Entraigues (Puy-de-Dôme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Entraigues.
Entraigues
Mairie.
Mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Puy-de-Dôme
Arrondissement Riom
Canton Aigueperse
Intercommunalité Communauté de communes Riom Limagne et Volcans
Maire
Mandat
Gabriel Banson
2014-2020
Code postal 63720
Code commune 63149
Démographie
Gentilé Entraiguois
Population
municipale
634 hab. (2014)
Densité 65 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 53′ 27″ nord, 3° 15′ 42″ est
Altitude Min. 307 m
Max. 341 m
Superficie 9,72 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme

Voir sur la carte administrative du Puy-de-Dôme
City locator 14.svg
Entraigues

Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme

Voir sur la carte topographique du Puy-de-Dôme
City locator 14.svg
Entraigues

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Entraigues

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Entraigues

Entraigues est une commune française, située dans le département du Puy-de-Dôme et la région administrative Auvergne-Rhône-Alpes. Elle fait partie de l'aire urbaine de Clermont-Ferrand et de la Communauté de communes Riom Limagne et Volcans.

Ses habitants sont appelés les Entraiguois et les Entraiguoises.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Six communes sont limitrophes d'Entraigues[1] :

Communes limitrophes d’Entraigues
Ennezat Saint-Ignat Saint-Laure
Entraigues
Chappes Chavaroux Joze

Hydrographie et relief[modifier | modifier le code]

Le nom de la commune est dû à la présence de deux rivières, l'Ambène et le Bédat, qui enserrent le village. De cette commune située sur la plaine de la Limagne, on peut contempler les deux massifs qui encadrent la plaine, la chaîne des volcans avec le Puy de Dôme, le massif du Sancy et de l'autre côté les monts du Livradois.

Transports[modifier | modifier le code]

Entrée du village depuis la D 84.

Le territoire communal est traversé par les routes départementales 20 (direction Joze et Lezoux), 20d, 78 (vers Chappes), 84 (vers Champeyroux, lieu-dit de Saint-Ignat) et 224 (liaison d'Ennezat à Maringues)[1].

La ligne 70 du réseau interurbain Transdôme dessert la commune. L'autocar s'arrête route de l'Ancienne Gare[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune a été créée en 1824 par scission de la commune d'Ennezat[3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
    Jean Marodon    
  mars 2008 Joël Ruet    
mars 2008 en cours
(au 9 avril 2014)
Gabriel Banson[4]    

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Entraigues dépend, depuis sa création, de l'arrondissement de Riom et du canton d'Ennozat (devenu depuis Ennezat) jusqu'en mars 2015 ; à la suite du redécoupage cantonal de 2014, la commune est rattachée au canton d'Aigueperse[5].

Au niveau judiciaire, la commune dépend de la cour administrative d'appel de Lyon, de la cour d'appel de Riom, de la cour d'assises du Puy-de-Dôme, du tribunal d'instance de Riom et des tribunaux administratif, du de grande instance et de commerce de Clermont-Ferrand[6].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1831. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[8],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 634 habitants, en diminution de -1,25 % par rapport à 2009 (Puy-de-Dôme : 2,3 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1831 1836 1841 1846 1851 1856 1861 1866 1872
1 114 1 116 1 123 1 167 1 105 1 136 1 075 995 988
1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911 1921
960 887 869 832 821 731 729 688 641
1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982
580 554 525 434 423 412 407 370 474
1990 1999 2006 2011 2014 - - - -
563 566 640 625 634 - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Entraigues dépend de l'académie de Clermont-Ferrand.

Les élèves de la commune commencent leur scolarité à l'école élémentaire publique[10]. Ils la poursuivent au collège de Maringues[11] puis au lycée Virlogeux de Riom pour les filières générales et STMG, à Riom ou à Thiers pour la filière STI2D[12].

Associations[modifier | modifier le code]

Fondée en 1951, l'Épi d'Or compte aujourd'hui une vingtaine de musiciens : tambours, grosse caisse, cymbales, clairons, cors et trompettes de cavalerie. La société est toujours présente aux cérémonies et anime également de nombreuses fêtes de villages.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église.

Aucun édifice ou objet de la commune n'est protégé aux monuments historiques.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Carte d'Entraigues sur Géoportail.
  2. « Clermont-Ferrand – Ennezat – Thuret » [PDF], sur puy-de-dome.fr, Conseil départemental du Puy-de-Dôme, (consulté le 19 septembre 2017).
  3. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. « Liste des Maires du Puy-de-Dôme », Préfecture du Puy-de-Dôme, (consulté le 18 septembre 2014).
  5. Décret 2014-210 du 21 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département du Puy-de-Dôme.
  6. « Liste des juridictions compétentes pour une commune », sur annuaires.justice.gouv.fr, Ministère de la Justice (consulté le 24 août 2016).
  7. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  10. Annuaire des établissements scolaires d'Entraigues sur le site du ministère de l'Éducation nationale.
  11. « Sectorisation du département du Puy-de-Dôme » [PDF], Direction des services départementaux de l'éducation nationale du Puy-de-Dôme, (consulté le 6 mai 2016).
  12. « Sectorisation des lycées - Département du Puy-de-Dôme » [PDF], Direction des services départementaux de l'éducation nationale du Puy-de-Dôme, (consulté le 6 mai 2016).