Makapansgat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Makapansgat
Makapansgat
Une des grottes du site de Makapansgat
Localisation
Pays Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud
Province Limpopo
Protection Patrimoine mondial de l'UNESCO
Coordonnées 24° 09′ 31″ sud, 29° 10′ 37″ est
Superficie 2 200 hectares

Géolocalisation sur la carte : Limpopo

(Voir situation sur carte : Limpopo)

Géolocalisation sur la carte : Afrique du Sud

(Voir situation sur carte : Afrique du Sud)

Makapansgat (ou la vallée de Makapan) est un site paléontologique et archéologique au nord-est de Mokopane, dans la province du Limpopo en Afrique du Sud. Ce site paléontologique d'importance a livré des restes d'australopithèques datés de 3 à 2,6 millions d'années. L'ensemble de la vallée de Makapan a été déclarée site du patrimoine sud-africain. Makapansgat appartient au « berceau de l'Humanité », sites inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO[1],[2],[3],[4].

Sites de la vallée de Makapansgat[modifier | modifier le code]

Plan des sites de la vallée de Makapansgat

Site de la fabrique de chaux (Limeworks Makapansgat)[modifier | modifier le code]

Mandibule MLD 2[5] découverte en 1948 sur le site de Limeworks et attribuée à l'espèce Australopithecus prometheus par Raymond Dart[6].

Le site est un ancien système de grottes exploité, à partir d'environ 1918, pour les dépôts calcaires (spéléothèmes) qui, une fois chauffés, produisaient de la chaux[7]. Il s'agit de la plus ancienne des grottes de la vallée de Makapansgat, qui date de plus de 4,0 millions d’années jusqu’à il y a peut-être 1,6 million d’années. Ce site a livré plusieurs milliers d'os fossiles, parmi lesquels des restes de l'australopithèque gracile Australopithecus africanus. Les fossiles d'Australopithecus africanus sont estimés par paléomagnétisme de 2,85 à 2,58 millions d'années[8].

Grotte des Foyers (Cave of Hearths)[modifier | modifier le code]

La grotte des Foyers fait partie du complexe de la grotte Historique (Historic Cave) et conserve un registre remarquablement complet de l’occupation humaine depuis l'époque du Early Stone Age (« acheuléenne ») dans les sédiments les plus anciens jusqu’à l'âge de fer, en passant par le Middle Stone Age et le Later Stone Age[9]. Des reliques européennes du dix-neuvième siècle, telles que des articles en laiton et des balles de mousquet, ont été trouvées à la surface lorsque les fouilles ont commencé. Le site a été de nouveau fouillé et réanalysé dans le cadre du projet de recherche Makapan Middle Pleistocene mené par l'université de Liverpool (Royaume-Uni) entre 1996 et 2001. Ce travail a montré que les horizons de sédiments colorés au début du Early Stone Age ne sont pas liés à l'utilisation du feu[10]. Une mâchoire humaine, mise au jour dans ces niveaux, pourrait appartenir à l'un des premiers représentants d'Homo sapiens[10].

Grotte Historique ou Makapansgat[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Makapan.

Ce site se trouve juste à côté de la grotte des Foyers et préserve des reliques de l'âge du fer et mfecanes. Il est surtout connu comme l’affrontement entre un commando de Boers et les populations locales de Langa et de Kekana après des attaques contre des Voortrekkers. Le chef Makapan (Mokopane), avec un nombre important de membres de sa tribu, ont été assiégés dans la grotte pendant près d'un mois entre le 25 octobre et le 21 novembre 1854, provoquant la mort de centaines d'entre-eux[11].

Grotte de l'Arc-en-ciel (Rainbow Cave)[modifier | modifier le code]

La grotte de l'Arc-en-ciel se situe immédiatement au-dessous de la grotte Historique. Les sédiments exposés ont livré des artefacts de la culture Pietersburg (Middle Stone Age) datés entre 100 000 et 50 000 ans. Les dépôts colorés, pris initialement pour des foyers, suggérant un usage maîtrisé du feu, se sont révélés entièrement naturels[12].

Grotte du Buffle (Buffalo Cave)[modifier | modifier le code]

En 1937, Robert Broom aurait recueilli un petit nombre de fossiles sur ce site, dont les restes d'un « buffle pygmée » éteint, Bos makapania, donnant le nom à la grotte[13]. Des fouilles plus récentes ont révélé une importante faune de mammifères, notamment des antilopes, des chevaux, des cochons, des singes et des carnivores. La datation par paléomagnétisme indique un âge compris entre 990 000 et 780 000 ans pour les principales couches contenant les fossiles. Les coulées stalagmitiques, dont la base remonte à environ 2 millions d’années, témoignent du début de la circulation de Walker, circulation atmosphérique dans l'océan Pacifique, il y a environ 1,7 million d’années, induisant une réduction des pluies en Afrique australe[14].

Grotte de Peppercorn (Peppercorn's Cave)[modifier | modifier le code]

Le nom de cette grotte a été donné en référence à son propriétaire, G. R. Peppercorn[15][16]. La grotte abrite une colonie de chauves-souris de l'espèce Miniopterus schreibersii[16].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Sites des hominidés fossiles d’Afrique du Sud », sur UNESCO.
  2. « Makapan et Taung (Afrique du Sud). No 915 bis » [PDF], sur UNESCO.
  3. (en) « Limeworks at Makapansgat, Potgietersrus District », sur http://www.sahra.org.za/.
  4. (en) R. J. Rayner, B. P. Moon et J. C. Masters, « The Makapansgat australopithecine environment », Journal of Human Evolution, vol. 24, no 3,‎ , p. 219–231 (DOI 10.1006/jhev.1993.1016).
  5. MLD signifie Makapansgat Limeworks Deposits/Dumps.
  6. (en) R. A. Dart, « The adolescent mandible of Australopithecus prometheus », American Journal of Physical Anthropology, vol. 6, no 4,‎ , p. 391-412 (DOI 10.1002/ajpa.1330060410).
  7. (en) Aran MacKinnon et Elaine McClarnand MacKinnon, Places of Encounter, Volume 1: Time, Place, and Connectivity in World History, Volume One: To 1600, 280 p. (ISBN 9780813347387).
  8. (en) Andy I.R. Herries, Philip J. Hopley Justin W. Adams, Darren Curnoe et Mark A. Maslin, « Letter to the editor: Geochronology and palaeoenvironments of Southern African hominin‐bearing localities — A reply to Wrangham et al., 2009. Shallow‐water habitats as sources of fallback foods for hominins », American Journal of Physical Anthropology, vol. 143,‎ (DOI 10.1002/ajpa.21389).
  9. (en) A. G. Latham et A.I.R Herries, « The formation and sedimentary infilling of the Cave of Hearths and Historic Cave Complex », Geoarchaeology, vol. 19,‎ , p. 323–342 (DOI 10.1002/gea.10122).
  10. a et b (en) J. McNabb et A.G.M Sinclair (Eds.), The Cave of Hearths: Makapan Middle Pleistocene Research Project, Oxford, Archaeopress, (ISBN 9781407304205).
  11. (en) A. Le Roux, S. Badenhorst, A. Esterhuysen et C. Cain, « Faunal Remains from the 1854 Siege of Mugombane, Makapans Valley, South Africa », Journal of African Archaeology, vol. 11, no 1,‎ , p. 97-110 (DOI 10.3213/2191-5784-10229).
  12. (en) A.I.R Herries et A.G Latham, « Chapter 5: archaeomagnetic studies at the Cave of Hearths », dans J. McNabb et A.G.M Sinclair, A.G.M., The Cave of Hearths: Makapan Middle Pleistocene Research Project, Oxford, Archaeopress, (ISBN 9781407304205), p. 59-64.
  13. (en) Andy I.R. Herries, Kaye E. Reed, Kevin L. Kuykendall et Alf G. Latham, « Speleology and magnetobiostratigraphic chronology of the Buffalo Cave fossil site, Makapansgat, South Africa », Quaternary Research, vol. 66,‎ , p. 233–245 (DOI 10.1016/j.yqres.2006.03.006).
  14. (en) P.J. Hopley, G.P. Weedon, J.D.Marshall, A.I.R. Herries, A.G. Latham et K.L. Kuykendall, « High- and low-latitude orbital forcing of early hominin habitats », Earth Planetary Science Letters, vol. 256,‎ , p. 419–432 (DOI 10.1016/j.epsl.2007.01.031).
  15. (en) R. A. Dart, « A Polished Stone Pendant from Makapansgat Valley », The South African Archaeological Bulletin, vol. 4, no 15,‎ , p. 83-86 (DOI 10.2307/3886423, JSTOR 3886423)
  16. a et b (en) M. van der Merwe, « Deciduous teeth and their replacement in Miniopterus schreibersii natalensis », S. Afr. J. Zoot. 1985, vol. 20, no 2,‎ , p. 72 -76.
(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Makapansgat » (voir la liste des auteurs).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]