)
(M)
(M)
  o   Place de France 43° 36′ 13,56″ N, 3° 54′ 56,52″ E Montpellier (M)(9)(15)(M)
(M)
  o   Odysseum 43° 36′ 13,29″ N, 3° 55′ 12,99″ E Montpellier P+Tram
(M)

Matériel roulant[modifier | modifier le code]

Une rame en panne remorquée par une autre, constituant un convoi de près de 82 mètres de long.

Les rames de la ligne 1 sont remisées et entretenues au dépôt Les Hirondelles dans le quartier de la Mosson; elles sont au nombre total de 33 dont 30 Citadis 401 numérotés de 2001 à 2030 et 3 Citadis 402 numérotés de 2090 à 2092. L'extérieur est décoré en bleu avec oiseaux blancs par les stylistes Elizabeth Garouste et Mattia Bonetti. Chaque rame est baptisée du nom d'une commune membre de la métropole ou d'une collectivité qui a contribué au financement de la ligne.

La ligne 1 est initialement dotée de 28 rames de modèle Citadis 301 d'Alstom d'une longueur de 29,8 mètres (3 caisses) qui sont livrées en 1999-2000. Deux rames supplémentaires livrées au début de l'année 2002 portent leur nombre à trente. La longueur de l'ensemble des rames est portée à 40,9 mètres (5 caisses) entre le mois de juillet 2002 et le mois de mai 2003, pour suivre la fréquentation de la ligne. Ces trente rames, devenues Citadis 401 après leur extension, sont numérotées de 2001 à 2030.

En décembre 2006-janvier 2007, trois rames Citadis 302 (le modèle de la ligne 2) sont livrées pour renforcer le service entre Occitanie et Odysseum à partir de mai 2007. Elles sont numérotées de 2031 à 2033 et ont été transférées sur la ligne 4 lors de sa mise en service en 2012[5]. Trois rames Citadis 402, numérotées 2090 à 2092, viennent les remplacer.

Les rames 2098 et 2099, servant aussi sur la ligne 3, viennent occasionnellement renforcer le service sur cette ligne. Ces rames peuvent revêtir une couleur noire, ou une livrée promotionnelle.

Matériel roulant affecté à la ligne 1 du tramway de Montpellier au 16/02/2017
Constructeur Modèle Nombre Numérotation Années de
livraison
Longueur Nombre de caisses
(éléments)
Affectation
Rames mono-ligne
Alstom Citadis 401 30 nos 2001 à 2030 1999 - 2002 40,9 mètres 5 (1)
Alstom Citadis 402 3 nos 2090 à 2092 2012 42 mètres 7 (1)
Rames multi-lignes
Alstom Citadis 402 2 2098 et 2099 octobre 2014 42 mètres 5 (1)(3)

Exploitation[modifier | modifier le code]

En semaine, la première rame commence son service à 4h40 et le service se termine à 1h30 du lundi au jeudi et à 2h30 les vendredis et samedis. Le dimanche le service commence à 5h45 et se termine à 1h30.

Le matin, les jours de semaine hors vacances scolaire, le service est renforcé entre Odysseum et Occitanie, où certaines rames y effectuent leur terminus.

La ligne ne fonctionne pas le 1er mai.

Œuvres artistiques[modifier | modifier le code]

Le long de la première ligne, en 2000, ont été installés plusieurs œuvres d'art[6].

Près de la station Stade de la Mosson, Constellation humaine de Chen Zhen est l'assemblage de deux disques métalliques de neuf mètres de diamètre pourvus de soixante-dix chaises[6].
Près de la station Universités, Hommage à Confucius d'Alain Jacquet composé de deux éléments rouges, moqués localement comme « une saucisse et un donut», signifiant l'importance de l'intelligence et du savoir. L'hommage est installé près de l'entrée de l'université des sciences[6].

Près de la station Corum, à l'extrémité nord de l'Esplanade Charles-de-Gaulle, Allégories d'Alain MacCollum sont des moulages réalisés d'après des statues abîmées du château Bonnier de la Mosson. Originellement peintes en couleurs, elles sont recouvertes de peinture couleur argent depuis un vandalisme[6]. Elles sont depuis repeintes avec leurs couleurs d'origine. Dans la rue Maguelone, entre les stations Comédie et Gare Saint-Roch, Le Voyage de Sarkis est un ensemble de trente-deux chaises en verre et bronze. Chacune porte le nom d'un monument, de sa ville et de leur distance à Montpellier[6].

Près de la station Port Marianne, la place Ernest-Granier est ornée d'une œuvre non titrée de Ludger Gerdes composée de panneaux bleus et rouges, couleurs de la République française[6].

Projets d'extension[modifier | modifier le code]

Deux prolongements plus longs ont pu être esquissés au sud : d'une part vers le domaine de Grammont, centre sportif, funéraire et de concerts au nord-est d'Odysseum[7] et d'autre part vers l'aéroport Montpellier-Méditerranée à travers un nouveau quartier montpelliérain qui serait construit au sud de l'autoroute A9[8],[9], autour de la future gare de Montpellier-Sud de France sur la nouvelle LGV entre Nîmes et Montpellier.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Montpellier : 500 millions de voyageurs ont pris la ligne 1 du tram !
  2. TAM : Tramway
  3. François Enver, « Montpellier. Trois lignes de tram bien habillées », publié dans Ville &Transport magazine no 419, 28 février 2007, pages 26 et 28.
  4. D'après Montpellierplus du 11 octobre 2006, cité sur un site indépendant (voir actualité du 11 octobre 2006 ; page consultée le 16 octobre 2006).
  5. Tableau synthétique du matériel roulant sur un site indépendant.
  6. a, b, c, d, e et f « Ligne 1 de tramway. L'art se trame », Harmonie no 255, Montpellier Méditerranée Métropole, octobre 2008, pages 38-39.
  7. François Enver, « Montpellier. Trois lignes de tram bien habillées, Ville & transports magazine du 28 février 2007, pages 26 à 31.
  8. Michel-Gabriel Léon, « Le tram de Montpellier à la conquête du périurbain », Ville & transports magazine no 449, 4 juin 2008, pages 36-38.
  9. La Gazette de Montpellier no 1038, 8 mai 2008.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]