Timothée Kolodziejczak

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Timothée Kolodziejczak
Kolo1.JPG
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Espagne Séville FC
Numéro 15
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (23 ans)
Lieu Arras (Pas-de-Calais)
Taille 1,85 m (6 1)
Période pro. Depuis 2008
Poste Arrière ou axial gauche
Parcours junior
Saisons Club
1999 Drapeau : France USSM Loos en Gohelle
1999-2000 Drapeau : France CS Avion
2000-2008 Drapeau : France RC Lens
Parcours amateur
Saisons Club
2008-2012 Drapeau : France Olympique lyonnais B 61 (5)
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
2008-2012 Drapeau : France Olympique lyonnais 14 (0)
2012-2014 Drapeau : France OGC Nice 82 (4)
2014- Drapeau : Espagne Séville FC 30 (2)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
2007 Drapeau : France France -16 ans 01 (0)
2007-2008 Drapeau : France France -17 ans 15 (1)
2008-2009 Drapeau : France France -18 ans 06 (0)[1]
2009-2010 Drapeau : France France -19 ans 11 (0)
2010-2012 Drapeau : France France -20 ans 15 (0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 15 mai 2015

Timothée Kolodziejczak, né le à Arras, est un joueur de football français d'origine polonaise et martiniquaise. Il évolue au Séville FC comme défenseur central.

Carrière[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Timothée Kolodziejczak commence sa carrière au Racing Club de Lens, où il intègre année après année les différentes équipes de jeunes. Déjà repéré par différents grands club européens, dont Manchester United[2], Lens propose au joueur un contrat professionnel de 5 ans. Le défenseur refuse cette offre.

Olympique lyonnais[modifier | modifier le code]

Quelques jours plus tard, « Kolo » rejoint sous la forme d'un prêt avec option d'achat l'Olympique lyonnais, pour à l'origine doubler le poste de Fabio Grosso[3]. La levée d'option est fixée à trois millions d'euros.

Le , en raison de l'absence de plusieurs cadres, il intègre le groupe professionnel emmené à Paris. À la 12e minute de jeu, Anthony Réveillère se blesse gravement, victime d'une rupture du ligament croisé. Seul latéral sur le banc des remplaçants, il entre en jeu et dispute le premier match officiel de sa carrière en Ligue 1.

Le 14 septembre 2010, il est titularisé pour la 1re fois en Ligue des Champions, face à Schalke 04 avec une victoire 1-0.

OGC Nice[modifier | modifier le code]

Le , il signe à l'OGC Nice pour un contrat de 4 ans[4].

Séville FC[modifier | modifier le code]

En , il signe en Espagne au Séville FC où il est recruté pour évoluer au poste d'axial gauche[5]. Le montant du transfert est estimé à 4 millions d'euros[6]. En concurrence avec Pareja et Carriço, il est peu utilisé durant la première partie de saison avant de gagner sa place de titulaire à partir de la trêve hivernale.

En sélection[modifier | modifier le code]

Kolodziejczak dispute en 2008 le Championnat d'Europe des moins de 17 ans. Titulaire lors des 5 matchs du tournoi, il inscrit même le but égalisateur en demi-finale face à la Turquie. Lors de la séance des tirs au but, il transforme son pénalty, qui permet à la France d'accéder à la finale. Cependant, il ne peut rien face à l'armada espagnole, victorieuse 4-0.

Pour la reprise de la saison, il passe dans la catégorie des moins de 18 ans, sous les ordres de Francis Smerecki. Celui-ci estime "qu'il doit encore gagner en régularité, en justesse, et travailler sur le plan offensif"[7].

En août 2011, Timothée Kolodziejczak participe en tant que titulaire à la Coupe du monde des moins de 20 ans, où l'Équipe de France parvient à se qualifier pour la demi-finale, contre le Portugal.

En août 2009, il a déclaré au quotidien polonais Fakt que « Jouer pour la Pologne est une perspective tentante »[8],[9].

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En sélection nationale[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Après le 28 octobre 2008 et le match France-Danemark.
  2. (en) Manchester United en concurrence avec Lyon pour la jeune star Timothée Kolodziejczak sur skysports.com, le 18 août 2008.
  3. Timothée Kolodzieczak prêté à Lyon sur espaceol, le 20 août 2008.
  4. « Kolodziejczak a signé à Nice », sur lequipe.fr,‎ (consulté le 31 août 2014)
  5. « Timothée Kolodziejczak : « Une ville parfaite pour le football » », sur Sofoot.com,‎
  6. « Kolodziejczak au FC Séville », sur lequipe.fr,‎ (consulté le 31 août 2014)
  7. Baptiste Chaumier, « Smerecki fait les présentations », France Football, no 3407 bis,‎ , p. 36-37 (ISSN 0015-9557)
  8. Kolodziejczak : « Jouer pour la Pologne est une perspective tentante », www.sport-et-nationalite.over-blog.com, 14 août 2009.
  9. (pl) Po Obraniaku weźmy Kołodziejczaka, www.sport.fakt.pl, 11 août 2009.

Lien externe[modifier | modifier le code]