Joël Bats

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bats.
Joël Bats
Joël Bats.jpg
Joël Bats.
Biographie
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance 4 janvier 1957 (57 ans)
Lieu Mont-de-Marsan
Taille 1,78 m (5 10)
Poste Gardien de but puis entraîneur
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1974-1980 Drapeau : France FC Sochaux-Montbéliard 066 (0)
1980-1985 Drapeau : France AJ Auxerre 195 (0)
1985-1992 Drapeau : France Paris SG 285 (0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1983-1989 Drapeau : France France 050 (0)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1996-1998 Drapeau : France Paris SG
1998-1999 Drapeau : France LB Châteauroux
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Joël Bats, né le 4 janvier 1957 à Mont-de-Marsan, est un footballeur puis entraîneur français. Il évolue au poste de gardien de but du milieu des années 1970 au début des années 1990.

Formé au FC Sochaux-Montbéliard, il évolue ensuite à l'AJ Auxerre puis au Paris SG avec qui il est champion de France en 1986.

Il compte 50 sélections en équipe de France avec qui il remporte le championnat d'Europe 1984 et la coupe intercontinentale en 1985. Il termine également avec les Bleus troisième de la Coupe du monde 1986.

Reconverti entraîneur, il codirige le Paris SG et gagne la Coupe de France en 1998. Il est depuis 2000 l'entraîneur des gardiens de buts de l'Olympique lyonnais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts de carrière[modifier | modifier le code]

Bats s'initie au football à Mont-de-Marsan, où il tient pour la première fois le rôle de gardien suite à la blessure d'un titulaire.

Il devient professionnel au FC Sochaux et effectue ses débuts en 1re division à l'âge de 19 ans, en septembre 1976. Il doit faire face à la concurrence d'Albert Rust, l'autre portier du club sochalien, avec lequel il est aligné en alternance.

L'AJ Auxerre[modifier | modifier le code]

En 1980, il est engagé par l'AJ Auxerre, qui vient d'accéder en première division. Il joue 184 matchs pour l'AJA en l'espace de cinq saisons, les progrès du club lui permettent même de disputer ses premiers matchs de coupe d'Europe.

Le Paris Saint-Germain[modifier | modifier le code]

Il rejoint le Paris Saint-Germain et aide le club entraîné par Gérard Houllier à remporter le championnat de France lors de sa première saison, en 1986. Bats demeure le gardien titulaire du PSG jusqu'au terme de sa carrière, à la fin de la saison 1991-1992 et un énième match face au FC Nantes. Bernard Lama, en provenance du RC Lens, lui succède.

L'équipe de France[modifier | modifier le code]

Durant son séjour à Auxerre il est appelé en équipe de France A, après avoir fait partie des sélections juniors, militaires et espoirs. Ses premières sélections à l'occasion de matchs amicaux lui permettent d'obtenir une place sur la liste des sélectionnés pour le championnat d'Europe des nations. Avec son coéquipier de l'AJA Jean-Marc Ferreri, il fait partie de l'équipe qui remporte l'Euro 1984.

Bats participe à la coupe du monde 1986, où la France termine à la troisième place. Il se fait remarquer durant la compétition en stoppant un penalty de Zico lors de la seconde mi-temps du quart de finale France-Brésil, disputé le 21 juin 1986. Au total, Joël Bats est appelé à cinquante reprises sous le maillot national entre 1983 et 1989.

La reconversion[modifier | modifier le code]

Joël Bats prend ensuite place dans l'encadrement du club parisien. Il est l'adjoint d'Artur Jorge, puis de Luis Fernandez, avant d'être nommé entraîneur en juin 1996, aux côtés d'un autre ancien du club, le brésilien Ricardo. Emmené par Raí, le PSG termine second du championnat 1996-1997 et atteint la finale de la coupe des coupes. Après un championnat 1997-1998 décevant, et le départ du président Michel Denisot, le duo Bats-Ricardo est remplacé en juin 1998 par Alain Giresse.

Licencié en septembre 1999 par La Berrichonne de Châteauroux, club de deuxième division qu'il entraîne durant une unique saison, Bats est engagé en tant qu'entraîneur des gardiens par l'Olympique lyonnais. Depuis 2000, il exerce ce poste sous la direction successive de Jacques Santini, Paul Le Guen, Gérard Houllier, Alain Perrin, Claude Puel, Rémi Garde et actuellement Hubert Fournier. Il est sous contrat avec l'OL jusqu'en 2016[1].

Pendant quelques mois en 2011, il devient le vrai faux-entraîneur de l'Olympique Lyonnais en compagnie de son adjoint, Rémi Garde, qui possède le titre de "directeur technique". En effet, Rémi Garde ne peut pas entraîner un club professionnel, faute d'avoir les diplômes nécessaires[2].

Autres activités[modifier | modifier le code]

Dans un registre tout autre, Joël Bats s'est également lancé dans la chanson, en enregistrant une chanson destinée aux enfants intitulée L'escargot, ainsi qu'un disque de ses poèmes personnels : Solitude. Il a également rédigé un ouvrage : Gardien de ma vie.

Il est également un des parrains de l'Association Huntington Avenir, qui organise chaque année le Foot-Concert (http://www.footconcert.fr/) à Lyon. La 6e édition de cette manifestation a eu lieu le 13 octobre 2012 au Palais des Sports de Lyon.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès de joueur[modifier | modifier le code]

Palmarès d'entraîneur[modifier | modifier le code]

Les matchs avec les "bleus"[modifier | modifier le code]

Date Stade Adversaire Score Comp
7 septembre 1983 Idraetspark - Copenhague, Danemark Drapeau : Danemark Danemark D 1-3 A
5 octobre 1983 Parc des Princes - Paris, France Drapeau : Espagne Espagne N 1-1 A
12 novembre 1983 Stade Maksimir - Zagreb, Yougoslavie Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Yougoslavie N 0-0 A
29 février 1984 Parc des Princes - Paris, France Drapeau : Angleterre Angleterre V 2-0 A
28 mars 1984 Parc Lescure - Bordeaux, France Drapeau : Autriche Autriche V 1-0 A
18 avril 1984 Stade de la Meinau - Strasbourg, France Drapeau : Allemagne RFA V 1-0 A
1er juin 1984 Stade Vélodrome - Marseille, France Drapeau : Écosse Écosse V 2-0 A
12 juin 1984 Parc des Princes - Paris, France Drapeau : Danemark Danemark V 1-0 CE (1er tour)
16 juin 1984 Stade de la Beaujoire - Nantes, France Drapeau : Belgique Belgique V 5-0 CE (1er tour)
19 juin 1984 Geoffroy Guichard - Saint-Étienne, France Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Yougoslavie V 3-2 CE (1er tour)
23 juin 1984 Stade Vélodrome - Marseille, France Drapeau : Portugal Portugal V 3-2 (a.p) CE (demi-finale)
27 juin 1984 Parc des Princes - Paris, France Drapeau : Espagne Espagne V 2-0 CE (finale)
13 octobre 1984 Stade Municipal - Luxembourg, Luxembourg Drapeau : Luxembourg Luxembourg V 4-0 QCM
21 novembre 1984 Parc des Princes - Paris, France Drapeau : République populaire de Bulgarie Bulgarie V 1-0 QCM
8 décembre 1984 Parc des Princes - Paris, France Flag of East Germany.svg RDA V 2-0 QCM
3 avril 1985 Stade Kosevo - Sarajevo, Yougoslavie Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Yougoslavie N 0-0 QCM
2 mai 1985 Stade Vasil Levski - Sofia, Bulgarie Drapeau : République populaire de Bulgarie Bulgarie D 0-2 QCM
21 août 1985 Parc des Princes - Paris, France Drapeau : Uruguay Uruguay V 2-0 CI
11 septembre 1985 Zentralstadion - Leipzig, République démocratique allemande Flag of East Germany.svg République démocratique allemande D 0-2 QCM
30 octobre 1985 Parc des Princes - Paris, France Drapeau : Luxembourg Luxembourg V 6-0 QCM
16 novembre 1985 Parc des Princes - Paris, France Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Yougoslavie V 2-0 QCM
26 février 1986 Parc des Princes - Paris, France Drapeau de l'Irlande du Nord Irlande du Nord N 0-0 A
26 mai 1986 Parc des Princes - Paris, France Drapeau : Argentine Argentine V 2-0 A
1er juin 1986 Nou Camp de León - León, Mexique Drapeau : Canada Canada V 1-0 CM (1ertour)
6 juin 1986 Nou Camp de León - León, Mexique Drapeau : URSS Union soviétique N 1-1 CM (1ertour)
10 juin 1986 Nou Camp de León - León, Mexique Drapeau : Hongrie Hongrie V 3-0 CM (1ertour)
17 juin 1986 Estadio Olimpico - Mexico, Mexique Drapeau : Italie Italie V 2-0 CM (1/8 finale)
21 juin 1986 Estadio Jalisco - Guadalajara, Mexique Drapeau : Brésil Brésil N 1-1 (4-3 tab) CM (1/4 finale)
25 juin 1986 Estadio Jalisco - Guadalajara, Mexique Drapeau : Allemagne Allemagne D 0-2 CM (1/2 finale)
19 août 1986 Stade de la Pontaise - Lausanne, Suisse Drapeau : Suisse Suisse D 0-2 A
10 septembre 1986 Laugardalsvöllur - Reykjavik, Islande Drapeau : Islande Islande N 0-0 QCE
11 octobre 1986 Parc des Princes - Paris, France Drapeau : URSS Union soviétique D 0-2 QCE
19 novembre 1986 Zentralstadion - Leipzig, République démocratique allemande Flag of East Germany.svg République démocratique allemande N 0-0 QCE
29 avril 1987 Parc des Princes - Paris, France Drapeau : Islande Islande V 2-0 QCE
16 juin 1987 Ullevaal Stadion - Oslo, Norvège Drapeau : Norvège Norvège D 0-2 QCE
12 août 1987 Olympia Stadion - Berlin, Allemagne de l'Ouest Drapeau : Allemagne RFA D 1-2 A
9 septembre 1987 Leninstadion - Moscou, Union soviétique Drapeau : URSS Union soviétique N 1-1 QCE
18 novembre 1987 Parc des Princes - Paris, France Flag of East Germany.svg Allemagne de l'Est D 0-1 QCE
23 mars 1988 Parc Lescure - Bordeaux, France Drapeau : Espagne Espagne V 2-1 A
24 août 1988 Parc des Princes - Paris, France Drapeau : Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie N 1-1 A
28 septembre 1988 Parc des Princes - Paris, France Drapeau : Norvège Norvège V 1-0 QCM
22 octobre 1988 Stade Makarion - Nicosie, Chypre Drapeau : Chypre Chypre N 1-1 QCM
19 novembre 1988 Stade JNA - Belgrade, Yougoslavie Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Yougoslavie D 2-3 QCM
7 février 1989 Dalymount Park - Dublin, Irlande Drapeau : Irlande République d'Irlande N 0-0 A
8 mars 1989 Hampden Park - Glasgow, Écosse Drapeau : Écosse Écosse D 0-2 QCM
29 avril 1989 Parc des Princes - Paris, France Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Yougoslavie N 0-0 QCM
16 août 1989 Malmö Stadion - Malmö, Suède Drapeau : Suède Suède V 4-2 A
5 septembre 1989 Ullevaal Stadion - Oslo, Norvège Drapeau : Norvège Norvège N 1-1 QCM
11 octobre 1989 Parc des Princes - Paris, France Drapeau : Écosse Écosse V 3-0 QCM
18 novembre 1989 Stadium - Toulouse, France Drapeau : Chypre Chypre V 2-0 QCM

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.olweb.fr/fr/article/lyonnais-a-vie-63049.html
  2. Joël Bats sera le vrai-faux entraîneur de l'OL, foot01.com

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bats Joël (en collaboration avec Lacombre et Mako), Gardien de ma vie, édition Aubier, 1986