Seydou Keita (football)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Seydou Keita (footballeur))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne le footballeur. Pour le photographe, voir Seydou Keïta (photographe).
Seydou Keita
Keita August 2008 Joan Gamper Trophy.jpg
Seydou Keita avec le Barça.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Espagne Valence CF
Numéro 11
Biographie
Nationalité Mali Mali
Naissance 16 janvier 1980 (1980-01-16) (34 ans)
Lieu Bamako (Mali)
Taille 1,83 m (6 0)
Période pro. Depuis 1999
Poste Milieu de terrain
Parcours junior
Saisons Club
1995-1997 Drapeau : Mali Centre Salif Keita
Parcours amateur
Saisons Club
1997-2000 Drapeau : France Marseille B 043 0(3) [1]
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1999-2000 Drapeau : France Marseille 9 (0)
2000-2001 Drapeau : France FC Lorient 38 (1)
2001-2002 Drapeau : France FC Lorient 26 (1)
2002-2003 Drapeau : France RC Lens 38 (3)
2003-2007 Drapeau : France RC Lens 172 (20)
2007-2008 Drapeau : Espagne Séville FC 43 (7)
2008-2012 Drapeau : Espagne FC Barcelone 188 (22)
2012-2014 Drapeau : République populaire de Chine Dalian Aerbin 41 (10)
2014 (janv.) - Drapeau : Espagne Valence CF 14 (1)
1999-... Total 569 (65)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1997 Drapeau : Mali Mali -17 ans 004 0(4)[2]
1999 Drapeau : Mali Mali -20 ans 007 0(1)
2000- Drapeau : Mali Mali 084 (23)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 27 février 2014

Seydou Keita, né le 16 janvier 1980 à Bamako, est un footballeur international malien qui évolue au poste de milieu de terrain avec le club du Valence CF

Il est le neveu de Salif Keïta[3] et le cousin de Sidi Keita[4], son ancien coéquipier au RC Lens.

En 2009, Seydou Keita remporte avec le FC Barcelone un sextuplé inédit dans l'histoire du football[5] : Ligue des champions, championnat d'Espagne, Coupe du Roi, Supercoupe d'Europe, Supercoupe d'Espagne et Coupe du monde des clubs.

Seydou Keita est actuellement le footballeur malien le plus titré avec 17 titres collectifs remportés durant sa carrière[6],[7]. Il a été élu meilleur joueur de la Coupe du monde des moins de 20 ans 1999, et a été Soulier de bronze africain en 2007.

Biographie[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Découverte du monde professionnel à l'OM[modifier | modifier le code]

Saison 1999-2000[modifier | modifier le code]

Formé au Centre Salif Keita, il rejoint l'équipe réserve de Marseille dès 1997. Il dispute une Coupe du monde des moins de 20 ans au Nigeria en 1999 où il a reçu le titre du meilleur joueur de la compétition, devançant Ronaldinho et Frank Lampard. Il évolue deux saisons en CFA, où il participe à 43 rencontres et inscrit 3 buts, et côtoie des futurs joueurs de la Ligue 1 tels que Benjamin Gavanon ou Jacques Abardonado. Durant la saison 1999-2000, il dispute quelques bouts de matches avec l’équipe première, le premier étant Marseille - Troyes le , rencontre durant laquelle il remplace Christophe Dugarry à la 69e minute de jeu. Il est également aligné en Ligue des Champions, en disputant trois matches. En effet, il participe cinq jours avant son premier match de championnat à la rencontre opposant Marseille à SK Sturm Graz au Vélodrome (victoire 2-0), en lieu et place du buteur Fabrizio Ravanelli à la 88e minute. Il est également sur le terrain lors de la double confrontation face à Dinamo Zagreb, et enfin contre le Feyenoord Rotterdam le .

Après 9 matchs sous le maillot phocéen, il part en prêt au FC Lorient mais ne reviendra jamais sur la Canebière.

La progression lorientaise[modifier | modifier le code]

Saison 2000-2001[modifier | modifier le code]

Pas prioritaire sur les petits papiers de l'entraîneur marseillais de l'époque, Abel Braga, Seydou Keita souhaite accumuler du temps de jeu. Il est donc prêté à Lorient, club de Division 2, où il participe pleinement à l’épopée bretonne qui ramène le club en Division 1. En effet, Seydou participe à tous les matches de Championnat dans leur intégralité, mis à part lors de la 1re journée. Grâce à ses bonnes performances, il apparaît même dans l'équipe type de la saison de D2.

Saison 2001-2002[modifier | modifier le code]

L'option d'achat est levée, mais l'année suivante, le Malien joue moins à la suite de blessures à répétition. Il réapparaît en deuxième partie d'année, et décroche tout de même la Coupe de France un soir de mai 2002, durant laquelle il participe aux deux derniers matches dans leur intégralité alors que son équipe est reléguée en D2. Moins chanceux en Coupe de la Ligue, Keita et les siens échouent en finale. Il s'impose en équipe nationale, qui termine quatrième de la CAN organisée à domicile.

Comme à l'OM, Seydou Keita est prêté, cette fois-ci à Lens, mais il ne revêtira plus jamais la tunique tango pour laquelle il aura joué à 64 reprises inscrivant 2 petits buts.

Un joueur majeur à Lens[modifier | modifier le code]

Saison 2002-2003[modifier | modifier le code]

C'est alors que le RC Lens, qui termine second de Ligue 1 et cherche à se renforcer en vue de la Ligue des Champions, demande à obtenir un prêt au club merlus, concrétisé un an plus tard par un transfert définitif. Epaulé par son ami Adama Coulibaly, Seydou tarde à confirmer, sans doute à cause du manque de temps de jeu accordé par l'entraîneur de l'époque, Joël Muller. Auteur tout de même d'une bonne saison où il dispute 28 matchs de Ligue 1 pour 2 réalisations et une 8e place au classement. Si le RC Lens ne passe pas les Seizièmes de la Coupe de la Ligue où il s'incline face à l'AS Beauvais aux tirs aux buts, il ne va pas plus loin en Coupe de France perdant contre Toulouse (1-0), pensionnaire de Championnat de France de football de Ligue 2. Pour sa redécouverte des joies de la Ligue des Champions (5 matchs disputés), Seydou Keita se frotte à des ténors tels que l'AC Milan, le Bayern Munich et le Deportivo La Corogne. Si le Racing perd chez les Italiens (2-1), chez les Espagnols (3-1) et fait jeu égal chez les Allemands (1-1), il s'impose sur les mêmes score à domicile (2-1 contre l'AC Milan et 3-1 contre le Deportivo La Corogne) et fait match nul lors de son dernier match de poule (3-3 contre le Bayern Munich). Inattendus 3e de son groupe derrière les Rossoneri (1er et qualifié), le Depor (2e et qualifié), mais devant les Bavarois (4e et éliminé), les Lensois sont reversés en Coupe de l'UEFA où ils seront éliminés d'entré par le FC Porto d'un certain José Mourinho (3-0;1-0). Seydou Keita et ses coéquipiers pourront se consoler en se disant qu'ils ont été éliminés par les deux vainqueurs des Coupes d'Europe, l'AC Milan pour la C1 et le FC Porto pour la C3.

Saison 2003-2004[modifier | modifier le code]

Une fois l'option d'achat levée, Seydou Keita se voit accorder moins de temps de jeu par Joël Muller qui lui préfère Charles-Édouard Coridon et Papa Bouba Diop. Cette saison, le RC Lens déçoit encore, se faisant sortir au 2e tour de la Coupe de l'UEFA par le modeste Gaziantepspor, humilié par Dijon (2-1) en Seizièmes de Coupe de France, club de National et écrasé, à domicile, par Sochaux (0-4) en quart de Coupe de la Ligue. Seydou Keita et les siens termineront à la 8e place en Ligue 1 et aura joué au total 31 matchs sans inscrire le moindre but.

Saison 2004-2005[modifier | modifier le code]

Les départs de Coridon et Bouba Diop et les arrivées de Jérôme Leroy et d'Alou Diarra lui permettent de se faire une place au soleil dans l'effectif lensois. Le remplacement de Joël Muller par Francis Gillot le 24 janvier 2005 ne fait que confirmer son statut de titulaire, il dispute 34 matchs de Championnat pour 3 buts et une 7e place qualificative pour la Coupe Intertoto 2005. En Coupes nationales, le parcours des siens n'est guère plus brillant que celui de la saison précédente, s'arrêtant aux mêmes stades face au Stade rennais (3-2 en Coupe de France) et contre Saint-Étienne (0-3 en Coupe de la Ligue).

Saison 2005-2006[modifier | modifier le code]

C'est lors de cette saison que le malien débloque son palmarès lensois en remportant la Coupe Intertoto en sortant successivement Lech Poznan (2-1;0-1), le Varteks Varazdin (1-1;4-1), Wolfsburg (0-0;4-0) et le CFR Cluj en finale (1-1;3-1) pour être reversé en Coupe de l'UEFA. Fort de leur victoire européenne, les lensois attaquent le Championnat par une défaite face au FC Nantes (2-0) relèvent la tête face à Marseille (2-0) puis Nancy (1-2) avant d'humilier Auxerre (7-0) pour la plus large défaite de l'histoire des Bourguignons. Invaincu depuis la 1re journée à mi-parcours, Seydou Keita et les siens sont 2e avec 12 points de retard derrière le quadruple tenant du titre lyonnais malgré une série de huit nuls consécutifs après la correction auxerroise. L'hiver est rude pour la formation nordiste qui peinent à repartir de l'avant depuis le départ de son maître à jouer Jérôme Leroy pour le Betar Jérusalem et qui terminera à la 4e place qualificative pour la Coupe de l'UEFA. Stoppé une nouvelle fois dès les Seizièmes de finale de la Coupe de France par le Stade rennais (1-0) et par l'AJ Auxerre en Coupe de la Ligue (2-3), le RC Lens, emmené par un Seydou Keita déterminé, se concentre sur la Coupe de l'UEFA. Après s'être qualifié lors du 1er tour face au Dyskobolia (1-1;2-4), le milieu de terrain parvient à faire sortir son équipe en 2e position d'un groupe composé du Steaua Bucarest (1er et qualifié), du Hertha Berlin (3e et qualifié), de la Sampdoria (4e et éliminé) et du Halmstads BK (5e et éliminé) avant de chuter face à l'Udinese (3-0;0-1) en Seizièmes. Pas moins de 51 rencontres disputées et 3 buts inscrits pour Keita qui est désormais l'atout no 1 de son club.

Saison 2006-2007[modifier | modifier le code]

Promu capitaine après le refus de Vitorino Hilton, porteur du brassard la saison dernière[8], Seydou Keita voit arriver son cousin Sidi Keita et surtout Nenad Kovacevic avec qui il va former une des meilleures paires défensives de Ligue 1. Le capitaine Sang & Or et chouchou de Bollaert et ses coéquipiers sont à nouveau 2e derrière le désormais quintuple tenant du titre lyonnais avec 15 points de retard. La seconde partie de saison ressemble fortement à celle de l'année passée et Lens, seule équipe à avoir son destin entre les mains pour se qualifier pour la Ligue des champions chute lourdement à Troyes (3-0) et voit passer Toulouse et Rennes devant lui terminant 5e et qualifié pour la Coupe Intertoto plutôt que pour la Ligue des Champions, l'objectif fixé par Gervais Martel. Cela est dû aux jolis parcours des coéquipiers de Seydou Keita dans les différentes Coupes nationales et européennes. Éliminé en Huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue par Le Mans (3-1), Capitaine Keita voit les siens s'arrêter en Quart de finale de Coupe de France face au petit poucet de Montceau-les-Mines (1-0), mais c'est en Coupe de l'UEFA que le Racing Club de Lens va le plus loin. Après avoir sorti l'Ethnikos Achnas (0-0;3-1) lors du 1er tour, les hommes de Francis Gillot terminent 3e de leur groupe derrière Parme (1er et qualifié), l'Osasuna Pampelune (2e et qualifié) mais devant l'OB Odense (4e et éliminé) et le SC Heerenveen (5e et éliminé). Qualifiés pour les Seizièmes de finale, Keita et Lens sortent le Panathinaïkos (3-1;0-0) mais tombent face au Bayer Leverkusen (2-1;3-0) malgré la victoire au match aller. Cette saison est la plus prolifique pour Seydou Keita qui termine meilleur buteur du club avec 11 buts (ce qui est énorme pour un milieu défensif) à égalité avec Aruna Dindane (qui lui est attaquant) et 6e meilleur buteur de Ligue 1 (à égalité avec Fred, John Utaka, Johan Elmander, Frédéric Piquionne et Aruna Dindane, tous attaquants), mais il est aussi nommé pour recevoir le trophée du "meilleur joueur de la saison"[9] et sera membre de l'équipe type de L1 de la saison 2006-2007 au côté de son coéquipier Vitorino Hilton. Seydou Keita aura été le joueur le plus utilisé de la saison par Francis Gillot avec 51 matchs pour 12 buts, devant Vitorino Hilton (49 matchs) et son gardien Charles Itandje (46 matchs).

Grâce à son excellente saison, le capitaine lensois attire les clubs européens et s'engage avec le FC Séville après avoir disputé pas moins de 211 matchs pour le RC Lens et inscrit 24 buts en 5 ans dont la moitié lors de sa dernière saison.

À Séville pour remporter des titres[modifier | modifier le code]

Saison 2007-2008[modifier | modifier le code]

Alors qu'il avait prolongé son contrat au Racing Club de Lens, Gervais Martel tient sa parole en le laissant partir à l'été 2007. Il rejoint le Séville FC, qui vient de remporter la Coupe du Roi et la Coupe de l'UEFA tout en finissant 3e du Liga, à seulement 5 points des intouchables Real Madrid CF et FC Barcelone. Le montant du transfert se situe aux alentours de 7 millions d'€ plus une partie du montant de son futur transfert.
Sa carrière espagnole commence par la meilleure des façons puisque le milieu sévillan remporte la Supercoupe d'Espagne face au Real Madrid (1-0 à l'aller; 3-5 au retour) et confirme que le FC Séville jouera le rôle de troublions dans le duel Real-Barça Il est titularisé lors de la Supercoupe de l'UEFA opposant Séville, vainqueur de la Coupe de l'UEFA 2007 à l'AC Milan, vainqueur de la Ligue des Champions 2007 mais s'incline 3-1. Après un premier tour de Ligue des champions victorieux face à l'AEK Athènes, les Sévillans se retrouvent dans le groupe d'Arsenal mais finiront en tête avec 5 victoires et une défaite face aux Anglais et Seydou Keita marquera même lors du match retour face aux hommes d'Arsène Wenger avant de tomber face à Fenerbahçe en huitièmes. Malgré une première partie de saison catastrophique de la part du club sévillan qui voit Juande Ramos se faire débarquer, Seydou Keita reste un pion essentiel de son équipe et participe à la grande deuxième partie de saison du FC Séville qui terminera 6e Liga. En Coupe du Roi, Keita et ses coéquipiers se font sortir dès les Seizièmes de finale par le FC Barcelone par la règle du but à l'extérieur (1-1 à Sanchez Pizjuan et 0-0 au Camp Nou.

Auteur d'une bonne saison où il aura joué 43 matchs pour 7 buts, Seydou Keita est dans le viseur de club comme Barcelone. Mais le Malien, indique à ce moment-là vouloir rester au club avant de revenir sur ses propos et de s'engager en faveur du club catalan.

La consécration avec le FC Barcelone[modifier | modifier le code]

Saison 2008-2009[modifier | modifier le code]
Keita au Barça.

Le , il signe un contrat de 4 ans avec le FC Barcelone pour un transfert estimé à 14 millions d'euros[10]. Sa clause libératoire serait fixée à 90 millions d'euros. Il devient ainsi le premier footballeur malien à porter les couleurs du FC Barcelone. Malgré la clause d'intéressement sur un futur transfert instaurée par le RC Lens lors de son transfert au FC Séville l'année précédente, le club de Gervais Martel ne touche pas un centime car au moment du transfert le FC Séville avait lui aussi instauré une clause qui stipulait que si Keita rompait son contrat par démission avec Séville il devait, lui joueur, payer un prix fixé par avance au club. Les trois parties se mettent d'accord, Keita rompt son contrat, le FC Barcelone paye la clause à la place du joueur et le FC Séville n'a pas à payer la clause d'intéressement au RC Lens car le Malien a été libéré de son contrat et n'a donc pas été "réellement" transféré d'un club à l'autre[11].
Le 13 août, il fait ses débuts avec sa nouvelle équipe, contre le Wisła Cracovie en Ligue des Champions. Le 31, il joue son premier match de Liga avec Barcelone, contre Numancia. Avec son coéquipier à Séville Daniel Alves, Keita effectue la plupart des matches en championnat. Depuis le mois de novembre, il s'affirme de plus en plus sur le terrain, et commence à devenir décisif sur le plan offensif (but égalisateur contre Getafe, à Villarreal et contre le Bayern Munich). Le à Rome, Seydou Keita, rentré en cours de partie, remporte la Ligue des Champions avec le FC Barcelone face à Manchester United (2-0) après avoir déjà remporté le Championnat et la Coupe d'Espagne (Copa del Rey) quelques jours avant. Il aura tout de même participé à 46 rencontres et inscrits 6 buts durant cette saison.

Saison 2009-2010[modifier | modifier le code]

Le , il inscrit un hat-trick lors de la victoire du FC Barcelone face à Real Saragosse (6-1). Jusqu'au 6 avril 2013 et le triplé de Cesc Fàbregas, il restait le dernier joueur catalan à avoir inscrit trois buts dans le même match, exception faite de Lionel Messi (1259 jours)[12]. C'est le premier coup du chapeau de sa carrière. Le 19 décembre 2009, Seydou Keita a remporté avec Barcelone la Coupe du monde des clubs, le sixième titre d'une année 2009 exceptionnelle. En août 2010, après avoir remporté Championnat d'Espagne pour la deuxième fois, il renouvelle son contrat jusqu'en 2014. Seydou Keita est le 12e homme de Josep Guardiola qui le fait jouer 42 matchs pour 6 buts, tous inscrits en Liga.

Saison 2010-2011[modifier | modifier le code]

Il remporte la Supercoupe de l'UEFA et Liga pour la troisième année consécutive où il inscrit le but du Barça lors du match nul contre Levante qui officialise ce titre[13]. Le 28 mai 2011 à Wembley, Seydou Keita remporte sa deuxième Ligue des Champions avec le FC Barcelone. Le malien est l'un des chouchous de son entraîneur Pep Guardiola qui lui accorde toujours un minimum de temps de jeu[14]. Cette saison il aura pris part à 56 matchs marquant 6 buts, de quoi justifier son statut de 12e homme vanté par le coach catalan.

Saison 2011-2012[modifier | modifier le code]

En 2011, il remporte cinq titres avec le FC Barcelone dont la Coupe d'Espagne (Copa del Rey) et la Coupe du monde des clubs mais aussi la Supercoupe d'Espagne. Sa dernière saison est plus délicate avec notamment l'arrivée de Cesc Fàbregas, et Seydou Keita se voit accorder de moins en moins de temps de jeu jouant 42 matchs pour 4 buts, tandis que le Barça termine à la 2e place du Championnat derrière le grand rival madrilène. Très attaché à Josep Guardiola, le malien restera le dernier buteur Blaugrana en Liga de l'ère Guardiola en égalisant lors de l'ultime journée contre le Betis Séville (2-2)[15].

Le 8 juillet 2012, avec le départ de Pep Guardiola et malgré la volonté de Tito Vilanova de le faire prolonger, Seydou Keita quitte le FC Barcelone après 4 saisons, en faisant jouer une clause libératoire prévue s'il ne disputait pas un certain nombre de matchs de la saison[16]. Il y aura tout de même remporté pas moins de 14 trophées sur 19 possibles dont 2 Ligues des Champions et 3 Ligas participant à 186 rencontres et inscrivant 22 buts. L'international malien venu sur la volonté de Guardiola, quittera le FC Barcelone en même temps que son mentor, remportant les 14 titres conquis par ce dernier chez les catalans.

L'exil doré chinois[modifier | modifier le code]

Saison 2012[modifier | modifier le code]

Au lendemain de sa rupture de contrat avec le FC Barcelone, le Malien s'engage pour deux saisons au Dalian Aerbin, club de la province du Liaoning tout juste promu en Chinese Super League, où il portera le no 20 et percevra un salaire de 12 millions € par an, il y déclare « Ça ne sert à rien de mentir : on joue au football pour gagner de l’argent tout comme on travaille pour en gagner. Je suis tout simplement un aventurier malien en quête d’argent et aider sa famille »[17],[18], intégrant ainsi le Top 10 des joueurs les mieux payés au monde (8e depuis l'arrivée de Zlatan Ibrahimović au Paris SG)[19]. Promu capitaine dès son arrivée, ses débuts sous le maillot chinois sont très satisfaisants puisque Seydou Keita met à profit son expérience barcelonaise et inscrit 4 buts durant ses 9 premiers matchs de championnat. Seydou Keita dispute les trois derniers matchs de son équipe en Chinese Super League mais ne trouve plus le chemin des filets. Sa première saison chinoise voit l'ancien lensois afficher des statistiques plus qu'honorables avec 4 buts et 2 assists en 12 rencontres de Championnat (dont 2 défaites seulement) et 1 match de Coupe (perdu 1-0 en quart de finale face au futur vainqueur), une 5e place et la meilleure attaque (51 buts en 30 matchs) pour le Dalian Aerbin[20] dans un pays où le football est largement dominé par le Guangzhou Evergrande qui a raflé tous les titres en 2012 (Chinese Super League, Coupe de Chine et Supercoupe de Chine). Alors que le Malien touche près de 12 millions € par an en Chine, il déclare à des journalistes espagnols, le 1er décembre 2012, que si le RC Lens, son club de cœur, le rappelait, il y retournerait les yeux fermés[21].

Saison 2013[modifier | modifier le code]

Malgré les départs de Didier Drogba et Nicolas Anelka du Championnat chinois, Seydou Keita assure son envie de continuer au Dalian Aerbin qui vient de recruter l'international français, Guillaume Hoarau[22]. Il faut attendre la 3e journée Chinese Super League pour voir Keita et les siens inscrire leur premier point à la suite d'un nul 3-3 contre Shanghai SIPG où le Malien distribue sa première assist de la saison. C'est lors de la journée suivante, face au Wuhan Zall qu'il inscrit son premier but de la saison, unique but de la rencontre (0-1). Keita récidive le week end d'après, lors de la 7e journée, pour sceller la victoire 3-0 face au Beijing Guoan. Il marque son 3e but de la saison lors de la 10e journée face au Changchun Yatai pour permettre aux siens de mener par deux buts d'écart, mais ils se font rattraper dans le temps additionnel (2-2). Pilier de son équipe, Keita permet à son équipe de prendre les 3 points en inscrivant l'unique but de la rencontre face au Tianjin TEDA lors de la 12e journée (1-0). Après être resté sur le banc à Hangzhou Greentown pour la victoire de folie 3-4, Seydou ne rentre qu'à l'heure de jeu lors de l'ancien Champion, Shandong Luneng Taishan mais délivre tout de même une assist (1-1). Trois jours plus tard, le Malien est opposé à la même équipe lors des Huitièmes de finale de la Coupe de Chine et s'impose 1-0. Le 13 juillet, il distribue une nouvelle passe décisive contre le Qingdao Jonoon (3-3) lors de la 17e journée. La malien inscrit deux nouveaux buts en quatre jours face au Shanghai SIPG (2-2) puis lors de l'écrasante victoire 3-0 face au Wuhan Zall FC contre qui il avait marqué l'unique but de la rencontre lors du match aller, portant ainsi son total à 6 réalisations. La suite de la saison se gâte un peu puisque lors de la 23e journée il connaît sa première expulsion sur le sol chinois, et ce, avant même la demi-heure de jeu et verra son équipe concèder le nul face au Shenxin (1-1). Le 19 octobre 2013, il joue son 400e match en Championnat lors de la victoire 1-0 contre le Shanghai Shenhua.

Durant la saison 2013, Keita aura disputé 28 matchs pour 6 buts toutes compétitions confondues. Début janvier, il résilie son contrat avec le Dalian Aerbin après 41 rencontres disputées pour 10 buts inscrits.

Retour en Espagne au Valence CF[modifier | modifier le code]

Saison 2013-2014[modifier | modifier le code]

Le 30 janvier 2014, il s'engage pour six mois en faveur de Valence CF avec une option d'un an supplémentaire à l'âge de 34 ans[23]. Lors de sa présentation, il indique avoir refusé Liverpool pour signer à Valence où il portera le n°11[24]. Keita porte le n°42 en Coupe d'Europe puisque le n°11 qu'il possède dans les autres compétitions a déjà été porté par Dorlan Pabón durant la première partie de la C3 avant que ce dernier ne quitte le club à l'intersaison.

Le 16 février, il dispute son premier match sous ses nouvelles couleurs en rentrant en jeu pour les vingt dernières minutes face à Séville pour le compte de la 24e journée de Liga. Keita est pour la première fois titulaire lors du 16e de finale aller d'Europa League contre le Dynamo Kiev mais se jouant à Chypre à cause des problèmes qui ont lieu à Kiev. C'est aussi l'occasion de sa première victoire avec Valence (0-2). Alors qu'il porte le n°11 en Championnat, Keita porte le 42 en Coupe d'Europe puisque le premier a déjà été porté par Dorlan Pabón durant la première partie de la compétition avant qu'il ne quitte le club. Le 13 mars, lors du 8e de finale aller de la compétition contre le Ludogorets Razgrad, Seydou Keita se rend coupable du faute provoquant un penalty que Clément Turpin, arbitre de la rencontre, sanctionne d'un carton rouge immédiat, dès la 24e minute de jeu. Réduits à dix, les Valencians l'emporteront aisément 0-3.

Le 27 mars 2014, lors de la réception d'Almería pour la 30e journée de Liga, Seydou Keita inscrit son premier but sous ses nouvelles couleurs au bout de 7 secondes 60 de jeu, faisant de lui le buteur le plus rapide de l'histoire de la Liga. Malheureusement, le Malien se blesse au genou à la 40e minute et doit céder sa place alors que son équipe mène 0-2. Sans lui, ils se feront rattraper pour un score final de 2-2[25]. Ce but correspond à la 50e réalisation de sa carrière en championnat.

En sélection[modifier | modifier le code]

Avec l'équipe malienne, Seydou Keita a participé à de nombreux matches. Depuis 2002, il figure régulièrement sur les terrains africains, prenant même le brassard de capitaine en l'absence de Mahamadou Diarra. Keita a disputé six Coupe d'Afrique des nations, en 2002 (6 matchs, 1 but), 2004 (4 matchs), 2008 (3 matchs), 2010 (3 matchs, 3 buts), 2012 (6 matchs, 1 but) et 2013 (6 matchs, 3 buts).

Coupe d'Afrique des Nations 2002[modifier | modifier le code]

Lors de la Coupe d'Afrique des nations 2002 qui se joue à domicile, Seydou Keita et le Mali commencent par un match nul 1-1 contre le Liberia où Seydou égalise en toute fin de partie. Face au Nigeria, favori du groupe, les Aigles tiennent la dragée haute à leur adversaire parvenant à garder le point du nul 0-0. C'est lors du 3e et dernier match de poule contre l'Algérie que Keita et les siens obtiennent leur qualification grâce à une victoire 2-0. En quarts, les Maliens font chuter les Sud-africains (2-0) avant de se faire lourdement sortir par le futur vainqueur et tenant du titre camerounais (0-3). La déception est grande pour Seydou Keita qui ne parvient pas à l'oublier et voit son équipe terminer à la 4e place de "sa" CAN après une nouvelle défaite face au Nigeria (1-0).

Coupe d'Afrique des Nations 2004[modifier | modifier le code]

En 2004, le Mali finit 1er de son groupe de qualification et tombe dans un groupe où seul Sénégal semble pouvoir lui poser des problèmes. Le Kenya et le Burkina Faso se font tous deux écraser sur le même score de 1-3 par les coéquipiers de Seydou Keita. Comme attendu, le match entre le Sénégal et le Mali décidera de la 1re place du groupe avec un léger avantage aux Aigles puisque leur adversaire a été tenu en échec par le Burkina Faso. En prenant un petit point (1-1) Seydou Keita et les siens se qualifient pour les quarts de finale en finissant en tête de leur poule et tombent sur le Guinée. La qualification est obtenue dans le temps additionnel grâce à un but de Mahamadou Diarra (2-1). Mais face au Maroc, en demi-finale, la chanson est différente et les hommes de Henri Stambouli se font étriller 4-0. C'est une nouvelle fois face au Nigeria que se joue la 3e place du tournoi, et là encore les Super Eagles s'imposent 2-1, laissant, une nouvelle fois, Keita et les siens finir au pied du podium, même si le milieu n'a pas pris part à la rencontre.

Coupe d'Afrique des Nations 2008[modifier | modifier le code]

Obsédé par la qualification pour la première Coupe du monde de son histoire, le Mali passe complètement à côté de ses qualifications pour la Coupe d'Afrique des nations 2006 en finissant avant dernier de son groupe mais se rattrape en terminant en tête de sa poule de qualification pour la CAN 2008. Mais dans un groupe constitué notamment de la Côte d'Ivoire et du Nigeria l'affaire semble compliquée. Contre le Bénin, Keita et les siens s'imposent de justesse 1-0 avant de faire match nul contre les Super Eagles, 0-0. En ballotage favorable puisque le Nigeria ne compte qu'un nul et une défaite, Seydou Keita et ses partenaires n'ont besoin que d'un point, et peuvent même se satisfaire d'une défaite si elle n'est pas trop large en cas de victoire nigeriane sur le Bénin. Mais face à l'ogre du groupe, Keita, une nouvelle fois titulaire, se fait écraser par les Elephants 3-0, terminant 3e du groupe à la différence de but se faisant dépasser par le Nigeria.

Coupe d'Afrique des Nations 2010[modifier | modifier le code]

Comme en 2006, Seydou Keita ne parvient pas à qualifier son pays pour la Coupe du monde 2010 mais accroche le wagon de la CAN 2010. Face au pays organisateur, l'Angola, le Mali de Seydou Keita est mené 4-0 à moins d'un quart d'heure de la fin. Rentré à la 34e, le no 12 des Aigles montre le chemin aux siens en réduisant la marque. Frédéric Kanouté l'imitera avant que Keita s'offre un doublé dans le temps additionnel et que Mustapha Yatabaré n'égalise au bout d'un match épique (4-4). Les forces laissées face à l'Angola pour revenir à égalité se font ressentir au moment d'affronter l'Algérie où Keita retrouve sa place de titulaire (0-1). Contre l'Malawi, le Mali démarre fort et ouvre le score dès la première minute de jeu par Kanouté avant que Seydou Keita, capitaine en la suspension de Mahamadou Diarra, ne double la mise deux minutes plus tard, victoire 3-1, insuffisant pour passer le 1er tour où Les Aigles terminent 3e.

Coupe d'Afrique des Nations 2012[modifier | modifier le code]

Pour l'édition 2012 de la CAN, Seydou Keita est le vice-capitaine. La compétition commence pour le mieux puisque les Maliens s'imposent 1-0 face à la Guinée avant de s'incliner face au favori du groupe, le Ghana (2-0). C'est contre le Botswana et grâce à un but de son capitaine, Seydou Keita, que le Mali obtient son billet pour les quarts. Face à l'organisateur gabonais, Keita et les siens n'ont d'autre choix que d'aller aux tirs aux buts, et c'est encore le no 12 et capitaine qui envoie les siens au tour suivant en réussissant le dernier tir (1-1, 4-5 après tirs-aux-buts). Sur le chemin de Keita se dresse alors l'ultime favori à la victoire, Côte d'Ivoire de Didier Drogba. Les demis-finales ne réussissent toujours pas aux Aigles puisqu'ils doivent s'incliner sur le plus petit des écarts, 1-0. L'autre grand déçu de la compétition, le Ghana, déjà affronté en phase de poule, se retrouve face à Keita et les siens pour la 3e place, mais cette fois-ci, les Maliens s'imposent et terminent sur la 3e marche du podium grâce à une victoire 2-0.

Coupe d'Afrique des Nations 2013[modifier | modifier le code]

Toujours capitaine de sa sélection, Seydou Keita fait logiquement parti des 23 Maliens qui disputent la Coupe d'Afrique des Nations 2013 malgré les gros problèmes qui secouent son pays. Pour son entrée dans la compétition face au Niger, le milieu du Dalian Aerbin a endossé le costume du sauveur en marquant le but de la victoire en fin de partie (1-0) après avoir touché l'équerre et s'être montré dangereux à plusieurs reprises. Face aux redoutables Black Stars ghanéens, le Mali doit s'incliner 1-0 malgré les efforts du capitaine Keita. Lors du match de la qualification face à la République démocratique du Congo, Keita et les siens ne parviennent pas à faire mieux qu'un nul 1-1 après avoir concédé l'ouverture du score au bout de 3 minutes de jeu. Avec 4 points au compteur, le Mali parvient à se hisser en quart de finale en terminant 2e de son groupe où ils affrontera le pays organisateur, l'Afrique du Sud. Dominés durant toutes la rencontre, les Maliens doivent une nouvelle fois s'en remettre à leur capitaine Keita pour égaliser et leur permettre d'aller aux tirs-aux-buts où ils s'imposent 1-1, 1-3 après tirs-aux-buts. Comme l'an dernier, le Mali sort le pays hôte aux tirs-aux-buts lors du quart de finale. En demi finale, les Aigles du Mali retrouvent l’impressionnante armada du Nigeria, tombeuse surprise du favori ivoiriens. Comme en 2002 et en 2004, Keita et les siens se font sortir en demi finale, les Nigerians continuent sur leur lancée et corrigent le Mali 1-4. À l'instar de la dernière édition, les Aigles retrouvent le Ghana lors de la petite finale après les avoir déjà affronté en phase de poule. L'histoire se répète pour Seydouben et les siens qui s'imposent 3-1 lors du match pour la 3e place, grâce au 3e buts du capitaine dans cette compétition qui lui permet de devenir le meilleur buteur de l'histoire du Mali en Coupe d'Afrique des nations avec 8 réalisations en 6 participations[26]. Après la défaite en demi finale, son sélectionneur Patrice Carteron dira que le problème de son équipe c'est de n'avoir que Seydou Keita comme grand joueur[27]. Dans ce contexte de guerre dans le pays, les coéquipiers de Keita peuvent être fiers de leur parcours même si, une nouvelle fois, ils terminent sur la dernière marche du podium pour ce qui était peut être la dernière compétition continentale du capitaine.

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

     

En sélection[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

Détails par saison[modifier | modifier le code]

Statistiques de Seydou Keita au 14 mars 2014
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Supercoupe de l'UEFA Coupe du monde des clubs de la FIFA Drapeau : Mali Mali Total
Division M B M B M B M B C M B M B M B M B M B
1999-2000 Drapeau de la France Olympique de Marseille 1 6 0 - - - - - - C1 3 0 - - - - 2 0 11 0
2000-2001 Drapeau de la France FC Lorient (prêt) 2 37 1 - - 1 0 - - - - - - - - - - - 38 1
2001-2002 Drapeau de la France FC Lorient 1 21 0 2 0 3 1 - - - - - - - - - 10 3 36 4
2002-2003 Drapeau de la France RC Lens (prêt) 1 28 2 2 1 1 0 - - C1+C3 5+2 0+0 - - - - 8 1 46 4
2003-2004 Drapeau de la France RC Lens 1 22 0 - - 3 0 - - C3 6 0 - - - - 8 1 39 1
2004-2005 Drapeau de la France RC Lens 1 34 3 2 0 3 1 - - - - - - - - - 5 2 44 6
2005-2006 Drapeau de la France RC Lens 1 35 3 2 0 1 0 - - CI+C3 7+6 1+0 - - - - 3 0 54 4
2006-2007 Drapeau de la France RC Lens 1 37 11 3 1 1 0 - - C3 10 0 - - - - 7 3 58 15
2007-2008 Drapeau de l'Espagne Séville FC 1 31 4 - - - - 2 0 C1 9 3 1 0 - - 12 5 55 12
2008-2009 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone 1 29 4 5 0 - - - - C1 12 2 - - - - 5 0 51 6
2009-2010 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone 1 29 6 1 0 - - 2 0 C1 10 0 1 0 1 0 6 3 50 9
2010-2011 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone 1 35 3 9 2 - - 2 0 C1 10 1 - - - - - - 56 6
2011-2012 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone 1 26 3 3 0 - - 2 0 C1 9 0 1 0 1 1 11 2 53 6
2012 Drapeau de la République populaire de Chine Dalian Aerbin 1 12 4 1 0 - - - - - - - - - - - 1 0 14 4
2013 Drapeau de la République populaire de Chine Dalian Aerbin 1 25 6 3 0 - - - - - - - - - - - 7 3 35 9
2013-2014 Drapeau de l'Espagne FC Valence 1 7 1 0 0 - - - - C3 3 0 - - - - 0 0 10 1
Total sur la carrière 406 50 31 5 14 2 8 0 - 92 7 3 0 2 1 84 23 640 88

Buts internationaux[modifier | modifier le code]

Vie privée[modifier | modifier le code]

Seydou Keita est marié à Zoubida Johnson, d'origine capverdienne. Il a 2 enfants, Mohamed Lamine, née le 12 mai 2008 à Séville et Hanane Yousra, née en juin 2009 à Barcelone.

Toute sa famille réside à Hamdallaye ACI 2000, quartier de Bamako[46].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Fiche de Keita sur national-football-teams.com
  2. Seydou Keita avec les moins de 17 ans sur le site de la FIFA.
  3. Biographie de Seydou Keita
  4. Top 10: Les imitations ratées sur les Cahiers du football
  5. http://www.lequipe.fr/Football/Barcelone_2009_titres.html Le record du Barça, lequipe.fr, 30 décembre 2009
  6. Keita, la force tranquille des Aiglons
  7. Seydou Keita: «Les Maliens doivent maintenant être ensemble»
  8. Lens: Keita nouveau capitaine sur Maxifoot.fr
  9. Remporté par le lyonnais Florent Malouda
  10. (en) Keita est maintenant barcelonais sur le site du FC Barcelone, le . Consulté le .
  11. Le Racing floué sur le transfert de Seydou Keita? sur le site madeinlens.com
  12. Fabregas probable remplaçant de Messi
  13. Champion, le Barça ! sur le eurosport.fr
  14. Pep Guardiola: "Seydou Keita est une merveille" sur chronofoot.com
  15. Seydou Keita dit au revoir à Pep Guardiola sur rfi.fr
  16. Keita quitte le Barça sur le site de France Football, francefootball.fr
  17. Keita au Dalian Aerbin sur lequipe.fr
  18. Seydou Keïta en Chine : Pour un challenge sportif et financier sur maliweb.net
  19. Le Mercato bouleverse le Top 10 des salaires mondiaux ! sur sportune.fr
  20. Seydou Keita finit 5e en Chine sur www.lensois.com
  21. Seydou Keita : « Si le RC Lens me rappelle, j'y retournerai les yeux fermés » sur www.eurosport.fr
  22. Seydou Keita veut rester en Chine sur le site goal.com
  23. Seydou Keita à Valence sur lequipe.fr, le 30 janvier 2014
  24. Keita: "J'ai dit non à Liverpool pour Valence sur africatopsports.com, le 4 février 2014
  25. Sydou Keita inscrit le but le plus rapide la Liga en 760 sur lebuzz.eurosport.fr, le 28 mars 2014
  26. Seydou Keita, meilleur buteur de l’histoire du Mali à la CAN
  27. Carteron: "Un seul grand joueur" sur le site de francefootball.fr
  28. Match Mali - Ghana sur footballdatabase
  29. Match Mali - Zambie sur footballdatabase
  30. Match Mali - Liberia sur footballdatabase
  31. Match Mali - Seychelles sur footballdatabase
  32. Match Guinée Bissau - Mali sur footballdatabase
  33. a et b Match RD Congo - Mali sur footballdatabase
  34. Match Lituanie - Mali sur footballdatabase
  35. a et b Match Mali - Sierra Leone sur footballdatabase
  36. Match Mali - Burkina Faso sur footballdatabase
  37. a et b Match Mali - Congo sur footballdatabase
  38. a et b Match Mali - Soudan sur footballdatabase
  39. a et b Match Angola - Mali sur footballdatabase
  40. Match Mali - Malawi sur footballdatabase
  41. Match Mali - Burkina Faso sur footballdatabase
  42. Match Botswana - Mali sur footballdatabase
  43. Match Mali - Niger sur footballdatabase
  44. Match Afrique du Sud - Mali sur footballdatabase
  45. Match Mali - Ghana sur footballdatabase
  46. (fr) Seydoublen et Zoudiba Johnson sont les heureux parents d'un petit garçon sur malikounda.com, le .

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :