Surat (Puy-de-Dôme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Surat.
image illustrant une commune du Puy-de-Dôme
Cet article est une ébauche concernant une commune du Puy-de-Dôme.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Surat
La route départementale 210 en directiond'Ennezat et de Clermont-Ferrandet l'église en arrière-plan.
La route départementale 210 en direction
d'Ennezat et de Clermont-Ferrand
et l'église en arrière-plan.
Blason de Surat
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Puy-de-Dôme
Arrondissement Riom
Canton Aigueperse
Intercommunalité Communauté de communes Riom Limagne et Volcans
Maire
Mandat
Roland Grenet
2014-2020
Code postal 63720
Code commune 63424
Démographie
Population
municipale
561 hab. (2014)
Densité 64 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 56′ 18″ nord, 3° 15′ 19″ est
Altitude Min. 305 m – Max. 324 m
Superficie 8,73 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme

Voir sur la carte administrative du Puy-de-Dôme
City locator 14.svg
Surat

Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme

Voir sur la carte topographique du Puy-de-Dôme
City locator 14.svg
Surat

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Surat

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Surat

Surat est une commune française située dans le département du Puy-de-Dôme, en région Auvergne-Rhône-Alpes. Elle fait partie de l'aire urbaine de Clermont-Ferrand.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Surat est située sur la plaine de la Limagne.

Cinq communes sont limitrophes[1] :

Communes limitrophes de Surat
Sardon Thuret Saint-André-le-Coq
Martres-sur-Morge Surat
Saint-Ignat

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

La voie ferrée vers Riom.
  • RD 91 (vers Pagnant, lieu-dit de Saint-André-le-Coq)
  • RD 210 (axe Clermont-Ferrand – Ennezat – Randan – Vichy)
  • RD 429 (vers Martres-sur-Morge et Saint-Ignat)

La ligne de Vichy à Riom passe à l'ouest de la commune et la RD 429 la coupe à niveau près du PK 394. Il a existé une gare[2], mais celle-ci a été démolie.

La ligne 70 (Clermont-Ferrand – Thuret) du réseau Transdôme dessert la commune[3].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Risques naturels et technologiques[modifier | modifier le code]

La commune est soumise à plusieurs risques[4] :

  • phénomène lié à l'atmosphère ;
  • phénomènes météorologiques ;
  • risque sismique : zone de sismicité de niveau 3 selon la classification probabiliste de 2011 ;
  • transport de matières dangereuses du fait de passages de trains de marchandises sur la ligne de Vichy à Riom[5].

Aucun plan de prévention des risques naturels n'a été approuvé et le DICRIM n'existe pas encore[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune est créée en 1904 par la scission de Saint-Ignat[6].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Membre du canton d'Ennezat jusqu'en mars 2015, Surat fait partie du canton d'Aigueperse depuis cette date[7].

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1959 mars 1989 René Grenet    
mars 1989 mars 2014 Liabeuf Jean-Paul    
mars 2014 en cours Roland Grenet[8]    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1906. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[10],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 561 habitants, en augmentation de 7,47 % par rapport à 2009 (Puy-de-Dôme : 2,3 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
458 467 390 402 371 351 313 312 304
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014 -
326 333 376 403 393 488 545 561 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006 [11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Surat dépend de l'académie de Clermont-Ferrand. Elle gère une école élémentaire publique[12].

Les élèves poursuivent au collège de Maringues[13] puis au lycée Virlogeux de Riom pour les filières générales et STMG, à Riom ou à Thiers pour la filière STI2D[14].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Surat ne compte aucun édifice ou objet inscrit ou classé aux monuments historiques.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Surat sur le site Géoportail de l'IGN.
  2. Gare de Surat sur massifcentralferroviaire.com.
  3. « Thuret – Ennezat – Clermont-Ferrand » [PDF], Conseil départemental du Puy-de-Dôme (consulté le 5 octobre 2016).
  4. a et b Risques dans la commune sur prim.net.
  5. « Dossier départemental sur les risques majeurs dans le Puy-de-Dôme », Préfecture du Puy-de-Dôme,‎ (consulté le 8 janvier 2015), p. 111 (113 sur PDF).
  6. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Décret no 2014-210 du 21 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département du Puy-de-Dôme.
  8. Liste des maires 2014 [PDF], site de la préfecture du Puy-de-Dôme (consulté le 2 juin 2014).
  9. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  12. Annuaire des établissements scolaires de Surat sur le site du ministère de l'Éducation nationale.
  13. « SECTORISATION - DEPARTEMENT du PUY-DE-DÔME » [PDF], Direction des services départementaux de l'éducation nationale du Puy-de-Dôme,‎ (consulté le 6 mai 2016).
  14. « Sectorisation des lycées - Département du Puy-de-Dôme » [PDF], Direction des services départementaux de l'éducation nationale du Puy-de-Dôme,‎ (consulté le 6 mai 2016).