Onyekachi Apam

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Onyekachi Apam
Pas d'image ? Cliquez ici.
Biographie
Nationalité Drapeau : Nigeria Nigeria
Naissance (27 ans)
Lieu Aba (Nigeria)
Taille 1,8 m (5 11)
Période pro. 2006-
Poste Défenseur droit/centre
Pied fort Droit
Parcours junior
Saisons Club
0 Drapeau : Nigeria Pepsi Football Academy
2004-2006 Drapeau : Nigeria Enugu Rangers
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
2006-2010 Drapeau : France OGC Nice 113 (1)
2010-2014 Drapeau : France Stade rennais 031 (0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
2005 Drapeau : Nigeria Nigeria - 20 ans 006 (0)[1]
2008 Drapeau : Nigeria Nigeria Olympique 005 (0)[1]
2007- Drapeau : Nigeria Nigeria 012 (0)[2]
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 6 janvier 2014

Onyekachi Apam, né le à Aba[3], est un footballeur nigérian. Après avoir débuté sa carrière dans son pays natal, il rejoint l'Europe et l'OGC Nice à l'âge de 21 ans. Il s'installe comme titulaire avec son club, ce qui lui permet d'intégrer de façon régulière sa sélection nationale au poste de défenseur. Transféré au Stade rennais en juin 2009, il y est longtemps blessé et n'y joue que très peu durant trois ans et demi.

Biographie[modifier | modifier le code]

Onyekachi Apam naît au Nigeria, au sein d'une famille qui compte trois autres garçons et une fille. Il fait ses premiers pas de footballeur dans les rues de sa ville natale de Aba, où il est repéré, et rejoint alors les « Calculators »[4]. Après un passage à la Pepsi Football Academy de Aba[5], il rejoint les Enugu Rangers où il fait ses débuts en première division nigériane[4]. Ses performances lui permettent de participer à la Coupe du monde des moins de 20 ans en 2005. Titulaire tout au long de la compétition[1], il parvient en finale où son équipe est battue par l'Argentine de Lionel Messi. Suspendu pour accumulation de cartons jaunes, Apam ne participe pas à ce match[6].

Le 9 janvier 2006, Apam rejoint l'Europe. Les Enugu Rangers le cèdent en prêt à l'OGC Nice qui lui fait signer un contrat de stagiaire pour dix-huit mois, et où il avait effectué un essai au mois d'octobre précédent[7]. Dix mois après son arrivée, Apam fait ses débuts en Ligue 1, le 28 octobre 2006 à l'occasion d'un match opposant l'OGC Nice à l'Olympique de Marseille. Son entraîneur Frédéric Antonetti le lance à la mi-temps en remplacement d'Olivier Veigneau[8]. Rapidement, il s'impose comme titulaire au sein d'une défense qu'il ne quittera plus jusqu'à la fin de la saison. Cette ascension rapide incite les dirigeants niçois à faire signer à Apam un contrat professionnel de quatre ans dès le début du mois de décembre 2006[9].

Titulaire inamovible à Nice lors des deux saisons suivantes, Apam en profite pour se faire une place en sélection nationale. En janvier 2008, il est sélectionné pour participer à la Coupe d'Afrique des nations[10], où le Nigeria atteint les quarts de finale, battu par le Ghana (1-2). Quelques mois plus tard, il participe également aux Jeux olympiques disputés à Pékin[11]. Titulaire en défense[1], il contribue au parcours de son équipe, qui parvient en finale du tournoi. Une nouvelle fois, c'est l'Argentine de Lionel Messi qui se présente, et une nouvelle fois, le Nigeria s'incline (0-1)[12]. Apam remporte donc une médaille d'argent. En janvier 2010, Apam est sélectionné pour sa deuxième Coupe d'Afrique des nations, que le Nigeria termine cette fois à la troisième place, après avoir battu l'Algérie en petite finale. Il joue quatre rencontres de la compétition, mais récolte également un carton rouge[13].

Lors de la saison 2009-2010, du fait de son départ à la CAN, Apam voit son nombre de matchs disputés avec l'OGC Nice diminuer[14]. À la fin du mois d'avril 2010, il est éloigné des terrains par une blessure au genou droit, pour laquelle il doit subir une opération au début du mois de juin[15]. Présélectionné pour participer à la Coupe du monde 2010[16], il doit par conséquent déclarer forfait pour la compétition[17].

Le 29 juin 2010, il s'engage pour quatre saisons avec le Stade rennais FC et y retrouve l'entraîneur qui l'a lancé en Ligue 1, Frédéric Antonetti[18]. L'indemnité de transfert est évaluée à entre 4 et 5 millions d'euros[19]. Il joue enfin son premier match, après 18 mois d'absence, le 15 décembre 2011 en Ligue Europa, face à l'Atlético Madrid. Mis à l'écart par Philippe Montanier, qui succède à Antonetti à l'été 2013[20], Apam ne joue aucun match avec le Stade rennais durant la première partie de la saison 2013-2014. Début , son contrat avec le club breton est résilié d'un commun accord[21].

Statistiques de carrière[modifier | modifier le code]

Statistiques d'Onyekachi Apam au 29 mai 2013[22]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : Nigeria Nigeria Total
Division M B M B M B C M B M B M B
2006 - 2007 Drapeau de la France OGC Nice 1 22 0 2 0 0 0 - - - - - 24 0
2007 - 2008 Drapeau de la France OGC Nice 1 30 0 0 0 1 0 - - - 2 0 33 0
2008 - 2009 Drapeau de la France OGC Nice 1 30 1 1 0 3 0 - - - 4 0 38 1
2009 - 2010 Drapeau de la France OGC Nice 1 23 0 0 0 1 0 - - - 6 0 30 0
2010 - 2011 Drapeau de la France Stade rennais 1 0 0 0 0 0 0 - - - - - 0 0
2011 - 2012 Drapeau de la France Stade rennais 1 12 0 3 0 0 0 C3 1 0 - - 16 0
2012 - 2013 Drapeau de la France Stade rennais 1 11 0 1 0 3 0 - - - - - 15 0
Total sur la carrière 128 1 7 0 8 0 - 1 0 12 0 156 1

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d « Statistiques d'Onyekachi Apam », sur fifa.com (consulté le 24 juin 2010)
  2. 4524 « Fiche d'Onyekachi Apam », sur national-football-teams.com (consulté le 24 juin 2010)
  3. « Fiche d'Onyekachi Apam », sur lequipe.fr (consulté le 19 juillet 2010)
  4. a et b OGC Nice Mag, « À l'affiche : Onyekachi Apam », sur ogcnice.com,‎ 3 février 2007 (consulté le 24 juin 2010)
  5. (en) « Graduates », sur pepsifootballacademy.com (consulté le 24 juin 2010)
  6. « Feuille de match de la finale de la Coupe du monde de football des moins de 20 ans 2005 », sur fifa.com (consulté le 24 juin 2010)
  7. « Onyekachi Apam prêté à Nice », sur lequipe.fr,‎ 9 janvier 2006 (consulté le 24 juin 2010)
  8. « Feuille de match d'OGC Nice - Olympique de Marseille du 28 octobre 2006 », sur lfp.fr (consulté le 24 juin 2010)
  9. « Apam passe pro », sur lequipe.fr,‎ 7 décembre 2006 (consulté le 24 juin 2010)
  10. « Les 23 Nigérians », sur lequipe.fr,‎ 10 janvier 2008 (consulté le 24 juin 2010)
  11. « Taiwo dans les 22 », sur lequipe.fr,‎ 15 juillet 2008 (consulté le 24 juin 2010)
  12. « Feuille de match de la finale des Jeux olympiques 2008 », sur fifa.com (consulté le 24 juin 2010)
  13. « Statistiques du Nigeria lors de la CAN 2010 », sur worldfootball.net (consulté le 24 juin 2010)
  14. « Temps de jeu d'Onyekachi Apam avec Nice lors de la saison 2009-2010 », sur lfp.fr (consulté le 24 juin 2010)
  15. C.M., Nice-Matin, « Apam indisponible six semaines », sur menton.maville.com,‎ 10 juin 2010 (consulté le 24 juin 2010)
  16. AFP, « Obi Mikel et Kanu dans les 30 », sur fifa.com,‎ 10 mai 2010 (consulté le 24 juin 2010)
  17. AFP, « Obi Mikel dans les 23, pas Anichebe », sur fifa.com,‎ 31 mai 2010 (consulté le 24 juin 2010)
  18. « Apam, Mandjeck, Carrasso et Montaño sont Rennais ! », sur staderennais.com,‎ 29 juin 2010 (consulté le 29 juin 2010)
  19. AFP, « Nice confirme pour Apam », sur lequipe.fr,‎ 22 juin 2010 (consulté le 29 juin 2010)
  20. « Montanier ne compte pas sur Apam », sur stade-rennais-online.com,‎ 16 juillet 2013 (consulté le 6 janvier 2014)
  21. « Contrat résilié pour Apam », sur lequipe.fr,‎ 6 janvier 2014 (consulté le 6 janvier 2014)
  22. Statistiques de Onyekachi Apam sur footballdatabase.eu