Mark van Bommel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mark van Bommel
Mark van Bommel 20120611.jpg
Mark van Bommel
Situation actuelle
Équipe Retraité
Numéro 6
Biographie
Nom Mark Peter Gertruda Andreas van Bommel
Nationalité Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas
Naissance 22 avril 1977 (37 ans)
Lieu Maasbracht (Pays-Bas)
Taille 1,87 m (6 2)
Poste Milieu défensif
Parcours junior
Saisons Club
0 Drapeau : Pays-Bas RKVV Maasbracht[1]
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1992-1999 Drapeau : Pays-Bas Fortuna Sittard 152 (13) [2]
1999-2005 Drapeau : Pays-Bas PSV Eindhoven 230 (57)
2005-2006 Drapeau : Espagne FC Barcelone 037 0(4)
2006-2011 Drapeau : Allemagne Bayern Munich 188 (16)
2011-2012 Drapeau : Italie Milan AC 050 0(0)
2012-2013 Drapeau : Pays-Bas PSV Eindhoven 035 0(8)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
2000-2013 Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas 079 (10)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 6 juin 2013

Mark Peter Gertruda Andreas van Bommel, né le 22 avril 1977 à Maasbracht, située dans la Province de Limbourg aux Pays-Bas, est un ancien joueur de football néerlandais ayant évolué au poste de milieu de terrain dans plusieurs grands clubs d'Europe tels que le FC Barcelone, le Bayern Munich ou encore le Milan AC.

Carrière[modifier | modifier le code]

Club[modifier | modifier le code]

Les débuts en Eredivisie[modifier | modifier le code]

Mark van Bommel sous les couleurs du FC Bayern München.

Formé au club des RKVV Maasbracht, Mark van Bommel débute dans le championnat des Pays-Bas avec le Fortuna Sittard lors de la saison 1992-1993 à l'âge de 16 ans et 23 jours. Il porte ces couleurs jusqu'à son départ pour le PSV Eindhoven en 1999, avec lequel il remporte trois titres de champion des Pays-Bas en 2000, 2001 et 2003. Il dispute également la finale de la Coupe des Pays-Bas en 2001. Désigné comme meilleur joueur néerlandais de l'année en 2001 et en 2005, Mark van Bommel est au centre du jeu d'Eindhoven, tirant tous les coups de pieds arrêtés. Il participe à la grande épopée européenne en Ligue des champions en 2005 où le club est éliminé de justesse lors des demi-finales par le grand Milan AC , il était alors le capitaine de son équipe.

FC Barcelone[modifier | modifier le code]

Durant l'intersaison de 2005, il rejoint le FC Barcelone, en fin de contrat, qui est le club qu'il supportait enfant. Avec ce club, il rajoute 2 lignes dans son palmarès, et non des moindres: la Liga et la Ligue des Champions. Toutefois, sur un plan personnel, c'est un peu plus délicat, puisqu'il passe la plus grande partie de la saison sur le banc de touche.

Bayern Munich[modifier | modifier le code]

Le lendemain de la lourde défaite de son club en Super Coupe d'Europe face au FC Séville, il rejoint le Bayern Munich afin de remplacer le milieu de terrain Michael Ballack, ex-star de l'équipe, parti début juillet au Chelsea FC. Il s'imposera tout de suite dans le onze-type du Bayern et deviendra par la même occasion l'un des leaders de cette équipe. En 2008, il remporte le doublé Championnat-Coupe d'Allemagne.

Au début de la saison 2008/2009, il est nommé capitaine du Bayern Munich à la suite de la retraite d'Oliver Kahn. Il est le premier joueur non allemand à être nommé capitaine du club bavarois. Lors de la saison 2009/2010, il remporte son deuxième doublé Championnat-Coupe d'Allemagne et manque de peu le triplé, avec la Ligue des Champions. Parvenu en finale, le Bayern Munich s'inclinera finalement 2 à 0 face à l'Inter Milan.

AC Milan[modifier | modifier le code]

Le 23 janvier 2011, date de l'annonce officielle de son départ du FC Bayern München, après quatre saisons passé au sein du club bavarois, pour l'équipe lombarde du Milan AC[3], à la suite de cela van Bommel déclare : « Je quitte le Bayern le cœur lourd, mais la tête haute. J'ai passé quatre belles années marquées par la réussite à Munich et je voudrais remercier le club et ses supporters. Le Bayern occupera toujours une grande place dans mon cœur » [4], auquel répondra Karl-Heinz Rummenigge, président du Bayern en confirmation de la cession du joueur : « Le transfert a été une demande explicite de Mark. Il a toujours été un modèle de professionnalisme, un joueur de succès et important pour le Bayern et également un grand capitaine. »[5]

Au final, le Néerlandais signe un contrat d'une durée de six mois, prenant fin le 30 juin 2011. En remportant le Scudetto avec l'AC Milan, il est devenu un des rares joueurs à avoir remporté tous les championnats dans lesquels il a joué.

Le retour au PSV Eindhoven[modifier | modifier le code]

Le 12 mai 2012, il annonce son départ du club rossonero pour rejoindre son ancien club, le PSV Eindhoven, le transfert prenant effet le 1er juillet suivant. Le 12 mai 2013, pour le dernier match de sa carrière, le néerlandais est exclu à la 71e minute, après avoir reçu un second carton jaune.

Équipe nationale[modifier | modifier le code]

Il connaît sa première sélection le 7 octobre 2000 à l'occasion du match Chypre - Pays-Bas (0-4). Il compte 67 sélections pour 10 buts avec les Oranje. En 2006, il a disputé la Coupe du monde de football en Allemagne. Peu après la fin de la Coupe du monde, il a fait partie des contestataires (avec entre autres Ruud van Nistelrooy), qui ont refusé de revenir en sélection si Marco van Basten demeurait sélectionneur. Ce qui explique qu'il ne fit pas partie de la sélection dévoilée par ce dernier pour l'Euro 2008. Néanmoins, lorsque Marco van Basten quitte ses fonctions après la défaite des Oranje en quart de finale de l'Euro, il est rappelé par Bert van Marwijk, le nouveau sélectionneur. Ce dernier n'est autre que son beau-père puisque Mark van Bommel est marié avec la fille de Bert van Marwijk. Avec les Pays-Bas, il dispute la Coupe du monde 2010. Les Hollandais parviendront à se hisser en finale mais s'inclineront finalement 1 à 0 en prolongations contre l'Espagne. Lors de l'Euro 2012 où il est capitaine avant de céder le brassard à Rafael van der Vaart, son équipe termine dernière de son groupe, en perdant ses trois matches (1-0 contre le Danemark, 2-1 contre la Mannschaft et 2-1 contre le Portugal. À l'issue de cette élimination prématurée -les Pays-Bas visaient le titre-, van Bommel décide de se mettre en retrait de la sélection. Il déclare : «Le temps est venu pour de jeunes joueurs, pleins de talents» mais il précise néanmoins qu'il sera toujours sélectionnable : « Il y aura peut-être dans le futur un moment où le coach, en raison des circonstances, voudra ou devra encore faire appel à moi. Alors, je veux pouvoir répondre présent ». À 35 ans, et pourtant aidé d'une génération talentueuse, l'ex milieu du Bayern Munich n'aura rien remporté avec sa sélection.

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

Habitué à être la plaque tournante du jeu de l'équipe dans laquelle il évolue, Mark van Bommel brille par les qualités de ses passes et la puissance de ses frappes. Ces aptitudes lui ont valu d'être le tireur de tous les coups de pied arrêtés lorsqu'il évoluait au PSV Eindhoven. Capable de se muer en défenseur acharné en cours de match, il est aussi particulièrement réputé pour son manque de fair-play et sa propension à provoquer ses adversaires, le public voire l'arbitre. En 2007, lors d'un huitième de finale de Ligue des champions contre le Real Madrid, il avait adressé un bras d'honneur au public pour fêter son but. En 2008, c'est à un arbitre qu'il fait le même geste lors d'un match de championnat contre Hambourg SV.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Club[modifier | modifier le code]

PSV Eindhoven[modifier | modifier le code]

FC Barcelone[modifier | modifier le code]

FC Bayern München[modifier | modifier le code]

AC Milan[modifier | modifier le code]

Équipe Nationale[modifier | modifier le code]

Pays-Bas[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]