Saison 2008-2009 de l'Olympique lyonnais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Olympique lyonnais
Saison 2008-2009

Généralités
Président Drapeau : France Jean-Michel Aulas
Entraîneur Drapeau : France Claude Puel
Résultats
Championnat 3e - Qualifié pour le tour préliminaire de la Ligue des champions
71 points (20V-11N-7D)
52 buts pour, 29 contre
Coupe de France Huitièmes de finale
Contre le Lille OSC 3-2
Coupe de la ligue Huitièmes de finale
Contre le FC Metz 1-3
Ligue des champions Huitièmes de finale
Contre le FC Barcelone 6-3
Meilleur buteur Karim Benzema (17)[1]
Meilleur passeur Kim Källström (5)[2]

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Autre

Chronologie

La saison 2008-2009 de l'Olympique lyonnais est la cinquante-neuvième de l'histoire du club. Le club la débute en tant que tenant du titre de la Coupe de France et du championnat de Ligue 1. Un doublé Coupe-Championnat qui n'avait jamais été réalisé dans l'histoire du club. L'OL est également qualifié pour la Ligue des champions de l'UEFA et se retrouve dans le premier chapeau[3], qui permet de déterminer les têtes de série pour les phases de poule. Le club joue également la Coupe de la Ligue et la Coupe de France.

Sept joueurs lyonnais[4] ont été sélectionnés avec l'équipe de France de football pour participer à l'Euro 2008. Ces joueurs sont[5] Grégory Coupet, François Clerc, Jean-Alain Boumsong, Sébastien Squillaci, Jérémy Toulalan, Sidney Govou, Karim Benzema. Hatem Ben Arfa a été recalé à la suite du passage de la liste élargie de trente joueurs à la liste définitive de vingt-trois joueurs. Du côté des autres sélections européennes[6], Kim Källström a joué pour la sélection suédoise, Milan Baros avec la République tchèque et Fabio Grosso avec l'Italie. Malgré ses blessures et son faible temps de jeu durant la saison 2007-2008, Patrick Müller est sélectionné avec la Suisse. Soit au total onze joueurs de l'effectif lyonnais convoqués pour cette compétition.

Du côté des changements de joueurs, on peut noter le départ annoncé[7] de Grégory Coupet qui est remplacé par Hugo Lloris au poste de gardien titulaire mais également la fin du contrat liant Patrick Müller à l'Olympique lyonnais. De leurs côtés, Miralem Pjanić, Ederson, Jean II Makoun, John Mensah et Frédéric Piquionne ont fait leur apparition entre Rhône et Saône. Alain Perrin ayant été limogé par le club, Claude Puel signe, le 18 juin 2008, un contrat pour 4 ans[8] avec l'OL pour occuper la place de manager général.

Le 25 novembre 2008, l'OL se qualifie pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions en battant la Fiorentina avant le dernier match de poule. Le 11 mars 2009, L'OL est éliminé après une lourde défaite au Camp Nou par cinq buts à deux, après un match nul à Gerland un partout, contre le FC Barcelone, qui gagne la compétition.

Finalement, aucun trophée n'est remporté par l'OL cette saison. Le club perd son titre de champion de France et a été prématurément éliminé des coupes nationales, au stade des huitièmes de finale.

Histoire[modifier | modifier le code]

Repères historiques[modifier | modifier le code]

Un début de saison prometteur[modifier | modifier le code]

Le mois d'août se révèle être un bon cru pour l'Olympique Lyonnais. Malgré la perte du Trophée des champions, gagné déjà six fois, face à Bordeaux, le club compte durant ce mois trois victoires et un nul en championnat. Cet excellent départ lui permet de figurer à la deuxième place du classement à la fin du mois. Le mois de septembre voit l'Olympique lyonnais s'emparer de la première place du classement, dès le premier match contre Nice. Avec un bilan de trois victoires en trois matchs en championnat, mais seulement deux matchs nuls sur deux en Ligue des champions, le bilan est mitigé. S'il permet à Lyon d'afficher une grande maîtrise des débats au niveau domestique, il est loin de dominer son groupe en Ligue des champions comme sa place dans le premier chapeau pouvait le laisser supposer au départ.

Par ailleurs, le groupe lyonnais doit faire face à des difficultés dans son secteur défensif, dues entre autres à de nombreuses blessures. Ainsi, l'absence de véritable solution de rechange à Fabio Grosso impose à l'entraineur de placer à la gauche de sa défense des joueurs qui ne donnent pas vraiment satisfaction, Mensah face à Nice et au Bayern, Källström face à la Fiorentina. Le bilan est de six buts pris en cinq matchs en septembre contre zéro en quatre matchs en août.

La multiplications des matchs et les problèmes physiques[modifier | modifier le code]

Le mois d'octobre est difficile pour l'OL, et, étrangement, s'inverse par rapport au mois précédent : très moyen en championnat et très correct en Ligue des champions. En championnat, avec une défaites, deux nuls et une seule victoire, le club marque le pas, et ne garde la première place au classement que grâce à l'irrégularité de ses poursuivants. Le secteur défensif est toujours fortement mis en cause, avec huit but encaissés en trois matchs face à Rennes, Lille et le Steaua Bucarest. Claude Puel lance donc dans le bain le jeune défenseur formé au club Lamine Gassama, en particulier contre le FC Sochaux où il est titulaire à droite de la défense, et où il joue tout le match. Malgré tout, le club parvient à se reprendre en Ligue de Champions, à la faveur d'une spectaculaire victoire contre le club roumain de leur groupe, cinq buts à trois.

Le mois de novembre est difficile pour les Lyonnais, avec pas moins de huit matchs toutes compétitions confondues, sans compter les matchs internationaux. Les problèmes physiques continuent, l'OL passe un mois délicat, et se retrouve à devoir faire entrer des jeunes joueurs à de nombreuses reprises. Ainsi, le jeune latéral Timothée Kolodziejczak fait son premier match en Ligue 1 contre le PSG, remplaçant Anthony Réveillère dès la douzième minute. Lamine Gassama est également régulièrement utilisé.

Au niveau du championnat, avec trois victoires, un nul et une défaite, l'OL continue sur un rythme de champion, et ses poursuivant ne lui reprennent pas réellement de terrain. Cette bonne série est entachée par l'élimination en huitième de finale de la coupe de la ligue face à un club de Ligue 2, le FC Metz.

En Ligue des champions, par contre, l'Olympique lyonnais reprend de l'assurance grâce à deux victoires probantes contre le Steaua Bucarest et la Fiorentina. Cela lui permet d'assurer la qualification en huitièmes de finale de l'épreuve, avant le dernier match, qui détermine la première place du groupe.

Les problèmes physiques se multiplient pour les joueurs lyonnais. Le 11 novembre, Fabio Santos est blessé à la cheville lors du match de coupe de la ligue perdu contre le FC Metz, à cause d'un tacle de Johansen. Le 24 novembre, Mathieu Bodmer est opéré pour une pubalgie, et subi une absence estimée à deux mois et demi[9] et fin novembre, Benzema est arrêté deux semaines, pour une lésion à la cuisse probablement contractée lors du match de l'équipe de France France - Uruguay. Dans le même temps, César Delgado et Fabio Santos reviennent de blessure[10]. D'un autre côté, John Mensah revient de blessure pour le match contre la Fiorentina[11].

Des résultats en baisses[modifier | modifier le code]

Avec deux défaites, un match nul et une victoire étriquée, l'Olympique lyonnais connait un mois de décembre difficile. En championnat, son parcours ne lui permet pas de maintenir ses poursuivants à distance, notamment les Girondins de Bordeaux, qui remportent neuf points sur neuf. Ils reviennent ainsi à trois points des leaders avant la trêve hivernale, qui conserve toutefois son titre honorifique de champion d'automne. En Ligue des champions, leur défaite face au Bayern de Munich leur prive de la tête de leur groupe de poule. Cette deuxième place a comme conséquence de les faire rencontrer le FC Barcelone en huitièmes de finale.

Le 12 décembre 2008, Frédéric Piquionne remporte le Ballon de plomb 2008 décerné par Les Cahiers du football, devançant le marseillais Ronald Zubar. Il est notamment « récompensé » pour ses malheureux choix de carrière.

En championnat, Lyon commence l'année 2009 avec une victoire et un match nul, un rythme qui l'empêche de distancer ses poursuivants. Il finit le mois de janvier avec seulement un point de plus que Bordeaux, et de nombreuses équipes à courte distance. Le match des trente-deuxième de finale de la Coupe de France devant théoriquement avoir lieu le 3 janvier est reporté à cause du terrain gelé au 24 janvier. Le match de seizième de finale devant se jouer à ce moment-là est reporté au 27 janvier. L'Olympique lyonnais démarre bien la compétition en ne se faisait pas piéger par Concarneau, et en battant l'Olympique de Marseille en seizième de finale.

Le mois de janvier surcharge une fois de plus l'infirmerie du club. Malgré le fait que François Clerc reprenne l'entrainement avec le groupe le 13 janvier, Sidney Govou se blesse à l'entrainement le 14, écopant d'une rupture totale du tendon d'Achille. Il est indisponible jusqu'à la fin de la saison. Le même jour, John Mensah annonce qu'il a une déchirure de l’aponévrose du quadriceps gauche, qui l'oblige a arrêter trois semaines. Le 17 janvier, Ederson est blessé à la cheville lors du match contre Grenoble, il manque ainsi le match de coupe de France contre l'US Concarneau.

L'Olympique lyonnais ne fait finalement aucun recrutement lors de la trêve. Malgré de nombreuses blessures dans le secteur défensif qui ont perturbé toute la première partie de la saison, les dirigeants de l'OL jugent inutile de faire venir un renfort. À l'inverse, l'OL n'enregistre aucun départ. Ceci, malgré les différents de Fred avec son club. L'OL propose à son joueur de le laisser partir gratuitement s'il rentre au Brésil, ne demandant qu'une petite indemnité pour le laisser partir pour un autre club européen. Mais ce dernier ne part pas malgré quelques propositions venant de son pays de naissance. Il commence ainsi l'année en ne jouant plus qu'en CFA.

Le second souffle[modifier | modifier le code]

En championnat, L'Olympique lyonnais connait un bon mois de février. Seul le 97e derby se solde par un match nul, les trois autres rencontres tournant à l'avantage de l'équipe rhodanienne. Finissant le mois avec une avance de six points sur le deuxième, le PSG, le club entame les huitièmes de finale de la Ligue des champions l'esprit tranquille. Le premier match de cette compétition, contre le FC Barcelone se solde par un match nul un but partout qui montre une équipe lyonnaise de haut niveau, pas loin de celui de l'équipe catalane.

En début de mois, César Delgado se blesse lors du derby contre Saint Étienne. L’Argentin souffre d’une déchirure aux adducteurs. Il est absent jusqu'au match contre l'AS Nancy, et présent lors du grand choc contre Barcelone. Bodmer et Clerc, quant à eux, reviennent doucement à la compétition en passant le mois de février avec la CFA.

Écharpe du match Lille-Lyon du 7 mars 2009 au stade de France.

Le mois de mars commence mal pour l'Olympique lyonnais, après un match nul à domicile en championnat contre Rennes, ils sont éliminés de la coupe de France par Lille sur le score de trois buts à deux. Ils sont de nouveau battus par Lille en championnat deux buts à zéro, permettant au PSG de revenir à un point derrière eux au classement. Ils jouent ensuite contre le FC Barcelone en ligue des champions et perdent cinq buts à deux. Un déroute qui laissé des traces, puisque dans la foulée les Lyonnais s'inclinent à domicile face à Auxerre. Il se reprennent néanmoins en battant Sochaux deux buts à zéro au stade de Gerland. Les Lyonnais se rassurent à nouveau en allant s'imposer au Mans par trois buts à un lors de la trentième journée de Ligue 1. Mais les poursuivants, l'Olympique de Marseille en particulier, talonnent toujours les champions de France en titre. Une passation de pouvoir qui se matérialise au soir du 12 avril 2009. Les Marseillais battent Grenoble tandis que les hommes de Claude Puel obtiennent difficilement un résultat nul à Gerland face à Monaco. De mauvais augure une semaine avant un déplacement périlleux chez un autre concurrent dans la course au titre, les Girondins de Bordeaux.

Un titre définitivement perdu[modifier | modifier le code]

Après quatre matchs sans victoire et sans but marqué, l'Olympique lyonnais se retrouve à la troisième place du classement du championnat de France. Le match contre le FC Nantes, le 12 mai, permet à l'OL de renouer avec la victoire et de conserver sa troisième place devant le Paris SG. Le club termine la saison sur une série de trois victoires et un nul, mais les deux clubs qui le précédent tiennent le rythme, et il doit se contenter de la troisième place. L'avant dernier match est l'occasion de voir Juninho, joueur emblématique marquer son centième but, lors de son dernier match au sein du club.

Bilan de la saison[modifier | modifier le code]

En championnat[modifier | modifier le code]

En championnat le bilan de la saison est en dessous des objectifs. Après sept saisons au sommet, l'ambition initiale était de remporter un nouveau trophée. De plus, la troisième place finalement obtenue qualifie le club pour le tour préliminaire de la Ligue des champions, ce qui ne lui garantit pas de jouer la phase de groupe. Sur le plan du jeu, Claude Puel n'a pas réussi à assoir la même qualité qu'autrefois malgré un parcours avec soixante et onze points obtenus, et un classement de deuxième meilleure défense. Aulas lui a toutefois conservé sa confiance. Parmi les raisons invoquées pour expliquer la baisse de niveau du jeu lyonnais figure un recrutement jugé déficient depuis quelques saisons[12],[13], une succession de blessures aux même postes, essentiellement en défense[14], une modification de la philosophie de jeu par rapport à l'année précédente, avec une baisse de la qualité générale du jeu de l'équipe[14] et une cassure psychologique après la défaite contre le FC Barcelone[13]. Le défenseur Cris affirme ainsi durant l'été 2009 « La saison dernière, on a laissé tomber le championnat durant les deux derniers mois[15]. ». L'Olympique lyonnais termine avec soixante et onze points, son plus mauvais résultat depuis 2002-2003. Il est la troisième meilleure attaque avec cinquante deux buts marqués, la deuxième meilleure défense avec vingt-neuf buts encaissés. Toutefois, même si comparativement à ses sept précédentes saisons, celle-ci est moins réussie, en la remettant en perspective, il s'agit tout de même de la onzième saison d'affilée où le club termine sur le podium.

En coupe d'Europe[modifier | modifier le code]

En coupe d'Europe, les ambitions de début de saison sont très élevées. Le président, Jean-Michel Aulas, parle même de faire mieux que tout ce que les prédécesseurs avaient fait, ce qui signifie atteindre les demi-finales. Toutefois, le parcours en phase de groupe étant moyen, le club doit se contenter de la deuxième place. Cette deuxième place le voit tirer la redoutable équipe du FC Barcelone pour les huitièmes de finale. Une grande équipe européenne que l'équipe de Claude Puel ne parviendra pas à dominer. À noter que le FC Barcelone termine vainqueur de cette compétition.

Cette saison mitigée voit le club rétrograder de la huitième place à la dixième au classement UEFA[16], le plaçant derrière les clubs de Séville, du Bayern Munich et du Werder Breme, mais devant l'Inter Milan, Villarreal et le Real Madrid.

En coupes nationales[modifier | modifier le code]

Là aussi, l'ambition du club a été éteint avant d'arriver à des niveaux élevés. Arrêté en huitièmes de finale dans les deux compétitions, le club n'a pas réussi à s'illustrer ici non plus.

Joueurs et staff[modifier | modifier le code]

Effectif professionnel[modifier | modifier le code]

Effectif de l'Olympique lyonnais de la saison 2008-2009
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[17] Nom Date de naissance Sélection[18] Club précédent
1 G Drapeau de la France Lloris, HugoHugo Lloris 26/12/1986 (22 ans) France OGC Nice
25 G Drapeau de la France Hartock, JoanJoan Hartock 17/2/1987 (22 ans)
US Robert
30 G Drapeau de la France Vercoutre, RémyRémy Vercoutre 26/6/1980 (28 ans)
RC Strasbourg
2 D Drapeau de la France Clerc, FrançoisFrançois Clerc 18/4/1983 (26 ans) France Toulouse FC
3 D Drapeau du Brésil Cris, Cris 3/6/1977 (31 ans) Brésil Cruzeiro EC
4 D Drapeau de la France Boumsong, Jean-AlainJean-Alain Boumsong 14/12/1979 (29 ans) France Juventus FC
11 D Drapeau de l'Italie Grosso, FabioFabio Grosso 28/11/1977 (31 ans) Italie Inter Milan
12 D Drapeau de la France Kolodziejczak, TimothéeTimothée Kolodziejczak 1/10/1991 (17 ans) France (18 ans) RC Lens
15 D Drapeau du Ghana Mensah, JohnJohn Mensah 29/10/1982 (26 ans) Ghana Stade rennais
20 D Drapeau de la France Réveillère, AnthonyAnthony Réveillère 10/11/1979 (29 ans) France Valence CF
32 D Drapeau de la France Gassama, LamineLamine Gassama 20/10/1989 (19 ans) France espoirs Aubagne
5 M Drapeau de la France Bodmer, MathieuMathieu Bodmer 22/12/1982 (26 ans) France A' Lille OSC
6 M Drapeau de la Suède Källström, KimKim Källström 24/8/1982 (26 ans) Suède Rennes
7 M Drapeau du Brésil Ederson, Ederson 13/1/1986 (23 ans) Brésil (17 ans) OGC Nice
8 M Drapeau du Brésil Juninho, Juninho 30/1/1975 (34 ans) Brésil CR Vasco da Gama
14 M Drapeau de la France Govou, SydneySydney Govou 27/7/1979 (29 ans) France 0 Formé au club
17 M Drapeau du Cameroun Makoun, Jean IIJean II Makoun 29/5/1983 (26 ans) Cameroun Lille OSC
18 M Drapeau de la Bosnie-Herzégovine Pjanić, MiralemMiralem Pjanić 2/4/1990 (19 ans) Bosnie-Herzégovine FC Metz
19 M Drapeau de l’Argentine Delgado, CésarCésar Delgado 8/8/1981 (27 ans) Argentine CD Cruz Azul
24 M Drapeau de la France Beynié, RomainRomain Beynié 6/5/1987 (22 ans)
0 Formé au club
26 M Drapeau du Brésil Santos, FábioFábio Santos 9/10/1980 (28 ans)
Cruzeiro EC
28 M Drapeau de la France Toulalan, JérémyJérémy Toulalan 10/9/1983 (25 ans) France FC Nantes
999 M Drapeau de la France Valdivia, PierrickPierrick Valdivia 14/4/1988 (21 ans)
0 Formé au club
10 A Drapeau de la France Benzema, KarimKarim Benzema 19/12/1987 (21 ans)
0 Formé au club
9 A Drapeau du Brésil Fred, Fred 3/10/1983 (24 ans) Brésil Cruzeiro EC
23 A Drapeau : Côte d'Ivoire Keita, KaderKader Keita 6/8/1981 (27 ans) Côte d'Ivoire Lille OSC
27 A Drapeau de la France Mounier, AnthonyAnthony Mounier 27/9/1987 (21 ans) France (18 ans) 0 Formé au club
39 A Drapeau de la France Piquionne, FrédéricFrédéric Piquionne 27/7/1979 (29 ans) France AS Saint-Étienne
Entraîneur(s)
Entraîneur(s) adjoint(s)
Préparateur(s) physique(s)
Entraîneur(s) des gardiens
Médecin(s)
  • Drapeau : France Jean-Jacques Amprino



Légende

Consultez la documentation du modèle

Staff technique[modifier | modifier le code]

Lors de la saison 2008-2009, Claude Puel effectue se seconde saison en tant qu'entraîneur. Pour effectuer sa tâche, il possède plusieurs adjoints dont les rôles sont définis. Patrick Collot et Bruno Genesio sont son adjoint alors que Joël Bats effectue une saison de plus en tant qu'entraîneur des gardiens. Sonny Anderson, un ancien joueur de l'OL, prends en charge les attaquants du groupe professionnel[19]. Guy Genet est l'intendant du club et Rémi Garde cadre technique. D'autres personnes sont consacrés au domaine physique et médicale du groupe. Emmanuel Ohrant est médecin à l'Olympique lyonnais, et deux kinésithérapeutes, Patrick Perret, et Sylvain Rousseau sont en poste. Enfin, Robert Duverne s'occupe de la préparation physique de l'équipe professionnelle.

Dans le domaine administratif, Jean-Michel Aulas est président depuis 1987. Il est conseiller par Bernard Lacombe, un ancien joueur et entraîneur du club qui est chargé du recrutement des joueurs. Marino Faccioli est directeur communication.

Les transferts[modifier | modifier le code]

Ci-dessous la liste des transfert lors de l'été 2008.

Nom Nationalité Transfert Provenance/Destination Division
Symbol support vote.png Arrivées
Claude Puel (Manager général) Drapeau de la France France Transfert[8] pour une durée de 4 ans Lille OSC Ligue 1
Patrick Collot (Entraîneur adjoint) Drapeau de la France France Transfert[8] pour une durée de 4 ans Lille OSC Ligue 1
Hugo Lloris Drapeau de la France France Transfert définitif[20] (8,5 M d'€ plus incentives) d'une durée de 5 ans OGC Nice Ligue 1
Miralem Pjanić Drapeau de la Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine Transfert définitif[21] (7,5 M d'€ plus incentives) d'une durée de 5 ans FC Metz Ligue 1
Jean II Makoun Drapeau du Cameroun Cameroun Transfert définitif[22] (14 M d'€ plus 1 M d'€ d'incentives) d'une durée de 4 ans Lille OSC Ligue 1
John Mensah Drapeau du Ghana Ghana Transfert définitif[23] (8,4 M€ d'une durée de 5 ans) Stade rennais Ligue 1
Frédéric Piquionne Drapeau de la France France Transfert définitif[24] (4,5 M€ d'une durée de 4 ans) AS Monaco Ligue 1
Pierrick Valdivia Drapeau de la France France Néo-professionnel[25] Olympique lyonnais (réserve) CFA
Clément Grenier [26] Drapeau de la France France Néo-professionnel[27] Olympique lyonnais (16 ans) CFA
Yannis Tafer Drapeau de la France France Néo-professionnel[27] Olympique lyonnais (16 ans) CFA
Saïd Mehamha[28] Drapeau de la France France Néo-professionnel[29] Olympique lyonnais (18 ans) CFA
Lamine Gassama[30] Drapeau de la France France Néo-professionnel[31] Olympique lyonnais (réserve) CFA
Dépense 2008 pour le recrutement de l'OL et statistiques 4 nationalités différentes 42,9 M d'€ de recrutement 6 provenances différentes 2 ligues différentes (France)
Prêts
Timothée Kolodziejczak Drapeau de la France France Prêt[32] (1 an avec option d'achat) RC Lens Ligue 1
Retours de prêt
Sandy Paillot Drapeau de la France France Expiration de durée de prêt Grenoble Ligue 2
Fábio dos Santos Barbosa Drapeau du Brésil Brésil Expiration de durée de prêt São Paulo Série A Brasileirão
Ederson Drapeau du Brésil Brésil Expiration de durée de prêt OGC Nice Ligue 1
Loïc Rémy Drapeau de la France France Expiration de durée de prêt RC Lens Ligue 1
Milan Baroš Drapeau de la République tchèque République tchèque Expiration de durée de prêt Portsmouth FC Premier League anglaise
Symbol oppose vote.svg Départs
Alain Perrin (Entraîneur) Drapeau de la France France Rupture de contrat / /
Christophe Galtier (Adjoint) Drapeau de la France France Rupture de contrat / /
Patrick Müller Drapeau de la Suisse Suisse Fin de contrat[33] AS Monaco Ligue 1
Frédéric Roux Drapeau de la France France Fin de contrat / /
Loïc Rémy Drapeau de la France France Transfert définitif[34] (8 M d'€ plus 3 M d'€ d'incentives maximum sur 4 ans) OGC Nice Ligue 1
Hatem Ben Arfa Drapeau de la France France Transfert définitif[35] (12 M d'€ plus 1 M en cas de qualification en C1) Olympique de Marseille Ligue 1
Grégory Coupet Drapeau de la France France Transfert définitif[36] (1,5 M d'€ plus 500 000 € d'incentives ) Atlético de Madrid Primera División
Sébastien Squillaci Drapeau de la France France Transfert définitif[37],[38] (6,25 M d'€ plus 500 000 € d'incentives) FC Séville Primera División
Milan Baros Drapeau de la République tchèque République tchèque Transfert définitif[39] (5,5 M d'€) Galatasaray SK Championnat de Turquie
Gains 2008 pour la vente des joueurs de l'OL et statistiques 2 nationalités différentes 33,25 M d'€ de gains avec 5 M d'€ d'incentives 6 destinations différentes 3 ligues différentes
Prêts
Anderson Cléber Beraldo Drapeau du Brésil Brésil Prêt[40] (jusqu'en juin 2009) São Paulo Série A brésilienne
Sandy Paillot Drapeau de la France France Prêt[41] (jusqu'en janvier 2009, avec option d'achat) Grenoble Ligue 1
Romain Beynié Drapeau de la France France Prêt[41] (jusqu'en juin 2009) AFC Tubize D1 belge
Retours de prêt
Marc Crosas Drapeau de l'Espagne Espagne Expiration de durée de prêt FC Barcelone Primera División

L'Olympique lyonnais n'a pas effectué de transfert de joueur durant le mercato hivernal. Le brésilien Fred résilie son contrat le 26 février[42].

Équipe type[modifier | modifier le code]

Source : footballdatabase.eu[43]

Statistiques[modifier | modifier le code]

Classement des buteurs[modifier | modifier le code]

Durant les matchs officiels de la saison, soixante-dix-sept buts ont été marqués par les joueurs lyonnais[44]. Ils ont par ailleurs bénéficié de deux buts contre son camp de Martin Demichelis au Bayern Munich et Aurélien Chedjou au Lille OSC. Le meilleur buteur pour l'OL est Karim Benzema avec vingt-trois réalisations. Il est suivi par Juninho avec dix buts. Un peu plus loin, Jean II Makoun a marqué neuf buts, puis cinq pour Ederson et Anthony Mounier et quatre pour Fred et Frédéric Piquionne. Kader Keita, César Delgado et Cris ont marqué trois buts, Kim Källström, Jean-Alain Boumsong et Sidney Govou en ont marqué deux et pour finir, quatre deux ont marqué un but. Il s'agit de Fabio Grosso et Anthony Réveillère.

Durant la période des matchs amicaux, Yannis Tafer a fait forte impression en marquant trois buts, alors Juninho Pernambucano en a marqué deux. Karim Benzema, Sidney Govou, Anthony Mounier et Jérémy Pied en ont marqué un.

Classement des passeurs[modifier | modifier le code]

La LFP établie un classement des passeurs pour les matchs du championnat de France[2] récompensant les joueurs ayant effectué un passe dite décisive, c'est-à-dire permettant à un autre joueur de marquer un but. Kim Källström et Juninho ont comptabilisé cinq passes décisives, César Delgado et Ederson trois passes, deux pour Karim Benzema et une seule pour Miralem Pjanić, Anthony Mounier, Sidney Govou, Jean II Makoun, Jérémy Toulalan et Cris.

Statistiques individuelles[modifier | modifier le code]

No. Nat. Position Joueur Total Ligue 1 Ligue des champions Coupe de la Ligue Coupe de France
Matchs Buts Matchs Buts Matchs Buts Matchs Buts Matchs Buts
1 Drapeau : France Gardien Hugo Lloris 45 0 35 0 8 0 0 0 2 0
2 Drapeau : France Défenseur François Clerc 10 0 9 0 1 0 0 0 0 0
3 Drapeau : Brésil Défenseur Cris 44 3 34 2 6 0 1 1 3 0
4 Drapeau : France Défenseur Jean-Alain Boumsong 43 2 32 1 8 0 0 0 3 0
5 Drapeau : France Milieu Mathieu Bodmer 20 0 17 0 3 0 0 0 0 0
6 Drapeau : Suède Milieu Kim Källström 41 2 32 2 6 0 1 0 2 0
7 Drapeau : Brésil Milieu Honorato Campos Ederson 45 5 35 5 8 0 1 0 1 0
8 Drapeau : Brésil Milieu Juninho Pernambucano 38 10 29 7 7 3 1 0 1 0
9 Drapeau : Brésil Attaquant Fred 20 4 15 2 4 2 1 0 0 0
10 Drapeau : France Attaquant Karim Benzema 46 23 36 17 8 5 0 0 2 1
11 Drapeau : Italie Défenseur Fabio Grosso 32 1 22 1 6 0 1 0 3 0
12 Drapeau : France Défenseur Timothée Kolodziejczak 1 0 1 0 0 0 0 0 0 0
13 Drapeau : France Milieu Pierrick Valdivia 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
14 Drapeau : France Attaquant Sidney Govou 19 2 15 1 4 1 0 0 0 0
15 Drapeau : Ghana Défenseur John Mensah 17 0 12 0 4 0 0 0 1 0
17 Drapeau : Cameroun Milieu Jean II Makoun 46 9 35 7 8 1 1 0 2 1
18 Drapeau : Bosnie-Herzégovine Milieu Miralem Pjanić 23 0 20 0 1 0 0 0 2 0
19 Drapeau : Argentine Milieu César Delgado 27 3 20 2 4 0 0 0 3 1
20 Drapeau : France Défenseur Anthony Réveillère 23 1 19 0 4 1 0 0 0 0
22 Drapeau : France Défenseur Clément Grenier 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
23 Drapeau : Côte d'Ivoire Attaquant Kader Keita 29 3 21 1 5 1 1 0 2 1
25 Drapeau : France Gardien Joan Hartock 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
26 Drapeau : Brésil Milieu Fábio dos Santos Barbosa 9 0 6 0 0 0 1 0 2 0
27 Drapeau : France Attaquant Anthony Mounier 26 5 18 2 4 0 1 0 3 3
28 Drapeau : France Milieu Jérémy Toulalan 43 0 33 0 8 0 0 0 2 0
29 Drapeau : France Attaquant Tafer 4 0 3 0 0 0 0 0 1 0
30 Drapeau : France Gardien Rémy Vercoutre 5 0 3 0 0 0 1 0 1 0
31 Drapeau : France Milieu Saïd Mehamha 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
32 Drapeau : France Défenseur Lamine Gassama 10 0 7 0 1 0 1 0 1 0
34 Drapeau : France Milieu Jérémy Pied 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
35 Drapeau : France Défenseur Thomas Fontaine 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
36 Drapeau : France Défenseur Sébastien Faure 1 0 0 0 0 0 1 0 0 0
38 Drapeau : France Milieu Alexandre Lacazette 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
39 Drapeau : France Attaquant Frédéric Piquionne 26 4 19 2 3 1 1 0 3 1

Détails des matchs[modifier | modifier le code]

Matchs amicaux[modifier | modifier le code]

Trophée des Champions[modifier | modifier le code]

Coupe de France[modifier | modifier le code]

Coupe de la ligue[modifier | modifier le code]

Ligue des champions[modifier | modifier le code]

Championnat de France[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. en championnat. Avec ce total de 17 buts, Karim Benzema termine donc deuxième meilleur buteur du championnat de Ligue 1 en 2008-2009
  2. a et b LFP, « Classement des passeurs », sur http://www.lfp.fr/ (consulté le 3 juin 2009)
  3. Olympique lyonnais, « L'OL dans le chapeau 1 de la C1 », sur http://www.olweb.fr/
  4. Au moment de l'annonce de la liste
  5. Olympique lyonnais, « Liste des joueurs sélectionnés pour l'Euro 2008 », sur http://www.olweb.fr/
  6. « Liste des joueurs dans leur sélection pour l'Euro 2008 », sur http://www.espaceol.info/
  7. « Grégory Coupet quitte Lyon », sur http://www.sports.fr/
  8. a, b et c Olympique lyonnais, « Claude Puel et Patrick Collot à Lyon », sur http://www.olweb.fr/
  9. Olympique lyonnais, « Bilan des les blessés », sur http://www.olweb.fr
  10. « Le point sur les blessures fin novembre, par Cl. Puel », sur http://rmc.fr
  11. Olympique lyonnais, « Bilan sur les blessés », sur http://www.olweb.fr
  12. « Aulas reconnait des erreurs de recrutements », sur http://www.footmercato.net/
  13. a et b Eurosport, « Lyon roi déchu », sur http://www.eurosport.fr/
  14. a et b Olympique lyonnais, « La saison lyonnais », sur http://www.olweb.fr/
  15. France Football n°3300 bis,‎ 10 juillet 2007, p. 8
  16. Bert Kassies, « Classement UEFA 2009 des clubs de football », sur xs4all.nl (consulté le 21 mai 2009)
  17. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  18. Seule la sélection la plus importante est indiquée.
  19. Olympique lyonnais, « Sonny Anderson en charge de l'entrainement des attaquants », sur http://www.olweb.fr/
  20. Transfert d'Hugo Lloris, sur lequipe.fr
  21. Transfert de Miralem Pjanic, sur olweb.fr
  22. Transfert de Jean II Makoun, sur lequipe.fr
  23. Transfert de John Mensah, sur lequipe.fr
  24. Transfert de Frédéric Piquionne, sur olweb.fr
  25. Signature de Pierrick Valdivia, sur espaceol.info
  26. Fiche de Clément Grenier, sur olweb.fr
  27. a et b Signature de Clément Grenier et Yanis Tafer, sur footmercato.net
  28. Fiche de Saïd Mehamha, sur olweb.fr
  29. Signature de Saïd Mehamha, sur lyoncapitale.fr
  30. Fiche de Lamine Gassama, sur olweb.fr
  31. Signature de Lamine Gassama, sur lequipe.fr
  32. Information olweb.fr “En bref” du 21 août à 19h59
  33. Fin de contrat pour Patrick Müller, sur lequipe.fr
  34. Transfert de Loïc Rémy, sur ogcnice.com
  35. Transfert d'Hatem Ben Arfa sur olweb.fr
  36. Transfert de Grégory Coupet, sur olweb.fr
  37. Transfert de Sébastien Squillaci, sur lequipe.fr
  38. (es) Transfert de Sébastien Squillaci, sur sevillafc.es
  39. Transfert de Milan Baros, sur olweb.fr
  40. Information olweb.fr “En bref” du 15 juillet à 19h14
  41. a et b Information olweb.fr “En bref” du 21 août à 12h05
  42. Résiliation du contrat de Fred, sur olweb
  43. « Fiche club : Olympique Lyonnais - Saison 2008-2009 », footballdatabase.eu (consulté le 9 juillet 2014)
  44. Olympique lyonnais, « Statistiques détaillés de la saison », sur http://www.olweb.fr/
  45. Report du 1/32 de finale de la coupe de France, sur lequipe.fr
  46. Affluence par match et par journée, sur lfp.fr

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]