Evaeverson Lemos da Silva

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brandão (homonymie).
Brandão
Brandão.jpg
Brandão avec Marseille en 2010.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France AS Saint-Etienne
Numéro 9
Biographie
Nom Evaeverson Lemos da Silva
Nationalité Drapeau du Brésil Brésil
Drapeau de la France France
Naissance 16 juin 1980 (34 ans)
Lieu São Paulo (Brésil)
Taille 1,89 m (6 2)
Période pro. Depuis 1998
Poste Attaquant
Pied fort Gauche
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1998-2000 Drapeau : Brésil Grêmio Maringá 018 0(5)
2000-2001 Drapeau : Brésil União Bandeirante 026 0(7)
2001-2002 Drapeau : Brésil Iraty Sport Club 020 0(7)
2002 Drapeau : Brésil São Caetano 023 (10)
2002-2009 Drapeau : Ukraine FC Chakhtar Donetsk 220 (91)
2009-2012 Drapeau : France Olympique de Marseille 116 (31)
2011 Drapeau : Brésil Cruzeiro EC 006 0(0)
2011 Drapeau : Brésil Grêmio 014 0(4)
2012- Drapeau : France AS Saint-Étienne 067 (24)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
Dernière mise à jour : 20 mai 2014

Evaeverson Lemos da Silva dit Brandão, né le 16 juin 1980 à São Paulo, est un footballeur brésilien naturalisé Français depuis 2012 qui évolue au poste d'attaquant à l'AS Saint-Étienne.

Carrière[modifier | modifier le code]

Débuts au Brésil[modifier | modifier le code]

Brandão commence sa carrière au Brésil, son pays natal, dans des clubs de seconde zone avant d'arriver dans un club un peu plus huppé : le São Caetano.

Chakhtar Donetsk[modifier | modifier le code]

Il est contacté par le FC Chakhtar Donetsk, club ukrainien fraîchement présidé par le milliardaire Rinat Akhmetov ; club qui recrute de nombreux Brésiliens à forts coûts tels que : Fernando, Jádson, Ilson, Luiz Adriano, Willian, Elano et Matuzalem. Au sein de cette colonie brésilienne, Brandão en profite pour gagner trois titres de champions d'Ukraine (2005, 2006 et 2008), deux coupes d'Ukraine (2004 et 2008) et deux supercoupes d'Ukraine (2005 et 2008).

C'est durant la saison 2005-2006 que Brandão se fait remarquer en terminant meilleur buteur du Championnat ukrainien en marquant 15 buts en 26 matchs. Brandão accumule l'expérience du haut niveau en jouant tous les ans la Ligue des champions. Mais son rêve est de porter un jour les couleurs de la Seleção, il sait très bien que le championnat est très peu suivi au Brésil.

Olympique de Marseille[modifier | modifier le code]

Fin 2008, Brandão a deux choix, opter pour un retour au Brésil ou se diriger vers une équipe européenne. Lors du mercato hivernal de 2009, il est d'abord contacté par Palmeiras qui lui propose un retour au pays. Mais début janvier 2009, l'Olympique de Marseille engage les négociations pour le recruter. Il est intéressé par le challenge qui pourrait lui permettre d'obtenir enfin sa première sélection en équipe du Brésil et ainsi montrer à Dunga qu'il mérite sa place chez les auriverde.

Le 13 janvier 2009, il signe à l'Olympique de Marseille un contrat de trois ans et demi pour un montant de six millions d'euros[1]. Le 17 janvier suivant, il fait ses débuts au Stade Vélodrome en Ligue 1 contre Le Havre en rentrant à la place de Samassa à la 72e minute de jeu (2-0). N'ayant pas disputé le moindre match de championnat depuis le 30 novembre (le championnat ukrainien effectuait sa longue pause hivernale), Brandão est à court de compétition et ses premiers matchs sous les couleurs olympiennes sont logiquement difficiles, ce qui ne manquera pas d'éveiller un certain scepticisme de la part des observateurs.

Brandão inscrit son premier but, décisif, au Stade Michel-d'Ornano contre le SM Caen (0-1). Mais le déclic aura véritablement lieu lors du match PSG-OM, où Brandão ne marque pas mais effectue une partie de haute facture, étant impliqué dans les deux premiers buts marseillais (1-3).

Entrée de Brandão durant le match de Ligue des champions 2009-2010 entre le Real Madrid CF et l'Olympique de Marseille.

Pour la saison 2009/2010, il repart sur les mêmes bases avec quatre buts marqués lors des douze premières journées de championnat. Il marque son premier but européen avec l'OM en inscrivant le sixième but lors de la victoire 6-1 de l'OM face au FC Zürich lors de la 4e journée de la Ligue des champions. Malgré cela, il est assez critiqué pour son manque de réalisme devant le but adverse avec un bon nombre d'occasions ratées, mais on peut cependant louer son abattage à toute épreuve et son jeu très éprouvant pour les défenses adverses.

Le 13 janvier 2010, il marque un doublé et délivre une passe décisive en Coupe de la Ligue face à l'AS Saint-Étienne pour une victoire 3-2 et une qualification en quart de finale. Il réitère cette performance en demi-finale au Stadium face au Toulouse FC (victoire 2-1 après prolongations) en inscrivant un nouveau but le 27 mars 2010, l'Olympique de Marseille remporte la finale face aux Girondins de Bordeaux, Brandão est titulaire et acquiert donc son premier titre avec l'OM. Il est ensuite sacré champion de France le 5 mai 2010 après la victoire 3-1 contre le Stade rennais.

Lors du début de saison 2010-2011, il purge une suspension de trois matchs à la suite d'un coup de coude sur un adversaire lors de la 35e journée du championnat précédent. Il assiste donc en tribunes à la victoire de son équipe lors du Trophée des champions contre le Paris-Saint-Germain aux tirs au but, ainsi qu’aux deux premières journées de championnat.

Il fait son retour lors de la 3e journée contre Lorient. Pendant la première partie de sa saison, il tarde à ouvrir son compteur. Il le débloque enfin en Ligue des champions contre le Spartak Moscou lors de la victoire 3-0 de son équipe, victoire qui envoie le club en huitièmes de finale.

Il récidive, toujours en Ligue des champions, lors de la victoire de prestige de son équipe contre Chelsea FC. Il participe activement à la qualification de l'OM en finale de la Coupe de la Ligue en marquant le premier des deux buts contre l'AJ Auxerre au stade de l'Abbé-Deschamps.

Cruzeiro EC[modifier | modifier le code]

En mars 2011, Brandão est prêté au club brésilien de Cruzeiro EC. Ce prêt jusqu'à la fin de l'année 2011 est assorti d'une option d'achat de quatre millions d'euros[2]. Peinant à s'imposer au sein de l'effectif du club de Belo Horizonte (aucun but marqué en six apparitions), Brandão se voit indiquer la porte de sortie par ses dirigeants, moins de cinq mois après son arrivée. Ces derniers lui reprochent son manque d'impact offensif et ses statistiques faméliques.

Grêmio Porto Alegre[modifier | modifier le code]

En août 2011, il est prêté pour un an au club brésilien de Grêmio Porto Alegre[3]. Au sein d'un club à la peine offensivement, Brandão peine une fois de plus à s'imposer. C'est lors de sa sixième apparition sous le maillot de Grêmio que Brandão débloque son compteur but d'une tête puissante à un mètre de la ligne de but face à Bahia. Ce but sonne comme une délivrance pour l'attaquant brésilien, qui n'avait plus marqué depuis huit mois. Le 5 octobre 2011, il offre la victoire aux siens face au Santos FC de Neymar en inscrivant l'unique but du match en début de rencontre.

Retour à Marseille et départ[modifier | modifier le code]

Début 2012, l'OM refuse une offre de renouvellement du prêt de Brandão pour un an. Auteur de quatre réalisations en quatorze rencontres de championnat, l'attaquant brésilien quitte donc Grêmio Porto Alegre le 8 janvier 2012 et revient à Marseille à la demande de Didier Deschamps. Ce retour coïncide avec le départ des frères Jordan et André Ayew pour la Coupe d'Afrique des nations 2012. Le 22 janvier 2012, Brandão inscrit son premier but depuis son retour contre Le Havre en Coupe de France[4].

Le 13 mars 2012, Brandão qualifie l'OM en quarts de finale de la Ligue des champions en marquant un but dans le temps additionnel du huitième de finale retour face à l'Inter Milan après être entré en jeu quatre minutes plus tôt[5]. Vainqueur 1-0 à l'aller, Marseille se qualifie grâce à ce but à l'extérieur malgré sa défaite (2-1). Cependant, le club marseillais est éliminé de la compétition en quarts de finale suite à ses deux défaites face au Bayern Munich (0-2, 2-0).

Le 14 avril 2012, il marque le seul but du match lors de la finale de la Coupe de la Ligue face à l'Olympique lyonnais. Entré en jeu à la 97e minute, il ne lui faut que sept minutes pour ouvrir le score et offrir à l'OM sa troisième Coupe de la Ligue d'affilée[6].

Le 13 juin 2012, l'Olympique de Marseille annonce que le contrat du joueur, qui arrive à expiration le 30 juin 2012 , n'est pas renouvelé[7].

AS Saint-Étienne[modifier | modifier le code]

Le 13 août 2012, Brandão signe un contrat de deux ans en faveur de l'AS Saint-Étienne[8]. Il marque son premier but avec les Verts lors du 16e de finale de la Coupe de la Ligue à Lorient (1-1, 0-3 aux tirs au but)[9]. Le 5 octobre suivant, il marque un doublé lors du match comptant pour la 8e journée de Ligue 1 face à l'AS Nancy-Lorraine (4-0)[10].

Le 20 avril 2013, il offre le trophée de la Coupe de la Ligue à l'AS Saint-Étienne en inscrivant le seul but de la finale face au Stade rennais FC (1-0). L'ASSE n'avait plus gagné de trophées depuis 32 ans.

Avec 14 buts marqués toutes compétitions confondues, Brandão réalise en 2012-2013 sa meilleure saison depuis 2007-2008 (19 buts avec le Shakhtar Donetsk).

Il annonce lors d'une interview qu'il souhaiterait jouer avec l'Équipe de France.

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

À son arrivée à l'OM, on apprend que Darijo Srna, son ancien coéquipier au Shakhtar Donetsk, le compare à l'attaquant italien Luca Toni [11]. "C'est le même type de joueur. Il a un timing parfait dans la surface. Son jeu de tête est remarquable. Il est très puissant, c'est un gagneur, un battant, mais aussi un provocateur qui commet beaucoup de fautes", détaille alors un journaliste ukrainien.

Le style de jeu de Brandão est assez atypique : là où la plupart des attaquants brésiliens se distinguent par leur jeu technique, Brandão se caractérise par un jeu davantage basé sur sa puissance physique, d'où son surnom "Le Bête". Lors des phases défensives de l'équipe, il n'hésite pas à harceler les défenseurs adverses par un pressing incessant, empêchant aussi une relance propre de l'adversaire, et lui valant de parcourir des distances impressionnantes lors d'un match (13km relevés en moyenne, soit autant qu'un milieu défensif), mais aussi de commettre un grand nombre de fautes.

Brandão ne se distingue pas par son adresse devant le but, notamment quand il s'agit de son pied droit. En revanche, il est beaucoup plus efficace dans le jeu aérien. Sans se procurer énormément d'occasions lors d'un match, son jeu de pivot permet à ses coéquipiers de s'ouvrir le chemin du but. Sa vitesse de course - malgré son gabarit plus qu'imposant - lui permet de compenser une vitesse d'exécution perfectible.

On parle souvent de lui comme un attaquant qui « pèse sur les défenses »[12].

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

 

Distinction personnelle[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Brandão au 20 mai 2014[13]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division M B M B M B M B C M B M B
2002-2003 Drapeau : Ukraine Chakhtar Donetsk 1 18 4 6 1 - - - - C1+C3 1+1 - 26 5
2003-2004 Drapeau : Ukraine Chakhtar Donetsk 1 18 8 3 1 - - - - C1+C3 3+2 1+0 26 10
2004-2005 Drapeau : Ukraine Chakhtar Donetsk 1 21 12 5 5 - - - - C1+C3 7+3 2+1 36 20
2005-2006 Drapeau : Ukraine Chakhtar Donetsk 1 26 15 1 1 - - - - C1+C3 2+7 0+5 36 21
2006-2007 Drapeau : Ukraine Chakhtar Donetsk 1 20 9 5 1 - - 1 0 C1+C3 8+2 0+0 36 10
2007-2008 Drapeau : Ukraine Chakhtar Donetsk 1 25 12 3 2 - - 1 0 C1 10 5 39 19
2008-2009 Drapeau : Ukraine Chakhtar Donetsk 1 12 5 1 0 - - 1 0 C1 7 1 21 6
2008-2009 Drapeau de la France Olympique de Marseille 1 16 7 1 0 - - - - - - - 17 7
2009-2010 Drapeau de la France Olympique de Marseille 1 30 8 2 0 3 4 - - C1+C3 6+2 1+0 43 13
2010-2011 Drapeau de la France Olympique de Marseille 1 19 1 1 0 3 1 - - C1 7 2 30 4
2011 Drapeau du Brésil Cruzeiro EC (prêt) 1 5 0 - - - - - - CL 1 0 6 0
2011 Drapeau du Brésil Grêmio Porto Alegre (prêt) 1 14 4 - - - - - - - - - 14 4
2011-2012 Drapeau de la France Olympique de Marseille 1 17 1 3 3 2 2 - - C1 4 1 26 7
2012-2013 Drapeau de la France AS Saint-Étienne 1 27 11 3 1 5 2 - - - - - 35 14
2013-2014 Drapeau de la France AS Saint-Étienne 1 26 6 1 1 1 0 - - C3 4 3 32 10
Total sur la carrière 292 105 35 15 14 9 3 0 - 77 22 421 151

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Brandão rejoint Marseille lequipe.fr, 13 janvier 2009
  2. Brandão signe à Cruzeiro foot01.com, 22 mars 2011
  3. Officiel : Brandao de nouveau prêté lephoceen.fr, 6 août 2011
  4. Brandao de retour à Marseille
  5. Brandao qualifie l'OM !, francefootball.fr, 13 mars 2012.
  6. Brandao offre la coupe à Marseille, francefootball.fr, 14 avril 2012.
  7. « Les fins de contrats, les retours de prêts », site Internet officiel de l'Olympique de Marseille, 13 juin 2012.
  8. Brandao deux ans à l'ASSE, asse.fr, 13 août 2012.
  9. Lorient 1-1 Saint-Étienne (0-3 TAB), lequipe.fr, 26 septembre 2012.
  10. Les Verts font le plein, francefootball.fr, 5 octobre 2012.
  11. Brandao, le "Luca Toni venu de l'Est", sur Football.fr, le 16 janvier 2009.
  12. Émission du Canal Football Club, le 6 mars 2011
  13. Statistiques de Evaeverson Lemos da Silva sur footballdatabase.eu

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :