Équipe de Suède de football

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article traite de l'équipe masculine. Pour l'équipe féminine, voir Équipe de Suède de football féminin.

Drapeau : Suède Équipe de Suède

Écusson de l' Équipe de Suède
Généralités
Confédération UEFA
Couleurs jaune et bleu
Surnom Blågult (« Les Bleus-Jaunes »)
Stade principal Friends Arena
Classement FIFA en stagnation 29e (14 août 2014)[1]
Personnalités
Sélectionneur Drapeau : Suède Erik Hamrén
Capitaine Zlatan Ibrahimović
Plus sélectionné Anders Svensson (148 sélections)
Meilleur buteur Zlatan Ibrahimović (50 buts)

Rencontres officielles historiques

Premier match 12 juillet 1908 (Norvège, 11-3)
Plus large victoire 12-0, Lettonie (29 mai 1927)
12-0, Corée du Sud (5 août 1948)
Plus large défaite 1-12, Grande-Bretagne (20 octobre 1908)

Palmarès

Coupe du monde Phases finales : 11
Finaliste en 1958
Championnat d'Europe Phases finales : 6
Troisième en 1992
Jeux olympiques Médaille d'or en 1948

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Actualités

Pour les résultats en cours, voir :
Équipe de Suède de football en 2014

L'équipe de Suède de football est constituée par une sélection des meilleurs joueurs suédois sous l'égide de la Fédération de Suède de football.

Historique[modifier | modifier le code]

Les débuts de la Suède[modifier | modifier le code]

La Fédération de Suède de football (Svenska Fotbollförbundet) est fondée en 1904. Elle est un membre fondateur de la FIFA en 1904. Le premier match officiel de l’équipe de Suède de football (Sveriges herrlandslag i fotboll) a eu lieu le 12 juillet 1908, contre la Norvège, et le match se solda par un score sans appel de 11 buts à 3 ! Quelques mois plus tard, exactement le 20 octobre 1908, lors des JO 1908, la Grande-Bretagne humilie la Suède sur le score de 12 buts à 1, ce qui est la plus large défaite des Suédois. Mais la plus large victoire fut aussi enregistrée durant cette période des débuts, c’est-à-dire le 27 mai 1927, à domicile contre la Lettonie, sur le score de 12 buts à 0 !

La Suède de 1930 à 1954[modifier | modifier le code]

L’équipe de Suède n’a pas participé à la première Coupe du Monde en 1930. Elle réussit à se qualifier pour celle de 1934, où elle échoua en quart de finale, battue par l’Allemagne (1-2), alors que l’équipe de Suède de football avait battu l’ancien finaliste, l’Argentine (3-2). En 1938, elle atteint la demi-finale et prend la quatrième place. Après la Seconde Guerre mondiale, la Suède est championne olympique à Londres en 1948. Et surtout, elle termine troisième de la Coupe du Monde en 1950. La Fédération de Suède de football est membre de l'UEFA depuis sa création en 1954.

La Coupe du monde 1958 chez elle[modifier | modifier le code]

L'équipe suédoise qui finira 2e en 1958

En 1956, la fédération suédoise encourage les meilleurs joueurs professionnels suédois à entrer en sélection pour la future coupe du monde à domicile. Elle peut compter sur Gunnar Gren et Nils Liedholm, deux des 3 attaquants qui forment le trio d'attaquants milanais du Gre-No-Li. L'équipe hôte est dans le groupe C et tombe avec le Mexique (seule équipe d'Amérique du Nord), la Hongrie (alors l'une des meilleures équipes du monde, finaliste de la précédente édition) et le Pays de Galles.

Au premier tour, les Suédois supportés par 32 000 spectateurs battent le Mexique (3-0) au stade de Råsunda à Solna lors de leur premier match (doublé de Simonsson et un penalty de Liedholm). Lors de la 2e journée, ils battent également à Solna la Hongrie (2-1) (doublé de Hamrin), et font match nul contre le Pays de Galles (0-0). Une fois en quart de finale, ils jouent pour la 4e fois consécutive à Råsunda et éliminent l’URSS (2-0) (buts d'Hamrin et de Simonsson). En demi-finale, ils battent la RFA (3-1) devant 50 000 spectateurs à Ullevi, le stade de Göteborg (buts de Skoglund, Gren et Hamrin).

Le 29 juin à 15h devant 50 000 spectateurs, en face de l'armada brésilienne de Pelé, Garrincha, Nilton Santos ou encore Zagallo, les joueurs suédois entraînés par Raynor ne peuvent rien faire face à l'offensive du Brésil et s'inclinent sur un score de 5 buts à 2 avec notamment deux doublés de Pelé et de Vavà et un but de Mario Zagallo côté brésilien et des buts de Nils Liedholm et de Simonsson.

La période 1958 à 1992 : une Suède qui se recherche[modifier | modifier le code]

Entre leur finale perdue contre le Brésil et l’Euro 1992 à domicile, la Suède a cherché à confirmer sa performance. Mais en Europe, elle ne se qualifia pour aucune compétition européenne. Sur la scène internationale, l’équipe de Suède a eu un bilan mitigé, c’est-à-dire qu'elle ne participait pas tout le temps à la Coupe du Monde et sa meilleure performance durant cette période était un deuxième tour en 1974. De même après sa finale, elle ne se qualifia pas pour la Coupe du monde 1962, au Chili.

L’Euro 1992 et les débuts dans le Championnat d’Europe[modifier | modifier le code]

L’Euro 1992 constitue pour la Suède la première participation au Championnat d'Europe de football qu'elle organise. À domicile, la Suède enregistra au premier tour un match nul contre la France (1-1) et deux victoires sur le Danemark (1-0) et l’Angleterre (2-1), mais en demi-finale la Suède tomba sur l’Allemagne, une défaite 2 buts à 3, ce qui constitue la meilleure performance en Coupe d’Europe, présageant la performance de 1994.

L’épopée à la Coupe du Monde 1994[modifier | modifier le code]

Lors de la Coupe du monde de football 1994 avec de grands joueurs comme Tomas Brolin, Kennet Andersson, Thomas Ravelli et Henrik Larsson, la Suède fait match nul contre le Cameroun (2-2), puis bat la Russie (3-1) et fait match nul contre le Brésil (1-1). En huitièmes de finale, la Suède bat l’Arabie saoudite (3-1), puis en quarts de finale, bat la Roumanie lors d'un match très disputé (2-2 a.p. ; 5-4 tab). Elle s'incline en demi-finale une nouvelle fois contre le Brésil, sur un exploit individuel de Romário (0-1). Elle parvient néanmoins à obtenir une troisième place méritée aux dépens de la Bulgarie (4-0).

La Suède depuis 1994 : un équipe à potentiel mais aux résultats mitigés[modifier | modifier le code]

L’équipe de Suède ne participa ni à l’Euro 1996 en Angleterre et ni à la Coupe du monde 1998 en France.

À l'Euro 2000, la Suède termine dernière de sa poule avec seulement un point récolté contre la Turquie (0-0).

À la coupe du monde 2002, elle se fit éliminer en huitième par une des surprises du Mondial, le Sénégal (2-1) après prolongations, après être sorti premier du « groupe de la Mort » (composé du Nigeria, de l’Angleterre et de l’Argentine) avec deux matchs nuls et une victoire.

À l'Euro 2004, la Suède fut éliminée en quart de finale contre les Pays-Bas aux tirs aux buts 5 à 4 après un score nul et vierge (0-0), après avoir encore terminé premier de sa poule.

L'équipe de Suède à la Coupe du monde 2006.

À la coupe du monde 2006 en Allemagne, elle est éliminée en huitièmes de finale contre le pays organisateur, l'Allemagne sur le score de (2-0), après avoir fait deux matchs nuls contre Trinité-et-Tobago (0-0, ce qui s’avère être une grosse surprise) et l’Angleterre (2-2, dont un des plus beaux buts du Mondial marqué par Joe Cole) et une victoire sur le Paraguay (1-0, but de Fredrik Ljungberg).

Lors de l'Euro 2008, la Suède sera éliminée dès le premier tour, terminant troisième de son groupe derrière l'Espagne et la Russie. Malgré la présence de joueurs tels Kim Källström, Zlatan Ibrahimović ou Fredrik Ljungberg, elle ne put battre que le champion en titre, la Grèce (2-0, buts d'Ibrahimović et Petter Hansson), avant de s'incliner face à l'Espagne (2-1, but d'Ibrahimović) et face à la Russie (2-0).

Devancée par le Rival Danois et par le Portugal, la Suède ne parvint pas à se qualifier pour la coupe du monde 2010 en Afrique du Sud.

À l'Euro 2012, la Suède sera éliminée dès le premier tour en terminant dernier de son groupe derrière l'Angleterre, la France et l'Ukraine. Elle ne put battre l'un des pays coorganisateurs l'Ukraine (2-1, but d'Ibrahimovic), avant de s'incliner contre l'Angleterre (3-2), mais remporta son dernier match face à la France (2-0, but d'Ibrahimovic).

Devancée par l'Allemagne dans son groupe qualificative malgré un superbe match nul (4-4, but d'Ibrahimovic) face à la Mannschaft, Les Suèdois devancant l'Autriche et l'Irlande prennent la deuxième place de son groupe synonyme de barrages. Lors du match aller à Lisbonne pour les barrages de la Coupe du monde de football 2014, la Suède s'incline (1-0) face au Portugal avec un but de Cristiano Ronaldo à la 82ème minute. Lors du match retour à Solna, ils s'inclinèrent de nouveau (3-2) avec un triplé de Cristiano Ronaldo malgré un doublé de Zlatan Ibrahimović et ne parvient pas à se qualifier pour le mondial au Brésil.

Pour l'Euro 2016, la Suède sera opposée à la Russie, qui sera son principal adversaire, pour la revanche de l'Euro 2008, mais aussi à l'Autriche pour la deuxième fois et au Monténégro.

Parcours en Coupe du monde[modifier | modifier le code]

  • 1930 : Non inscrit
  • 1934 : Quart de finale
  • 1938 : Quatrième
  • 1950 : médaille de bronze, Coupe du Monde Troisième
  • 1954 : Non qualifié
  • 1958 : médaille d'argent, Coupe du Monde Finaliste
  • 1962 : Non qualifié
  • 1966 : Non qualifié
  • 1970 : 1er tour
  • 1974 : 2e tour
  • 1978 : 1er tour
  • 1982 : Non qualifié
  • 1986 : Non qualifié
  • 1990 : 1er tour
  • 1994 : médaille de bronze, Coupe du Monde Troisième
  • 1998 : Non qualifié
  • 2002 : Huitième de finale
  • 2006 : Huitième de finale
  • 2010 : Non qualifié
  • 2014 : Non qualifié

Parcours en Championnat d'Europe[modifier | modifier le code]

  • 1960 : Non inscrit
  • 1964 : Quart de finale
  • 1968 : Non qualifié
  • 1972 : Non qualifié
  • 1976 : Non qualifié
  • 1980 : Non qualifié
  • 1984 : Non qualifié
  • 1988 : Non qualifié
  • 1992 : Demi-finales
  • 1996 : Non qualifié
  • 2000 : 1er tour
  • 2004 : Quart de finale
  • 2008 : 1er tour
  • 2012 : 1er tour

Parcours aux Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Trophées divers[modifier | modifier le code]

  • Tournoi du 50e anniversaire de la Fédération finlandaise de football (1957).
  • Tournoi de Las Palmas (1988).
  • Tournoi des Quatre Nations (1988).
  • Tournoi Scania (1991).
  • Coupe Joe Robbie (1994).

Effectif actuel[modifier | modifier le code]

Voici la liste de joueurs sélectionnés pour participer à deux matchs de qualifications pour la Coupe de monde 2014 contre les Îles Féroé le 12 octobre et contre l'Allemagne le 16 octobre 2012.

Sélections et buts actualisés le 16 octobre 2012.

Pos Nom Date de naissance Sélections Buts Club
1 GB Andreas Isaksson 3 octobre 1981 (32 ans) 101 0 Drapeau : Turquie Kasımpaşa
12 GB Pär Hansson 22 juin 1986 (28 ans) 2 0 Drapeau : Suède Helsingborgs
23 GB Johan Dahlin 8 septembre 1986 (28 ans) 3 0 Drapeau : Suède Malmö FF
2 DF Mikael Lustig 13 décembre 1986 (27 ans) 30 2 Drapeau : Écosse Celtic
3 DF Jonas Olsson 10 mars 1983 (31 ans) 15 0 Drapeau : Angleterre West Bromwich Albion
4 DF Andreas Granqvist 16 avril 1985 (29 ans) 26 2 Drapeau : Italie Genoa
5 DF Martin Olsson 17 mai 1988 (26 ans) 13 4 Drapeau : Angleterre Blackburn Rovers
13 DF Adam Johansson 21 février 1983 (31 ans) 12 0 Drapeau : États-Unis Seattle Sounders
15 DF Michael Almebäck 4 avril 1988 (26 ans) 4 0 Drapeau : Belgique Club Bruges
17 DF Behrang Safari 9 janvier 1985 (29 ans) 28 0 Drapeau : Belgique Anderlecht
6 ML Rasmus Elm 17 mars 1988 (26 ans) 30 3 Drapeau : Russie CSKA Moscou
7 ML Sebastian Larsson 6 juin 1985 (29 ans) 49 6 Drapeau : Angleterre Sunderland
8 ML Anders Svensson 17 juillet 1976 (38 ans) 145 18 Drapeau : Suède Elfsborg
9 ML Kim Källström 24 août 1982 (32 ans) 97 16 Drapeau : Angleterre Arsenal FC
14 ML Tobias Sana 11 juillet 1989 (25 ans) 1 0 Drapeau : Pays-Bas Ajax Amsterdam
16 ML Pontus Wernbloom 25 juin 1986 (28 ans) 29 2 Drapeau : Russie CSKA Moscou
18 ML Samuel Holmén 28 juin 1984 (30 ans) 31 2 Drapeau : Turquie İstanbul BB
19 ML Alexander Kačaniklić 13 août 1991 (23 ans) 3 1 Drapeau : Angleterre Fulham
21 ML Christian Wilhelmsson 8 décembre 1979 (34 ans) 79 9 Drapeau : États-Unis Los Angeles Galaxy
10 AT Zlatan Ibrahimović Capitaine 3 octobre 1981 (32 ans) 100 50 Drapeau : France Paris Saint-Germain
11 AT Johan Elmander 27 mai 1981 (33 ans) 68 18 Drapeau : Angleterre Norwich City
20 AT Ola Toivonen 3 juillet 1986 (28 ans) 29 6 Drapeau : France Stade rennais
22 AT Mathias Ranégie 14 juin 1984 (30 ans) 3 1 Drapeau : Angleterre Watford
24 AT Marcus Berg 17 août 1986 (28 ans) 23 6 Drapeau : Grèce Panathinaikos

Records[modifier | modifier le code]

Joueurs les plus capés[modifier | modifier le code]

Mis à jour le 06 septembre 2014. Les joueurs en gras sont encore en activité.

# Joueur Période Sélections Buts
1. Anders Svensson 1999- 145 21
2. Thomas Ravelli 1981-1997 143 0
3. Olof Mellberg 2000-2012 117 8
4. Roland Nilsson 1986-2000 116 2
5. Björn Nordqvist 1963-1978 115 0
6. Andreas Isaksson 2002- 109 0
6. Niclas Alexandersson 1993-2008 109 7
8. Henrik Larsson 1993-2009 106 37
9. Kim Källström 2001- 103 16
10. Zlatan Ibrahimović 2001- 100 50

Meilleurs buteurs[modifier | modifier le code]

Mis à jour le 06 septembre 2014. Les joueurs en gras sont encore en activité.

# Joueur Période Buts (sélections)
1. Zlatan Ibrahimović 2001- 50 (100)
2. Sven Rydell 1923-1932 49 (43)
3. Gunnar Nordahl 1942-1948 43 (33)
4. Henrik Larsson 1993-2009 37 (106)
5. Gunnar Gren 1940-1958 32 (57)
6. Kennet Andersson 1990-2000 31 (83)
7. Marcus Allbäck 1999-2008 30 (74)
8. Martin Dahlin 1991-1997 29 (60)
9. Agne Simonsson 1956-1961 27 (51)
10. Tomas Brolin 1990-1995 26 (47)

Principaux joueurs du passé[modifier | modifier le code]

Sélectionneurs[modifier | modifier le code]

Mise à jour le 15 octobre 2013.

Sélectionneur[2] Période Matchs Gagnés Nuls Perdus Gagnés %
Drapeau : Suède Ludvig Kornerup 1908 6 1 0 5 16.7
Drapeau : Suède Wilhelm Friberg 1909-1911 6 4 0 2 66.7
Drapeau : Suède John Ohlson 1912 5 2 1 2 40.0
Drapeau : Suède Ruben Gelbord 1912-1913 7 3 1 3 42.8
Drapeau : Suède Hugo Leevin 1914-1915 10 4 3 3 40.0
Drapeau : Suède Frey Svenson 1916 5 2 1 2 40.0
Drapeau : Suède Anton Johanson 1917-1920 25 8 4 13 32.0
Drapeau : Suède John « Bill » Pettersson 1921-1936 138 73 21 44 52.9
Drapeau : Suède Carl Linde 1937 8 2 1 5 25.0
Drapeau : Suède Gustaf Carlsson 1938-1942 24 12 4 8 50.0
Sélection du comité 1942 3 1 2 0 33.3
Drapeau : Suède Rudolf Kock 1943-1956 110 61 20 29 55.4
Drapeau : Suède Eric Persson 1957-1961 39 26 4 9 66.7
Drapeau : Suède Lennart Nyman 1962-1965 36 14 13 9 38.9
Drapeau : Suède Orvar Bergmark 1966-1970 49 26 11 12 53.1
Drapeau : Suède Georg Ericson 1971-1979 91 39 20 32 42.9
Drapeau : Suède Lars Arnesson 1980-1985 59 27 13 19 45.8
Drapeau : Suède Olle Nordin 1986-1990 45 23 12 10 51.1
Drapeau : Suède Nils Andersson 1990 4 2 0 2 50.0
Drapeau : Suède Tommy Svensson 1991-1997 87 44 23 20 50.6
Drapeau : Suède Tommy Söderberg 1998-1999 20 12 4 4 60.0
Drapeau : Suède Tommy Söderberg
Drapeau : Suède Lars Lagerbäck
2000-2004 68 28 25 15 41.8
Drapeau : Suède Lars Lagerbäck 2004-2009 73 31 19 23 42.5
Drapeau : Suède Erik Hamrén 2009- 44 28 5 11 63.6

Classement FIFA[3][modifier | modifier le code]

Classement Période
Classement actuel en augmentation 18e juillet 2014
Meilleur classement 2e novembre 1994
Plus mauvais classement 44e février 2010
Plus forte augmentation en augmentation + 12 septembre 1995
Plus forte diminution en diminution - 11 juillet 2009

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Classement mondial », sur fr.fifa.com,‎ 14 août 2014 (consulté le 19 août 2014).
  2. (sv) « Förbundskaptener », Svenskfotboll.se.
  3. Classement officiel de la Suède par la FIFA

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]