Championnat de France de football 2007-2008

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ligue 1 2007-2008

Logo championnat de ligue 1
Généralités
Sport football
Organisateur(s) Ligue de football professionnel
Édition 70e
Lieu Drapeau : France France, Drapeau : Monaco Monaco
Date du 4 août 2007
au 17 mai 2008
Participants 20 équipes
Site web officiel
Hiérarchie
Hiérarchie 1er échelon
Niveau inférieur Ligue 2 2007-2008
Palmarès
Tenant du titre Olympique lyonnais
Promu(s) en début de saison FC Metz
SM Caen
RC Strasbourg
Vainqueur Olympique lyonnais
Deuxième FC Girondins de Bordeaux
Troisième Olympique de Marseille
Relégué(s) RC Lens
RC Strasbourg
FC Metz
Meilleur(s) buteur(s) Drapeau : France Karim Benzema (20)
Meilleur(s) passeur(s) Drapeau : France Jérôme Leroy (10)

Navigation

La saison 2007-2008 de Ligue 1 est la 70e édition du Championnat de France de football. Opposant les dix neuf meilleurs clubs français et un club monegasque en matchs aller-retour hebdomadaires - avec quelques exceptions dues au calendrier européen et international, cette saison a vu pour la sixième fois consécutive, l'Olympique lyonnais remettre son titre en jeu.

La saison a débuté le 4 août 2007 et s'est terminée le 17 mai 2008. L'Olympique lyonnais a remporté le championnat pour la septième fois, avec quatre points d'avance sur Bordeaux. Lens, club champion dix ans plus tôt, est relégué en Ligue 2. Strasbourg et Metz sont également relégués. C'est la dernière saison que le RC Strasbourg passe au plus haut niveau français.

Les 20 clubs participants[modifier | modifier le code]

Club Budget (en M)[1]
2007/08
Dernière
montée
Olympique lyonnais 145 1989
Olympique de Marseille 97 1996
Paris SG 70 1974
FC Girondins de Bordeaux 53 1992
AS Monaco FC 50 1977
AS Saint-Étienne 45 2004
RC Lens 45 1991
Lille OSC 45 2000
FC Sochaux 45 2001
Toulouse FC 40 2003
Stade rennais FC 39 1994
AS Nancy-Lorraine 30 2005
RC Strasbourg 28 2007
SM Caen 27 2007
OGC Nice 27 2002
Valenciennes FC 26 2006
Le Mans UC 72 25 2005
AJ Auxerre 25 1980
FC Metz 24 2007
FC Lorient 23 2006

Promus de Ligue 2

C'est la première saison depuis quarante-cinq ans que le FC Nantes, huit fois champion de France entre 1965 et 2001, n'est pas présent.

Résultats[modifier | modifier le code]

Tableau de résultats
Résultats (▼dom., ►ext.) OL FCGB OM ASNL ASSE SRFC LOSC OGCN MUC FCL SMC ASM VAFC FCSM AJA PSG TFC RCL RCS FCM
Olympique lyonnais 4-2 1-2 1-0 1-0 1-1 1-1 0-0 3-2 2-0 2-2 3-1 2-0 4-1 2-0 4-2 3-2 3-0 5-0 2-0
FC Girondins de Bordeaux 1-3 2-2 2-1 1-0 3-0 0-0 0-0 1-2 2-2 2-1 2-1 2-1 2-0 4-1 3-0 4-3 1-0 3-0 3-0
Olympique de Marseille 3-1 1-2 2-2 2-0 0-0 1-3 0-2 1-0 0-0 6-1 2-0 3-1 0-1 2-1 2-1 1-2 1-0 4-3 3-1
AS Nancy 1-1 1-0 1-1 2-0 2-3 2-0 2-1 1-1 2-0 1-0 2-0 0-0 1-1 4-1 1-0 1-0 2-1 3-0 2-1
AS Saint-Étienne 1-1 0-0 1-0 4-0 2-0 0-0 0-0 4-1 1-0 3-0 4-0 3-1 1-0 0-0 0-1 0-0 2-0 2-0 2-0
Stade rennais FC 0-2 0-2 3-1 0-2 1-0 2-2 1-1 3-0 2-0 1-2 0-1 1-0 0-2 1-2 2-0 2-1 3-1 3-0 2-0
Lille OSC 0-1 1-1 1-1 2-1 3-0 3-1 1-1 3-1 0-0 5-0 0-1 3-0 1-1 0-2 0-0 3-2 2-1 0-3 1-1
OGC Nice 0-0 1-1 0-2 1-0 3-0 1-1 0-0 0-0 1-2 3-1 0-2 1-0 0-0 1-2 2-1 1-1 1-0 1-0 3-1
Le Mans UC 72 1-0 1-2 0-0 2-1 3-2 1-1 1-1 2-0 0-0 1-1 1-0 2-0 0-2 3-0 0-2 1-1 3-2 0-1 1-0
FC Lorient 2-1 1-0 1-2 0-0 1-1 0-1 1-1 0-0 0-0 0-0 2-1 1-3 2-1 1-1 1-0 1-0 1-0 1-0 2-0
SM Caen 1-0 5-0 1-2 0-0 1-3 2-2 1-0 1-0 3-2 0-0 4-1 1-0 2-2 0-0 3-0 2-1 1-4 2-0 1-2
AS Monaco FC 0-3 0-6 2-3 1-3 1-1 1-2 0-0 1-1 3-1 1-0 0-0 0-0 1-0 3-0 1-2 0-2 2-0 3-0 2-0
Valenciennes FC 1-2 3-1 2-1 1-1 2-0 3-0 0-0 1-2 1-2 3-0 3-0 1-0 3-1 3-0 0-0 3-1 1-2 2-0 0-0
FC Sochaux 1-2 0-1 2-1 1-1 1-1 0-0 1-1 1-0 1-3 1-1 1-1 0-3 1-0 1-1 1-2 0-1 0-2 0-0 0-0
AJ Auxerre 1-3 0-2 2-0 0-0 1-3 0-2 0-1 2-0 3-0 5-3 1-0 1-0 2-0 0-1 0-1 1-0 0-0 1-1 0-0
Paris SG 2-3 0-2 1-1 0-0 1-1 1-3 1-1 2-3 0-0 1-3 0-1 1-1 1-1 0-0 3-1 1-2 3-0 1-0 3-0
Toulouse FC 1-0 0-1 0-0 1-1 0-2 0-0 1-0 1-1 1-1 0-0 1-1 0-0 2-1 1-2 2-0 1-1 1-1 1-3 0-0
RC Lens 3-0 2-2 3-3 1-0 3-2 1-2 1-2 0-0 1-3 1-1 1-1 0-0 0-0 3-2 2-0 0-0 1-1 2-2 1-1
RC Strasbourg 1-2 1-1 0-0 0-0 3-0 3-0 0-1 0-1 0-1 0-0 1-4 0-2 0-0 0-2 3-0 1-2 2-0 2-1 2-3
FC Metz 1-5 0-1 1-2 0-0 0-1 1-1 1-2 1-2 4-3 1-2 2-1 1-4 2-1 1-2 0-1 0-0 0-2 1-2 1-2
  •      Victoire à domicile
  •      Match nul
  •      Victoire à l'extérieur

Classement final[modifier | modifier le code]

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff Moy. Spec.[2]
1 Lyon T C S 79 38 24 7 7 74 37 +37 37 297
2 Bordeaux 75 38 22 9 7 65 38 +27 25 489
3 Marseille 62 38 17 11 10 58 45 +13 52 600
4 Nancy 60 38 15 15 8 44 30 +14 18 741
5 Saint-Étienne 58 38 16 10 12 47 34 +13 29 232
6 Rennes 58 38 16 10 12 47 44 +3 25 640
7 Lille 57 38 13 18 7 45 32 +13 17 238
8 Nice 55 38 13 16 9 35 30 +5 11 282
9 Le Mans 53 38 14 11 13 46 49 -3 11 066
10 Lorient 52 38 12 16 10 32 35 -3 12 304
11 Caen P 51 38 13 12 13 48 53 -5 19 658
12 Monaco 47 38 13 8 17 40 48 -8 10 832
13 Valenciennes 45 38 12 9 17 42 40 +2 13 799
14 Sochaux 44 38 10 14 14 34 43 -9 15 930
15 Auxerre 44 38 12 8 18 33 52 -19 10 591
16 Paris-SG L 43 38 10 13 15 37 45 -8 36 946
17 Toulouse 42 38 9 15 14 36 42 -6 20 180
18 Lens 40 38 9 13 16 43 52 -9 34 654
19 Strasbourg P 35 38 9 8 21 34 55 -21 19 401
20 Metz P 24 38 5 9 24 28 64 -36 13 184
Qualifications européennes
Ligue des Champions 2008-2009

Le classement est basé sur le barème de points classique (victoire à trois points, match nul à un, défaite zéro). En cas d'égalité, on utilise successivement :

  1. la différence de buts ;
  2. le nombre de buts marqués ;
  3. la différence de buts "particulière" (c'est-à-dire en ne prenant en compte que les matches entre les équipes à égalité) ;
  4. le classement au challenge du fair-play[4].
  • Metz a été mathématiquement relégué le 12 avril 2008 (33e journée), et mathématiquement dernier à la même date. Metz a tout de même engrangé plus de deux fois plus de points aux matchs retour (17 contre 7 aux matchs aller).
  • Strasbourg s'est officiellement relégué le 10 mai 2008 (37e journée).
  • Le vainqueur de la coupe de France étant Lyon, la place en coupe UEFA est prise par Paris, en tant que finaliste (Lyon est déjà qualifié pour une autre compétition européenne). Si la place de vainqueur de la coupe de France est la première à être distribuée, celle de finaliste est la dernière. Paris se qualifie comme vainqueur de la coupe de la ligue, et étant aussi finaliste de la coupe de France, la dernière place est redistribuée au cinquième du championnat (Saint-Etienne).

Leader journée par journée[modifier | modifier le code]

Olympique lyonnais Association sportive Nancy-Lorraine Football Club Lorient-Bretagne Sud Le Mans Football Club Valenciennes Football Club

NB : L'Olympique lyonnais est passé en tête lors d'un match en retard de la 3e journée, joué entre les journées 9 et 10 et ne l'a plus quitté jusqu'à la dernière journée et son 7e titre de champion.

Buteurs[modifier | modifier le code]

La dernière journée de la saison 2007-2008 fut riche en buts avec un nombre impressionnant de 43 buts, chose qui n'avait pas été atteinte depuis 35 ans.

Buteurs Buts Club
Drapeau : France Karim Benzema
20
Lyon
Drapeau : Sénégal Mamadou Niang
18
Marseille
Drapeau : France Djibril Cissé
16
Marseille
Drapeau : France Bafétimbi Gomis
16
Saint-Étienne
Drapeau : Argentine Fernando Cavenaghi
15
Bordeaux
Drapeau : Côte d'Ivoire Bakari Koné
14
Nice
Drapeau : Algérie Rafik Saïfi
14
Lorient
Drapeau : France Steve Savidan
13
Valenciennes
Drapeau : Brésil Tulio De Melo
13
Le Mans
Drapeau : Brésil Wendel
12
Bordeaux
Drapeau : France David Bellion
12
Bordeaux
Drapeau : France Mickaël Pagis
12
Rennes
Drapeau : Turquie Mevlüt Erding
11
Sochaux
Drapeau : Roumanie Daniel Niculae
11
Auxerre
Drapeau : Suède Johan Elmander
11
Toulouse
Drapeau : Côte d'Ivoire Amara Diané
11
Paris

Passeurs décisifs[modifier | modifier le code]

Le classement des passeurs décisifs a officiellement fait son apparition dans le championnat de France cette saison[5].

Passeurs Passes Club
Drapeau : France Jérôme Leroy
10
Rennes
Drapeau : France Samir Nasri
10
Marseille
Drapeau : Brésil Nenê
9
Monaco
Drapeau : France Jérôme Rothen
8
Paris SG
Drapeau : France Olivier Monterrubio
8
Lens
Drapeau : France Benoît Cheyrou
8
Marseille
Drapeau : Maroc Marouane Chamakh
7
Bordeaux
Drapeau : Brésil Juninho
7
Lyon
Drapeau : France Karim Benzema
6
Lyon
Drapeau : Gabon Éric Mouloungui
6
Strasbourg

Challenge du fair-play[modifier | modifier le code]

Un challenge du fair-play est organisé par l'Union des Clubs Professionnels de Football (UCPF) et la Ligue de football professionnel (LFP) pour récompenser les équipes totalisant le moins d’avertissements et d’expulsions[4].

Le classement du challenge du fair-play est établi en tenant compte du barème de 1 point par carton jaune et de 3 points par carton rouge. En cas d’égalité de points, les clubs ex-aequo sont départagés selon le nombre le plus petit nombre de cartons rouge reçus et, en cas de nouvelle égalité, selon le plus grand nombre de buts marqués en championnat.

Chaque carton jaune et chaque carton rouge donnent lieu au paiement par le club concerné de 80 € et 230 € respectivement. Si une personne présente sur le banc de touche se fait expulser, l'amende s'élève à 460 €. Les trois premières équipes du classement, soit le FC Lorient, le Paris SG et le Stade rennais, reçoivent respectivement 25 %, 15 % et 10 % de la totalité des sommes perçues, la moitié restante du montant étant offert à des organisations à but humanitaire, caritatif ou social.

À l'issue de la saison 2007-2008, le classement du challenge du fair-play est le suivant:

# Club Points Cartons jaune Averti Cartons rouge Carton rouge Buts marqués
1 FC Lorient 39 39 0 32
2 Paris SG 57 57 0 37
3 Stade rennais FC 64 58 2 47
4 Olympique de Marseille 66 57 3 58
5 Olympique lyonnais 67 58 3 74
6 RC Lens 67 58 3 43
7 SM Caen 69 63 2 48
8 AJ Auxerre 70 61 3 33
9 RC Strasbourg 73 58 5 34
10 Valenciennes FC 73 52 7 42
11 FC Sochaux 76 73 1 34
12 Lille OSC 76 64 4 45
13 AS Nancy-Lorraine 76 64 4 44
14 OGC Nice 78 72 2 35
15 AS Saint-Étienne 81 69 4 47
16 Le Mans UC 85 67 6 46
17 FC Girondins de Bordeaux 89 74 5 65
18 FC Metz 91 79 4 28
19 Toulouse FC 93 75 6 36
20 AS Monaco FC 96 84 4 40

Avant-saison[modifier | modifier le code]

Le mercato d'été est ouvert du 28 mai au 31 août 2007 inclus. Avec plusieurs transferts de stars et près de la moitié des clubs qui changent d'entraîneurs, cette nouvelle saison est particulièrement riche en changements.

Mouvements des entraîneurs[modifier | modifier le code]

L'avant-saison 2007-2008 de Ligue 1 est marquée par une valse des entraîneurs insolite dans l'histoire de ce championnat, que l'on pourrait qualifier de jeu de chaises musicales. Ainsi, le 25 mai 2007, Gérard Houllier annonce son départ du poste d'entraîneur du sextuple champion de France, l'Olympique lyonnais. Celui-ci est alors remplacé le 30 mai par Alain Perrin, le sélectionneur encore sous contrat du FC Sochaux-Montbéliard. Ce qui poussera le club sochalien à aller débaucher à son tour l'entraîneur du club du Mans UC, Frédéric Hantz, dont l'arrivée est officialisée le 2 juin. Il est lui-même remplacé par Rudi Garcia, en traîneur du Dijon FCO.

De son côté, le RC Lens, après avoir pris acte de la décision de Francis Gillot de démissionner, est allé sortir Guy Roux de sa retraite, l'emblématique entraîneur de l'AJ Auxerre. Mais seulement après 5 journées, Guy Roux démissionne en donnant le nom de son successeur, l'ancien entraîneur du RC Strasbourg, Jean-Pierre Papin.

À l'AS Monaco, le contrat de Laurent Banide n'a pas été reconduit, le club lui préférant l'entraîneur des Girondins de Bordeaux, Ricardo. Les Girondins ont eux fait le pari d'offrir une première expérience de sélectionneur à Laurent Blanc. Le RC Strasbourg, quant à lui, a décidé de se séparer de son entraîneur Jean-Pierre Papin, remplacé par Jean-Marc Furlan, entraîneur du club de l'ES Troyes AC de nouveau en Ligue 2. L'AS Saint-Étienne enfin, a rompu son contrat avec Ivan Hašek pour le remplacer par son adjoint Laurent Roussey.

Ce ne sont donc pas moins de huit clubs de l'élite qui commencent la saison avec un nouvel entraîneur.

Mercato d'été des joueurs[modifier | modifier le code]

Les deux meilleurs clubs du dernier championnat ont beaucoup fait parler d'eux lors du mercato.

L'Olympique lyonnais a vu plusieurs de ses joueurs cadres partir à l'entre saison comme Éric Abidal (au FC Barcelone), Florent Malouda (Chelsea FC), Tiago (Juventus) et Sylvain Wiltord (Stade rennais). Pour compenser ces départs, deux Lillois sont recrutés dans le secteur offensif : Mathieu Bodmer et Kader Keita. Fabio Grosso, vendu par l'Inter, remplace poste pour poste Éric Abidal.

L'Olympique de Marseille a quant à lui vu son attaquant Franck Ribéry rejoindre l'Allemagne au Bayern Munich pour 26 millions d'euros. Ce transfert constitue un record pour la Bundesliga. Avec cette somme l'OM a pu renforcer les secteurs défensifs avec Gaël Givet, Laurent Bonnart, Jacques Faty et Benoît Cheyrou, et les secteurs offensifs de son équipe avec aussi Karim Ziani, Djibril Cissé et Boudewijn Zenden. De plus, l'OM recrute le gardien Steve Mandanda, prêté avec option d'achat par Le Havre AC.

Le troisième de Ligue 1 Toulouse FC a renforcé son équipe avec les arrivées des défenseurs Jon Jönsson, Hérita Ilunga et Mauro Cetto et de l'attaquant André-Pierre Gignac.

L'AS Nancy Lorraine est le seul club à n'avoir recruté aucun joueur durant ce marché des transferts. La vente de Pape Diakhaté au Dynamo de Kiev et le départ de Cédric Lécluse à Angers sont les seuls mouvements de l'AS Nancy Lorraine.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. France Football du 11 janvier 2008
  2. Passez la souris sur le nombre de spectateurs par match pour afficher le taux de remplissage.
  3. Les deux places sont attribuées aux vainqueurs, sinon au finaliste (uniquement pour la Coupe de France), enfin au meilleur club de L1 non-qualifié pour une compétition européenne de niveau égal ou supérieur (Règlement sur le site de la LFP).
  4. a et b Le règlement du challenge du fair-play, sur lfp.fr
  5. Un classement pour les passeurs

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Parcours en coupes d'Europe[modifier | modifier le code]

Le parcours des clubs français en coupes d'Europe est important puisqu'il détermine le coefficient UEFA, et donc le nombre de clubs français présents en coupes d'Europe les années suivantes.

Club Compétition
Olympique lyonnais Ligue des Champions éliminé en huitième de finale (Manchester United Drapeau : Angleterre)
Olympique de Marseille Ligue des Champions éliminé en phase de groupes (FC Porto Drapeau : Portugal, Liverpool FC Drapeau : Angleterre et Beşiktaş Drapeau : Turquie)
Toulouse FC Ligue des Champions éliminé en tour de qualification (Liverpool FC Drapeau : Angleterre)
Olympique de Marseille Coupe UEFA éliminé en huitième de finale (Zenith Saint-Petersbourg Drapeau : Russie)
FC Girondins de Bordeaux Coupe UEFA éliminé en seizième de finale (Anderlecht Drapeau : Belgique)
Stade rennais FC Coupe UEFA éliminé en phase de groupes (Hambourg SV Drapeau : Allemagne, FC Bâle Drapeau : Suisse, SK Brann Drapeau : Norvège et Dinamo Zagreb Drapeau : Croatie)
Toulouse FC Coupe UEFA éliminé en phase de groupes (Bayer Leverkusen Drapeau : Allemagne, Spartak Moscou Drapeau : Russie, FC Zurich Drapeau : Suisse et Sparta Prague Drapeau : République tchèque)
FC Sochaux Coupe UEFA éliminé au premier tour (Panionios Athènes Drapeau : Grèce)
RC Lens Coupe UEFA éliminé en tour de qualification (FC Copenhague Drapeau : Danemark)

Sur les autres projets Wikimedia :