Arrondissement de Riom

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arrondissement de Riom
Situation de l'arrondissement de Riom dans le département Puy-de-Dôme.
Situation de l'arrondissement de Riom dans le département Puy-de-Dôme.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département et
collectivité territoriale
Puy-de-Dôme
Chef-lieu Riom
Code arrondissement 63 4
Démographie
Population 121 158 hab. (2014)
Densité 53 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 53′ 32″ nord, 3° 06′ 40″ est
Superficie 2 300 km2
Subdivisions
Cantons 13 (avant redécoupage)
8 (après redécoupage)
Communes 136 (2015)
155 (2017)

L'arrondissement de Riom est une division administrative française, située dans le département du Puy-de-Dôme et la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Organisation administrative de l’arrondissement[modifier | modifier le code]

L'arrondissement dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Découpage cantonal avant 2015[modifier | modifier le code]

La composition de l'arrondissement ne semble pas avoir été affectée par les réorganisations de 1926 et 1942.

Jusqu'en 2015, l'arrondissement de Riom était composé de 13 cantons :

Découpage cantonal à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Dans la poursuite de la réforme territoriale engagée en 2010, l'Assemblée nationale adopte définitivement le 17 avril 2013 la réforme du mode de scrutin pour les élections départementales destinée à garantir la parité hommes/femmes. Les lois (loi organique 2013-402 et loi 2013-403) sont promulguées le [1]. Un nouveau découpage territorial est défini par décret du 21 février 2014 pour le département du Puy-de-Dôme[2] applicable à partir des élections départementales de 2015.

À partir de 2015, l'arrondissement de Riom compte huit cantons. Le nouveau découpage territorial s'affranchissant des limites des arrondissements, quatre cantons sont composés de communes appartenant toutes à l'arrondissement de Riom : Châtel-Guyon, Riom, Saint-Éloy-les-Mines et Saint-Georges-de-Mons. Les quatre autres cantons sont composés de communes appartenant à des arrondissements différents : Aigueperse, Gerzat, Maringues et Saint-Ours.

Découpage de l'arrondissement en 2017[modifier | modifier le code]

Les limites territoriales des cinq arrondissements du Puy-de-Dôme ont été modifiées par un arrêté du préfet de région du 21 décembre 2016 afin que chaque établissement public de coopération intercommunale à fiscalité propre soit rattaché à un seul arrondissement au [3]. Le périmètre de l'arrondissement de Riom est modifié en conséquence[4] :

La commune de Châteaugay a quant à elle quitté l'arrondissement de Riom pour être rattachée à celui de Clermont-Ferrand[4].

À l'issue du redécoupage des arrondissements du département, l'arrondissement de Riom comprend 155 communes.

La sous-préfecture[modifier | modifier le code]

Riom est chef-lieu d'arrondissement et siège de la sous-préfecture[5].

Les sous-préfets[modifier | modifier le code]

  • René Bargeton, sous-préfet de Riom, nommé le 18 juillet 1958, prise de fonction le 6 août 1958[6]

puis

  • de février 1997 à novembre 1999 : M. Christian GUEYDAN[7]
  • de décembre 1999 au 5 mars 2004 : Mme Hélène BOURCET[8]
  • du 5 avril 2004 au 17 septembre 2007 : M. Alain BUCQUET[9]
  • du 17 septembre 2007 au 12 décembre 2011 : M. Jean-Yves LALLART[10]
  • 19 décembre 2011 au 16 juin 2014 : M. Gilles GIULIANI[11]
  • de juin 2014 à juin 2015, intérim assuré par M. Gilles TRAIMOND, Sous-Préfet de Thiers
  • du 29 juin 2015 à septembre 2016 : M. François VALEMBOIS[12]
  • depuis novembre 2016 : M. Franck BOULANJON

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution de la population[modifier | modifier le code]

Évolution de la population
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011
102 861 102 432 106 911 110 173 109 659 114 657 118 986
(Source : Insee[13])

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

À l'inverse du département, la part des 15-29 ans est moindre.

Pyramide des âges de l'arrondissement en 2011 en pourcentage[14]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,5 
90 ans ou +
1,2 
7,3 
75 à 89 ans
11 
16 
60 à 74 ans
16,2 
22,5 
45 à 59 ans
21,2 
20,5 
30 à 44 ans
19,5 
15 
15 à 29 ans
13,7 
18,2 
0 à 14 ans
17,1 
Pyramide des âges du Puy-de-Dôme en 2011 en pourcentage[15]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,4 
90 ans ou +
1,2 
6,9 
75 à 89 ans
10,8 
15,3 
60 à 74 ans
15,8 
21 
45 à 59 ans
20,4 
20,1 
30 à 44 ans
18,4 
19,5 
15 à 29 ans
17,8 
16,9 
0 à 14 ans
15,5 

Références[modifier | modifier le code]

  1. Loi no 2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral.
  2. Décret n°2014-210 du 21 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département du Puy-de-Dôme
  3. « Modification des limites territoriales des arrondissements du Puy-de-Dôme au  », sur puy-de-dome.gouv.fr, Préfecture du Puy-de-Dôme, (consulté le 15 mars 2017).
  4. a et b Préfecture de la région Auvergne-Rhône-Alpes, « Arrêté no 16-536 du 21 décembre 2016 portant sur les modifications des limites territoriales des cinq arrondissements du Puy-de-Dôme » [PDF], Recueil des actes administratifs no 63-2016-065, sur puy-de-dome.gouv.fr, Préfecture du Puy-de-Dôme, (consulté le 25 avril 2017), p. 211-214.
  5. Site de la sous-préfecture de Riom
  6. René Bargeton, Dictionnaire biographique des préfets (septembre 1870-mai 1982), Paris, édité par les Archives nationales, 1994, 555 pages, 26 cm, ISBN 2-86000-232-4, notice « Bargeton (René Paul Yvon) » pages 69-70.
  7. Décret du 21 janvier 1997
  8. Décret du 23 novembre 1999
  9. Décret du 5 mars 2004
  10. Décret du 31 août 2007
  11. Décret du 18 novembre 2011
  12. Décret du 2 juin 2015
  13. Séries historiques de l'arrondissement de Riom, Insee, 2011 (consulté le 3 juillet 2014).
  14. Évolution et structure de la population de l'arrondissement de Riom, Insee, 2011 (consulté le 3 juillet 2014).
  15. Évolution et structure de la population du Puy-de-Dôme, Insee, 2011 (consulté le 26 juin 2014).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes et sources[modifier | modifier le code]